[RETROGAMING] CARRIER COMMAND / ATARI ST

Publié le par Dr Floyd

CARRIER COMMAND
Support : Atari ST
Existe également sur Amiga, PC, Mac, C64, CPC, Spectrum

Éditeur : Firebird
Année : 1988



Firebird sort en 1988 Carrier Command, un jeu très important dans l'histoire du jeu video mais qui passera malgré tout un peu inaperçu... Perso je m'en souviendrai toute ma vie : je me suis pris une claque visuelle incroyable devant mon Atari ST. Je me suis même dit : "on rentre dans une nouvelle ère".

Carrier Command est un jeu d'action-stratégie en 3D temps réel : révolutionnaire à cette époque ! Autre révolution, plus technique : la 3D était en surfaces pleines ! Quasiment jamais vu sur Atari ST, nous étions encore habitué à l'époque (1988) aux jeux en 3D "fil de fer" (comme avec Starglider ou Elite).


Survol de votre porte-avions

Nous sommes en 2166. Vous commandez le porte-avions Epsilon, c'est en fait votre centre de commande. Vous vous situez au beau milieu d'un archipel de 32 îles, et vous devez lutter contre le porte-avions ennemi, l’Omega. Votre mission : vous emparer de toutes les îles de l'archipel et détruire le porte-avion ennemi. Vous devrez donc construire des bases, des sources d'approvisionnement, etc... gérer les ressources, réparer les dégâts.

Vous pouvez prendre en temps réel les commandes de tous vos véhicules pour lancer des attaques : des avions, des hydroglisseurs à missiles, des drones de défense, des drones éclaireurs, etc.... Du jamais vu ! Le jeu se transforme alors en simulateur/jeu d'action où vous êtes totalement libre de faire ce que vous voulez. La prise en main était aussi assez révolutionnaire : un seul clic de la souris et vous pouviez prendre le contrôle de n'importe quel véhicule, ceux ci étant très maniables. Tout se gère à la souris.


Votre hydroglisseur

La réalisation est fantastique pour l'époque : de la 3D temps réel non plus en fil de fer mais en surfaces pleines, vous vous rendez compte bordel de sprite !!!! De plus cette 3D est très rapide et assez fluide, une claque visuelle. Nous avions l'impression d'avoir à l'écran des images de synthèse ! Avec ces caméras partout qui suivent chaque véhicule ou chaque missile il y avait de quoi rester scotché devant son Atari ST ! Les objets sont certes représentés avec très peu de polygones et les décors sont très sobres mais en 1988 cela suffit pour impressionner !

Son réel défaut ? Un jeu très complexe à prendre en main, d'ailleurs la lecture de l'énorme manuel avait de quoi décourager ! L'aide en temps réel dans le jeu n'étant pas encore au point à cette époque...

A noter chose incroyable que le jeu existe même sur 8 bits, dont une version ZX Spectrum incroyable, qui éclate une version C64 dénaturée en 2D !!!

carrier-command-Spectrum.png
L'incroyable version ZX Spectrum

Carrier Command est un jeu culte de l'histoire du jeu vidéo. Culte de part sa réalisation 3D pleine lié à un aspect stratégique très poussé, sans oublié le côté action-simulation. LE jeu précurseur du genre action/stratégie en temps réel.

SUPPOS : 5,5/6

 

 

Publié dans RETROGAMING

Partager cet article

HUMOUR : LE ZX81 SUR ROUES

Publié le par Dr Floyd

LA C5 DE SINCLAIR


Voici la voiture imaginée par le farfelu Lord Clive Sinclair en 1985, le papa du fabuleux ZX81... Une voiture qui a l'air tout aussi puissante que ses micro-ordinateurs !

