L'aberration vidéoludique datée aux USA

Publié le par Dr Floyd

La plus grande aberration de l'histoire du jeu vidéo depuis la GX4000 de Amstrad, le Circle Pad 3DS, a désormais une date de sortie US : le 7 février 2012. Trop de la chance !!!! Le gamer européen n'en peut plus et ne rêve que d'une chose : que l'accessoire ne sorte pas avant la fin du monde du 21 décembre 2012 programmée par le calendrier Maya.

circle-pad-3DS.jpg

Plus j'observe cet accessoire, moins j'arrive à comprendre ce qui est passé par la tête de Nintendo...

Publié dans NEWS

Partager cet article

[TEST] Guardian Heroes / XBLA

Publié le par Dr Floyd

GUARDIAN HEROES

Support : XBLA
Adapté de la version Sega Saturn
Éditeur : SEGA

Développeur : Treasure

Sortie 12 octobre 2011

guardian-heroes-logo.jpg



Il y a des jeux de niche qui rentrent dans la légende, et il faut dire que beaucoup de jeux Treasure font parti de cette catégorie (Gunstar Heroes, Radian Silvergun, Ikaruga, Sin & Punishment, Gradius V...), et bien sur le beat'em all Guardian Heroes de la Sega Saturn. Une carte de visite incroyable pour ce développeur réellement mythique ! Alors que vaut ce revival XBLA d'un jeu Saturn que peu de gamers français ont connu à l'époque (en pleine folie Playstation).



Et nous avons affaire ici à un beat'em all peu ordinaire qui n'a rien à voir avec les classiques du genre comme Street of Rage ou Final Fight. Déjà l'univers totalement délirant, entre héroïc fantasy et mecha, avec un système de choix qui influent sur le scénario (ce qui permettra de refaire plusieurs fois le jeu de manière différente), et une petite dose de RPG (points d'expérience, karma, force, endurance, magie...). Aussi il ne faut pas faire n'importe quoi (frapper les villageois, tout casser) car cela influe sur votre évolution.


guardian-heroes-002.jpg


Quant aux combats eux même, la palette de coups disponibles est bien plus évoluée que dans un beat'em all classique, il y aura beaucoup de choses à apprendre avec des combos de folie et des enchaînements dans les airs. Vous n'avez pas fini de progresser. Vous pourrez aussi faire appel à un chevalier zombie pour faire le ménage quand cela devient critique. Il faut aussi savoir que le jeu se joue sur trois plans 2D, un peu déstabilisant, je ne suis pas fan à la base, mais une fois bien assimilé, ça passe. Bref, au final nous avons affaire à un gameplay extrêmement tactique, et si vous jouez comme un gros bourrin vous n'irez pas bien loin.



A noter un mode arcade complètement dingue et hardcore. Vous commencez par choisir votre personnage parmi plus de 40 (!!!) et vous vous retrouvez dans une arène face a des dizaines d'ennemis à la fois, dans le chaos le plus total ! Si vous ne maîtrisez pas les bases vous ne tiendrais pas 10 secondes ! C'est là que le débutant va vite comprendre qu'il y a du pain sur la planche avant de maîtriser le jeu ! Vous pourrez y jouer en ligne jusque 12 si ça ne lague pas trop.



guardian-heroes-001.jpg

Techniquement il faut savoir que le jeu à l'époque était fabuleux, avec toutes ces animations 2D grandioses. Le jeu a un peu vieilli au niveau des décors, même lissé en HD et adapté au 16/9e. Cependant il reste agréable visuellement, avec des couleurs très arcade, et une fluidité sans faille malgré le bordel monstre à l'écran. Enfin sachez que la traduction du jeu en français a été très soignée.



On sent toute la folie Treasure dans ce revival de Guardian Heroes. Un jeu assez déstabilisant au départ, mais en creusant un peu on se rend compte de toute la profondeur du jeu. Un beat'em all 2D culte, bordélique et subtil à la fois, à ne surtout pas louper. Si t'as pas joué à Guardian Heroes sur XBLA t'as raté ta vie de gamer.



SUPPOS : 5,5/6
suppo notesuppo notesuppo notesuppo notesuppo notesuppo note

Publié dans TESTS

Partager cet article

Le Sonic de la Nintendo Nes !?

