[EDITO] Dino Dini Big Clown Show

Publié le par Dr Floyd

[EDITO] Dino Dini Big Clown Show

Kick Off est surement mon jeu préféré des années 80.... des milliers de parties en solo ou avec des amis.... sans aucune lassitude. Un revival ? Par l'auteur original du jeu !? L'événement du siècle pour les fans ! Il aurait fallu en rester là finalement.

Car Kick off Revival est surement le pire jeu que j'ai jamais testé depuis l'existence de Gamopat... Je me demande même si sur tablette Android j'ai vu pire dans les jeux gratos ? Je crois pas !!! Je n'ai jamais vu çà : un gameplay totalement raté (qu'on essaye de faire passer pour un gameplay subtil de gamer), une réalisation honteuse, et puis surtout un jeu non terminé, qui en était surement à 40% du but final... Le Dino balançant alors qu'il voulait le sortir pour l'Euro 2016... n'importe quoi. La presse n'a pas été tendre, les notes sont catastrophiques !

Le Dino a dû en urgence publier un guide de controle du ballon sur Twitter.... tellement le gameplay est pourri et incompréhensible...

Le Dino a dû en urgence publier un guide de controle du ballon sur Twitter.... tellement le gameplay est pourri et incompréhensible...

Pourquoi et comment Sony a pu accepter un tel torchon sur le PSN ? Je ne comprends pas... Ce jeu fait du tord au shop de la PS4 ! Une pétition devrait même être lancée pour protester ! 10€ de perdu pour ceux qui ont craqué. J'ai contacté Dino Dini, celui ci m'a rapidement répondu, semblant étonné de mon avis et me demandant de le rejoindre sur Twitch pour me convaincre de changer d'avis sur son jeu génial... Hu ?

Et le pire c'est que le type ne semble même pas s'en rendre compte, se caressant le téton gauche sur Twitter avec 3 fans. Et maintenant il publie en urgence une page sur le site de l'éditeur où il s'enfonce encore plus :

1. Il annonce que le jeu a été patché en day one... qu'est ce que ça devait être sans ce patch !!!
2. Que les cartons jaunes vous arriver dans le patch 2 !
3. Et que les cartons rouges vont arriver dans la patch 3 !

Véridique ! Ce n'est pas le 1er avril !

Les 2 patchs à venir... si du moins ils ne sont pas annulés d'ici là...

Les 2 patchs à venir... si du moins ils ne sont pas annulés d'ici là...

Si on liste ce qui est annoncé dans les différents patchs on peut penser que dans quelques mois le jeu aura le contenu de la version... Atari ST de 1989 ! Mais bon le gameplay ne bougera pas, ni la réalisation technique ! Il aurait tout simplement mieux fait d'émuler la "rom" Amiga sur PS4 !!! Là Dino faut arrêter le jeu vidéo mon gars, t'es plus du tout dans le coup. Faudrait aussi t'excuser... ça serait la moindre des choses... Ou alors relancer ta carrière en clown.

Je suis méchant et provocateur, mais franchement, il y a des limites à ne pas dépasser... Le Dino nous a fait du blabla pendant plusieurs mois sur Youtube pour dire qu'à l'époque il s'est fait entuber par les éditeurs qui se sont fait du fric sur son dos... pour à son tour nous entuber 25 ans plus tard !?

Kick Off est mort.
La légende Dino Dini s'efface de l'histoire vidéoludique.

L'éditeur qui se touche le téton sur sa page d'accueil...

L'éditeur qui se touche le téton sur sa page d'accueil...

Publié dans EDITO

Partager cet article

Final Monopoly VII

Publié le par Dr Floyd

Final Monopoly VII

Les fans de Final Fantasy VII sont nombreux (même si je n'en fait pas du tout parti), et ils seront ravis de savoir qu'un Monopoly dédié au jeu vidéo sortira en avril 2017 ! Il devrait à priori coûter autour de $50.

Publié dans NEWS

Partager cet article

La mega démo qui déchire tout sur Amstrad CPC !

Publié le par Dr Floyd

La mega démo qui déchire tout sur Amstrad CPC !

Tot', le spécialiste Amstrad du forum de Gamopat m'a fait découvrir cette semaine une démo incroyable sur CPC dévoilée lors d'une démo party (ReSet#28) : 30 years Amstrad Megademo, fruit de la collaboration entre plusieurs groupes. Et ce donc pour fêter les 30 ans du modèle CPC6128.

Ca risque de faire rire le jeune joueur imberbe élevé à la PS4, mais moi qui ait beaucoup pratiqué l'Amstrad CPC entre 1984 et 1987 je peux vous dire que je suis scotché ! D'autant que ça n'existait pas ce genre de démo technique à l'époque.

