Vivement la fin de l'été !

Publié le par Dr Floyd

Vivement la fin de l'été !

Bordel, grande nouvelle, Redout: Lightspeed Edition, sortira en boite sur PS4 et Bobox One le 31 août en Europe ! Au prix très sympa de 39 boules ! C'est l'éditeur qui me l'a dit ! J'ai hâte... Du coup, nouvelle vidéo de présentation du jeu ! Ca déchire le slip.

Par contre j'essaye d'obtenir des infos sur la version Switch... normalement prévue... Je reviens vers vous dès que j'en sais plus, nom d'un sprite !

Publié dans NEWS

Partager cet article

SEGA plus fort que toi... en 2020 ?

Publié le par Dr Floyd

SEGA plus fort que toi... en 2020 ?

SEGA qui sortirait de sa tombe pour faire revivre ses licences mortes ? Selon les plans secret de SEGA Sammy (un PDF X-File "Road to 2020"), le "géant" japonais souhaiterait relancer de vieilles licences et utilise le terme : "Revival of major IPs".

Alors des licences mortes d'autres éditeurs ? Où tout simplement leur catalogue incroyable de licences abandonnées ? Crazy Taxi, Jet Set Willy, Out Run, Space Harrier, Golden Axe, Streets of Rage, Panzer Dragoon... On peut toujours rêver. Il est clair que cette news est plutôt légère, mais bon, le Gamopat a besoin de rêver ! Un jour SEGA redeviendra plus fort que toi ?

SEGA plus fort que toi... en 2020 ?

Le dossier secret !

Publié dans NEWS

Partager cet article

La new 2DS XL en mode préco

Publié le par Dr Floyd

La new 2DS XL en mode préco

La New 2DS XL passe en mode préco sur Amazon, au prix de 149 boules. Elle me plait pas mal celle là, bien plus que la très moche New 3DS XL, mais bon je vais m'arrêter là je crois ;)

Publié dans BONNES AFFAIRES !

Partager cet article

Polybius, Jeff Minter cherche des emmerdes avec la CIA ?

Publié le par Dr Floyd

Polybius, Jeff Minter cherche des emmerdes avec la CIA ?

Malgré les déboires qu'il a connu avec TxK sur PSVita, jeu génial qu'il n'a pu sortir sur PS4, Jeff Minter n'a rien lâché... Oh que non. Il nous revient en grande forme sur PS4 avec Polybius ! Un jeu psychédélique totalement dingue dès à présent disponible en téléchargement sur le Store pour 16,99€. A noter qu'il est jouable avec ou sans le casque VR. Je ne vais pas tarder à le tester d'ailleurs ! Les premières critiques sont vraiment excellentes. Jeff au sommet de sa carrière ? Possible.

Pour info Polybius est une légende urbaine du jeu vidéo, un soit disant jeu d'arcade de 1981 développé par la CIA pour contrôler et modifier le comportement des gens !!! Il serait apparu brièvement à Portland, mais toute trace du jeu aurait été effacée par la suite ! Pire que les légendes autour de Roswell ! Je vous laisse consulter les articles traitant de cette "affaire" qui trainent sur le web.

En tout cas espérons qu'après avoir eu des problèmes judiciaires avec Atari, le Jeff n'ait pas désormais des problèmes avec la CIA ! ;)

Publié dans NEWS

Partager cet article

La RetroN HD Nes, la Nes Classic Mini... en mieux !!!

Publié le par Dr Floyd

La RetroN HD Nes, la Nes Classic Mini... en mieux !!!

La Nes Classic Mini a tellement été un succès que la mode des clones de consoles rétro est réellement relancée ! Et c'est Hyperkin, déjà habitué à la chose, qui revient avec un clone cette fois ci uniquement dédié à la Nes, une console 720p (même si bien sur les jeux garderont leur résolution d'origine) qui aura un gros avantage par rapport à Mini officielle de Nintendo : elle va lire les vraies cartouches de la Nes !!!! Cartouches NTSC et PAL !

Bref, pas d'émulation, pas de fichiers ROM, c'est UNE VRAIE CONSOLE à cartouches ! Reste à savoir si elle lire bien toutes les cartouches. Vu pour l'instant en préco sur un site UK pour £50.

Partager cet article

[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi

Publié le par mossaab88

[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi
L’intérêt que je portais aux jeux arcade à la fin des années 90-début 2000, dépassait largement l’intérêt que je portais aux autres styles de jeu et aux consoles de salon. Ceci est dû au fait que j’ai grandi dans un quartier entouré d’innombrables salles d’arcade, on en trouvait à chaque coin de rue. Différentes bornes ornaient ces salles, mais j’avais mes préférées avec une spécificité pour chacune :

- Metal Slug : celle qui mettait le plus mes nerfs à l’épreuve car je n’arrivais pas à aller loin de le jeu alors que je l’adorais.
- Puzzle Bobble : mes mains tremblaient arrivé au niveau 8, la moindre erreur pouvait être fatale, une fois réussi, je soufflais pendant quelques niveaux avant que mes mains ne recommencent à trembler au niveau 16.
- Virtua Striker : mon score faisait toujours partie du top 10 de la salle, mon objectif était toujours de marquer un « Best Goal » et le montrer fièrement aux amis avant qu’un autre joueur ne me dépasse.
- Street Fighter EX : j’ai tellement aimé cette série que j’y joue encore sur ma PS1, j’ai même rédigé un dossier sur la série consultable ici => http://gamopat.com/2016/08/dossier-le-street-fighter-oublie.html
- KOF : plus précisèment le 96,97,98 et 99, à chacun des opus j’avais une équipe type, en ayant un personnage constant entre toutes ces teams que je maitrisais bien qui était Ralph.

