[TEST FLASH] Borderlands 2 / PS3

Publié le par Dr Floyd

BORDERLANDS 2

Support : PS3

Existe également sur Xbox 360, PC

Éditeur : 2K Games

Développeur : Gearbox

Sortie : 21 septembre 2012

borderlands-2-PS3.jpg

Test Flash avec le support de RueduCommerce




Je n'ai jamais été fan de Borderlands. A tel point que j'allais zapper ce second opus, mais devant le succès du jeu et face à des hordes de fans hystériques, j'ai pris mon courage à deux mains pour replonger dans ce Far West extraterrestre "CelShadé" et déganté.



Retour donc sur la planète Pandore dans la peau d'un mercenaire qui veut s'en mettre plein les poches. Vous choisissez entre 4 personnages, Salvador le roi de la gâchette, Maya ("dans un pays de tous les teeeemps"... hum pardon) et ses pouvoirs spéciaux, Axton le gros bourrin commando, ou ZerO l'assassin doué au corps à corps. Pandore est désormais dirigée par le Beau Jack, big boss d'Hyperion Corp. (hommage à Dan Simmons ?) et vous allez devoir le combattre, lui, son armée de robots, et ses alliés totalement tarés et semblant sortir tout droit de Mad Max... 



mad floyd
Moi, quand je chassais les crevards dans les années 80 avant de devenir Docteur...

La grosse nouveauté ce sont les environnements qui sont désormais variés : région glacée, prairies, cavernes... dans un monde plus ouvert et plus vaste, mais fermé quand même, ne rêvez pas. Vous allez rencontrer des adversaires timbrés pour du gunfight hélas pas vraiment timbré... Certes l'IA est un peu plus solide, il y a plus de dynamisme, mais bon je continue à trouver que ce FPS est mou du genou et peu addictif.

francois.png
C'est mou... très mou !

Je ne ressens franchement aucune adrénaline ! Il y a certes de très nombreuses armes, armures, avec beaucoup de customisation, mais bon... où est réellement l'intérêt d'un tel arsenal ? Après on peut se défouler à bord d'un véhicule pour se prendre pour Max le Fou, mais pareil, je ne ressens aucune immersion. A noter que les soins sont mieux gérés, sans menu, avec la possibilité de ramper pour être soigné. Bon, globalement on a vraiment l'impression de rejouer au même jeu.

borderlands-2-003.png
Et c'est laid...

borderlands-2-002.png
...très laid...

Gameplay mou, pilotage des véhicules mal foutu, ergonomie des menus nullissime... et puis le pire de tout à mes yeux : les graphismes en Cel Shading que je trouve moches... Si sur les personnages c'est assez bien rendu, par contre c'est totalement raté pour représenter un monde de Western post-apocalyptique. C'est mon avis. Alors certes on est dans le style "dessin-animé", mais non, je n'adhère vraiment pas, les graphismes paraissent très pauvres, on n'y croit pas du tout à ce monde lointain.... Je n'ai pourtant pas grand chose à reprocher à la réalisation globale, ni à la bande son (à part des dialogues souvent trop caricaturaux) mais je n'accroche pas à la patte artistique.

borderlands-2-001.png
...limite ridicule ! Nous sommes bien sur PS3 et non sur Atari Jaguar.

Même si Borderlands 2 sort du chemin formaté des FPS Call of Dutysés, c'est une suite sans innovation, avec un gameplay toujours aussi ennuyeux, mou et mal fichu, avec un Cel Shading laid et inadapté, des menus chiants... Bref, je n'arrive toujours pas à croire à ce Far West lointain. J'ai bien du mal à comprendre les fans de ce jeu, et c'est pour cela que j'ai demandé à mes patients d'écrire un contre-test pour envoyer bouler ce pauvre Doc totalement has-been. A suivre donc...



