L'étonnant retour de Motorstorm !

Publié le par Dr Floyd

Motorstorm Complete, peut-être la meilleure exclu de la PS3, avis personnel. Le second opus manquait cependant de charisme et le troisième fût une grosse blague. je me demandais donc ce qu'allait imaginer Evolution pour un 4ème opus... Et bien on a la réponse : des courses de RC ! Oui des bolides télécommandés !

Motorstorm RC ne sera hélas disponible qu'en téléchargement sur PS3 et PS Vita à partir du 22 février 2012.




Ça me fait trop penser au fameux Re-Volt sur PC ! Un jeu à surveiller !

Publié dans NEWS

Partager cet article

Chuck Norris au secours de World of Warcraft !

Publié le par Dr Floyd

World of Warcraft perd de plus en plus d'abonnés, ce qui inquiète Bobby Kotick qui doit se payer un nouveau Yacht l'an prochain... Alors que faire quand tout va mal ? Appeler Chuck Norris bien sûr !

Publié dans INSOLITE

Partager cet article

La Xbox 720 sortira bel et bien en 2012 !

Publié le par Dr Floyd

pachter-boule-cristal.jpg

La Xbox 720, ou Xbox TEN, sortira bel et bien en 2012 ! Pourquoi ? Parce que l'oracle Michael Pachter, le célèbre clown payé pour analyser le jeu vidéo vient de dire l'inverse :


« Microsoft vend toujours des tonnes de Xbox 360, et il ne la remplacera pas avant que ses ventes ne chutent. Je pense que les rumeurs sont basées sur des leaks laissant inaugurer une future modification de la Xbox 360 lui permettant de tourner sous Windows 8. J’espère un nouveau modèle de Xbox 360 pour les fêtes de fin d’année 2012, mais je ne pense pas que Microsoft proposera une nouvelle console avant l’année 2014. »

C'est le même qui avait annoncé un échec de la Wii en 2006...

Publié dans NEWS

Partager cet article

[CONCOURS] Euronics - Tv connectée

Publié le



Surfer sur Gamopat et regarder la télé en même temps ? Consulter les annonces du forum du fond de votre canapé et regarder en même temps Canal + ? Appeler votre pôte avec Skype tout en jetant un coup d’œil sur OM-PSG ? C'est aujourd'hui possible sur votre téléviseur grâce à Smart ! Smart c'est quoi ? Smart c'est la nouvelle tv connectée de Samsung, et elle est disponible en exclusivité inter-galactique chez Euronics, des spécialistes de l'image/son/électroménager.

Récupérer le contenu de votre appareil photo, de votre camescope, de votre PC, de votre smartphone de gros geek, commander des films, de la musique, télécharger des jeux, rester connecté à Facebook, mater des vidéo Youtube, etc... Smart va vous faire tomber de votre canapé :) Non non cher patient Gamopat, votre télé n'est pas ensorcelée, elle est juste connectée ! Mais n'oubliez cependant pas d'y brancher votre console de jeu préférée.

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez vous laisser guider par Alicia pour découvrir ce pays enchanté : http://www.euronics.fr/tv-connectee. Tout est expliqué sur le site !



L'alliance de l'internet de de la télévision, le tout-en-un (comme pour l'Amstrad CPC en 1984) est je pense la tendance forte des prochaines années... Mais bon c'est à vous de voir, peut-être préférez-vous rester totalement has-been avec votre vieille TV Led 127 cm avec 4 ports HDMi et rien d'autre ? Chacun son truc ;)

JEU CONCOURS POUR GAMOPATS POILUS !

Et pour fêter l'événement, du 17 octobre au 17 décembre 2011, un grand jeu concours est organisé par Euronics : « Alicia au pays de la télé enchantée ! ». De nombreux produits SAMSUNG sont à gagner. Tentez votre chance : 3 téléviseurs Samsung Smart TV et 3 000 euros de cadeaux sont en jeu bordel de sprite

Je vous invite donc à participer au concours, je vous y oblige même, sinon je sors mon Amstrad GX4000 et je le branche sur la Smart TV !!!! Je vous aurais prévenu.