L’arrivée de la Playstation et la Dreamcast à la maison m’a permis de me réconcilier avec les consoles de salon, notamment grâce aux multiples portages de jeux arcade que ces consoles ont connus. Je me souviens avoir reçu un Crash Bandicoot avec ma PS1, j’ai fortement apprécié le soft, mais je n’avais qu’une idée en tête c’était de pouvoir acquérir au plus vite un des jeux arcade listés ci-dessus. Le premier fût Metal Slug, que j’ai pu enfin finir tranquillement (en mettant les vies à infini, je sais je suis un tricheur mais je voulais absolument le faire jusqu’au bout), puis vint le jour ou un ami me prête le back-up de KOF 97 (oui, honte à moi, le piratage c’est mal et tout le tralala, passons) sur lequel j’avais passé des heures et des heures à perfectionner mon jeu avant d’aller me frotter à plus fort que moi en salle d’arcade.

Jouer à la maison ne nécessite pas d’introduire une pièce à chaque partie, j’ai pu donc finir le jeu à maintes reprises, en choisissant des personnages différents à chaque fois afin de découvrir les spécificités de chacun. En mixant les personnages d’équipes différentes, nous avons droit à une fin générique, toujours la même, peu importe les membres de l’équipe. J’ai eu la bonne idée de finir le jeu avec les trois membres de la même équipe (Ikari Team : Ralf, Clark et Leona), j’ai écarquillé les yeux en découvrant des images de fin complètement différentes de celle de d’habitude. Je me suis alors mis à finir le jeu avec toutes les équipes officielles afin de découvrir les fins de chacune d’entre elles.

KOF a donc une histoire, un scénario ! La majorité des joueurs, ne font jamais attention à l’aspect scénaristique d’un jeu de baston, or en m’intéressant aux histoires de KOF, j’ai découvert un scénario bien ficelé et qui constitue une géniale Saga qui s’étend sur plusieurs opus. Vous êtes vous déjà demandés pourquoi Iori et Kyo sont-il rivaux ? Pourquoi à partir de KOF 97 Iori peut se mettre dans un état enragé ? Y’a-t-il un lien scénaristique entre Ftal Fury et KOF ? Pourquoi certains personnages avaient des intros spéciales avant d’entamer le combat ?

L’histoire de KOF dispose d’un background très intéressant, notamment les premiers opus qui constitue la Saga la plus connue du jeu, la Saga Orochi que je vais essayer de vous détailler dans ce dossier. Les propos relatés ci-dessous proviennent de multiples recherches sue le sujet ainsi que de mon interprétation personnelle.
[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi

Avant KOF, il y avait Fatal Fury
 

Pour ceux qui ne le savent pas, KOF est la continuité scénaristique de FATAL FURY, c’est pour cela que plusieurs personnages de ce dernier sont disponibles dans KOF (Terry, Andy, Joe, …). D’ailleurs, le premier FF était sous-titré King Of Fighters.

L’histoire de FF débute dans les années 70 à Southtown aux Etats-Unis. Jeff Bogard et Geese Howard sont de loin les élèves les plus talentueux de l’école d'arts martiaux Haikyokuseiken. Il était difficile de les départager tant leur niveau était proche. Pourtant, l’un des deux allait avoir le privilège de reprendre le flambeau de l’école. Les deux personnages avaient par contre une personnalité complètement différente, Geese recherchait le pouvoir à tout prix alors que Jeff avait pour but d’améliorer ses capacités et atteindre son maximum.

Un jour, pendant qu’il s’entrainait, Jeff rencontra deux petits orphelins : Terry et Andy. Avec le temps, une réelle relation paternelle s’installe entre eux, ce qui poussa Jeff à les adopter. Geese remarqua l’évolution de Jeff depuis qu’il se sent plus épanoui dans sa vie personnelle. Craignant ne jamais pouvoir atteindre son niveau et perdre ainsi tout espoir de diriger un jour l’école des arts martiaux, il se rendit chez Jeff accompagné de plusieurs hommes de main afin d’achever ce dernier, ce qu’il réussira à accomplir.

En rentrant chez eux, Terry et Andy découvrirent leur père agonisant. Ce dernier leur révéla dans un dernier l’identité de son agresseur. C’est ainsi que les deux frères, jurèrent de venger leur père et d’honorer sa mémoire en continuant sur ses traces en s’entrainant à devenir plus forts. Afin de renforcer leur entrainement, Andy et Terry choisirent deux chemins différents et se séparèrent un certain temps. Le premier voyagea au Japon dans le but d’apprendre auprès du Maitre Hanzo Shiranui (le grand-père de Mai), grand spécialiste d’un art martial japonais, le Koppoken. Terry resta à Southtown et s’entraina dans l’équipe de Tung Fu Rue, une connaissance de son père qui considère que la rue est la meilleure école pour apprendre à se battre.

Andy revint dans sa ville natale quelques temps après afin de retrouver son frère. Les deux continuèrent l’entrainement en compagnie de leur ami kickboxer, Joe Higashi. Cependant tout ne va pas pour le mieux à Southtown, Geese dirigeait la mafia locale et faisait régner un climat de terreur sur la ville. Se croyant être imbattable et afin de montrer encore une fois sa suprématie, il organisa un tournoi ouvert à tout le monde, le finaliste aura le privilège de se confronter à Geese. Le tournoi fût appelé : « The King Of Fighters ».
De Gauche à droite : Andy, Terry et Joe

De Gauche à droite : Andy, Terry et Joe

Les deux frères voient en ce tournoi la parfaite opportunité d’approcher Geese afin de venger leur père, ils s’inscrivirent en compagnie de leur ami Joe. Les trois compères se débrouillèrent bien durant le tournoi, jusqu’à l’avant dernière confrontation contre Billy Kane, le bras droit de Geese. Joe perd son combat rapidement, Andy quant à lui a été aveuglé par sa soif de vengeance durant ce combat, ce qui l’a déstabilisé et le fit perdre, et enfin Terry accède à la finale en ayant réussi avec beaucoup de mal à battre Billy Kane. 

