[RANDOMIZE] Megaman 4 / Nes

Publié le

megaman-4-nes.jpg

Après les trois premiers excellents épisodes, la série des Megaman était déjà devenue une référence. C’est donc en toute logique que Capcom créa une nouvelle suite. On peut donc se demander si ce nouvel opus, à l’image des précédents, apportera son lot d’innovation et saura faire évoluer la série. La réponse se trouve dans les lignes qui suivent…

[Lire le test]

Publié dans randomize

Partager cet article

[TEST] SINGULARITY / Xbox 360

Publié le par Dr Floyd

SINGULARITY

Support : Xbox 360

Existe aussi sur PS3 et PC

Éditeur : Activision

Développeur : Raven
Sortie : 2010



singularity-xbox-360-gamopat.jpg


Comment faire pour obtenir une bonne note dans la presse spécialisée quand on lance un FPS ? 1. Proposer un gameplay hollywoodien ultra-scripté 2. Y coller une régénération auto de la vie bien casuale et 3. Disposer d'un gros budget publicitaire pour influencer le rédacteur en chef. Singularity n'a proposé aucun de ces critères et s'est donc logiquement ramassé en 2010.... Et pourtant nous avons affaire à l'un des meilleurs FPS de cette génération de consoles. Réparons cette injustice.



Raven Software c'est Heretic, Hexen, Soldier of Fortune, mais aussi le remake de Wolfenstein sur Xbox, donc ils traînent une assez bonne expérience de spécialistes du FPS... sans pour autant être des génies. On ne s'attendait donc pas forcement à grand chose avec cette nouvelle licence, mais nous allons en fait découvrir un excellent titre quelque part entre Half Life 2 et surtout Bioshock.

singularity-001.png



En 1955 les Russes ont mené d'étranges expériences sur une île paumée grâce à la découverte d'un élément chimique aux propriété étranges, l'E99, censé les aider à mettre à genou ces enfoirés de capitalistes. Sauf que l'expérience dégénère, dévastant l'île... et zombifiant les habitants ! La Russie étouffe alors l'affaire, circulez y a rien à voir. En 2010 les américains s'intéressent à l'affaire et envoient leurs plus gros muscles enquêter secrètement sur place, dont vous ! Et pour dire de vous mettre directement dans l'ambiance, votre hélico s'écrase sur le bord de l'île à peine arrivé ! Tout de suite on sent l'influence incroyable qu'a eu Bioshock sur ce jeu, et on le ressentira tout le long de l'aventure. Sauf que... Singularity est meilleur que Bioshock ! Non !? Si.

singularity-002.png



Si vous allez récupérer dans un premier temps des armes ordinaires (pistolet, mitrailleuse, fusil à pompe...) vous allez rapidement rentrer en possession du Manipulateur Temporel, un petit gadget qui manipule le temps... Non, vous n'allez pas vraiment voyager dans le temps comme Marty et Doc, mais vous allez pouvoir vieillir les ennemis et même les objets afin de faciliter votre progression, sauf que les occasions sont assez rares et finalement c'est un gadget qui ne sert pas à grand chose, bien moins que le fameux Gravity Gun de Half Life 2. On se retrouve donc en présence d'un classique FPS de couloir, qui aurait pu se passer de cette facétie.

singularity-003.png

Le jeu est très bien rythmé.
Quelques petites énigmes, quelques moments sympa (infiltration, boss, etc...) et surtout le bonheur de redécouvrir une vraie "barre de vie" avec les fameux kits de survie, pour de vrais sensations ! Rhaaaaa Dieu du Pixel que c'est bon de craindre vraiment pour sa vie dans un FPS !!!! En cas de mort vous repartez un peu en arrière, ce qui est assez agaçant, donc on fait tout pour survivre. 

La survie, l'essence même du FPS.

singularity-004.png

La réalisation est soignée, avec une vraie ambiance angoissante et des choix artistiques judicieux, même si moins marquant que Bioshock.... mais bon la ville sous-marine de Bioshock perso je ne trouvais pas ça vraiment crédible. Le framerate est constant et plutôt fluide, les graphismes et animations de très bon niveau, les effets spéciaux réussis, et les bruitages convaincants. Du bon boulot. Un FPS programmé avec amour.



singularity-005.png


Singularity est est un excellent FPS qui rentre facilement dans le top 5 des meilleurs de cette génération, hélas descendu injustement par une presse vendue à Call of Abruty. C'est un vrai FPS de genre (avec barre de vie et kits de survie) proposant une ambiance réussie et une réalisation très satisfaisante. Son seul défaut est peut-être celui de trop s'inspirer du style Bioshock... ce qui en même temps est une qualité.