SUPPOS : 2/6

suppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST IMPORT] Hatsune Miku : Project Diva f / PS Vita

Publié le par Kementari

Hatsune Miku : Project Diva f
Éditeur :
Sega

Développeur : Sega
Support : PS Vita
Année : 2012

project-diva-f-boite.jpg

Hatsune Miku : Project Diva f est un jeu de rythme où il faut appuyer sur les touches à l’écran en rythme, simple comme bonjour ! Vous connaissez Hatsune Miku ? Non ? Et si je vous dis que c’est une icône au Japon et qu’elle remplit des salles entières lors de ses concerts, ça ne vous dit toujours rien ?

Hatsune Miku est un personnage fictif crée de toute pièce pour représenter une chanteuse de J-Pop dont la voix est gérée par ordinateur, grâce à l’application Vocaloid. Le phénomène a tellement déchaîné les passions que Sega eut l’idée d’en faire un jeu. Il y eut donc 3 épisodes sur PSP, 1 sur 3DS, 1 sur le Playstation Store et enfin cet épisode sur PS Vita, tous étant exclusivement sortis au pays du soleil levant.

project-diva-f-001.jpg

Le principe du jeu consiste à appuyer au bon moment sur une succession de touches (croix, carré, rond, triangle) qui défilent à l’écran. Certaines touches doivent être maintenues tandis que d’autres doivent être doublées avec la flèche directionnelle correspondante. La nouveauté de cet épisode : l’étoile ; où il faut gratter en rythme l’écran tactile.

project-diva-f-002.jpg

Il y a des zones techniques où la moindre erreur peut faire perdre toutes les chances de terminer la chanson avec un bon score permettant d’avoir une bonne mention. Il y a aussi un « chance time » qui permet de changer légèrement le clip si on réussit l’enchainement demandé. Je me demande bien à quoi ça peut bien servir vu le peu de variation ^^.

project-diva-f-003.jpg

Quatre modes de jeu au programme : easy (une seule touche est utilisée, l’important est donc d’appuyer au bon moment), normal, hard et extreme. Plus on monte en difficulté, plus il y a de touches qui défilent avec des combinaisons et des enchaînements de plus en plus complexes.
On n’incarne pas seulement Miku mais aussi 5 autres personnages issus du Vocaloid : Kaito, Meito, Rin, Len et Luka, tous aussi haut en couleurs les uns que les autres.

project-diva-f-004.jpg

Mode DIVA Room : Sims like ? Ce mode permet de customiser la chambre des personnages avec des meubles ou des tenues qu’on débloque en finissant les chansons ou qu’on peut acheter dans la boutique grâce aux points accumulés. Ce mode est plus une manière de faire une pause, en tout cas, moi je n’y accorde pas plus de temps que ça, c’est plus un gadget qu’autre chose. Il y a aussi un mode Edition, mais franchement, la barrière de la langue fait que je ne m’y suis pas aventurée.

SCENARIO : Il n’y en a tout simplement pas. Il faut enchaîner les musiques et faire un bon score pour pouvoir en débloquer d’autre, un peu comme dans un Guitar Hero. L’aspect scoring est important.

GRAPHISMES : Visuellement, ça arrache ! Bien sûr, l’écran de la PS Vita n’y est pas pour rien. La réalisation des clips est soignée. Certains sont très sérieux, d’autres sont complètement décalés. C’est très coloré tout ça !

SONS : Comment dire ? Ça déchire !!! Que ce soit avec les écouteurs ou avec les hauts parleurs, le son est excellent. Il y a 6 chansons exclusives pour cet épisode et 26 reprises des concerts.

JOUABILITE : La PS Vita permet à cet épisode d’utiliser à bon escient l’écran tactile afin de varier le gameplay. L’apparition des étoiles où il faut toucher l’écran nous transporte sur la scène, surtout lors des séquences de guitare où l’on croirait gratter les cordes. Les 4 modes de difficultés présents permettent à chacun de jouer à son niveau de dextérité.

DUREE DE VIE : Malgré 32 musiques disponibles et 4 modes de difficultés, on peut noter que cet épisode est celui où il y a le moins de musique. On peut supposer qu’il y aura par la suite des DLC pour combler ce manque.