Article sponsorisé

Vidéo virale par ebuzzing

Partager cet article

[TEST] Goldeneye 007 Reloaded / Xbox 360

Publié le par Dr Floyd

GOLDENEYE 007 RELOADED

Support : Xbox 360

Existe également sur PS3

Editeur : Activision

Développeur : Eurocom

Sortie : 4 novembre 2011

goldeneye-007-Xbox-360.jpg



GoldenEye 007 sur Nintendo 64, la révolution du FPS en 1997 ! Un jeu qui a propulsé aussitôt Rareware au rang de studio mythique. Un jeu souvent classé par les gamopats poilus dans leur top 10 des plus grands jeux de tous les temps, un jeu qui a fait vendre des consoles Nintendo "pour gamins" aux gros durs fans de FPS sur PC ! Bref un titre majeur dans l'histoire du jeu vidéo. Adapté l'an passé sur Wii, le résultat fut bien sur assez décevant du fait du support choisi : dépassé techniquement avec des commandes agaçantes la frustration fût de mise. Intéressant donc aujourd'hui de le voir débouler sur une console adaptée, même si c'est toujours le soporifique studio Eurocom aux commandes.



Si l'acteur principal à changé pour le trop viril Daniel Craig, le début du jeu est quasiment identique à la version N64, le fameux poste de contrôle, le camion, le tunnel et le barrage... cela nous donne des frissons et vous vous revoyez 15 ans en arrière lors de la découverte du jeu cartouche ! Le level design est un mix réussi entre les niveaux de la N64 et de nouveaux niveaux. Nous sommes en présence d'un FPS classique, avec des commandes bien évidemment adaptées par rapport à la N64, et donc bien plus agréables, et avec une gestion de la vie qui laisse le choix entre la casuale remontée automatique de la vie en quelques secondes et la vraie barre de vie classique à l'ancienne (en mode Classique 007). Nooonn !!!! Si.



goldeneye-007-001.jpg

Merci, merci Eurocom d'avoir laissé le choix en intégrant ce mode de jeu classique. Je ne peux que vous conseiller de jouer directement dans ce mode pour de vraies sensations et pour retrouver ENNNNFIIIINNN un vrai FPS sur console ! Quand vous êtes touché votre barre de vie diminue et ne remontera en aucun cas ! Seul un gilet pare-balles, lui aussi avec sa "barre de vie" vous permettra de souffler un peu. Et quand vous mourez vous retournez au dernier point de contrôle. Donc, les sensations sont vraiment là, on s'accroche, on reste planqué, on avance en mode furtif, bref on joue réellement à un FPS et non à une daube casuale comme 95% des FPS et TPS actuels.

goldeneye-002.jpg



Rhaaaaaa que ça fait du bien un vrai FPS bordel de sprite ! De plus il ne fait pas dans la surenchère des effets spéciaux de kéké-gamer façon Call of Abruty, pas de blabla, une progression linéaire mais sans trop ressentir l'effet de couloir, avec parfois plusieurs passages possibles, et des petits écarts en réalisant les missions secondaires optionnelles. Simple, efficace, du vrai FPS de genre comme on aime, comme on en voit plus.

 Si le mode solo risque de vous prendre 10 à 12h vous pourrez ensuite attaquer les missions MI6, des missions de scoring indépendantes et paramétrables, le score s'adaptant aux paramètres choisis. Dommage qu'ici il ne soit pas possible d'y jouer en mode classique. Un bonus cependant génial qui permet de prolonger énormément la durée de vie, car les scorers seront tentés d'améliorer leurs performances sur chaque map pour grimper dans les charts online. Bien vu Eurocom.

goldeneye-003.jpg

Surprenant Eurocom qui a également mis le paquet sur le mode multi ! En local vous pouvez jouer jusque 4 en écran splitté comme sur N64, pour de bonnes parties de rigolade entre amis. En ligne vous pourrez jouer à 16 dans de nombreux modes : Deathmatch, Team, Golden Gun, Human Bomb.... avec système de levelling. Bref, c'est classique mais efficace. De plus 14 maps sont disponibles, inspirées du mode solo, et plutôt réussies. Que du bonheur mes chers patients.



goldeneye-004.jpg

Techniquement, la Xbox 360 n'est pas exploitée à fond au niveau graphique et effets visuels, et tant mieux ! Oui car Eurocom a réussi à nous pondre un FPS totalement fluide en 60 frames/seconde ! Le bonheur total ! Il faut dire qu'ils utilisent le moteur de Call of Duty, ça aide... Une fluidité pour moi largement plus importante que l'excès de détails ou de textures HD. Malgré tout les graphismes restent sympa, avec des couleurs bien choisies, une végétation animée, quelques beaux effets (comme la pluie sur le sol). Franchement c'est du tout bon, sans compter une bande son correcte et des temps de chargement réduits. Je ne trouve pas de défauts à part un manque de finition dans les écrans fixes et dans la présentation, c'est un peu austère.