Le combat final, Terry se présente comme étant le fils de Jeff ce qui fit sourire son adversaire sans l’inquiéter pour autant. Le combat commence, Terry attaque sans relâche ce qui obligea Geese à donner son maximum afin de tenir la cadence. Le combat resta équilibré jusqu’à ce que Terry produise un coup spécial inattendu, le Power Wave, qui propulsa son ennemi à travers la fenêtre et le fit chuter de plusieurs étages. C’est ainsi que Terry remporta le premier King Of Fighters,  et vengea la mort de son père.
La fameuse chute de Geese

La fameuse chute de Geese

[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi

Avant KOF, il y avit aussi Fatal Fury 2,
mais on aurait pu s'en passer ...


Les frères Bogard passèrent une année paisible après la vengeance de leur père. Ils continuèrent leur entrainement ensemble jusqu’au jour où ils reçoivent une mystérieuse invitation à un nouveau tournoi « King Of Fighters ». Ignorant l’identité de l’organisateur, les Bogard décidèrent de participer afin de découvrir qui se cache derrière tout ça.

Andy, qui avait mal vécu sa défaite contre Billy Kane au dernier tournoi, repartit s’entrainer au Japon dans le but cette fois-ci de dépasser son frère techniquement. Il s’entraina avec Jubei Yamada qui lui apprit de nouvelles techniques de combat. Par la même occasion, il fit connaissance avec Mai Shiranui, qui tomba follement amoureuse d’Andy, et que ce dernier ne cessera d’esquiver et repousser par respect pour son grand-père, qui fût son premier Maitre.

Andy toujours entrain de fuir Mai

Andy toujours entrain de fuir Mai

Les trois repartirent retrouver Terry et Joe à Southtown pour participer au tournoi. Ils rencontrèrent des adversaires plus redoutables que ceux de la première édition comme Kim Kaphawn, un sud coréen expert en Tae Kwon Do. Terry réussit à se défaire de tous ses adversaires avant d’atteindre le match final et pouvoir enfin rencontrer l’identité du mystérieux organisateur.

Ecran de sélection des personnages jouables

Ecran de sélection des personnages jouables

L'organisateur se présenta sous le nom de Wolfgang Krauser, un noble allemand passionné par les arts martiaux, qui fût surpris par la défaite de Geese au premier tournoi, qui est par la même occasion son demi-frère. Krauser n’avait aucune soif de vengeance, son but était de rencontrer les meilleurs combattants du monde afin de tester sa puissance. Ceci donna lieu à un combat épique durant lequel les deux combattants menèrent une lutte acharnée pour atteindre la victoire. Krauser était largement plus fort que son demi-frère et a failli achever Terry à plusieurs reprises. Ce dernier, fort de son dernier entrainement, décida de mettre le peu d’énergie qui lui restait dans la nouvelle technique qu’il a développée : le Power Geyser. Il déclencha donc le fameux coup au moment où Krauser prenait le dessus, une immense flamme surgit du sol en propulsant son adversaire au loin, l’anéantissant définitivement.

Krauser, le géant venu d'Allemagne

Krauser, le géant venu d'Allemagne

Terry remporte donc le deuxième KOF solo, et devint par la même occasion mondialement connu comme étant le meilleur combattant au monde, mais cela ne dura qu’un certain temps…

[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi

KOF '94, le tournoi qui voit triple 

Avant d’attaquer le scénario, intéressons-nous un peu au jeu en lui-même. KOF ‘94 est le premier opus officiel de la série. Ce jeu pose les bases du jeu et des épisodes qui vont suivre. La particularité du jeu consiste dans le fait que les combats se font par équipe de trois combattants. SNK a voulu se démarquer de son rival de toujours CAPCOM avec sa série fétiche Street Fighter, en remplaçant les combats en deux rounds, par un combat en équipe où le combattant perdant est remplacé par un autre membre de son équipe, les combats peuvent durer donc au minimum trois rounds et six rounds maximum.

SNK voulait lancer sa série au plus vite, donc plutôt que de créer un premier opus en partant de rien, l’entreprise a décidé d’inclure des personnages d’autres jeux estampillés SNK, auxquels elle rajoutera quelques combattants inédits et qui seront crées pour la série. Pour cet opus, nous avons le choix entre 24 combattants (un record pour l’époque) qu’on ne pouvait choisir qu’en équipe (les trois membres de l’équipe à la fois, on ne pouvait pas mixer des membres de différentes équipes). Ceux qui proviennent d’autres séries SNK sont :

- Art of Fighting : Takuma, Robert, Yuri, King et Ryo
- Psycho Soldiers : Athena et Kensou
- Football Frenzy : Brian
- Ikari Warriors : Ralf et Clark
- Fatal Fury : Terry, Andy, Joe, Mai et Kim

Passons maintenant au sujet qui nous intéresse dans ce dossier, à savoir le scénario. Depuis les événements de Fatal Fury 2, Terry Bogard est devenu une des personnalités les plus en vogue de l’époque. Il n’y a pas eu de tournoi depuis deux ans, du coup Terry et ses amis savourent leur nouvelle notoriété. Nous sommes en 1994, des nouvelles invitations pour un tournoi KOF sont envoyées et signées par un mystérieux « R ». Le tournoi de cette année comporte une nouveauté qui va tout changer : les combats de cette année vont se dérouler en trois contre trois, il est temps de former les équipes parmi les invités au tournoi.

Les équipes se sont formées suivant les affinités entre les membres, ou le partage d’un objectif commun. Une fois les inscriptions close, huit équipes se sont présentées au tournoi :

 
- Fatal Fury Team: Terry Bogard, Andy Bogard, Joe Higash : Equipe favorite du tournoi grâce à la présence de Terry en son sein, l’objectif lors de cette participation était de confirmer leur suprématie et de gagner plus en médiatisation.
[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi

- Psycho Soldiers Team: Athena Asamiya, Sie Kensou, Chin Gentsai : Equipe menée par Athena, qui est l’incarnation de la déesse grecque du même nom, et qui participe en compagnie de son Maitre (Chin) et son fils (Kensou) afin de défendre le bien et la justice et partager ces valeurs avec les spectateurs du tournoi.