SUPPOS : 5,5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

seal of quality

Publié dans TESTS

Partager cet article

Diablo III, le niveau secret qui déchire les enfers !

Publié le par Dr Floyd

Attention spoiler ! Voici le niveau secret de Diablo III ! A priori en "hommage" aux fanboy aigris de la série qui avaient ralé en 2008 trouvant les premières images du jeu un peu trop... colorées !

Publié dans INSOLITE

Partager cet article

Diablo III qui plante : la rage du nerd !

Publié le par Dr Floyd

Vous attendiez Diablo III depuis des années ? Et quand le jour J arrive, que vous vous payez l'édition collector, et qu'un message d'erreur apparaît à l'installation, voici dans quel état cela aurait pu vous mettre si vous étiez un nerd gravement atteint comme celui ci...



Il faudrait penser à appeler les urgences.

Publié dans INSOLITE

Partager cet article

[RETROGAMING] Earthworm Jim 2 / Super Famicom

Publié le par Onels4

Earthworm Jim 2
Support : Super Nintendo (testé sur Super Famicom)

Existe aussi sur Megadrive, Game Boy Advance, Saturn, Playstation, PC.
Développeur : Shiny Entertainment (David Perry)
Éditeur : Virgin entertainment
Sortie : 1995


earthworm-jim-2-gamopat.jpg

Earthworm Jim 2 ! La suite de l'excellent jeu de David Perry / Shining Entertainment conçu avec Doug Tennapel (souvent oublié), moins courant, moins facile à trouver. On prend les mêmes et on recommence ?

Oui ! Mêmes personnages, mêmes principes que son grand frère, Earthworm Jim 2 est le fidèle successeur du premier jeu de la série et reprend tous les ingrédients qui en ont fait un grand succès, tout en renouvelant certains éléments.

On retrouve le même parti pris graphique et musical, et la même maniabilité sans faille avec bien sûr l'humour décalé, toujours omniprésent.

earthworm-001.jpg

Le premier niveau se termine par un affrontement contre Bob le poisson rouge dans son bocal, que vous finissez par manger. Culte ! Le premier opus avait proposé des niveaux de plateforme et quelques niveaux totalement à part, ici les proportions s'inversent presque. De nombreux clins d’œil sont adressés au premier jeu, on transportera des cochons dès le premier niveau (ça pèse ces bestiaux), et on retrouvera plus tard une vache ; on pense évidemment à la célèbre scène de la vache catapultée dans le 1 :

earthworm-002.jpg

Une fois dans la cabane, un mécanisme automatique va traire la vache, le lait arrive dans le récipient, qui descend et la grille monte : vous pourrez passer.

earthworm-003.jpg

Dans le même genre de délires, on monte un escalier avec une chaise sur rampe électrique, et il pleut des grand-mères, furieuses : ajustez bien votre vitesse pour les éviter.

Le gameplay reste très varié et original, puisque vous êtes un ver de terre, vous devrez creuser des galeries, mais autant faire ça au flingue à protons, c'est plus amusant ! Comme pour le premier opus, le parti pris n'empêche pas de jouer, et on ne se retrouve pas bloqué : ce que l'on détruit au plafond s'amoncelle à vos pieds : vous montez tout naturellement.

earthworm-004.jpg

Parmi les personnages qui reviennent, l'infâme Psy-Crow, mais sans course dans les astéroïdes, avec Pete le chien (saleté de clébard schizophrène : il mute en monstre et vous bouffe s'il a un problème). Ici Psy-Crow est dans une cabane et jette des chiots roses, qui meurent s'ils touchent le sol. Jim déplace un trampoline pour les faire rebondir jusque vers la niche de Pete, qui attend pour les faire rentre avec un entonnoir et un tuyau. De temps en temps, Psy-Crow lâche une bombe, que vous ramenez jusqu'à la niche, et Pete, horrifié, la jette sur Psy-Crow. Je vous ai fait un petit montage, ça prend deux écrans, et vous baladez Jim de gauche à droite :

earthworm-005.jpg

Ca ne serait pas drôle s'il n'y avait pas plusieurs rounds et des cadences et patterns auxquels on ne s'habitue pas vraiment ! Exit donc la course aux astéroïdes, mais vous aurez un niveau de pilotage en vue isométrique.