A noter que selon le Dieu Tot', l'Amstrad n'a aujourd'hui plus rien à envier au C64, car le hardware serait désormais bien maitrisé... Là je sens que ça va faire débat...

Le topic de discussion sur le forum :
http://www.gamopat-forum.com/t81838p240-amstrad-cpc-topic-officiel

Publié dans RETRO NEWS

Partager cet article

Maldita Castilla sur Xbox One !

Publié le par Dr Floyd

Maldita Castilla sur Xbox One !

Voilà une petite new néo-rétro sympa. Vous connaissez surement Locomalito, le fameux développeur espagnol de clones rétro sur PC, utilisant avec grand talent un game maker pour pondre ses jeux d'arcade. Et bien sachez qu'il a conclu un partenariat avec le studio Abylight pour porter ses jeux sur console. Bonne nouvelle !

Premier titre concerné, le plus connu, Maldita Castilla, clone de Ghost'n Goblins, qui va débouler sur XOne en exclu temporaire, dans une version EX. Le jeu sera amélioré : deux niveaux de plus, de nouveaux ennemis et boss, des musiques retravaillées et différents modes d'affichage. Sortie du jeu d'ici la fin du 3eme trimestre. En espérant que d'autres supports soient concernés à l'avenir, moi je vois bien ce jeu sur 3DS.

Publié dans RETRO NEWS

Partager cet article

La PS4 au régime également

Publié le par Dr Floyd

La PS4 au régime également

Réunion au sommet chez Sony : "Bon les gars, Microsoft a présenté à l'E3 une Xbox One Slimfast et annoncé une Xbox Scorpio gonflée à la testostérone, que fait-ont ? Bah la même chose Chef !"

Selon le Wall Street Journal Sony compte présenter à la rentrée une PS4 Slim en plus de la fameuse PS4 Neo, et ce lors du Tokyo Game Show (15 au 18 septembre). Rien de surprenant, on s'en doutait, même si je trouve que les courbes actuelles de la PS4 n'avaient pas besoin d'un lifting. Tu es belle comme ça ma chérie ! Attendons le salon nippon pour mater tout cela.

Publié dans NEWS

Partager cet article

Ne partez pas en vacances, restez sur le PSN

Publié le par Dr Floyd

Ne partez pas en vacances, restez sur le PSN

Si vous avez peur de vous emmerder cet été, télécharchez les jeux PS+ gratos du mois :

  • Saints Row Gat Out Of Hell (PS4)
  • Furi (PS4)
  • Fat Princess (PS3)
  • Call of Juarez: Bound in Blood (PS3)
  • Prince of Persia Revelations (PS Vita)
  • Oreshika: Tainted Bloodline (PS Vita)

Rien d'exceptionnel, même si j'ai envie de voir ce que donne Furi, un jeu de combat pour le moins original. Vidéo :

Et sinon toujours sur PSN il y a actuellement des soldes autour des jeux japonais, et là on peut faire de bonnes affaires comme le nouveau Darius qui passe sous la barre des 20 euros, ou Ultra Street Fighter IV (bien plus complet que sa suite daubesque) à 11,99€. Allez jeter un oeil.

Publié dans NEWS

Partager cet article

Shigeru, ce cachotier

Publié le par Dr Floyd

Shigeru, ce cachotier

Au sujet de la NX, il y a une idée sur laquelle nous travaillons. C'est pour cette raison que nous ne pouvons rien partager pour le moment, et je ne veux pas commenter ce que font les autres sociétés. S'il s'agissait juste de suivre les avancées technologiques, les choses sortiraient beaucoup plus vite.

Miyamoto

Le Shigeru continue d'alimenter le buzz en parlant pour ne rien dire... Une idée secrète ? Quelle sorte d'idée ? Si c'est pour nous sortir un gadget bidon, on s'en passera ;) Et c'est un jeu dangereux, un tel buzz sur la durée risque de provoquer une grosse déception... Mais si c'est juste pour cacher le retour des cartouches, alors là j'approuve ;)

Publié dans NEWS

Partager cet article

[LES DIXLIGNES] Transformers Devastation / PS4

Publié le par Dr Floyd

TRANSFORMERS DEVESTATION
Support : PS4

Existe également sur XOne, PC, PS3, X360
Développeur : PlatinumGames
Sortie : Octobre 2015