[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi

- Hero Team: Kyo Kusanagi, Benimaru Nikaido, Goro Daimon : Le Japon a décidé d’organiser un tournoi afin de constituer l’équipe qui participera au KOF ’94. Parmi les trois finalistes, il y’en a un qui a une histoire directement lié à la Saga Orochi : Kyo. Je me permets une petite présentation plus longue pour ce personnage très important.
Kyo est le dernier descendant du légendaire clan Kusanagi, l'une des trois familles ayant réussie à sceller le pouvoir d'Orochi il y a de cela 1800 ans. Mais depuis que la famille Yagami a fait un pacte avec Orochi, les deux familles sont devenues ennemies et se livrent une bataille mortelle au fil des générations. De nombreux membres des deux clans ont péri dans cette lutte sans merci et aujourd'hui, Kyo et Iori, les derniers représentants des deux familles, doivent mettre fin à cette guerre débutée il y a 660 ans. En dépit du respect qu'il a pour Iori, Kyo sait qu'il ne peut pas échapper à son destin et qu'il doit combattre et peut-être tuer Iori un jour. Dans le même temps, Kyo étudie à l'Université mais passe le plus clair de son temps avec sa copine Yuki ou son meilleur ami Benimaru. Comme le père de Kyo, Saisyu, est rarement à la maison (il est toujours à la recherche de nouveaux combattants pour se battre), c'est sa mère, Shizuka, qui lui enseigne les préceptes de la lignée Kusanagi. Kyo s'entraîne constamment pour perfectionner sa maîtrise des flammes Kusanagi. Pour l'aider, il possède des gants spéciaux qui lui permettent de créer ses flammes et d'y résister.

[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi

- USA Sports Team: Heavy D!, Lucky Glauber, Brian Battler : Equipe composée de sportifs américains qui cherchent à se faire médiatiser afin d’être recrutés dans les meilleures équipes.

[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi

- Korea Team: Kim KapHwan, Chang Koehan, Choi Bounge : Equipe menée par Kim, qui cherche à remettre sur le droit chemin par le biais du Tae Kwon Do, les deux comiques brigands qui l’accompagnent : Chang et Choi.

[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi

- Ikari Team: Heidern, Ralf Jones, Clark Steel : Heidern est un militaire haut gradé qui recruta deux de ses meilleurs hommes pour participer au tournoi. Il participa dans le but de venger sa famille, qui a été massacrée par un certain Rugal, et qui avait pour habitude de laisser une carte signée « R » après avoir commis un crime.

[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi

- Ladies Team: Mai Shiranui, King, Yuri Sakazaki : Equipe 100% féminine, chacune des filles qui composent l’équipe a été mise de côté par une des autres équipes participantes. Elles ont décidé de former leur propre équipe afin de prouver que le Girl Power a lui aussi sa place dans le tournoi.

[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi

- Art of Fighting Team: Takuma Sakazaki, Ryo Sakazaki, Robert Garcia : Takuma, grand Maitre en arts martiaux, décida de participer au tournoi avec son fils Ryo (il est aussi le père de Yuri de l’équipe feminine) et le meilleur ami de son fils Robert. Les trois participent pour faire connaitre au monde entier leur art martial pratiqué : le karaté kyokugen

[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi
Le tournoi commence et les paris sont ouverts, les favoris du tournoi (FF Team) écrasent tout sur leur passage. Le match final oppose la FF Team à la Hero Team. Les combattants sont d’un niveau proche, le combat final opposa Terry à Kyo qui ont une technique spéciale similaire qui consiste à maitriser des flammes. Le combat se termine par un K.O. de Terry, la Hero Team aura le privilège de rencontrer l’organisateur du tournoi de cette année.

La Hero Team débarqua dans une base appartenant au fameux « R », qui n’est d’autre que le milliardaire mégalo-démoniaque, Rugal Bernstein. Ce dernier est réputé pour son amour des combats clandestins, mais aussi pour être un homme redoutable, qui tue tous ses adversaires, jusque là aucun combattant n’a réussi à le battre. Durant un de ses nombreux voyages, il ressenti une source d’énergie dévastatrice. En approchant de cette source, un homme s’appelant Goenitz lui fait barrage, le prévenant que le pouvoir d’Orochi était trop puissant pour un mortel. Prenant ça pour de l’arrogance, Rugal attaqua Goenitz qui esquiva facilement ses coups et lui arracha son œil droit. Voyant que son adversaire était en vie malgré son attaque, Goenitz décida de lui confier une petite dose de pouvoir d’Orochi, en le prévenant de ne pas trop en abuser. En sentant sa nouvelle force, Rugal ricana d’une manière monstrueuse : le pouvoir d’Orochi fait déjà son effet.
 
[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi
Le combat final contre Rugal commença, Benimaru et Goro l’attaquèrent et l’assaillirent de coups. Le milliardaire les laissa faire et créa une onde de choc qui balaya tout sur son passage. Les deux combattants sont out. Kyo attaqua à son tour et trouvait bizarre que Rugal parvienne à deviner chacun de ses coups. Kyo fût projeté suite à un coup violent et chuta à côté d’un cadavre inerte : il s’agit de celui de son père qui combattu Rugal quelques heures auparavant afin d’éviter à son fils de le rencontrer.