earthworm-006.jpg

Toujours autant de variété donc, on ne pourrait pas tout énumérer sans écrire des pages et des pages pour décrire la maniabilité de chaque niveau. Pas de sous-marin, mais un gonflage de tête à l'hélium, et on s'envole à la verticale (contrepoint du niveau où on descendait en évitant les piquants). Toujours aussi fun !

earthworm-007.jpg

La maniabilité reste excellente, et Jim possède grâce à sa combinaison une sorte de tentacule vert en plus du fouet habituel, pour certains passages baveux. On reste précis, mais dans de bonnes conditions côté maniabilité et réactivité des contrôles, avec des animations toujours aussi détaillées. Côté délires, on continue avec un niveau dans un barbecue, entre les côtelettes et sur le bacon, agressé par les fourchettes et les pailles, poursuivi par une salière ! Ça serait cool spot ce ne serait pas drôle, et dépouillé, ici tout fourmille de détails et de petites animations sympa.

earthworm-008.jpg

Le graphisme est toujours aussi soigné, même si on est habitué à cause du 1, le jeu se renouvelle bien et conserve ce qui a fait du premier un succès, sans oublier les musiques, absolument géniales (signées Tommy Tallarico), en reprenant la Sonate au clair de lune Beethoven, Funiculi Funicula (Luigi Denza), du tango (El Choclo), encore une excellente piste sonore qui contribue à créer une atmosphère unique.

earthworm-009.jpg

Comme pour le premier, la difficulté est assez élevée mais progressive, et on revient volontiers au jeu, personnellement je ne m'en lasse pas. Un peut court, peut-être, mais un vrai régal.

earthworm-010.jpg

Groovy ! Pas ou peu de recyclage par rapport au premier, une excellente réalisation technique et un grand plaisir ludique, ce deuxième opus est à la hauteur du premier !

Suppos : 6/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Partager cet article

[GEEK] Des oreilles de chat bioniques au Japon

Publié le par Onels4

Une startup américaine propose des oreilles de chat bioniques appelées Neko Mimi : un capteur sur le front et un autre à l'oreille, on mesure la différence de potentiel, et les oreilles reflètent vos émotions, votre état de concentration, etc. Loin de lire dans le pensées ou vos ondes cérébrales, cette technologie attire le secteur médical et l'automobile... on se passera sans doute de fourrure alors.



Über geek ?

Publié dans GEEK

Partager cet article

RE-PLAY, le premier festival du Retrogaming à Nice !

Publié le par Falken

Bonjour tout le monde,

Je suis Falken sur le forum de Gamopat pour vous signaler que me voilà parti dans une grande aventure : l'organisation d'un festival consacré au Retrogaming !

Et dire qu'il y a quelques mois encore j'étais tranquillement dans mon coin, avec ma collection d'ordinateurs, de consoles et je parcourais les forums tranquillement. Et puis soudain cette idée complètement dingue que j'ai eu, en rencontrant Jérôme du site Le Jr's (Jeux d'Arcade), de vouloir se lancer dans la création d'un festival.

Vous imaginez le travail que cela nécessite surtout en n'ayant aucune référence solide sur le sujet ni de moyens. Bref, nous sommes dingues alors... LET'S GO !

replay-nice.jpg


Le RE-PLAY ouvrira ses portes le 30 juin et 1er juillet à Nice de 10h à 19h au 16bis de la place Garibaldi à Nice dans le musée du MuseAAV.

1000m² à notre disposition pour y passer un très bon moment à base de bornes d'arcade, de flippers, de babyfoot et de consoles Retro en libre accès et GRATUIT (hormis les stands revendeurs). Il y aura également pour les bidouilleurs en herbe un stand Arduino, des projections sur l'histoire des jeux vidéos et de l'arcade en général, des stands de vente de pièces détachées et de mangas/objets cultes.

Petite cerise sur le gâteau : une exposition d'ordis, consoles, pockets, jeux vidéos et divers objets des années 70 à nos jours mais également un concours sur un jeu précis qui sera dévoilé le jour d'ouverture avec remise de prix !