SUPPOS : 5,5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg
(pour ceux qui aiment la J-Pop)

Publié dans TESTS

Partager cet article

Laissez-vous surprendre par la puissance de la Wii U !

Publié le par Dr Floyd

Wii U joke

Selon Michel Ancel, le créateur de Rayman, la puissance de la Nintendo Wii U risque de nous surprendre :


" Ce qui me surprend avec la Wii U, c'est que nous n'avons que très peu de problèmes techniques. Le jeu tourne très bien, sans que nous soyons obligés d'optimiser constamment, alors que sur les versions PS3 et Xbox 360 de Rayman Origins, nous avions des problèmes de fillrate (le nombre de pixels gérés par une carte graphique à la seconde). Je pense donc que la console est plutôt puissante. Étonnamment puissante ! " déclare t-il à Nintendo Power.

En même temps il est en train de bosser sur Rayman Legends Wii U le Michel... Je le vois mal en train de dire " Ce qui me surprend avec la Wii U, c'est que c'est de la merde... mon jeu va être tout pourri " . Mais bon c'est malgré tout assez rassurant, la Wii U n'aura rien à envier à la Xbox 360 de... 2005.

Publié dans NEWS

Partager cet article

[TEST] DOOM 3 BFG Edition / Xbox 360

Publié le par Dr Floyd

DOOM 3 BFG EDITION
Support : Xbox 360
Existe également sur PS3 et PC
Éditeur : Bethesda Softworks
Développeur : ID Software
Sortie : 19 octobre 2012

DOOM-3-BFG.jpg

Doom, l'inventeur du FPS (avec Wolfenstein 3D) aura bientôt 20 ans... un nom qui est quasiment aussi célèbre que Pac Man ou Mario tellement il a révolutionné le jeu vidéo. A tel point que pendant longtemps les FPS se sont appelés "Doom-like". Aujourd'hui ID Software nous ressort une version remastérisée de Doom 3, jeu qui n'a en fait plus grand chose à voir avec le Doom original, mais un très bon jeu qui a marqué (un peu) le PC en 2004 et surtout la Xbox première du nom en 2005.

DOOM.jpg
Doom en 1993 est sûrement le moment le plus marquant du passage des années 80 aux années 90 pour le jeu vidéo !

Si il faut retenir trois grand FPS sur Xbox c'est assez simple : Black (le mal-aimé), The Chronicles of Riddick et... Doom 3. Certes ces jeux ont un peu vieilli mais pas leur gameplay, surtout du fait que les FPS modernes se sont fortement casualisés sous l'impulsion de Call of Abruty (scripts et regénération automatique de la vie). Donc même si ce Doom 3 BFG annonce juste une remastérisation de l'original, j'avoue quand même être très excité au fait d'y rejouer.

N'espérez pas grand chose niveau contenu et cadeaux bonux : le jeu de base en HD avec quelques minimes modifications, l'add-on Resurection of Evil, 7 niveaux totalement inédits, et en bonus Doom 1 et 2. Moyen, mais bon le jeu étant vendu 29€ c'est vraiment acceptable.

DOOM-3-BFG-002.jpg

Doom 3 est toujours aussi plaisant 8 ans après, la visite de la base martienne est toujours assez flippante, avec un rythme très lent au départ (j'aime quand il ne se passe rien !), et quelques phases très énervées. L'ambiance est là, même si il n'y a plus les effets de surprise, et même si Dead Space a fait mieux depuis niveau ambiance SF sombre et angoissante.

Le coup de vieux vient peut-être de l'IA, franchement limite, on pourrait presque remplacer le cerveau des monstres par ceux de Ribery ou Nasri, c'est dire. Mais bon c'est un FPS de genre, un vrai, pour les barbus, assez difficile (si vous montez la difficulté) et avec une vraie barre de vie de poilu, et ça c'est essentiel. Les développeurs de nos jours ont oublié que l'âme d'un FPS réside dans la survie et la peur de mourir, sensation qui a totalement disparue depuis les Call of Abruty et autres FPS modernes. A noter aussi qu'il est possible d'allumer la lampe (de manière limitée : elle se recharge) et de tirer en même temps, une modification vraiment bienvenue, et aussi la possibilité de sauvegarder éventuellement quand vous voulez (essayez de ne pas utiliser cette facilité).