Publié dans HUMOUR

Partager cet article

HUMOUR : LES TRONCHES DE CAKE

Publié le par Dr Floyd



Bill Gates avec ses potes bridés en 1980 en train de se planter avec le Standard MSX



le groupe de hard-rock Metal "Les Billgatestura" en tournée

Publié dans HUMOUR

Partager cet article

HUMOUR : LES DECLARATIONS CULTES

Publié le par Dr Floyd

 

"Si l'automobile avait progressé de la même façon que l'informatique, une Rolls-Royce couterait aujourd'hui 100 dollars, ferait 300.000 kilomètres avec un seul litre d'essence et exploserait une fois par an en tuant tous ses passagers". Robert X. Cringely

"Les machines 32-bit sont beaucoup trop puissante pour des ordinateurs personnels". 1980 revue Byte

"Nous ne pensons pas que Windows soit une interface graphique à considérer." 1983 Lotus

"DOS sera avec nous pour toujours. Nous savons que les gens aiment DOS." 1991 Microsoft

"Les deux principaux produits issus de l'université de Berkeley sont LSD et UNIX. Il ne peut s'agir d'une coïncidence". (Jeremy S. Anderson)

"Atari promet d'être le plus populaire des systèmes informatiques personnels des années 1980!". (Atari)

"640 Ko de mémoire devrait suffir à tout le monde." 1981 Bill Gates

"CP/M 2.2 est extrêmement important, le microprocesseur Z80 vivra pour toujours grâce à lui." 1982 Future Computing

"Nous sommes préparés à vivre avec Lisa pour les dix prochaines années." 1983 Steve Jobs

"Je crois qu'OS/2 est destiné à être le système d'exploitation le plus important de tous les temps" Bill Gates 1988

"nous travaillons actuellement sur un projet qui fera du bruit. Il s’agit d’un jeu de rôle où deux joueurs pourront, par l’intermédiaire d’un modem ou d’un câble reliant deux ordinateurs, s’entraider ou s’affronter pour résoudre la quête. Le jeu sera en fait un « Ultima » multi joueurs, pour l’instant nous le nommons Multima " Richard Garriott


Publié dans HUMOUR

Partager cet article

NEWS : DES NAVETS SUR PSP

Publié le par Dr Floyd

Voici les 4 premiers films qui sortiront au format UMD pour la PSP :
XXX
Hellboy
Resident Evil 2
Desperado 2
Whaooouuuu 4 gros navets pour bien commencer ! Bravo Sony :)

Publié dans NEWS

Partager cet article

NEWS : UNE DATE POUR GTA PSP !

Publié le par Dr Floyd

Le jeu devrait DEJA sortir le 14 avril sur PSP... aux States ! Donc quelques jours après la sortie de la console. L'action devrait se passer dans Liberty City (terrain de jeu de GTA 3). On peut s'attendre à un niveau de vente record du jeu et surtout à un explosion des ventes de PSP par rapport à la DS sur cette période, la licence GTA étant synonyme de $ partout dans le monde. Le jeu sera t-il disponible en France à la sortie de la console ?

Publié dans NEWS

Partager cet article

NEWS : METAL SLUG 4 et 5

Publié le par Dr Floyd

Metal Slug 4 sort en février au Japon, toujours le même principe : un shoot de folie en 2D. A noter qu'en Europe le jeu sortira couplé avec le 5 à une date encore définie. En attendant jouez à METAL SLUG 3 sur PS2 ou XBOX, un retro-game très bon en vente dans toutes les bonnes boucheries.

Metal Slug 3

 

Publié dans NEWS

Partager cet article

NEWS : ENFIN UN BON MATRIX ?

Publié le par Dr Floyd

Enter the Matrix de ATARI/Shiny n'a pas marqué les esprits (comme quasiment toujours quand il sagit d'adapter un film en jeu !), mais ils ont décidé quand même de remettre çà avec MATRIX PATH OF NEO, qui cette fois si sera bluffant et très bon selon les créateurs (Quelle surprise !). Prévu sur les 3 consoles derniere generation et sur pc pour fin 2005.

Publié dans NEWS

Partager cet article

NEWS : XBOX 2 la rumeur gonfle !

Publié le par Dr Floyd

Les caractéristiques de la Xbox 2 (ou Xenon ou Xbox360) seront peut-etre divulguées lors du GDC de Chicago au mois de mars. La date de la sortie, la console, et la liste des jeux ca serait toujours pour l'E3 de Los Angeles en Mai. la rumeur de sortie mondiale en decembre court toujours les rues. Selon certaines rumeurs Bill gates veut frapper un tres grand coup avec la Xbox 2, que ce soit au niveau des capacités de la console que de la diffusion dès sa sortie.

