Nascar sent le fromage qui pue chez nous

Publié le par Dr Floyd

Nascar sent le fromage qui pue chez nous

Le NASCAR fait son grand retour sur console next-gen (PS4, XOne, et bien sûr PC) avec NASCAR HEAT Evolution qui sortira le 13 septembre prochain. Le hic est que ce sport automobile n'est pas réputé chez les fromages qui puent, et que donc sa sortie n'est prévue que sur le sol US chez Trump Land, du moins pour l'instant.

J'ai toujours été fan de cette licence, et ce depuis la version Indianapolis 500 sur PC et Amiga sortie en 1989 (voir ici). Le jeu offrait une liberté de course 3D jamais vue, avec un gros aspect stratégique et une superbe gestion des collisions. Un jeu en avance sur son temps, mais du coup ca ramait sévère sur Amiga 500 (c'était mieux sur un PC 286 de gros riche) ! Après il faut aimer tourner des heures en rond sur un ovale ;)

Il faudra donc passer par l'import pour le trouver, sur un site US, ou via Ebouze par exemple.

Publié dans NEWS

Partager cet article

16 nouveaux jeux cartouche pour Atari Jaguar !

Publié le par Dr Floyd

16 nouveaux jeux cartouche pour Atari Jaguar !

On se souvient que de grands malades avaient trouvé une technique pour convertir rapidement des jeux Atari ST sur Atari Jaguar (la dernière et maudite console de Atari). Et bien voici qu'ils débarquent au format cartouche ! 16 jeux différents quand même !!! Prix de vente, $45 hors frais de port, via AtariAge.

De quoi rendre fou le collectionneur Jaguar. Le choix des jeux est peut être un peu discutable ? Si j'étais fan de Jaguar je me prendrais peut-être Bubble Bobble, excellent sur Atari ST.

Publié dans RETRO NEWS

Partager cet article

Dead Island Retro Revenge est dispo, mais...

Publié le par Dr Floyd

Dead Island Retro Revenge, le beat'em up bonus néo-rétro 2D offert aux acheteurs de la compil Dead Island Definitive Collection, est disponible depuis lundi en téléchargement sur PS4, XOne et PC... Je m'en rend compte un peu tard, je mérite le fouet. Et pas cher au tarif de 4,99€.

Alors, sur le trailer ça semble excellent, rendant en bel hommage aux jeux de type Street of Rage... Moins dans d'autres vidéos de pur gameplay.... Est-ce vraiment fun à jouer comme sur les jeux de l'époque ? Je suis loin d'en être sûr.... avec son scrolling automatique et ses coups limités je suis très sceptique. Méfiance.

Publié dans NEWS

Partager cet article

[BROCANTE] Lot de jeu micro 8bit

Publié le par Dr Floyd

[BROCANTE] Lot de jeu micro 8bit

Le Doc revend une partie de ses jeux micro 8bit (C64, Atari XL, CPC, Oric, Ti99, Spectrum, MSX), n'hésitez pas à vous rendre sur son stand ;) Bah quoi ? On n'est jamais aussi bien servi que par soit même !

http://www.gamopat-forum.com/t88280-lot-de-jeux-micro-8bit-atari-xl-c64-cpc-oric-spectrum-ti99

Publié dans FORUM

Partager cet article

La Xbox One S en vitesse démesurée

Publié le par Dr Floyd

La Xbox One S en vitesse démesurée

La Xbox One S (qui est sortie aujourd'hui) serait juste une console slimfast avec une option 4K inutile ? Pas forcement selon Eurogamer (les maniaques du framerate) qui a constaté des améliorations de framerate sur certains jeux.

Selon eux le GPU de la S est cadencé à 61Mhz de plus que l'ancien modèle, la console passerait ainsi de 1,31 teraflops et 1,4 teraflops (contre 1,84 pour la PS4 à titre de comparaison). Pas de quoi rattraper la concurrente, mais de quoi améliorer très légèrement le rendu des jeux :

Rise of the Tomb Raider passerait de 29 img/sec à... 30 img/sec... Whaouuu.... Plus spectaculaire Project CARS (à la ramasse sur la XOne classique) passerait de 48 img/sec à 55 img/sec... Sinon le tearing (déchirement de l'écran) serait un peu moins prononcé sur certains jeux comme Batman Arkham Knight... Vidéo de démonstration de la Xbox One S en action :

Bref, rien de spectaculaire, rien qui lui permette de rattraper la PS4 ni de relancer les ventes de Xbox... sachant que va sortir la PS4 Neo qui elle est réellement plus puissante... Et la Scorpio n'est encore qu'un rêve de prochaine génération.

Publié dans NEWS

Partager cet article

Des consoles rares en vente sur le forum

Publié le par Dr Floyd

Des consoles rares en vente sur le forum

Tu es un Gamopat fou et tu recherches des consoles rares ? Style Swancrystal de Bandai, PC-FX de Nec, voire l'Apple Pippin ? Tu es au bon endroit sur la broconte du forum !

http://www.gamopat-forum.com/t88276-vds-collection-consoles-retro-jap-et-euro#2396266

Publié dans FORUM

Partager cet article

Allez-vous craquer pour la Xbox One S ?

Publié le par Dr Floyd

Allez-vous craquer pour la Xbox One S ?