Publié le par Dr Floyd

Encore un jeu rétro sorti de nulle part avec ce prototype de Bio Force Ape ! Un jeu Nes développé par SETA et présenté au CES de 1991, il y a même eu un article dans Nintendo Power... mais il n'est jamais sorti, il faut dire que la console était vraiment en fin de vie.

bioforce-ape.jpg

Ce qui surprend énormément c'est la vitesse du scrolling, vraiment étonnant sur Nes, je n'ai pas souvenir de jeux proposant une telle rapidité tout en gardant une bonne fluidité. C'est un peu le Sonic de la Nes... en remplaçant le hérisson par un singe mutant !


> Vu chez LostLevels

Publié dans NEWS

Partager cet article

Proto Man dans Dead Rising ? Certes...

Publié le par Dr Floyd

Proto Man dans Dead Rising 2 : Off the Record ? La grande classe ou le grand n'importe quoi ? Je vous laisse chercher comment débloquer ce bonus assez ridicule... qui plairat peut-être aux fans de Mega Man ?

Publié dans INSOLITE

Partager cet article

[TEST] RAGE / Xbox 360

Publié le par Azerty0210

RAGE
XBOX 360
Existe également sur PS3 et PC
Editeur : Bethesda
Développeur : ID Software
Sortie : 07/10/2011


rage-box.jpg

Les jeux que j’achète dès leur sortie ? Un windstick pourrait me dégommer 8 de mes doigts que j’en aurai encore assez pour compter ceux de cette année ! Et RAGE fait donc partie du duo… Autant vous dire que j’attendais le nouveau titre de ID Software avec une fébrilité insupportable ! Comment louper le nouvel FPS des créateurs du genre franchement ?


Le speech est rapide, ici pas d’aliens pour faire souffrir les humains, mais une bonne grosse météorite qui vient s'écraser sur notre bonne vieille planète bleue, et c’est le drame ! Apocalypse et chaos vont suivre. Heureusement (pour une poignée d’élus), une arche a réussi à s’éclipser avant le big bang météorique, à son bord une dizaine de chanceux sont plongés dans un profond sommeil… Un siècle plus tard, l’arche pourrie sur terre et à son bord un seul survivant… Vous ! A peine dehors que votre rétine se décolle tellement l’environnement est beau et détaillé. A ce titre et même si il est fixe, le ciel est tout bonnement splendide !

rage-001.png

D’ailleurs autant le dire tout de suite, les graphismes sont réussis de bout en bout, alors oui, certaines textures sont moins détaillées, mais tout de même globalement nous sommes au-dessus du standard des jeux actuels. Les décors fourmillent de détails, les couleurs sont belles et la « patte » graphique est réussie (mis à part les visages moyens). Bref c’est beau, détaillé, fin…. mais absolument pas original. On y retrouve tout les codes du monde apocalyptique que les livres ou films ont pu nous livrer (Mad Max, La Route, Le livre d’Elijah), et cela aussi bien au niveau des décors que des personnages. Qui plus est pour eux, ne font pas assez « sales », traduisez par là que l’on a parfois l’impression d’être dans un monde de bisounours quand on se promène dans les villes… J’aurai aimé plus de fourberies et de charisme.

rage-002.png

Ce qui me permet de rebondir sur la mécanique du jeu, où justement ces "villes" jouent un rôle primordial, dans le sens ou la plupart des missions partent et se finissent dans celles-ci. Et autant vous le dire tout de suite, des allers/retours, vous allez en bouffer ! RAGE donne l’impression de jouer dans un monde ouvert, mais bien entendu ce n’est absolument pas le cas, ici impossible de vous perdre, aussi bien dans les villes que dans les différentes zones de combat.

rage-003.png

Pour vous déplacer vous allez vite avoir accès à des véhicules, le premier de tous sera un quad que vous laisserez vite au profit d’un buggy « customisable » à souhait.
Au volant, c’est arcade, très arcade, du coup la prise en main est immédiate et aucune frustration ne se fera sentir dans ces phases de jeu. Conduire et tirer n’est pas votre tasse de thé ? Ne pleurez pas, ID Software a pensé à vous en dotant le buggy d’une visée automatique, moins technique mais beaucoup plus fun !

