TEST : BURNOUT PARASIDE PS3 / XBOX 360

Publié le par Dr Floyd

Développeur : Criterion
Editeur : Electronic Arts
Support : Xbox 360 / PS3
Année : 2008
Testé sur Xbox 360, et rapidement parcouru sur PS3

undefined

Si il y a bien une licence culte-hardcore qui s'est transformée au fil des années en jeu casual c'est bien la série Burnout. On comptait beaucoup sur le changement de génération pour que Criterion revienne aux bases et revoit sa copie. Cette fois si l'aire de jeu est ouverte comme dans un GTA, mais pour quel résultat : Un véritable jeu d'arcade ou un nouveau simulateur de fusée ?


UNE BALLADE EN VILLE

Dès le début de la partie (après vous êtes pris en photo si vous disposez d'une caméra) vous êtes laché dans Paradise City, ville complétement ouverte dès le début du jeu. C'est parti pour une exploration complête : cà ressemble beaucoup aux autres épisodes, des graphismes beaux aux couleurs éclatantes, une fluidité exceptionnelle (c'est tout simplement parfait : 60 frames/sec en permanence) et des accès disque totalement invisibles. Cependant il y a peu de variété, tout se ressemble un peu dans Paradise City, et on fait vite le tour de la ville.

undefined
La map n'est finalement pas si grande que cela (et les voitures vont tellement vite qu'on fait rapidement le tour !)

On s'aperçoit hélas rapidement que se ballader n'a aucun intérêt : impossible de sortir des tracés définis, le jeu reste sur rails dans un monde ouvert (Heu je suis clair là ?!), pas de piéton, peu ou pas d'animation autour des routes, et le plus flagrant et génant de tout : une circulation très très timide ! Seul intérêt : apprendre la map par coeur et provoquer des accidents spectuculaires pour le fun. Mais l'ennuie arrive très vite, alors passons aux challenges !


LES CHALLENGES

Pour lancer un challenge il suffit de s'arrêter à un croisement et d'accélérer et freiner en même temps. On retrouve les classiques de Burnout : les courses, les contre la montre, les Road Revenge et un mode Stunt où il faut faire un maximum de figures... Vous marquez ainsi des points pour débloquer de nouveaux véhicules. Bien sûr dans les courses il sera possible de prendre des raccourcis, monde ouvert oblige. Sauf qu'on ne "sent" aucune progression, beaucoup de répétition, et les nouvelles fusées, heu les nouveaux véhicules (75 au total) n'apportent rien... 

C'est l'ennui total au bout d'une heure de jeu ! Pire, çà devient très énervant : Vous ratez un challenge ?  Impossible de le recommencer tout de suite : vous êtes obligé de retourner à la case départ. Autant dire que vous ne le ferez jamais et prendrez une autre épreuve plus proche en désespoir de cause. Totalement frustrant.

burnout-paradise-01.jpg


BURNOUT NIGHTMARE

Le gameplay est toujours aussi agaçant : la voiture se pilote très facilement, c'est du 100% arcade, mais le problème est que cela va trop vite, beaucoup trop vite, gachant ainsi tout le plaisir de jeu. On a jamais peur pour sa vie, les crash ne provoquent aucune sensation... Bref on joue en pensant à ce que l'on va manger ce soir. Tout ceci est associé à une IA adverse qui triche, c'est à dire que tout est fait pour que vous restiez dans la course même après plusieurs crashs. Ah oui j'oubliai un petit détail : il n'y a pas de pilote dans les voitures !!!! (je suis sérieux).