Bien entendu nous comptons aussi sur l'entraide entre les collectionneurs pour nous aider à organiser tout cela. Si vous avez une borne ou un flipper que vous pourriez amener pour le ou la montrer pour le plus grand plaisir du public, n'hésitez pas ! Vous pouvez nous contacter sur contact @ replay-festival.com

Pour plus d'infos, n'hésitez pas à passer voir le site du RE-PLAY festival : http://www.replay-festival.com

Le programme va évoluer de jour en jour ! Alors à bientôt.

Publié dans RETRO NEWS

Partager cet article

[RANDOMIZE] Le Spectravideo, au service de Sa Majesté

Publié le

007-spectravideo.png

En 1983 les services secrets britanniques mettent au point le Spectravideo, un supra-ordinateur truffé de gadgets dernier cri (comme le joystick rouge intégré) qui servira à James Bond pour infiltrer Spectre.


[accèder au dossier secret]

Publié dans randomize

Partager cet article

[TEST FLASH] Ultimate Marvel Vs Capcom 3 / PS VITA

Publié le par Dr Floyd

ULTIMATE MARVEL Vs CAPCOM 3
Support : PS VITA
Éditeur/Développeur : Capcom
Sortie : 22 février 2012

Test flash avec le support de Gamoniac

ultimate-marvel-vs-capcom-ps-vita.jpg

Pas besoin d'en raconter des tonnes sur cette nouvelle version de Marvel vs Capcom, c'est un simple portage de la version salon pour un jeu de baston hyper classique... Je ne comptais même pas l'essayer, mais vu le catalogue déprimant de la PS Vita, trois mois après la sortie du jeu, je me suis dit qu'il était de dégourdir le pad de ma PS Vita !

Premier constat, c'est spectaculaire et très beau visuellement, du 60 images secondes comme au bon vieux temps de la Dreamcast, pas de ralentissement (du moins en solo), des couleurs éclatantes, des animations fluides.... c'est le bonheur, comme sur PS3 ou X360, ça parait même plus beau sur un petit écran. On regrettera juste un peu les temps de chargement en début et fin de partie assez longs. Pendant le jeu par contre ça va, on ne les sent plus du tout, ils sont cachés, c'est le principal. Aussi le mode solo mériterait un vrai classement des meilleurs scores, il est déprimant de constater que Capcom, ancien roi de l'arcade, ait abandonné cette notion fondamentale.

ultimate-marvel-001.jpg

C'est bel et bien la version Ultimate que nous propose Capcom : Tous les personnages sont bien présents (donc 12 en plus), tous les costumes, tous les coups, tous les décors (17)... pas de restrictions, avec le même rééquilibrage de gameplay. Bon le gameplay est ce qu'il est : simple, adapté aux débutants, en 3 contre 3 comme toujours, avec cette option agaçante de pouvoir faire intervenir un coéquipier en support à tout moment (grâce aux gâchettes), c'est vraiment exagéré, et des "furies" trop simple à déclencher. Du côté des modes de jeu c'est toujours aussi pauvre mais que peut-on espérer d'un jeu de baston traditionnel Japonais ? Rien.

ultimate-marvel-002.jpg

Option absurde de cette version PS Vita : un mode tactile totalement ridicule que le gamopat n'utilisera pas. Enfin sachez que le gameplay à la croix est tout à fait correct, ça répond vraiment bien, le jeu n'est pas crispant.
A noter que je n'ai pas testé le mode online ne trouvant pas d'adversaires sur le moment (succès de la PS Vita encore faible, et jeu peu vendu).

Avec Blazblue, Mortal Kombat et ce Marvel Vs Capcom la PS Vita dispose déjà de trois bons jeux de baston. Très traditionnels certes, et repompés sur les versions de salon, mais réussis dans leur genre. Et puis la réalisation est vraiment sublime et le roster de personnages vaut franchement le détour. A la vue du catalogue tristounet de la PSVita composé de daubes commerciales surestimées (Uncharted, WipEout) ce jeu fait office de bonne petite distraction. A posséder je pense.

SUPPOS : 4/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

[INTERMISSION] I am a Geek !

Publié le par Dr Floyd

C'est très à la mode de se faire passé pour un geek... car ici c'est plutôt gamer, ce qui n'est pas tout à fait pareil. Amusante petite production amateur, avec une mention spéciale à l'Ocarina du Temps ;)

Publié dans GEEK

Partager cet article