Le scénario ? Oui si on veut, mais que du déjà vu, votre but est d’intégrer la résistance pour combattre un pouvoir totalitaire… La mécanique est simpliste et pour tout dire redondante. Aller dans une ville, rencontrer quelqu'un qui veut vous donner quelque chose pour vous aider dans votre « quête » mais pour cela vous devez lui rendre un service… Hop on monte dans le buggy… Vroummmmm mission !! Retour dans la ville pour redonner l’objet… Et rebelote ! Bref c’est bien beau mais pas bien excitant. Surtout que notre héros est aussi expressif qu’une huître en plein soleil, pas un mot, pas une expression, RIEN ! Et surtout aucun autre choix que d’accepter, aucun libre arbitre. En plus les dialogues sont ennuyeux à mourir ! (Heureusement courts, à noter que la synchro labiale est minable). Bref vous avez compris le scénario et la mécanique du jeu ne m’ont pas séduit.

rage-004.png

Retour aux missions et donc aux ennemis, qui à contrario sont réussis ! Esthétiquement mais aussi au niveau de leurs mouvements. C’est tout aussi bon au niveau de l’IA, chacun des types d’ennemis à ses points forts, certains n’hésitent pas à se mettre en retrait ou bien encore reculer face à vous pour mieux vous surprendre au détour d’un mur, les gros décérébrés existent bien, mais ils sont tellement vifs que la partie n’en est pas plus facile. Par contre les boss sont décevants et au final pas bien dur à cause de leur lenteur… Dommage !

Les combats à défauts d’être nombreux sont intenses et hyper speed (dans le bon sens du terme), pas une minute de répit, et je vous assure que le mode « bourrin » est loin d’être celui qui vous récompense le plus. Les armes, sans être follement nouvelles sont plutôt sympathiques, notamment l’arbalète, malheureusement pas assez puissante, enfin tout du moins dans sa configuration de base. A noter que vos munitions sont précieuses car ne vous attendez pas à en trouver des masses sur vos victimes (à vous alors d’être prévoyant en chargeant votre stock dans les magasins). La régénération automatique (si chère au Doc LOL) est de la partie, et si jamais vous n’êtes pas assez doué pour vous planquer et vous régénérer, votre défibrillateur prendra le relais via un QTE pas désagréable.

rage-005.png

Lors de vos phases de combat, il ne faudra pas oublier l’exploration afin de récolter objets à vendre ou à conserver.
Car voilà une phase intéressante de RAGE, vous trouverez des magasins ou vous allez pouvoir acheter mais aussi vendre vos objets trouvés. Cet argent va vous servir à acheter tout un tas de choses, des pansements pour vous soigner, aux munitions pour vous défendre, en passant par l’upgrade de vos armes et véhicules. Vous allez aussi apprendre à construire des objets bien souvent par le biais de plans trouvés… Grâce à cela, à vous les windsticks coupeurs de doigts, les crocheteurs de serrure, etc ! Fun !

Un autre point positif vient du fait de pouvoir trouver tout un tas de missions annexes : course de voitures, facteur (The Postman, quel nanar !), jeu de cartes, chasseur de têtes, bref pas de quoi s’ennuyer et parfois même se divertir entre deux missions un peu soporifiques. Si la jouabilité ne pose aucun souci lors des déplacements, il en est tout autre lors des phases de combats, le changement d’armes est laborieux, attribuer les grenades ou les windsticks sont chronophages, bref autant l’avouer, lors des combats super speed, cela n’aide pas ! J’ai noté une visée tout de même assez difficile à maîtriser. Par contre, au secours les temps de chargement, très longs ! L'installation complète (20Go !) n'arrange pas trop les choses.

Pour terminer sur un point positif, j'en reviens à la réalisation qui est dantesque, ultra fluide, quasiment sans bugs de collisions, et ça ne rame absolument jamais. MAGNIFIQUE !