[LES DIXLIGNES] Transformers Devastation / PS4

Test "DixLignes" après 2 heures de jeu avec le support de Gamoniac.fr

Transformers, ce n'est pas seulement la daube ciné de Bay, mais aussi l'animé culte des années 80 (surtout à l'étranger). Megatron a encore décidé d'attaquer la Terre, mais les Autobots sont là, et Platinum est là également pour éviter le jeu gros nanar... à priori ! Visuellement c'est assez correct, du Cel-Shading pour faire penser à l'animé, pour un rendu propre, fluide, mais très dépouillé et répétitif. On sent que c'est du vite fait, à l'image du gameplay qui n'est que du clonage déguisé des jeux précédents de Platinum : frappe faible ou forte, esquive... bref, un beat'em up avec des robots, mais avec bien sûr la possibilité de transformer vos robots en bagnoles. Mais globalement c'est ennuyeux et sans rythme, avec des soucis de caméra... on se fait vite chier, c'est banal en fait. Les fans de l'animé y trouveront je pense quand même leur compte, la licence est respectée. Mais Platinum semble se lancer dans des production "alimentaires"...

[LES DIXLIGNES] Transformers Devastation / PS4

SUPPOS : 3/6

 

Publié dans TESTS

Partager cet article

Un remake pour Agony

Publié le par Dr Floyd

Un remake pour Agony

Voilà qui va faire plaisir aux fans de l'Amiga avec un remake du célèbre jeu Agony (Psygnosis/1992), un jeu techniquement impressionnant à l'époque sur 16/32bit. Ce remake PC n'est cependant pas du tout officiel, c'est l'oeuvre d'un fan, Ozan Temelli, utilisant l'Unreal Engine 4. Et c'est également très beau ! Le jeu n'est pas fini, c'est pour l'instant une démo. Mais bon de toute façon, on sait que c'est l'Atari ST qui a gagné la guerre de la micro 16-32bit ! Non ?

Publié dans RETRO NEWS

Partager cet article

[TEST] Dex / PC

Publié le par Sylesis

DEX
Support : PC
Existe également sur PS4, Xbox One

Éditeur : Dreadlocks
Développeurs : Dreadlocks
Genre : Action-RPG
Nombre de joueurs : un
Sortie : 2015-2016

[TEST] Dex / PC

En temps normal, je ne suis pas fan des plateformes de jeux du genre Steam : plein d'occasions pour dépenser son argent pour des jeux qu'on ne possède pas réellement et parfois des déceptions après un achat impulsif. La semaine passée, j'ai ouvert GoG Galaxy pour poursuivre les aventures de mon sorceleur d'amour, quand j'ai ouvert par curiosité la page du magasin. La section RPG montrait des titres que je connaissais déjà intimement - Planescape Torments, Baldur's Gate 2 et consorts - mais un jeu a attiré mon attention : Action-RPG, en 2D ? Je n'ai pas hésité à payer. Après une journée de travail pendant laquelle mon ordinateur téléchargeait les 2go de fichiers à la maison ( tout le monde n'a pas la fibre), je testais enfin Dex.

[TEST] Dex / PC

Evidemment, je n'ai pas pris uniquement le jeu pour son genre Action-RPG. La raison tient en fait en un mot qui me fait toujours vibrer quand je l'entend : cyberpunk. Oui, le cyberpunk : un registre de la SF créé en 1984 par William Gibson avec Neuromancien. Sans être le genre le plus connu de la science-fiction, on y trouve de merveilleuses pépites sur divers supports : en papier avec le Samouraï Virtuel de Neal Stephenson, en papier et en vidéo avec Ghost In The Shell, sur grand écran avec Matrix, et aussi en jeu de rôle avec Shadowrun et ses propres adaptations. N'oublions pas également Deus Ex et et Human Revolution.

Le cyberpunk est situé généralement dans un futur très proche, où la technologie omniprésente a rongé l'homme jusqu'à l'âme. Implants, produits synthétiques, hyper-abondance de l'information et omnipotence des super-entreprises ont déshumanisé la population qui n'est désormais qu'une masse de chair et de métal palpitante dans les rues de gigantesques métropoles.

Dans cette masse se trouve Dex, une jeune femme aux cheveux bleus qui médite sur son avenir : va t'elle se fondre dans la foule sans nom de Harbor Prime, ou tenter de garder son identité ? Ses réflexions sont coupées court par un certain Raycast qui la prévient d'un raid armé la visant. Sans vraiment comprendre ce qui lui arrive, Dex va devoir fuir rapidement et s'enfoncer dans les ombres pour reprendre son destin en mains.

[TEST] Dex / PC

Après une succession de poursuites et de combats qui serviront de didacticiel, vous aurez enfin la possibilité de diriger Dex comme bon vous semble : on vous donne une mission pour faire avancer, un fil rouge, mais pour le reste, à vous de voir.