 Coup de chapeau sinon à la cinématique d'intro du jeu, si au tout début on craint le pire, on prend son pied après avoir sauté dans le vide.... Je vous laisse la surprise.

goldeneye-005.jpg

Il faut bien le dire, la version N64 a bien vieillie du fait de ses commandes imbuvables à l'affreux stick de Nintendo et à la puissance insuffisante de la console qui faisait ramer le jeu, générant une visée très délicate par moments. Mais par contre on se rend compte avec ce remake qui propose quasiment le même gameplay, toujours aussi bon, que le genre FPS n'a pas évolué d'un poil depuis 1997, et au contraire a même régressé totalement avec cette connerie monstrueuse de la régénération auto. On est donc plus qu'heureux de rejouer à ce chef d'oeuvre dans des conditions optimales avec une manette géniale et un framerate aux petits oignons.



Eurocom, studio jusque là peu inspiré, m'a franchement surpris en nous proposant un vrai FPS de genre (grâce au mode classique) : un gameplay ancestral, des commandes précises au stick, et une réalisation de qualité en 60 img/sec, il y a des lustres que je n'ai pas apprécié autant un FPS sur nos consoles modernes ! Je me demande même si ce n'est pas le meilleur de cette génération devant Half Life 2, Crysis 2 et Deus Ex ! Vous le connaissez par coeur sur N64 ? Pas d'inquiétude, au contraire, c'est avec bonheur que vous allez y replonger pour découvrir un jeu métamorphosé offrant de nouveaux niveaux et un contenu sympa. Vraiment incontournable, mais je pense qu'il va passer un peu inaperçu, car pas assez kéké-gamer.



Réalisation technique : 9/10

Aspect Artistique : 6/10

Gameplay : 10/10

Replay Value : 9/10
34/40
SUPPOS : 6/6
(appréciation personnelle)
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg


seal of quality

Publié dans TESTS

Partager cet article

Sonic the HedgeHog 1,5

Publié le par Dr Floyd

Même si Mario est la plus grande star mondiale du jeu vidéo, le hérisson bleu a quand même de nombreux fans. Pour preuve ce nouvel opus de Sonic, Sonic the HedgeHog - Before the Sequel, réalisé par des fous furieux, censé être un épisode intermédiaire entre Sonic 1 et Sonic 2. Hélas ça tourne sur PC et non sur Megadrive...



> Une démo est disponible ici en téléchargement

Publié dans TELECHARGEMENT

Partager cet article

[RETROGAMING] CHIPPOKE RALPH NO DAIBOUKEN / PS1

Publié le par Shion

CHIPPOKE RALPH NO DAIBOUKEN
Support : Playstation (import jap)
Éditeur : New Corporation
Développeur : New Corporation
Sortie : 03/06/1999 (Japon uniquement)

chippoke-titre.png

S'il y a un style de jeu sous-représenté dans la génération des 32 Bits, c'est bien la plateforme 2D. Alors que les titres de ce genre proliféraient sur les machines 8 et 16 Bits, l'avènement de la 3D a contribué à leur raréfaction, au grand dam des fans. Bien sûr, on a eu droit à des titres d'excellente facture, tels Rayman, Lomax ou encore Astal, mais comparés au nombre de jeux du même genre disponibles lors des générations précédentes, ça faisait plutôt "peau de chagrin" et les aficionados étaient loin d'être rassasiés. Chippoke Ralph no Daibouken, sorti presqu'en fin de vie de la PS1 et très peu connu de par son faible tirage fait partie de ces titres d'une autre époque, qui nous faisaient rêver quand on était gamins.


La première chose qui frappe quand on joue à ce jeu, c'est son ambiance. On a clairement l'impression de se retrouver devant sa Super Nintendo, ça pourrait se révéler peu flatteur pour un jeu 32 Bits, mais sans parler des qualités techniques de ce dernier que l'on abordera plus tard, l'atmosphère dégagée par le jeu nous fait faire un bond de près de deux décennies en arrière.

chippoke-001.jpg

Les premières images vont dans ce sens, rappelant les productions Squaresoft sur Super Famicom, avec un ciel dans des teintes violettes très sombres (qui a dit FFVI ? ) avec un texte qui défile pour mettre en place le contexte dans lequel l'histoire se situe. Pour faire simple, les habitants du monde des ténèbres ont commencé à envahir celui des humains. Ils sèment la destruction partout où ils passent et personne n'est assez fort pour se dresser devant eux. Cependant, les hommes ont encore un espoir: l'apparition de l'Epée Sacrée de la prophétie qui pourra les conduire vers la lumière...