A noter que la version PS3 est du même niveau que celle de la Xbox 360 (miracle !), peut être un peu moins colorée cependant. Cela fait en tout cas tout drôle de voir un jeu PS3 tourner à 60 images secondes ! On se croirait sur Dreamcast ! :-)

burnout-paradise-02.jpg


SUCCES ASSURE

Succès assuré pour ce jeu déjà adulé par la presse. Il suffit de lire le commentaire du n°1 de la presse jeu vidéo : "démentiel" où celui du site n°1 de jeux vidéo : "un exemple pour tous les jeux de courses arcades". Où encore la génération Playstation dans les soirées VIP à Paris (c'est du vécu) : "c'est à partir de burnout 3 que j'ai aimé la série, ils ont inventé un nouveau style de jeu : le beat'em all automobile. Si je veux une vrai simulation de bagnole je joue à Gran Turismo". Cà fait peur hein la génération Playstation.

burnout-paradise-03.jpg


Quel dommage de pondre des jeux aussi lamentables quand on a le talent de Criterion ! On ne rêve que d'une chose : un remake du tout premier Burnout sur "next-gen", un vrai jeu qui donnait des sueurs froides et où la moindre erreur êtait fatale. Heureusement cet ancien jeu est compatible avec mes consoles PS3 et Xbox 360, je vais pouvoir le ressortir et ranger ce Burnout Paradise dont même la pochette est ratée.


Pas grand chose à dire sur Burnout Paradise en fait, les déçus des derniers opus le seront tout autant avec celui ci, voire plus encore avec ce monde ouvert qui est finalement un défaut. Le seul intérêt est l'aspect technique : Criterion montre à nouveau toute sa maitrise et la PS3 prouve qu'elle peut produire des jeux fluides (on commençait à douter !). Alors bien sûr celui qui découvre la série avec ce jeu và être impressionné par la réalisation, mais ce n'est que de la poudre aux yeux. A éviter sauf si etes fan de Burnout 3 & 4 (si si çà existe !).         

SUPPOS : 1.5/6
undefinedundefined

Publié dans TESTS

Partager cet article

SOS DETRESSE XBOX 360

Publié le par Dr Floyd

undefinedIl y a de quoi être en colère, quasiment TOUTES les consoles Xbox 360 datant du lancement fin 2005 ont lâchées, victimes du "cercle rouge de la mort"... La console du Docteur n'a pas échappée à la règle la semaine dernière et c'est très remonté que j'appelle le SAV basé je ne sais où à l'étranger avec des gens parlant à peine français et comme des robots lisant leur texte, sans compter une qualité de ligne médiocre et des coupures vous obligeant à renouveler l'appel plusieurs fois.

Cependant la suite est plutôt exceptionnelle : Jeudi un gars très sympa de UPS passe chercher la console à la maison, elle part alors en Allemagne... Adieu... Mais quel ne fut pas ma surprise 8 jours plus tard (ce vendredi) quand UPS sonne à nouveau à ma porte avec la console déjà de retour et équipée d'une nouvelle carte mère. 

Un service après-vente impressionnant, il n'en fallait pas moins face à un tel désastre industriel.

Publié dans EDITO

Partager cet article

RETRO-GAMING : ILLUSION OF TIME / SNES

Publié le par Jayetbobfr

Illusion of Time
(Titre original : ガイア幻想紀 - Gaia Gensouki, appelé Illusion of Gaia aux États-Unis)

illusion-of-time-snes.jpg

Editeur : Enix (au Japon), Nintendo (reste du monde)
Développeur : Quintet
Support : Super Nintendo
Année :
Japon : 27 novembre 1993
Etats-Unis : 1er janvier 1994
Europe : 27 avril 1995


Au début des années 90, Enix est un éditeur japonais reconnu pour ses RPG (enfin surtout pour Dragon Quest !). Hélas pour le gamer européen, cinquième roue du carrosse du marché vidéoludique (surtout à cette époque), beaucoup de jeux japonais franchissent difficilement la frontière nationale et atterrissent encore plus rarement en Europe. C’est d’autant plus vrai pour les jeux typé "RPG japonais" et les jeux Enix de la période SuperNES sortis en Europe qui se compte sur les doigts d’une main.

