[TEASER] Ils sont de retour... sur iPhone !

Publié le par Gamopat Studio

Vous pensiez vous en être débarassé après des combats acharnés depuis 1978 ? Non, ils reviennent... et ils ne sont vraiment pas contents...

cosmos-indice-2.png

Publié dans NEWS

Partager cet article

[TEST FLASH] Batman Arkham City / Xbox 360

Publié le par Dr Floyd

BATMAN ARKHAM CITY

Support : Xbox 360

Existe également sur PS3 et PC
Éditeur : Warner Interactive

Développeur : Rocksteady

Sortie : 20 octobre 2011

arkham-city-box-gamopat.jpg

Test flash avec le support de Gamoniac




Après un Batman Arkham Asylum très intéressant il y a deux ans, très beau et très original dans sa partie baston, mais un poil ennuyeux du fait de son monde fermé, Rocksteady remet ça avec un terrain de jeu cette fois-ci ouvert et vaste. Un pari risqué... pour quel résultat ?


Un an après les évènements de Arkham Asylum l'ancien directeur de l'asile est devenu maire de Gotham et ouvre une prison à ciel ouvert dans laquelle Batman va se retrouver plongé (je vous laisse découvrir comment), et où il retrouvera toute la panoplie des super-méchants comme le Professeur Strange, le Pingouin, Double Face, le Joker, Mr Freeze... C'est donc à peu près la même chose que dans l'opus précédent, il va falloir faire le ménage, sauf que ici le jeu se joue à ciel ouvert, avec un gameplay assez aérien. Un petit jeu bac à sable donc, sauf qu'on ne peut pas se déplacer en voiture, mais bon avec son grappin la chauve-souris se déplace très vite. Pas de surprise, on retrouve ainsi le système de quêtes, principales et secondaires. Exploration, plateforme, infiltration, baston et réflexion sont au programme. Le système de combat est toujours aussi dynamique et instinctif, c'est un plaisir que de balancer des mandales aux vilains, qui sont désormais très nombreux à l'écran. A noter la possibilité de jouer Catwoman via un DLC, gratuit... mais à code unique... grrrrr.



arkham-city-001.jpg

Du côté de la réalisation, les graphismes sont somptueux, fins et détaillés, ce qui donne un jeu moyennement fluide autour de 25-30 images/sec, suffisant cependant. Les animations sont très réussies et le design gothique est très inspiré, on sent bien que ce sont des fans absolus de Batman qui ont bossé sur ce jeu. Quelques effets classes viennent s'ajouter à tout cela : angles de caméra étudiés, ralentis, etc... et une bande sonore au top, avec des thèmes assez géniaux, malgré une VF pas terrible.




Si Arkham City propose pas mal d'évolutions par rapport à son aîné, il n'impressionne plus comme il y a deux ans, et ce malgré son monde ouvert. Un bon jeu d'action/aventure indispensable pour les fan de Batman mais pas forcement incontournable pour les autres, car finalement il n'apporte pas grand chose de nouveau au genre.



SUPPOS : 4/6

(+1 pour les fans de batman)
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

Le goodies de l'extrême du fan de Mario !

Publié le par Lecks

Ça se passe sur Ebay et c'est un paravent Mario Galaxy ! Si si... l'envoi par la poste est possible car ça se démonte ;)

paravent-mario-ebay.png

Publié dans BONNES AFFAIRES !

Partager cet article

[Randomize] Un Océan englouti de jeux video

Publié le

undefined

Si je vous parle de Rambo, Jurassik Park, Highlander, Hook, Robocop, Terminator, vous pensez tout de suite cinéma ! Oui, mais pas seulement,  ce ne sont là que quelques exemples d’adaptations de films en jeux vidéo réalisées par Ocean (ou Ocean of America), l'une des plus grosse firme de jeux vidéo des années 80. Cependant on ne saurait réduire Ocean à ces simples licences cinéma, car la firme s’est également fait une spécialité des portages arcade et a aussi développé ses propres jeux, souvent de bonne qualité.

undefined

[Lire le dossier]

Publié dans randomize

Partager cet article

Destruction Derby version DIRT !?

Publié le par Dr Floyd

La licence DIRT de Codemasters est devenue une référence absolue en matière de courses offroad. Après des débuts très difficiles, DIRT 2 s'est imposé il y a 2 ans comme une excellente semi-simulation très fun, puis DIRT 3 comme une géniale suite plus orientée Rallye.

Les maitres du code n'allaient pas s'arrêter en si bon chemin et nous annoncent déjà pour 2012 DIRT Showdown. La surprise vient de fait de l'orientation Destruction Derby du jeu comme en témoigne ce premier teaser ! Huuumm voilà qui pourrait nous donner un petit chef d'oeuvre sur Xbox 360, PS3 et PC l'an prochain.