Plein de rage, Kyo attaqua à nouveau Rugal et réussit à enchainer plusieurs attaques spéciales enflammées qui blessèrent sérieusement son adversaire. Voyant qu’il n’avait plus aucune chance de remporter le combat, Rugal attrapa une télécommande et déclencha l’autodestruction de sa propre base. Heureusement, la Hero Team réussit à quitter la base juste avant son explosion, laissant Rugal présumé mort sous les décombres de sa base.
[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi

On prend "presque" les mêmes, et on recommence

Le jeu ne subit pas beaucoup de changements, sauf un qui reste quand même important : l’ajout de l’option team edit. On peut désormais mixer les équipes comme on veut et constituer une équipe composée uniquement de joueurs que nous maitrisons. Si on décide de mixer notre équipe, l’aspect scénaristique devient futile, vu que peu importe l’équipe choisie, nous aurons droit à la même fin générique. Quelques nouveaux personnages importants font leur apparition, mais ceci sera indiqué dans la partie histoire.

1995, les combattants du KOF ’94 reçoivent les mêmes invitations qu’un an auparavant. La Hero Team est chamboulée, les membres de l’équipe sont certains d’avoir laissé Rugal pour mort au dernier tournoi, et pourtant les nouvelles invitations sont signées d’un « R ».

Les mêmes équipes étaient donc attendues pour le démarrage du tournoi. A la surprise générale, l’USA Sports Team est absente et trois inconnus débarquent à leur place. Ces derniers, attaquèrent les sportifs américains et leur volèrent leur invitation afin de se présenter au tournoi à leur place :

Rival Team: Iori Yagami, Billy Kane, Eiji Kisaragi => Les trios protagonistes décidèrent de participer ensemble au tournoi afin de se venger chacun d’un ennemi présent lors du KOF ’95. Iori est issu de la famille rivale de Kyo, Billy Kane n’a toujours pas digéré sa défaite contre Teddy Bogard lors du premier Fatal Fury, et enfin Eiji, qui cherche à éliminer les membres de l’Art Of Fighting Team depuis des années.

Billy, Iori et Eiji

Billy, Iori et Eiji

Les trois nouveaux protagonistes étaient donc l'attraction de ce tournoi. Le sang de Kyo ne fit qu’un tour en voyant Iori débarquer. Les deux ennemis commencèrent à expliquer les raisons de leur rivalité, ce qui donne plus de background à la Saga Orochi.

Tout commença il y a 1 800 ans, le démon Orochi, matérialisé par un serpent géant à huit têtes, semait la terreur dans tout le Japon. Un jour, les leaders des huit plus grands villages japonais décidèrent de sacrifier chacun une fille vierge pour satisfaire l'appétit d'Orochi. Ce dernier accepta le marché. Sept villages avaient déjà fait leur sacrifice, il n'en restait donc plus qu'un. Durant la cérémonie de sacrifice, un homme s’appelant Kusanagi intervint en se présentant comme étant le fiancé de la jeune femme et qu’il était bien déterminé à défier Orochi. Il fût rejoint dans son combat par deux autres personnes, Kagura et Hasshaku. Les trois combattants réussirent à vaincre Orochi et à sceller son âme dans le miroir de Kagura. Kusanagi fut acclamé et traité en héros par tout son village alors qu'Hasshaku fut rejeté, son action ayant été considérée comme folle par ses pairs, selon eux, il n’aurait pas dû affronter Orochi. Hasshaku enviait Kusanagi, d'autant que les pouvoirs de ce dernier étaient supérieurs. Il allait alors commettre l'irréparable : un pacte avec Orochi. Ce dernier accorderait à Hasshaku des pouvoirs supérieurs en échange de son âme et de son corps. Du sang Orochi coulerait dans les veines du clan Hasshaku et se réveillerait lorsque le moment serait venu. Le nouvel hôte d'Orochi avait à présent des flammes violettes et avait décidé de changer de nom: à présent, on l'appellerait Yagami. Depuis, les clans Yagami et Kusanagi, autrefois amis, se livraient une véritable guerre de génération en génération, et sont représentés aujourd’hui par les derniers membres de leur lignée : Iori et Kyo.
Extrait de l'intro du jeu

Extrait de l'intro du jeu

La rivalité entre les deux combattants emballa tout le monde et attira des foules énormes qui voulaient assister aux combats. Comme vous l’auriez deviné, les deux équipes à avoir atteint la finale sont celles de Kyo et Iori.

La finale est sur le point de commencer, c’est là qu’un homme fit son apparition : il s’agit de Rugal. Celui-ci expliqua qu’il avait survécu à l’explosion en activant pour la première fois le pouvoir d’Orochi qui sommeillait en lui. Il a malgré tout perdu un bras qu’il remplaça par un bras cyborg. Sa hargne envers la Hero Team se faisait ressentir, il décida de se venger d’eux en les faisant combattre un combattant qu’il invita à entrer en scène : Saisyu (mini-boss du jeu), le père de Kyo, qu’il avait lobotomisé et lui avait lavé le cerveau afin de le manipuler. Kyo resta figé et ne pu combattre son père, les deux autres membres de l’équipe s’en occupèrent mais furent amochés durant leur combat.
Omega Rugal, le Boss le plus charismatique de la série

Omega Rugal, le Boss le plus charismatique de la série

Le plan de Rugal tomba à l’eau, il va devoir anéantir Kyo lui-même. Il activa le pouvoir d’Orochi qui le transforma en une monstrueuse machine à tuer : Omega Rugal. Kyo se prenait des coups puissants, ne pouvant se défendre contre un adversaire aussi fort. C’est à ce moment là qu’il fût rejoint par les membres d’autres équipes comme Terry, Andy, Athena et Ryo (c’est de cet aspect scénaristique d’où découle l’idée de pouvoir mixer les équipes dans cet opus) afin de l’aider dans sa lutte contre le monstre. Les coups pleuvent sur Rugal, celui-ci est obligé de solliciter de plus en plus le pouvoir d’Orochi pour faire face à ses adversaires, jusqu’à en abuser. C’est à ce moment là que le corps de Rugal devint hors de contrôle et s’enflamma, pour exploser et répandre du sang partout dans l’arène.