Publié dans NEWS

Partager cet article

[MICRO 8BIT] L'AMSTRAD CPC 464-664-6128

Publié le par Dr Floyd

En 1968, Alan Michael Sugar (AMS) crée une société d'import-export, AMSTrading, qu’il rebaptisera Amstrad. Il se spécialise de façon intelligente dans le matos HIFI bas de gamme et grossit rapidement. C’est en 1983 que l’idée divine surgit : AMS pense qu’il peut se faire de l'argent dans la micro-informatique en pleine expansion ! Un marché casse-gueule...

LE CPC464

Le projet est lancé dans le très grand secret. En seulement six mois la machine est conçue : l'Amstrad CPC464. La stratégie de Amstrad pour réussir dans cette jungle ? Tout faire soit même, les composants et les logiciels afin de réduire les coûts et proposer un concept familial simple à utiliser. Amstrad débarquera ainsi par surprise en avril 1984 !


Il est fier le Alan en présentant son CPC464 !


Le CPC 464 sort en pleine guerre de la micro-informatique 8bit au milieu d’un "bordel" incroyable où des tas de marques tentent de trouver leur place. Le marché est alors dominé en Europe par Commodore, Oric et Sinclair (en UK)... La France est un peu en retard et le pauvre To7 de Thomson (nul et cher) reste le micro le plus connu du grand public. Il y a vraiment une place à prendre chez les frogs...

Deux modèles sont présentés au lancement :

- Le CPC 464 monochrome avec lecteur de K7 integré au clavier et écran monochrome pour 2990 francs,
- Le CPC 464 couleur avec lecteur de K7 intégré et écran couleur pour 4490 francs.


 

L'Amstrad CPC464 fête ses 30 ans !

Il ne fait pas trop sérieux avec ses touches colorées, mais bon la micro est avant tout destinée aux jeux vidéo, et il se dégage un aspect fun de cet ensemble, on sent que c'est simple à brancher et à utiliser.


SUCCES ETONNANT !

A la surprise générale le succès est immédiat en Europe et surtout en France. Deux raisons à ce succès étonnant :

- Il est vendu à un prix modeste défiant toute concurrence ! (2990 f pour un ordinateur avec moniteur et lecteur de K7 c'est du jamais vu),

- Le concept du "tout en un", on branche, ça fonctionne, pas des tas de câbles qui traînent partout ! Et la possibilité de laisser l'oridnateur dans la chambre de l'ado sans utiliser l'écran de télé familial,

De plus le langage basic proposé en ROM est de bonne qualité (un élément important à cette époque !) même si il ne propose par de fonction "sprite". Il est simple d'accès et assez rapide.

Le tout sera accompagné d'une campagne de pub agressive et qui va directement au but.
 



LE CPC664

S’en suivra en 1985 le CPC664, le même ordinateur mais avec un lecteur de disquette à la place du lecteur de K7. Le format choisi par Amstrad est étonnant : le format 3 pouces, très peu répandu... Il sera d'ailleurs difficile de trouver des disquettes dans le commerce, celles ci étant vendues très chères.



Le basic est légèrement révisé avec une version 1.1. (quelques instructions graphiques en plus, mais hélas pas de sprites, et des instructions pour gérer le lecteur de disquette).


Les disquettes 3 pouces, sympa, mais peu répandues

pub-cpc664.JPG


LE CPC6128

Le CPC664 sera une machine maudite car Monsieur Sugar osera le remplacer 6 mois après sa sortie par le CPC6128 pour le même prix ! (Les acheteurs du CPC664 faisaient un peu la gueule ! Dont moi !). Cependant ce nouveau modèle n'apporte pas grand chose de neuf, à part un look plus professionnel, et 128Ko de RAM au lieu de 64Ko (peu utile sur un 8 bits). Le CPC 6128 deviendra le modèle star de la gamme CPC.