Publié dans NEWS

Partager cet article

[RETROGAMING] TMHT: Turtles in Time / Super Nes

Publié le par Onels4

Teenage Mutant Hero Turtles: Turtles in Time
Support : Super Nintendo
Editeur : Konami
Année : 1992


TMHT-snes-boite.jpg

Après le test de la version Megadrive voici la deuxième partie avec la version Super Nintendo, et quelques comparaisons qui s'imposent ! Retour en arrière donc, puisque Konami a publié le jeu Super Nintendo en juillet 1992 contre décembre de la même année pour la Megadrive.

Le scénario est classique, Shredder, toujours aussi vilain, tire les ficelles. Krang a pris possession de la statue de la liberté et il faut aider New York à la retrouver. Pas d'hyperstone cette fois : une fois les tortues arrivées au technodrome, Shredder n'est pas content et les renvoie vers différentes époques pour s'en débarrasser. Raté, bien sûr, elles le retrouveront, parce qu'il le vaut bien.

TMHT-snes-001.jpg

Fidèle au beat'em all et à ses origines arcade, le jeu propose de casser du soldat du foot clan. Les quatre tortues ne sont pas tout à fait identiques, la portée des armes de chacune est compensée par leur vitesse. Dans le doute, Leonardo et Michaelangelo sont des choix équilibrés.

Vous pouvez jouer seul ou à deux en mode coopératif, un mode versus est prévu. Le deuxième joueur peut rejoindre la partie en cours de route, ce qui fait toujours plaisir. Il n'y a pas de limite de temps, juste la barre de vie, le nombre de vies et le score, même chose sur Megadrive.

TMHT-snes-002.jpg

Les attaques sont variées, on peut frapper pendant un saut, diriger le personnage pendant le saut, faire une attaque spéciale et des sortes de combos, tout cela automatiquement. Un système de prises, très pratique, attrape un ennemi en l'écrasant au sol à droite et à gauche, cela permet de l'utiliser comme une arme pour tabasser les autres.

Vous rencontrerez essentiellement des soldats du foot clan de plusieurs couleurs, chacun déterminant l'arme et leur technique d'attaque. En difficulté facile, ils ne sont pas très gênants mais l'accumulation finit par les rendre dangereux. Dans votre périple, vous croiserez aussi plusieurs robots dont les Mousers (les robots blancs rapides), et plusieurs créatures de la dimension X.

Une des attaques qui n'a pas été proposée sur la version Megadrive est celle qui projette un ennemi vers l'écran, avec un effet de zoom typique de la Super Nintendo. Très pratique, cette attaque permet de se débarrasser d'un ennemi en un coup. Seul inconvénient, il faut s'approcher, donc prendre des risques, mais voir l'ennemi traverser tout l'écran, quel pied !

TMHT-snes-003.jpg

Cette attaque est d'ailleurs utilisée dans un niveau pour combattre Shredder, vous regardez par dessus son épaule et votre tortue doit jeter des ennemis à l'écran pour lui enlever des points de vie.

TMHT-snes-004.jpg

Il y a 10 niveaux (en comptant le boss de fin), contre cinq sur la Megadrive, ils sont plus court que la version Sega mais plus variés. A partir d'un certain point, les tortues voyagent dans le temps et se retrouvent dans la préhistoire, au Far West, ou dans le futur. On retrouve les interactions partielles avec des éléments du décor et un grand soin apporté aux détails. Les pizzas sont au rendez-vous, bien entendu.

Le niveau avec les planches de surf propose un scrolling horizontal rapide et fluide, la version Megadrive l'a redécoupé, en tout cas il est tout aussi jouissif et le boss de fin est énorme !

TMHT-snes-005.jpg

La difficulté est très bien dosée, le mode facile permet de bien découvrir le jeu, et les deux autres modes donnent du fil à retordre. Les boss ne sont pas très difficiles à vaincre, pas plus que sur Megadrive, et ici ils ne reviennent pas à la fin du jeu, en changeant la couleur du sprite, bien ! On retrouvera entre autres Rocksteady et Bebop (ensemble cette fois), Tatsu est présent uniquement côté Sega, on affrontera ici Baxter (la mouche géante), et une tortue préhistorique bien difficile à vaincre. Et bien sûr Krang puis Shredder vous attendent à la fin.

TMHT-snes-006.jpg

Les animations sont bonnes mais peut-être moins détaillées que sur Megadrive. Par exemple le niveau de l'ascenseur dans la base des vilains avec son scrolling vertical est d'une grande fluidité sur Megadrive alors que l'ouverture des portes est découpée en 3-4 images ici. Un plus pour la Megadrive, qui ne se remarque qu'en comparant les deux jeux. Elément mineur sans doute, mais la différence est bien là. Les développeurs ont inclus sur les deux jeux beaucoup de petits choses qui font sourire comme les électrocutions ou les sprites raplapla après avoir été écrasés ou frappés. De temps en temps vous vous prenez une planche dans la figure, tout a été prévu et l'humour colle à l'esprit des personnages.