Iori, qui s’était caché avec ses compères pour observer le combat, s’approcha des restes du corps de Rugal et lui déclara que seule une personne de sa lignée était capable de supporter le pouvoir d’Orochi dans ses veines. Il buva de son sang, ce qui le mit dans un état second, proche de la folie. Il se mit à rire d’une manière sadique, et s’attaqua à ses deux coéquipiers, qu’il blessa sérieusement.  
[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi

Les choses sérieuses commencent

Cet opus connut une grosse refonte graphique, les personnages sont plus détaillés et paraissent plus musclés. D’ailleurs, la majorité des sprites créés pour ce jeu ont été réutilisés dans plusieurs opus suivants (jusqu’au 2002). C’est aussi le premier épisode qui propose des intros spéciales entre deux membres d’une même équipe qui s’affrontent, ou deux personnages liés par une histoire commune (Kyo et Iori par exemple).

Les invitations sont donc relancées pour un nouveau tournoi par une certaine Chizuru Kagura, dernière représentante du clan dont elle porte le nom, qui avait combattu Orochi aux cotés des familles de Kyo et Iori il y a 1800 ans.

En se baladant dans un parc, Kyo sentit une aura puissante. Soudain, il s’est fait attaquer sans qu’il puisse réagir, il gémissait sur le sol quand une voix lui dit qu’il était loin d’avoir le niveau pour remporter le KOF de cette année. A peine remis de ses blessures, Kyo quitta l'hôpital et reprit un entraînement intensif dans le but de se perfectionner.

Le tournoi est sur le point de commencer, toutes les équipes de l’an dernier sont présentes, sauf celle d’Iori et la IKARI Team qui a connu quelques changements, ainsi qu’une nouvelle équipe qui fit une apparition pour la première fois :

- Yagami Team: Iori Yagami, Vice, Mature => Pendant qu’il s’entrainait pour le prochain tournoi, Iori fût approché par deux femmes, Vice et Mature, qui se sont présentées comme étant les deux ex-secrétaires de Rugal, et qu’elles voyaient en Iori le digne successeur de leur Maitre. Elles voudraient former une équipe à trois afin de venger la mort de leur employeur. Iori accepta, à condition que lui seul s’occupera de Kyo lors de leur confrontation.

Vice, Iori et Mature

Vice, Iori et Mature

- Ikari Team: Ralf Jones, Clark Steel, Leona => Heidern ne pouvant participer au tournoi de cette année à cause d’une mission militaire, envoya sa fille adoptive Leona le remplacer. Cette dernière dispose d’une histoire aussi profonde que celle d’Iori ou Kyo. Pour résumer, Goenitz, le gardien du pouvoir d’Orochi, a voulu se venger du père biologique de Leona, qui était un de ses disciples et qui décida de ne plus commettre d’acte malhonnête. Pour se venger de lui, Goenitz donna une petite partie du pouvoir d’Orochi à Leona, pensant que ça allait la faire souffrir avant de l’anéantir. Contrairement à ce qui était attendu, Leona survécu mais avait de plus en plus de mal à contenir son pouvoir, jusqu’au jour où, le pouvoir d’Orochi prit le dessus, Leona entra en mode « Riot of the Blood », qui est un état démoniaque d'un sujet contrôlé par Orochi, et massacra tous les membres de sa famille et de son village. Orpheline, elle se fait adopter par Heidern, qui lui apprit à mieux canaliser son pouvoir et maitriser les sports de combat. 

Ralpf, Leona et Clark

Ralpf, Leona et Clark

- Boss Team: Geese Howard, Wolfgang Krauser, Mr. Big => Et non, Geese n’est pas mort suite à sa chute durant son combat contre Terry dans le premier Fatal Fury, il s’en est sorti avec « seulement » une cicatrice dans le dos (normal après une chute de plusieurs étages …). Il est de retour dans le but de s’accaparer du pouvoir d’Orochi dont il a entendu parler afin d’augmenter sa force. Krauser quant à lui, il est présent au tournoi dans le but de prendre sa revanche contre Terry, sachant qu’il s’est entrainé à contrer toutes les attaques de ce dernier. Il sera accompagné dans le tournoi de son bras droit, Mr Big.

Mr Big, Geese et Krauser

Mr Big, Geese et Krauser

La Fatal Fury Team fût étonnée de voir Geese toujours en vie, cela a fait ressurgir des mauvais souvenirs aux frères Bogard qui pensaient en avoir fini avec l’assassin de leur père. Le combat entre les deux teams a été épique et rempli de sentiments personnels. La FF Team l’emporta et Terry décida d’épargner son ennemi juré à la fin du combat.

Comme l'année précédente, ce sont les équipes de Kyo et Iori qui se retrouvèrent en finale. Le dernier combat de la finale opposa Kyo à Iori, le combat le plus attendu du tournoi. Tout le monde retint son souffle et on assista à un combat époustouflant, avec des flammes oranges et violettes jaillissant de partout. Le temps imparti s’écoula, les combattants sont épuisés et à bout de souffle et attendent le résultat des juges : match nul. C’est à ce moment là que Chizuru Kagura, l’organisatrice du tournoi (et sous-Boss du jeu), convoqua les deux équipes afin de solliciter leur aide pour accomplir une mission pour le bien de l’humanité. Kyo accepta au contraire d’Iori. Chizuru leur raconta comment Rugal avait acquis le pouvoir d’Orochi et leur parla de l’homme qui lui a accordé ce « privilège ». Cet homme, Goenitz, fidèle disciple d'Orochi venait de réveiller son maître et cela pouvait avoir des conséquences graves.
Chizuru

Chizuru

Soudain, une énorme tempête s’abattit sur le stade le détruisant à moitié et envoyant Iori dans le décor. Kyo et Chizuru restèrent debout pour faire face au responsable de cette catastrophe : Goenitz. Kyo reconnut la voix de l'homme qui l'avait ridiculisé quelques mois auparavant dans le parc. Mais cette fois-ci, Kyo a plus d’assurance. Le combat commença, Kyo et Chizuru se débrouillent bien, mais Goenitz garda l’avantage, il est décidément beaucoup plus fort.