Bizarrement (ou pas allez savoir) seuls les jeux du développeur Quintet s’échoueront sur nos côtes, surement en suivant les courants marins car ils débarquaient avec 1 ou 2 ans de retard ! Parmi ceux là, Illusion of Time qui m’avait tapé dans l’œil un peu par hasard à l’époque. Peut être parce qu’il s’agissait d’un Action-RPG comme un certain Zelda (Et oui, on ne se refait pas !)


L’histoire :

C’est ULTRA original : Paul est un jeune garçon habitant dans la ville de Cap Sud. Menant une vie calme entre l’école, ses amis et ses grands parents, il est surtout le seul rescapé de l’expédition de son père à la tour Pandémone. Hélas pour lui, les circonstances vont l’amener à quitter de nouveau son foyer pour parcourir le monde et explorer les ruines des anciennes civilisations en compagnie de ses amis et d’une princesse au fâcheux caractère. On a droit un scénario, un peu gnan gnan dans certains de ses dialogues mais l’histoire distille un message sur les revers de la vie, c’est intéressant.

illusion-of-time-snes-02.jpg


Le Gameplay :

C’est un Action-RPG et sa maniabilité est simple : donner un coup avec A, utiliser un objet avec B et parer avec L ou R. Durant l’aventure, vous incarnez exclusivement Paul. Il acquière des capacités spéciales au fur et à mesure de l’aventure mais surtout peut se transformer en chevalier Chrysaor et en guerrière Likéfia. Ces deux avatars sont plus forts et possèdent quelques facultés particulières mais ne changent pas fondamentalement la maniabilité. La difficulté du jeu reste dans la moyenne avec des ennemis pas trop compliqué mais avec des boss qui peuvent vous jouer des mauvais coups.


Réalisation :


C’est le point fort du jeu, les graphismes sont de haut niveau et colorés, c’est flagrant quand on le compare à Soul Blazer, son prédécesseur chez Quintet. Cela va du très beau au magnifique mais sans abuser d’effets. Une réalisation qui a le bon goût de ne pas faire d’esbroufe. Si l’on se penche à la partie sonore, les bruits sont sympas et la musique remplit amplement son office en vous collant toujours dans l’ambiance de chaque lieu (une note spéciale à la flute de Pan, au passage)


Durée de vie :


On touche là au principal défaut du jeu, sa linéarité ! Hélas, vous n’aurez pas beaucoup de degré de liberté. Vous passez de villes en donjons via déplacements automatiques sur une mappemonde en mode 7. La plupart du temps vous devrez vous contenter de suivre le scénario et vous ne pourrez quasiment jamais choisir votre destination. Il en résulte une durée de vie plutôt moyenne aggravée par la rareté des quêtes secondaires (à l’exception de celle des rubis de feu, c’est l’anémie). Certains aigris pourront crier à l’arnaque du couloir tout tracé difficilement acceptable pour un Action-RPG.

illusion-of-time-snes-03.gif


Malgré ses défauts évidents, ce que l’on retient, ce sont ses qualités visuelles et son gameplay éprouvé qui est un vrai plaisir. D’ailleurs pour plus les acharnés, sachez qu’un clin d’œil à Soul Blazer est présent dans le jeu. Avec du recul, Illusion of Time restera un des meilleurs jeux en matière d’aventure sur Super NES. On ne va quand même pas se plaindre qu’un jeu de ce niveau soit sorti chez nous !

SUPPOS : 4,5/6
undefinedundefinedundefinedundefinedundefined

Publié dans RETROGAMING

Partager cet article

RUBISOFT COMPTE SES SOUS

Publié le par Dr Floyd

undefinedUbiSoft vient de faire le point sur son troisième trimestre fiscal (clos le 31 décembre). Alors est-ce que la firme française se porte bien ? Oui si l'on en croit le chiffre d'affaires de 450 millions d'euros, en augmentation de 44% !

Le carton de fin d'année c'est bien sur Assassin's Creed sur PS3 et Xbox 360 qui s'est très bien vendu (et ce malgré les bugs de la version PS3). Hélas le "casual" marche aussi très fort chez Ubisoft avec Léa, Petz et Alexandra Ledermann qui se sont très bien vendus...