DOOM 3 BFG 001

Techniquement, franchement c'est du tout bon. Le casual pourrait aisément croire que c'est un vrai jeu de 2012. Quelle claque en 2004 sur PC quand même (en possédant cependant une bête de course à l'époque !). La trahison vient surtout de la modélisation des personnages trop anguleuse (les cranes, aie !) et de quelques textures un peu trop grossières.

crane.png
Aie ! Ça pique !

details-doom-3.png
Mais en même temps des effets de lumière au top, du sang, et des ombres... en 60 images/sec

Mais la HD est quand même un plus par rapport à la version Xbox de 2005, il y a quelques effets de lumières supplémentaires, et puis surtout, le jeu tourne désormais en 60 frames/Seconde (j'ai compté avec mon oeil bionique de Steve Austin) de manière parfaite. C'est visuellement ma-gni-fi-que ! Par contre un petit bémol sur la bande son très mal exploitée : le mixage est en effet plutôt raté, tout semble être sur le même niveau sonore, avec des bruits d'arme étouffés, des voix parfois inaudibles, etc... sans compter les doublages moyens d'époque et non syncronisés.... c'est vraiment dommage !


Sur Mars personne ne vous entendra crier ! Doom 3 en HD accuse à peine son âge. Les amateurs de FPS de genre (jeu de couloir basic, ambiance angoissante, barre de vie) seront ravis ! Le passage en HD est réussi avec un framerate aux petits oignons, seule la bande son agace un peu car le mixage est plutôt raté. Il serait temps que les éditeurs en reviennent aux fondamentaux du FPS et prennent ce Doom 3 en exemple.

SUPPOS : 5/6
(note qui tient aussi compte du prix de 29€)

suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

Les éditeurs de homebrew rétro pètent un câble !?

Publié le par Dr Floyd

D1K Arcade est une fabuleuse adaptation de Donkey Kong sur Intellivision, le gamopat barbu le sait. Mais de là à vouloir vendre la ROM en téléchargement pour 15$, pour le faire tourner sur un émulateur, il y a une limite à ne peut-être pas franchir, mais que Elektronite a franchi en sautant comme Mario au dessus d'un baril !

Si vendre un jeu Intellivision cartouche en boite entre 25 et 40$ me semble acceptable, ici c'est du grand n'importe quoi. Espérons donc que cette initiative sera un échec. Et du coup je ne vous donne pas le lien, nah ! Mais je vous remontre une vidéo du jeu, via une review en anglais, pour vous montrer comment cette adaptation est géniale... en CARTOUCHE.

Publié dans RETRO NEWS

Partager cet article

[RANDOMIZE] T.M.H.T. The HyperStone Heist / Megadrive

Publié le

TMNT-Hyperstone-copie-1.png

Ici April O'Neil, en direct d'Ellis Island où... l'île de Manhattan et la statue de la liberté viennent de disparaître dans un effet de distorsion comme la Megadrive en a le secret, encore un coup de Shredder !

[Lire le test]

Publié dans randomize

Partager cet article

Halo 4 vu par David Fincher

Publié le par Dr Floyd

Le trailer de lancement de Halo 4 vient enfin de débarquer ! Attendu car produit par David Fincher, le réalisateur culte de Alien 3, Seven et du génialissime Fight Club... hum mais aussi de quelques navets ces dernières années dont un film social sur Facebook... Bref.

Un trailer qui franchement ne me fait ni chaud ni froid, avec un mélange d'images réelles et de jeux vidéo peu esthétique (ça me fait penser à la 3DO !) et des méchants qui semblent avoir été repompés dans Doom 3... Reste maintenant à tester le jeu, parce qu'en fait, le trailer, on s'en tape.