Le redoutable Goenitz

Le redoutable Goenitz

Une fois remis de son étourdissement, Iori assista au spectacle d'un Kyo malmené par son adversaire. Ne pouvant accepter qu'un autre que lui ne tue son ennemi juré, il bondit et se précipita pour attaquer Goenitz. Ainsi, l'alliance Kusanagi/Yagami/Kagura d’il y a 1800 ans était enfin reconstituée. Les flammes combinées de Kyo et Iori blessèrent sérieusement Goenitz qui ne put résister à tant de puissance.

Dans un dernier souffle, le méchant disciple prévient les trois combattants que la menace Orochi était encore loin d'être éradiquée et qu'ils devront bientôt se prosterner devant sa puissance. A la fin du combat, Iori but du sang Orochi de Goenitz. Chizuru le prévint que les personnes de sa lignée (ayant du sang Orochi dans les veines) n'avaient pas une espérance de vie élevée et que le sang Orochi pouvait contrôler son hôte en certaines occasions.

Iori ne prêta pas attention aux paroles de Chizuru et s'en alla rejoindre ses coéquipières, Vice et Mature, lorsque un malaise le prit. Il vomit du sang, hurla et ses yeux tournent au blanc. Dans un état quasi-animal, Iori était devenu incontrôlable en entrant en « Riot of the Blood »,. Malheureusement pour elles, Vice et Mature firent les frais de sa folie meurtrière.
Iori en mode "Riot of The Blood"

Iori en mode "Riot of The Blood"

[Dossier] The King Of Fighters : L'histoire de la Saga Orochi

Toutes les bonnes choses ont une fin

Le dernier épisode de l’Orochi Saga n’apporte pas de grosses nouveautés, mis à part au niveau du gameplay : le jeu connut l’apparition de l'Extra Mode où il faut se concentrer pour remplir sa barre de power en restant appuyé sur trois boutons simultanément, et de l'Advanced Mode où il faut donner des coups pour remplir sa barre. Il s’agit aussi de l’opus qui comporte le maximum de minis-Boss : cinq en tout.

1997, les combattants redoutent la prochaine édition du KOF compte tenu des événements de l’an dernier. La Ladies Team recrute Chizuru pour compléter son équipe aux côté de Mai et King. Shingo, élève et fan de Kyo, profita de la nouvelle règle du tournoi qui permettait de participer en solo au tournoi pour s’inscrire et prouver à son Maitre qu’il était capable d’intégrer la Hero Team.

Shingo, président du fan club de Kyo

Shingo, président du fan club de Kyo

Iori a beaucoup souffert tout le long de cette dernière année. Il est entré à plusieurs reprises en « Riot of the Blood » et ôta la vie à plusieurs personnes, il a du plus en plus de mal à se contrôler et décide de s’inscrire au tournoi en solo, pour éviter de faire du mal encore une fois à ses coéquipiers.

Deux nouvelles équipes firent leur apparition dans ce tournoi : la Special Team avec des figures bien connues dans Southtown (Billy Kane, Ryuji Yamazaki et Blue Mary) et la mystérieuse New Face Team :

- Special Team: Billy Kane, Blue Mary, Ryuji Yamazaki. Blue Mary est agent secret qui intégra cette équipe afin de surveiller les deux bras droit de Geese qui font partie de son équipe. Blue Mary est aussi connue pour être la copine de Teddy Bogard dans les prochains opus.

Ryuji, Blue Mary et Billy

Ryuji, Blue Mary et Billy

- New Face Team: Yashiro Nanakase, Chris, Shermie. Les organisateurs du tournoi, je parlerai en détails d’eux dans le développement de l’histoire de cet opus.

Shermie, Chris et Yashiro

Shermie, Chris et Yashiro

Le tournoi se déroule sans encombre, des combats de haut niveau en eu lieu entre les différentes équipes, et c’est la Hero Team qui accède en finale pour la quatrième fois d’affilée.

La finale opposa donc la Hero Team à la fameuse New Face Team, l’équipe organisatrice. Curieusement, cette dernière ne fut pas très coriace et l'équipe de Kyo emporta facilement la victoire.

Vint alors le moment de la distribution des médailles qui sera interrompu par les cris de Leona et Iori, pris d’un malaise et crachant du sang, ils sont entrain d’entrer en mode « Riot of the Blood ». Les deux combattants sont comme possédés et s’attaquent à tout le monde (les versions « Riot of the Blood » de Leona et Iori font partie des minis-Boss du jeu). Plusieurs combattants tels que Terry, Athena et Kyo tentent de les maitriser et ils y arrivent avec beaucoup de mal.
Leona et Iori souffrant du "Riot of the Blood"

Leona et Iori souffrant du "Riot of the Blood"

Chizuru devint inquiète, elle dit alors à Kyo que cet événement était signe qu’Orochi était sur le point de se réveiller. Tout à coup, les trois membres de la New Face Team débarquèrent au milieu de l’arène, ils étaient différents, arborant un petit sourire démoniaque et semblant beaucoup plus puissants. Ils avouèrent être des disciples d’Orochi comme Goenitz. Ce dernier avait libéré l’âme d’Orochi l’année précédente. La New Face Team organisa le tournoi de cette année afin de rassembler un maximum d’énergie pour qu’Orochi puisse se réincarner, et qu’ils avaient presque atteint leur but.

La New Face Team version 2.0

La New Face Team version 2.0

La Hero Team se confronta à la version plus puissante de la New Face Team (sous-Boss du jeu) et le combat se termina par un double K.O. Malgré tout, Orochi avait emmagasiné assez d’énergie pour réapparaitre, et choisit le corps de son disciple Chris pour se réincarner. Ce dernier a vu son corps se transformer en adulte et gagna en puissance, Orochi est de retour.