Ça peut paraître ultra-simple comme scénario, si on parle de RPG, ce qui n'est absolument pas le cas ici pour un jeu de plateforme. Revenons donc à notre intro qui nous montre une armée de démons en train d'attaquer une ville. Les habitants paniqués prennent la poudre d'escampette, mais un homme muni d'une épée se met en travers du chemin des êtres maléfiques. Il s'agit de Ralph, le héros du jeu qui va se retrouver KO en un coup. En effet, le Seigneur Valgo, chef de l'armée des ténèbres lui envoie un sortilège qui transforme notre jeune homme en enfant. Démuni, il se retrouve à la merci de ses ennemis, mais c'est sans compter sur Lutécia qui va le protéger et se faire enlever (oui, Lutécia et peach, même combat). Après le départ des démons, alors que tout semble désespéré, l'Epée Sacrée fait son apparition et explique à Ralph qu'il est l'élu. Ainsi commence le jeu.


chippoke-002.jpg

Pour arriver à la fin (et donc sauver le monde tout en délivrant Lutécia), il vous faudra traverser une bonne quinzaine de niveaux formant en tout 8 mondes avec des environnements variés, tels une ville, des égouts, des ruines, un désert, une montagne, etc. Les niveaux sont plutôt bien construits car ils fourmillent de passages secrets en tout genre qui rallongent le côté exploration du soft, mais attention, le temps vous sera compté et vous devrez finir les niveaux avant que le timer n'atteigne zéro. Qui dit différents décors, dit aussi divers pièges qu'il vous faudra éviter. Même si ces derniers sont récurrents au genre (des pics, des trous, des projectiles, etc), le level design se montre suffisamment bien fait pour maintenir l'intérêt du jeu avec de nouveaux ennemis et des obstacles différents en fonction des niveaux (surtout le dernier qui est très vicieux au niveau des pièges).

chippoke-003.jpg

Comme tout bon jeu de plateforme, les contrôles sont restreints, ce qui n'empêche pas un gameplay efficace. Vous aurez donc un bouton pour sauter et un bouton pour manier votre épée et trancher tout ce qui osera vous faire obstacle. En plus de pouvoir frapper en plein saut, Ralph peut aussi exécuter une attaque piquée qui se révélera salvatrice lorsque vous atteindrez des petites plateformes déjà squattées par des êtres hostiles à votre progression. Un des points les plus importants du gameplay réside dans l'attaque chargée qui vous permettra de vous servir de votre arme comme d'une batte de base ball pour faire voler les ennemis les uns contre les autres ou pour renvoyer les projectiles à leurs expéditeurs. Il est possible de commencer à charger son arme en plein saut, de manière à utiliser cette technique dès que l'on touche le sol. Une fois parfaitement maîtrisée, cette botte est imparable (dixit Connor McLeod dans Highlander End Game).

Tout un tas de bonus se retrouvent disséminés sur votre chemin. Ainsi, les orbes bleus donneront plus d'allonge à votre épée et les rouges vous permettront de lancer des boules de feu, les boucliers vous ajouteront un point de vie, les coeurs, une fois le nombre requis atteint vous feront gagner une vie supplémentaire, enfin un animal pourra également venir vous donner un coup de patte (parce que c'est un animal) de temps en temps en balançant des projectiles sur les ennemis (un peu comme un module dans un shoot'em up). Tout au long des niveaux, des fruits apparaîtront à la Wonder Boy et Adventure Island. Ces derniers servent uniquement à scorer (et ainsi gagner des vies supplémentaires comme dans beaucoup de bons jeux rétros).


chippoke-004.jpg

Bref, le jeu est plaisant même s'il n'invente rien et pompe des bonnes idées à droite et à gauche. Imaginez un peu, une présentation et un scénario dignes d'un petit RPG, un jeu de plateforme bien coloré avec des idées venant des ténors du genre. Que lui manquait-il d'autre ? On serait tenté de répondre "rien". Seulement, les développeurs semblaient vouloir ajouter quelque chose d'autre pour démarquer ce titre de ses congénères. Et pourquoi ne pas faire des combats de boss originaux en introduisant une maniabilité et des coups de jeu de baston ? A partir du monde 5, lorsqu'on arrive devant les gros boss du jeu, le gameplay change complètement et on se retrouve dans un ... Beat'em Up à la Street Fighter !!! Notre perso peut sortir des techniques qui demandent des manipulations en quart de cercle, se mettre en garde lorsque l'on presse la direction opposée ou encore sauter et se baisser (en appuyant sur "haut" et "bas"), le tout accompagnés de sprites plus gros que lors des phases de plateformes. Une fois le jeu fini, un mode VS est disponible et nous donne la possibilité de jouer à 2 avec une demie douzaine de persos déblocables tout au long du jeu.