  

 


 

CARACTERISTIQUES DE LA GAMME CPC

Processeur Z80A à 4mhz.
64ko de RAM (128 pour le 6128),
160x200 en 16 couleurs, 320x200 en 4 couleurs et 640x200 en 2 couleurs.
Lecteur de K7 pour le CPC464
Lecteur de disquette 3 pouces de 160ko pour le CPC664 et CPC6128
 

PRINCIPALES QUALITES :

Le "tout en un" : ecran, lecteur, clavier
Un basic facile d'accès
La très grande logitheque qui s'est rapidement mise en place 

PRINCIPAUX DEFAUTS :

4 couleurs en 320x200, pas de sprites ni de scrolling en hardware
un lecteur de disquette peu fiable sur la durée
le clavier du CPC664 qui tombe rapidement en ruine

 

LE PCW8256

On s'éloigne quelques instant du CPC. Amstrad tentera de conquérir le monde professionnel avec l'Amstrad PCW8256. Un ordinateur spécialisé dans le traitement de texte. Amstrad utilise la même stratégie du tout-en-un, l'ordinateur est vendu complet : moniteur avec lecteur de disquette intégré, clavier, et imprimante.



La clavier est complet et dispose de touches dédiées au traitement de texte. L'ecran affiche 90 colonnes sur 32 lignes en monochrome, très agréable pour une utilisation semi-pro. Quant à l'imprimante à aiguilles elle est compacte et d'assez bonne qualité. Cette machine n'est aucunement compatible avec la gamme CPC. Sans jeu, et trop "cheap" pour être prise au sérieux par le monde professionnel, cette machine ne connaîtra pas un grand succès.


LA FIN

Apres avoir aussi tenté sa chance dans le monde professionnel avec le PCW8256, puis le compatible PC avec un certain succès (le PC1512), puis enfin dans le monde de la console surtout pour écouler les stocks de pièces (la GX4000), Amstrad s'enlise en ne proposant pas d'évolution à sa gamme CPC complètement dépassée en 1990 par les ordinateurs 16/32 bits Atari ST et Amiga.

Un enlisement cependant assez volontaire. Amstrad sent qu'il est temps de quitter le secteur (à juste titre !), le PC va prendre le pouvoir, et le marché sera vite saturé, et trop risqué pour Amstrad. Il s'en retourneront finalement à leurs premiers amours : Aujourd'hui il vendent essentiellement des téléphones sur le marché UK et ont complètement abandonné l'informatique.


3 millions de CPC seront écoulés, dont 1 million en France ! Le CPC restera comme l'ordinateur familial le plus célèbre de France des années 80. Tout le monde connait quelqu'un dans sa famille qui à possédé cet ordinateur.


LES JEUX

La logitheque de l'Amstrad CPC sera très étendue, la plupart des hits americains et anglais sur Commodore 64 seront adaptés sur le CPC, de plus la scène française sera très active.

Parmi les plus grands jeux on citera :

- SORCERY, le plus célèbre, avec ses graphismes très colorés,
- BARBARIAN, un jeu de combat, très rare à l'époque, de plus il est sanglant et "sexy" !
- IKARI WARRIORS, un jeu de shoot façon Commando vraiment excellent,
- L'AIGLE D'OR, le fameux jeu daventure de Loriciels,
- ARKANOID, fabuleux casse-brique,
- FRUITY FRANK, un jeu façon arcade, simple et efficace.

Cependant l'absence de sprites et les 4 couleurs en 320x200 (la plupart des jeux seront en 160x200, une définition très faible !) limiteront la qualité des jeux, qui seront toujours inférieurs aux versions Commodore C64.




Ikari Warriors


Arkanoid


Sorcery


Fruity Frank



ANNEXE

Interview hallucinant en 1990 de Marion Vannier, la "blonde" directeur de Amstrad France, qui ne croit pas, ou fait semblant de ne pas croire, aux PC et aux consoles :

Tilt : l’expérience américaine ne  montre-t-elle pas qu'on a abouti à la disparition du marche « milieu de gamme » représente par le Commodore 64 au profit des consoles et des compatibles PC. Ne craignez-vous pas qu'elle se reproduise en Europe ?
M. V :  Vous savez le parc installe est tellement énorme...
Tilt : Lancer une machine basée sur la technologie 16/32 bits, technologie que vous possédez aujourd’hui ne vous semble donc pas opportun ? 
M. V : Il me semble opportun de continuer avec mon marché des CPC, avec mes armes et en gagnant de l'argent.


Il est clair que Amstrad voulait quitter le monde de la micro-informatique en 1990 et qu'ils écoulaient tout simplement leurs stocks de CPC.

Partager cet article