TMHT-snes-007.jpg

Exclusivité côté Nintendo, et pour cause, un niveau en mode 7 qui rappellera F-Zero ou d'autres jeux. Ça tourne, ça zoome, c'est vif, avec une pseudo-perspective. On aime ou on déteste en général. J'aime, et le niveau est très plaisant à jouer, l'angle change au cours de niveau, qui démarre verticalement, puis on tourne pour affronter Krang en armure cette fois avec un scrolling horizontal, le bonheur graphique !

TMHT-snes-008.jpg

Les musiques sont très prenantes et sont aussi réussies sur une console que sur l'autre. spécifications techniques mises à part, à écouter, c'est bien sympa, et aucune ne fait saigner les tympans. Les voix digitalisées sont infâmes sur les deux consoles, exception faite du "cowabunga" de la victoire à chaque boss éliminé.

Le jeu peut se terminer en une heure environ, à deux de préférence pour plus de fun bien sûr. Shredder est extrêmement simple à battre en tout cas, et Splinter sera content de votre travail ! A vous de finir en difficulté maximale...

TMHT-snes-009.jpg

Turtles in time est un excellent jeu, et une très grande réussite, qui tire intelligemment parti des possibilités hardware de la Super Nintendo. Bien réalisé, très prenant et simple à jour, c'est un titre à posséder absolument !

Suppos : 5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg



Maintenant, s'il faut vraiment comparer la version Super Nintendo et la version Megadrive...

Après avoir compris qu'il faut posséder les deux jeux et les deux consoles, je penche quand même pour la version Super Nintendo. D'abord, il y a deux fois plus de niveaux, certes plus courts, mais de fait plus variés. Ensuite, les boss sont différents côté Nintendo et ne reviennent pas en fin de jeu. Si les animations Megadrive sont un poil meilleures, cela ne se sent vraiment qu'en comparant, mais il faut le signaler. Les musiques sont excellentes pour les deux consoles, les bruitages aussi. Konami a de toute manière recyclé un grand nombre de sprites, de sons et le moteur du jeu.


Par contre, les "plus" comme le Krang géant du premier niveau, le niveau en mode 7, et au niveau gameplay l'attaque qui projette l'ennemi vers l'écran sont pour moi des éléments importants, qui manquent sur Megadrive, quand on y rejoue, d'autant que l'attaque en question est utilisée contre un boss. La version Nintendo ne rame pas. en faisant bien attention, on remarque des petites choses, par exemple pendant le combat contre Krang.

TMHT-snes-010.jpg

Le sprite du boss est gros. L'écran en haut à gauche est énorme et clignote, comme une télé, autant d'économisé en ressources. Quand le boss explose, l'écran reste éteint, et dès qu'il n'y a plus aucun sprite d'explosion, l'écran affiche un tourbillon qui fait voyager dans le temps les tortues. Le jeu est très bien développé, de manière à masquer un CPU moins rapide que celui de la Megadrive.

(Un remake en 3D a été rendu disponible sur Xbox live et PSN, mais sans le charme désuet du jeu)

Publié dans RETROGAMING

Partager cet article

[TEASER] Le second jeu de Gamopat Studio !

Publié le

Après Bomb on Pixel City, le premier jeu de Gamopat Studio, un second jeu s'apprête à révolutionner le jeu vidéo sur iPhone... Du gameplay ancestral façon années 80, des pixels aussi gros que sur Intellivision et Atari 2600, du scoring de malade façon arcade... Coming soon.

Premier indice :


teaser-jeu-n-2-gamopat-studio.png

Publié dans NEWS

Partager cet article

Hannibal et Futé dans Battlefield 3 ?

Publié le par Fofo.Rider

Battlefield 3, c'est la simulation ultime du jeu de guerre, les fans le disent, et d'ailleurs cette vidéo le confirme... Agence Tous Risques ou Mission Impossible ?

Publié dans INSOLITE

Partager cet article

Left 4 Dead, le film !

Publié le par Dr Floyd

Et hop, au tour de Left 4 Dead (Gamopat d'Or 2008) d'avoir son fan-movie... Je vous laisse découvrir le trailer, mais bon en même temps ça pourrait être le trailer de n'importe quel film de zombies !

Publié dans INSOLITE

Partager cet article

[ONE LIFE GAMER] MEGAMAN X / Super Nes

Publié le

MEGAMAN X
Support : Super Nes
Éditeur : Capcom
Sortie : 1993

mega-man-X.jpg

Pour fêter le dixième épisode de One Life Gamer, dont le concept est de finir les jeux avec une seule vie, Psyhodelik s'est attaqué à Mega Man X, le premier jeu de la série dérivée du Megaman original sur Nes. Le Psyho et son assistante vont d'ailleurs vous résumer toute la carrière de Megaman... et pourront ensuite profiter d'un repos bien mérité pour les fêtes de Noël.

Publié dans TESTS

Partager cet article