Publié dans NEWS

Partager cet article

La PC Engine fête ses 25 ans au Carré Saint-Michel

Publié le par Chô Aniki

Pour les parisiens, soirée spéciale 25 ans de la PC Engine le vendredi 26 octobre prochain, au bar le Carré Saint Michel.

Venez boire un verre et profiter de 4 postes de jeu 100% PC Engine... et en plus je serais présent pour vous mettre une rouste à Bomberman '94
!

Publié dans RETRO NEWS

Partager cet article

25€ de remise sur la Wii U : ça continue !

Publié le par Dr Floyd

Bonne nouvelle, Amazon prolonge son offre de remise de 25€ sur chaque pack Nintendo Wii U jusqu'au 29 novembre ! Attention, les prix indiqués en entête ne sont pas les prix cassés, la promo est précisée discrètement un peu plus bas dans le descriptif (le cercle PROMO) :

wii-U-fleche.png


wii-U-299.png

> Console Nintendo Wii U 8 Go blanche à 274€

 


wii-U-349.png
> Console Nintendo Wii U 32 Go noire - 'Nintendo Land' premium pack à 324€


Wii-U-389.png

> Console Nintendo Wii U 32 Go noire - 'ZombiU' premium pack à 364€

Publié dans NEWS

Partager cet article

[TEST FLASH] Rayman Jungle Run / iOS

Publié le par Azerty0210

RAYMAN JUNGLE RUN
Support : IOS
Existe aussi sur : Android

Editeur : UBISOFT
Développeur : Pastagames
Sortie : 18 septembre 2012

rayman-jungle-run.jpg

La série Rayman est revenue au firmament grâce à l’opus « Origins ». Décliné sur toutes les plateformes classiques, les possesseurs de smartphone pouvaient donc légitimement attendre une version iOS ou Android.


Rayman Jungle Run reprend l’environnement d’"Origins", c’est cartoonesque, beau, chatoyant et plein d’humour. Cette version iOS ne souffre vraiment pas la comparaison face aux consoles portables voire même de salon. Ubisoft Montpellier a fait un super boulot. Mais on connait les capacités graphiques de l'iPhone et de l'ipad, et le problème est ailleurs...

rayman-jungle-run-001.jpg

Car venons-en tout de suite au cœur du problème dans 95% des jeux pour smartphone : le gameplay. Les développeurs ont eu la bonne idée de garder l’environnement "Rayman", mais pas son gameplay. On se retrouve donc face à un runner, c’est-à-dire que Rayman, après votre première impulsion sur l'écran, se met à courir pour ne s’arrêter qu’à la fin du niveau. Forcement pas possible de faire marche arrière. Un choix judicieux pour un jeu tactile.

On pourrait s’attendre à un jeu chiant et bâclé, c’est sans compter sur un level design parfait. On retrouve les éléments du décor original : lianes, bumpers, ainsi que les ennemis aperçus dans Origins. Les Lums sont aussi présents et représentent le challenge ultime de chaque niveau. Sauf qu’au fur et à mesure des mondes, qui sont au nombre de 4, la difficulté se corse, et les récupérer à 100% devient un vrai challenge. D’autant plus que Rayman est adepte du « die and retry », le gamer poilu appréciera !

rayman-jungle-run-002.jpg

A noter que les capacités de Rayman évoluent, modifiant le gameplay à chaque monde.
L’environnement sonore est au poil, les thèmes originaux sont là, pas en quantité mais en qualité. La durée de vie n’est pas énorme mais pour un jeu à un peu plus de 2€ ont peut difficilement demander la profondeur d’un Skyrim ;)

Rayman Jungle Run est une petite bombe sur iOS : beau, addictif et avec un réel challenge. Les jeux portés sur smartphone doivent être repensés dans leur gameplay afin d’être adaptés à la jouabilité particulière de nos téléphones, et il semblerait que Ubisoft l’ait compris !

SUPPOS : 5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article