84% des jeux sont vendus sur "next-gen", contre 55% l'an passé. La part de marché de l'éditeur est de 9.3% en France, 8.7% en Europe et quand même 6.1% aux USA, en hausse dans les trois secteurs. 

Le quatrième trimestre sera par contre assez triste avec peu de sorties. Par contre ensuite UbiSoft annonce de grosses surprises, tenez vous bien : Splinter Cell ! Far Cry ! Prince of Persia ! Brothers in Arms ! Ils débordent d'imagination, c'est incroyable !

Publié dans NEWS

Partager cet article

2 NOUVELLES CONSOLES... VIRTUELLES

Publié le par Dr Floyd

C'est la SEGA MASTER SYSTEM et la GAME GEAR qui seront les prochaines consoles à débarquer sur Virtual Console Wii ! C'est prévu pour le mois de février au Japon mais on ne sait pas encore pour l'Europe. 

game-gear.png

Les premiers titres attendus sont Fantasy Zone sur Game Gear à 500 Wii Points et Black Belt sur SMS à 600 Wii Points. Moi qui espérait la GX4000 de Amstrad...

sega-master-system.jpg

Publié dans NEWS

Partager cet article

TRUCS ET ASTUCES : BURNOUT PARADISE / PS3 - XBOX 360

Publié le par Dr Floyd

Quelques astuces pour Burnout Paradise sur PS3 et Xbox 360 :


TOUS LES PERMIS :  
Permis A : Remporter 26 courses
Permis B : Remporter 16 courses
Permis C : Remporter 7 courses
Permis D : Remporter 2 courses
Permis Elite : Remporter 110 courses
Permis Burnout Paradise : Remporter 45 courses


LES VEHICULES SPONSORISES
Vous devez avoir le permis  Burnout Paradise.
Mettez le jeu en pause (Start) et allez sur l'écran des codes. Voici les codes à rentrer :
BESTBUY
CIRCUITCITY
GAMESTOP
WALMART


LE VEHICULE STEEL WHEELS
Entrez le code Q83E 3H1S BI3B 40P4 sur le menu Under The Hood.

Publié dans TIPS - TUTOS

Partager cet article

DE NOUVEAUX CHALLENGERS VIRTUELS !

Publié le par Dr Floyd

Un seul et unique jeu cette semaine sur Virtual Console mais pas une bouse : Le meilleur opus de Street Fighter 2 et le meilleur jeu de combat de la Super Nes tout simplement.


SUPER STREET FIGHTER 2 : THE NEW CHALLENGERS (1994, Snes)
8 euros, 800 Wii points, 3200 étoiles (!)
sf2-new-challengers.jpg
Sorti en 1994 sur Super Famicom c'est l'épisode le plus réussi de Street Fighter 2. Quatre nouveaux combattants font leur apparition : Cammy, Dee Jay, Fei-Long et T.Hawk (c'est pas un skateur lui ?). La réalisation est légérement en hausse : graphismes et animations plus fines, gameplay étoffé, bande son excellente. Bref un excellent jeu de combat, très difficile cependant, et il faut être prêt à mettre à nouveau 8€ dans un Street Fighter 2 (c'est le 3e sur Virtual Console !), allez... celui ci vaut la peine !


A la semaine prochaine pour espérons le un nouveau jeu culte.

> Tous les jeux Virtual Console

Publié dans NEWS

Partager cet article

LE TIERCE DANS LE DESORDRE

Publié le par Dr Floyd

undefinedUn tiercé de tête identique mais un peu dans la désordre cette semaine au Japon, avec la Wii qui repasse devant la PSP. Derrière c'est toujours pareil : une PS3 qui tarde à décoller et une Xbox 360 qui ne veut pas mourrir. 

Il va bientôt y avoir un match à distance entre la Wii et la PS3 avec les sorties de Super Smash Bros Brawl sur Wii et Devil May Cry 4 sur PS3... Mais à mon avis, vu la note donnée à SSBB par Dieu Famitsu (40/40), c'est joué d'avance !