Je suis immédiatement allé voir la gestion de mon personnage : inventaire, implant, compétence... Ah, on a du choix ! Nous disposons de quatre compétences majeures et quatre tierces (mais utiles, attention), Augmenter une compétence se fait grâce à des points que l'on gagne à chaque niveau et en utilisant des cubes de données, les talents les plus poussés demandant jusqu'à trois points. Un rapide calcul permet de voir que pour faire un personnage totalement Munchkin, maitrisant toutes les compétences, il faudrait 52 points. Or, on ne peut monter que jusqu'au niveau 20, et même avec les divers cubes, on ne peut pas monter si haut. En conséquences, il faut faire des choix, et décider de sa façon d'approcher les choses.

A titre d'illustration, j'ai décidé d'être solide en piratage, de m'appuyer sur mon endurance et les bonus associés pour me battre au corps à corps. Je possède une arme à feu mais je n'ai jamais tiré, préférant une approche furtive et diplomate quand je peux.Notez bien les deux barre situées au milieu de l'écran, j'en parle dans un instant.

[TEST] Dex / PC

Comme dans tout jeu d'action, Dex dispose d'une barre de points de vie, mais pas seulement. La barre de concentration qu'elle a en plus interviendra dans les piratages, aussi bien ceux des ordinateurs que ceux en RA ou Réalité Augmentée. En piratant un ordinateur, vous contrôlez un avatar en forme de tourelle et dont l'énergie vitale correspond à votre concentration. Pour vous défendre, vous disposez de quelques programmes offensifs comme flèche, arc à impulsion et spam, Selon votre utilisation, vous consommerez de la barre bleue mais celle ci se recharge vite.

Ce n'est pas le cas de la barre de concentration et vous devrez faire attention dans votre lutte contre les divers défenses virtuelles : une barre de concentration vide vous éjecte du cyberespace avec un choc traumatique entrainant la perte de 50 points de vie, qui peut entrainer un Game Over. Mention spéciale pour la variété des contre-mesures électroniques : chacune nécessite une approche différente et foncer dans le tas n'est pas recommandé.

Les ordinateurs sont des sources d'informations, d'expérience et même parfois d'argent, mais ce n'est pas la seule façon d'utiliser votre compétence de piratage. A tout moment dans le monde réel, vous pouvez passer en vue Réalité Augmentée.

Dans ce mode, le temps se fige et vous pouvez explorer les environs avec votre avatar électronique pour voir ce qui peut être piraté : caméras, distributeurs, tourelles anti-intrusion et même les ennemis si avez le talent nécessaire. Chaque passage en RA coute 5 points de concentration, et chaque tentative de piratage provoque l'arrivée de la cavalerie électronique, mais désactiver l'équipement de détection est un bon moyen de passer sans être vu. Ni abattu.

Les combats se feront en début de partie aux poings, en enchainant quelques combos, bloquant quand l'adversaire frappe et faisant une roulade pour échapper à une mêlée. Avec un peu de discrétion, vous pouvez même réaliser une exécution silencieuse. Plus tard vous trouverez des armes à feu et même un laser : vous devrez alors déplacer un curseur de tir sur votre cible. A vous de voir selon votre style, vous êtes libre dans votre choix.

[TEST] Dex / PC

Oui, vous êtes libre. Libre d'explorer la ville à votre guise, découvrant quartier après quartier la faune qui compose Harbor Prime. Les curieux pourront d'ailleurs résoudre certaines missions en récupérant des objets avant même de réaliser qu'ils en avaient besoin. Croyez moi, ca m'est arrivé au moins deux ou trois fois pour l'instant.

Libre dans vos dialogues : vous pouvez aussi bien rester le plus poli possible ou de secouer les puces ( électroniques ?) de votre interlocuteur. Avec des répliques du genre "T'as avalé une pharmacie ou quoi ?!"

J'ai particulièrement apprécié ce ton, qui permet de voir la personnalité que les développeurs ont voulu donner à Dex : elle n'est juste un avatar neutre que le joueur dirige à sa guise, mais un personnage bien construit dont on suit l'histoire. Une réalisation confirmée par le titre du jeu qui reprend le nom de l'héroïne. Et au passage, comme le dit dans le jeu le Dr Niles : Dex est "bien plus qu'une jolie p'tite paire de fesses..."