Orochi après s'être emparé du corps de (Jésus) Chris

Orochi après s'être emparé du corps de (Jésus) Chris

Tous les combattants étaient K.O., il ne restait plus que Chizuru et Kyo affailbli pour combattre le monstre. Ce dernier était largement plus fort et disposait d’un incroyable panel de coups et de pouvoirs, il décida malgré tout de prendre son temps avant de terrasser ses assaillants.

Pendant ce temps là, Iori reprenait connaissance petit à petit. Durant son sommeil, il reçut un message de ses ancêtres lui demandant d’aider Chizuru et Kyo dans leur lutte contre Orochi afin de laver l’honneur de sa famille. Il se réveilla et se dirigea rapidement vers le champ de bataille, sauvant in-extremis Chizuru et Kyo d’une mort certaine. Il leur dit en souriant qu’après tant de guerres, il était ironique de les revoir combattre ensemble comme il y a 1800 ans.
Les trois combinèrent leurs forces et attaquèrent Orochi qui commençait à avoir du mal à contrer tous les coups. Ce dernier eut l’idée de contrôler Iori en le faisant entrer en « Riot of the Blood » afin qu’il combatte à ses côtés. Ce dernier devint enragé hurlant à la mort. On le voyait souffrir, il essayait d’éviter que le « Riot of the Blood » prenne le contrôle. Il décida de faire croire à Orochi qu’il s’apprêtait à attaquer Kyo, puis rapidement, Iori surpris le démon en lui sautant dessus et l’empoignant par la gorge. Kyo eut assez de temps pour concentrer tout son pouvoir en un coup ultime qu’il assena à Orochi.
Iori maltraitant Orochi

Iori maltraitant Orochi

L’explosion fût impressionnante et de la lumière jaillit du corps d’Orochi, cette fois-ci le démon n’a pas été capturé, mais envoyé en enfer. La malédiction d’Iori disparut en même temps que la mort d’Orochi. Le trio a encore une fois sauvé le monde d’une force maléfique. Tous les combattants sont contents de pouvoir enfin rentrer chez eux sains et saufs, sauf Iori qui cherche Kyo des yeux, mais celui-ci demeure introuvable. SNK ne perd pas de temps, la Saga NESTS est dores et déjà introduite (de KOF ’99 à KOF ‘2001), mais ça c’est une autre histoire...

That's all folks...

That's all folks...

Publié dans FOCUS

Partager cet article

[SLIP TENDU] Garou déboule sur le eShop !

Publié le par Dr Floyd

[SLIP TENDU] Garou déboule sur le eShop !

Slip tendu à nouveau sur le eShop de la Switch, avec Garou: Mark of the Wolves qui est dispo depuis ce matin au prix habituel de 6,99€. Vous le savez, je ne suis pas fan de démat, mais pour jouer aux chef d'oeuvres de la Neo Geo en mode portable sur Switch, je fais une exception. Que j'aille bruler dans l'enfer du jeu vidéo si il le faut ! J'attends et j'espère désormais Last Resort, mon shoot'em up culte sur cette console de légende.

[SLIP TENDU] Garou déboule sur le eShop !

Publié dans NEWS

Partager cet article

Quand la Switch devient classe

Publié le par Dr Floyd

Quand la Switch devient classe

Pourquoi de simples particuliers arrivent à produire systématiquement des looks de console 100x meilleurs que les hordes de têtes pensantes des fabricants de consoles ? Comme ce Coréen "Clown TV" qui a relooké la Nintendo Switch avec brio !

Quand la Switch devient classe
Quand la Switch devient classeQuand la Switch devient classe

Publié dans INSOLITE

Partager cet article

[RANDOM] Le micro-ordinateur familial de SEGA

Publié le

[RANDOM] Le micro-ordinateur familial de SEGA

C'est avec un plaisir non dissimulé que je vais vous présenter le micro-ordinateur familial de SEGA sorti en 1983, le Yeno SC-3000. Importé par Yeno en Europe et en France, c'est une machine méconnue mais qui mérite le respect, elle m'avait bien fait fantasmer à l'époque, juste avant l'arrivée des MSX.

[Lire la suite]

Partager cet article

De bonnes affaires chez Play-Asia

Publié le par Dr Floyd

De bonnes affaires chez Play-Asia

5% de remise tous vos achats chez Play-Asia jusqu'au 29 mai si vous payez par PayPal, ça se prend, d'autant qu'il y a actuellement pas mal de choses intéressantes :

River City Melee : Battle Royal Special / PS4
Jeu de baston rétro signé Arc System Works au top du fan-service pour les adorateurs de la série de jeux Kunio-Kun ! A noter qu'il y a une option dans les menus pour passer en 100% langue anglaise. Je le sais, je l'ai acheté, pour 23 boules.

Parappa the Rapper / PS4
Le célèbre jeu musical en boite sur PS4. En anglais également, pour seulement 21 boules.

Puyo Puyo Tetris / Switch
Vous avez du mal à trouver le jeu ? Achetez le pour 36 boules dans sa version US.

Redout / Switch
Fan de F-Zero et Fast RMX ? Et si vous tentiez Redout, en précommande version boite pour 36 boules ? Livraison du jeu courant juin.

Soldner X-2 / PSVita
Un très bon shoot'um up horizontal pour votre PSVita en version boite !  23 boules.

Ce n'est qu'une petite sélection, sachant que tous ces jeux fonctionnent sur console française. Et je vous donne un petit conseil : n'achetez qu'un jeu à la fois pour éviter les frais de douanes. Dès qu'un colis est un peu épais, avec Play-Asia vous y avez droit. Comptez environ 4 boules de port.

De bonnes affaires chez Play-AsiaDe bonnes affaires chez Play-Asia
De bonnes affaires chez Play-AsiaDe bonnes affaires chez Play-AsiaDe bonnes affaires chez Play-Asia

Publié dans BONNES AFFAIRES !

Partager cet article