Quelle sensation étrange que ce RAGE, comme un diamant mal taillé ! On sent le joyau mais les facettes ne sont pas nettes ! Un monde magnifique mais au final classique, des personnages aux styles recherchés mais sans aucun charisme ni noirceur, des combats hyper pêchus mais perfectibles dans leur déroulement. C’est comme si vous aviez une autoroute devant vous, et que des nids de poule vous gâchaient le plaisir de pilotage ! Techniquement c’est une démonstration mais cela ne suffit pas à ne pas me laisser un arrière-goût de déception ! On aurait pu me laisser qu'un seul doigt finalement…

Réalisation technique : 9/10

Aspect artistique : 8/10

Gameplay : 6/10

Replay Value : 5/10
28/40
SUPPOS : 4/6
(appréciation personnelle)
suppo notesuppo notesuppo notesuppo note



drhfloyd.jpg
L'AVIS DU DOC
Comme le dit si bien Azerty0210 quelle étrange sensation... Après la claque visuelle des premières minutes on est vite déboussolé :

Étrange réalisation technique
- Un rendu 3D exceptionnel, le top du top sur cette génération de console, du 60 img/sec sans le moindre ralentissement, avec un niveau de détail jamais vu, des effets de particules et de lumières incroyables, mais en contre partie un ciel fixe et surtout des décors figés (à part la végétation, mais peu développée en période de fin du monde). Bref, le plus beau jeu de la Xbox 360, mais en même temps on est un peu frustré.

Étrange gameplay
- Avec Carmack l'inventeur du FPS on s'attendait à quelques innovations, mais pas du tout, et pire, il ose intégrer la très casuale régénération automatique ! Un comble pour l'inventeur du FPS ! Aussi le monde ouvert n'est pas du tout ouvert, ce sont juste d'immenses couloirs. Même si en pleine action les sensations sont bonnes on est malgré tout frustré.

Étrange scénario
- Wolfenstein 3D, Doom, Quake, c'est de l'action, avec un scénario totalement absent. Ici Carmack essaye de s'y mettre, mais c'est catastrophique (va ici, va chercher cet objet), des aller-retours ennuyeux, des dialogues sans intérêt, des personnages sans charisme... Bref, un simple jeu d'action à la Doom 3 aurait été préférable !


Au final Carmack nous déçoit. Rage fait vraiment penser à une simple démo technique pour vendre le moteur graphique du jeu. Dommage que ce moteur arrive en toute fin de vie de cette génération d'ailleurs. Un FPS finalement banal mais un jeu a posséder quand même pour s'en prendre plein la vue, il est tellement rare de voir tourner des jeux à 60 frames/seconde.

Publié dans TESTS

Partager cet article

Tout, vous saurez tout sur la Megadrive !

Publié le

Tout tout tout, vous saurez tout sur la Megadrive et ses extensions joufflues, touffues, ridées et pelées. Tout tout tout tout, le patient PXL vous dira tout sur la Megadrive !


Publié dans FLASH-BACK

Partager cet article

Attention aux poivrons le 2 novembre !

Publié le par Dr Floyd

Les fans hystériques d'ultra-rétro commençaient à se poser des questions : est-ce que BurgerTime World Tour, le remake du célèbre jeu vidéo du début des années 80 (rhaaaa la version Intellivision !) allait sortir un jour ? Et bien oui, MonkeyPaw vient de confirmer que le jeu sortira sur XBLA le 2 novembre prochain (pour 800MS Points). Des versions PSN et PC sont prévues.

Publié dans NEWS

Partager cet article

Un gamer fou en Thaïlande

Publié le par Dr Floyd

Et voici notre champion du monde sur Ghost Squad version Arcade ! Un Thaïlandais qui prend vraiment l'affaire au sérieux, à tel point que, perso, il me fait flipper. En passant je vous conseille la version Wii du jeu qui est vraiment fabuleuse si vous êtes un fan de scoring, même si bien sûr, elle ne propose pas les options géniales de la borne, qu'utilise avec dextérité notre champion.

Publié dans INSOLITE

Partager cet article

Wolfenstein, Doom et Quake dans Rage !

Publié le par Dr Floyd

John Carmack s'est fait plaisir dans Rage en insérant quelques bonus secrets très sympa ! Des passages bien cachés faisant référence à leurs trois jeux révolutionnaires des années 90 : Wolfenstein 3D, Doom et Quake ! En attendant notre test pour très bientôt.





Publié dans NEWS

Partager cet article

Le T-Shirt du gamopat qui a réussi dans la vie !

Publié le par Dr Floyd

Affirmez votre passion pour le monde de Nintendo ! Vu chez KamehaShop.

tshirt-kameha.png

Publié dans BONNES AFFAIRES !

Partager cet article