  TOP JAPON - CONSOLES - 14 au 20 Janvier 2008 Semaine

2008

Total

1. Nintendo DS 88.575 452.512 21.625.563
2. Wii 81.638 373.965 4.990.125
3. PSP 79.923 394.316 7.995.910
4. PlayStation 3 38.117 141.207 1.782.883
5. PlayStation 2 13.539 60.048 20.987.085
6. Xbox 360 4.552 19.005 526.346

Publié dans TOP DES VENTES

Partager cet article

GIZMONDO IS BACK !

Publié le par Dr Floyd

Lancée en 2005 pour mettre une branlée à Sony et Nintendo, la console-blague de Gizmondo se cassait la gueule un an plus tard, ceci malgré le renfort des Gizmondo-girls et des Gizmondo-Stores en plein Londres.

Gizmondo était dirigée il faut dire par une bande de "branleurs", avec un PDG, Stefan Eriksson, escroc financier, fan de call-girls et de voitures de sport... qu'il ne savait pas conduire, ayant par exemple coupé en deux sa Ferrari Enzo sous l'emprise de la drogue et de l'alcool dans une course urbaine à Malibu ! Bref, il a fini en prison.

Pour fêter sa sortie de prison (et oui il est déjà dehors !) Gizmondo annonce le retour de sa console culte ! Mais sans Stephan Eriksson cette fois ci. Quel dommage, il nous faisait bien rire.

On espére vraiment que c'est une blague...

gizmondo-comeback.jpg
Whaouu... Nintendo et Sony tremblent !



Publié dans NEWS

Partager cet article

DES Wii ET DES DS PAR MILLIARDS !

Publié le par Jayetbobfr

nintendo-money.gif

Après que Sony ait communiqué ses
performances en Europe concernant la PS3, c'est au tour de Nintendo de s'y coller (A quand pour Microsoft ?)... On va organiser une collecte de pièces jaunes pour Nintendo car les temps sont difficiles :


Wii

Sachant que 5 millions de Wii se sont vendues au Japon (selon Enterbrain) Nintendo annonce en avoir vendu 6 millions en Europe. Il en profite pour faire un petit Top 4 des jeux les mieux vendus :

1. Wii Play : 2,3 millions (la démo vendue avec une Wiimote)
2. Zelda Twilight Princess : 1,3 millions (c'est pas au Japon qu'on verrait ça !)
ex eaquo avec Super Mario Galaxy : 1,3 millions
4. Mario Party 8 : 1 million

Que des jeux Nintendo vous aurez remarqué au passage (ça existe des éditeurs tiers sur Wii ?). 


DS

La firme du plombier continue sur sa lancée et parle également de sa console portable avec 20 millions de DS vendues depuis son lancement en Europe. Du côté des "jeux" on retrouve :

1. Nintendogs : 8 millions (!!!)
2. Entrainement cérébral : 5 millions
3. Entrainement cérébral avancé : 2,8 millions


Au niveau mondial, ils annoncent aussi que le parc global de Wii aurait atteint les 20 millions (dont 14,29 sur les 9 derniers mois). et pour la DS environ 65 millions (24,5 sur les 9 derniers mois). Les objectifs affichés reste de 4 millions de Wii et 5 millions de DS en plus d'ici fin Mars 2008. Reste qu'il s'agit de chiffres communiqués par Nintendo, on attent un peu pour être bien sûr, tout de même...

Tiens au fait, cela n'a aucun lien mais Nintendo affiche des pertes records : la firme vient ainsi d'annoncer un bénéfice net en hausse qui passe de 131,9 milliards de yens à 258,9 milliards (1,67 milliards d'euros, ouch !) sur les 9 premiers mois de l'année fiscale. D'ailleurs ses ventes sont en chute libre avec + 85% qui nous donne 1.320 milliards de yens (8,5 milliards d'euros)

Les pauvres, je les plaint...

Publié dans NEWS

Partager cet article