Chippoke-005.jpg

Graphiquement le titre est très coloré et agréable à l'oeil. Ce qui le différencie d'un titre 16 Bits sont les effets de transparence et la profondeur dans les décors. Le tout est très bien animé, ne serait-ce que la fumée qui sort des cheminées dans l'arrière-plan du monde 1. Le jeu ne souffre d'aucun ralentissement et on apprécie des détails tels que les cheveux de Ralph ébouriffés par le vent.

L'univers steampunk (un monde médiéval présentant quelques aspects futuristes) agréable à souhait prend tout son sens avec les musiques du jeu qui sont franchement excellentes. Encore une fois, ces dernières nous rappellent les meilleures compositions des RPG 16 Bits. La maniabilité est également de bonne facture. Il est possible de changer de direction pendant un saut, ce qui permet d'atteindre des plateformes avec précision. Le faible éventail de mouvement rend la prise en main instinctive pour un plaisir de jeu immédiat. On mettra tout de même un petit bémol concernant la jouabilité du Beat'em All, bien moins bonne qu'un Street fighter Zero disponible sur la même machine. de ce fait, on y joue quelques parties, avant de ne plus y revenir, le cote plateforme de ce titre restant donc son principal intérêt.

chippoke.jpg

Enfin, le jeu propose deux mode de difficulté. En "Easy", vous pourrez vous faire toucher deux fois avant de succomber mais votre progression sera amputée des trois derniers mondes, alors qu'en "Normal", vous perdrez une vie dès la première erreur, mais vous pourrez aller jusqu'à la vraie fin du jeu. Inutile de dire que le monde 8 est un véritable cauchemar et que les checkpoints y auront toute leur utilité. Ici, pour progresser, il faudra perdre et apprendre de ses erreurs. Les continues illimités et les sauvegardes ne seront donc pas de trop. Le temps qu'il vous faudra pour finir l'aventure en normal, ajouté aux nombreuses autres parties que vous ferez « juste pour le fun », en plus du jeu de baston, confèrent à ce titre une « Replay value » particulièrement bonne et vous y reviendrez avec plaisir.

Chippoke Ralph no Daibouken fait partie de ces petites perles sorties uniquement au pays du Soleil Levant. Sans rien apporter au genre, son « originalité » est de s'efforcer à surprendre le joueur en le mettant face à de nombreuses idées intelligemment reprises çà et là dans différents styles de jeu. Avec des musiques fantastiques, une ambiance prenante bien nostalgique, un beau rendu visuel et un gameplay réussi. Ce titre s'impose comme un des meilleurs jeux du genre sur machines 32 bits que tous les fans se doivent, à défaut de le posséder, d'essayer au moins une fois.

SUPPOS : 5,5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Partager cet article

The Great Plagiat sur Android

Publié le par Dr Floyd

The Great Giana Sisters aura bien fait parlé de lui à la fin des années 80, ce jeu de Rainbow Arts plagiant (honteusement ?) Super Mario Bros. Cela dit le jeu fut l'un des meilleurs jeux de plateforme sur micro 8 et 16 bits.

Après une version iOS le voici désormais disponible sur Android pour 3,99€... Mais toujours pareil : comment jouer à un jeu de plateforme basé sur le "pixel près" sur du tactile ? Franchement, j'ai du mal à comprendre. Jouez plutôt à Bomb on Pixel City ;)


great-giana-sisters.png

Publié dans NEWS

Partager cet article

[NEOAMUSEMENT] Rentrée de jeux Atomiswave !

Publié le

De nouvelles rentrées de jeux Atomiswave chez NeoAmusement, pas trop chers (surtout le Ken et le KOF11). Des versions japonaises, les flyers étant des copies pro-couleur. Attention, seulement quelques pièces de chaque en stock.

Et spécialement pour Gamopat, 10% sur tous les jeux rétro avec le code : gamopat-10

neo-hotoku-no-ken.png

neo-KOF11-atomiswave.png

Publié dans BONNES AFFAIRES !

Partager cet article

Le retour d'une grosse licence SEGA ?

Publié le par Dr Floyd

Sega plus fort que toi serait sur le point de relancer une ancienne franchise appréciée des gamers... Sur le point, enfin disons plutôt dans quelques temps, puisqu'ils recherchent en ce moment un Executive Producer pour le jeu.

Alors quid de ce grand come back ? Enfin Shenmue 3 ? Ne rêvez pas... Jet Set Radio ? Space Harrier ? Alex Kidd ? non pitié !!!!!!

alex-kidd.png
Bah oui moi j'aimerai bien revenir avec mon charisme légendaire !

alex-kidd-002.png
Regardez en plus je sais faire du karaté !

Publié dans NEWS

Partager cet article