Enfin libre dans vos décisions : les NPCs vous demandent quelque chose mais en fin de compte, c'est vous qui décidez de comment les choses termineront. Par exemple, quelqu'un vous demande mettre fin aux menaces de mort qu'elle reçoit, puis vous demande d'épargner le responsable : vous pouvez bien sûr le faire, mais aussi accepter de faire payer votre silence, ou tout simplement de tuer le maître chanteur. La décision est la votre, mais les conséquences aussi, alors réfléchissez bien.

Et là on sent bien le potentiel du jeu, sa rejouabilité : autre incarnation et autres choix, pour une autre fin. Je n'ai pas encore terminé le jeu ( j'en suis à 15h depuis une semaine), mais l'éditeur promet plusieurs fins possibles.

[TEST] Dex / PC

Fidèle à l'esprit cyberpunk, le jeu permet d'acheter et faire installer des implants une fois que vous aurez acquis un neuro-tissus. Installer un implant est définitif, et le nombre que le corps de Dex peut supporter dépend de son endurance. Il existe aussi deux rangs d'implants, basiques et avancés : les avancés demandent que vous trouviez d'abord une Sy-nterface. Notez aussi que les implants avancés coutent une coquette somme d'argent : c'est dans ces cas qu'on apprécie la compétence Négociation. Enfin les effets des implants sont assez variés et tous ont leur utilité : cyber-jambes, respirateur pour s'immuniser contre les gazs toxiques, augmenteurs de dégâts au corps à corps, radar...

Au niveau technique, le jeu est une réussite : les graphismes sont de toute beauté, les rues sont animées. L'atmosphère cyberpunk est très bien rendue. Selon les lieux et les occasions, le jeu zoomera automatiquement sur le personnage : le passage se fait en douceur et permet notamment d'admirer les mouvements des cheveux de Dex. On notera que l'animation est fluide et sans a-coups, que ce soit en combat, durant les déplacements en ville ou durant les phases de plateforme où vous devrez faire de la gymnastique avec le décors.
En ce qui concerne la maniabilité, le jeu propose de jouer à la manette ou au clavier+souris. Hélas, ma fidèle Logitech Precision n'a pas assez de boutons être utilisable, j'ai donc dû jouer au clavier, avec un peu d'appréhension au début. En fin de compte, le clavier une fois bien configuré convient bien, et ne nuit pas au plaisir de jeu.

En plus des graphismes, une immersion réussie dans le cyberpunk nécessite une bonne bande-son : c'est le cas içi. Outre le fait que chaque personnage avec lequel vous pouvez interagir a sa propre voix, les musiques sont véritablement du miel pour les oreilles. Elles sont à la fois discrètes, adéquates et mémorables, et n'ont rien à envier à celles des Deus Ex.

Enfin le jeu lui même pousse à réfléchir : on ne vous mâche pas tout et accomplir une mission ne se résume pas à suivre un indicateur de destination. Il suffit de bien lire les notes, le reste est simplement de la logique. Un adversaire dangereux est dépendant d'une drogue de combat ? Qui d'autre que le pharmacien peut vous renseigner ?

Et quand je parle de réfléchir, oui, il faudra parfois utiliser ses neurones, comme pour ouvrir les coffres forts. A une exception près, les combinaisons n'ont pas été laissées bien en vue à l'attention du premier visiteur. Non il faudra les deviner; toutefois et comme souvent dans la réalité, les propriétaires ont des aides-mémoires pour parvenir à retrouver la combinaison en cas d'oubli : à vous deviner leur logique, sachant que réussir donne un certain sentiment de fierté.

Constat parfait ? Ah, si seulement... Malheureusement, j'ai remarqué quelques bugs :
- le premier n'est apparu qu'une fois en 15 heures de jeu, et faisait que je ne pouvais emprunter des escaliers pour sortir d'un bâtiment. Il a fallu que j'utilise l'option de voyage rapide.
- le deuxième est plus commun : il arrive qu'avec la souris, il soit presque impossible de sélectionner certaines options de dialogues. Il a fallu que j'utilise les flèches du clavier pour mettre en surbrillance mon choix puis appuie sur Entrée.

Peu de jeux se basent sur le cyberpunk, et moins encore parviennent à restituer la quintessence du genre. C'est pourtant l'exploit que parvient à réaliser Dex, en se rapprochant de l'oeuvre de William Gibson par diverses facettes. Bien réalisé, riche et offrant une liberté de jeu énorme, la fille aux cheveux bleus ne manque pas de personnalité ni d'attrait. Pour peu que vous soyez fan du genre, vous êtes garanti de passer un excellent moment. Les autres trouveront un action-rpg original et bien ficelé.

SUPPOS : 5,5/6

[TEST] DOOM / PS4

 

Publié dans TESTS

Partager cet article