Et voilà, la Xbox Box One S est sortie, plus petite, plus sexy, plus blanche que blanche, alim intégrée, compatibilité 4K (option un peu bidon) et performances améliorées de... allez 5% maxi grâce au GPU mieux cadencé. 399€ en modèle 2To, c'est vous qui voyez....

Publié dans NEWS

Partager cet article

Akalabeth adapté sur C64 !

Publié le par Dr Floyd

Akalabeth adapté sur C64 !

Une vraie curiosité pour les plus de 40 ans, voire les quinquagénaires : Akalabeth World of Doom vient d'être adapté sur Commodore 64 !!! Et là grand silence chez le bytos qui ne comprend rien à cette news... ;) Ah ces jeunes....

Car ce jeu âgé de 36 ans est selon moi le vrai "père fondateur" du jeu de rôle en jeu vidéo ! On s'incline tous devant Akalabeth SVP ! Il est donc sorti en 1980 sur le monstrueux Apple 2, développé par le Dieu Richard Garriott (auteur de la série Ultima par la suite). Sachez que le jeu vidéo japonais s'est inspiré de Ultima pour créer son genre "RPG" (notamment Dragon Quest) et qu'un jeu comme The Elder Scroll Skyrim est un descendant de Akalabeth.

Bon allez, vidéo de la version preview C64 :

Bordel de sprites, ça déchire le slip ! Non ? A savoir que même la lenteur du jeu est simulée par le C64 ! (le jeu original était programmé en langage basic). Vous faites parti des 3 fans dans le monde a être intéressé ? (j'exagère, il y en a bien plus), alors vite, précommandez !

Publié dans RETRO NEWS

Partager cet article

[TEST] Inside / Xbox One

Publié le par Sebnec

Inside
Xbox One et PC
(autres systèmes à venir)
Sorti le 29/06/2016
Développeur : Playdead
Editeur : Playdead

Sortie : 29/06/2016

[TEST] Inside / Xbox One

Comme en musique, où le passage du second album est souvent révélateur du talent d'un artiste, Playdead nous prouve sa valeur avec Inside. La nouvelle création du studio à l'origine de Limbo (2010) s'avère très proche de son illustre aîné : intrigue, mise en scène, système de jeu, rythme, nous voilà en terrain connu.

Une fois encore, impossible de ne pas penser aux jeux d'Eric Chahi, notamment Another world et Heart of darkness pour les échanges silencieux du premier, la jeunesse du héros du second et l'univers désolé et hostile des deux. L'armement en moins, mais le die & retry toujours dans ses gènes.

Les Danois de Playdead nous mettent à nouveau aux commandes d'un garçon dans sa fuite en avant effrénée, perdu (sans doute moins que nous) dans un monde mystérieux sans la moindre explication préalable des tenants et aboutissants de cette course à la (sur)vie. Toujours est-il que nous comprenons immédiatement, en bons joueurs aguerris et impatients, qu'il nous faudra avancer au péril de notre existence.

L'ambiance y est oppressante, le danger permanent et, malgré tout, de ce chaos nous parviendra sporadiquement quelque aide inattendue. Notre avatar, plus victime que héros, saute d'une plate-forme à la suivante, joue avec le moteur physique en poussant des caisses, en tirant des grilles ou en actionnant quelques interrupteurs. Les mécaniques sont relativement variées et, bien que les neurones soient plus sollicitées que les réflexes, ces derniers sont requis pour s'en sortir sans heurt.

[TEST] Inside / Xbox One[TEST] Inside / Xbox One

Inside profite d'un gameplay délicatement réglé, jamais frustrant. Certains passages nécessitent d'agir dans un timing serré, mais le jeu nous laisse toujours quelques millièmes de secondes pour nous en sortir, d'autant que le héros se déplace à une vitesse parfaite : au gré de ses belles animations fort bien décomposées, qu'il trottine, nage, se balance à une corde ou déplace une caisse, on ne le trouve jamais trop lent ou trop rapide.

En plus de sa maniabilité fort bien réglée, le titre nous régale car il parvient à instaurer une excellente atmosphère grâce à une direction artistique superbe, qui se base sur une palette de couleurs réduite mais judicieusement employée, soutenue par de beaux effets de lumière et des placements de caméra subtils. Il convient également de saluer une ambiance sonore du même niveau d'exigence artistique, des plages musicales spartiates et hypnotiques renforçant l'omniprésence des bruitages. L'environnement auditif crée un sentiment d'isolement prégnant autant qu'il donne vie à l'univers.

Fait rare pour être souligné de nos jours, le jeu est exempt du moindre bug : les contacts entre les personnages et le décor sont précis, le moteur physique réagit au poil, c'est un régal de ne pas avoir à déplorer le moindre élément perturbateur qui puisse nous couper de l'immersion.

Nous ne dévoilerons rien sur l'intrigue et son dénouement puissant, mais sachez qu'elle pourrait frustrer, du début à la fin, les joueurs les plus pragmatiques. L'expérience est courte mais parfaitement conçue et soignée jusqu'au moindre détail, de la crédibilité de son monde aux puzzles proposés, qui s'avèrent vraiment stimulants. Cependant, la durée de vie est réduite : comptez trois grosses heures si vous ne bloquez pas en chemin, ce qui rebutera les aficionados de la rentabilité. D'autant plus qu'il n'y a pas vraiment de raison ludique d'y revenir, sinon pour revisiter librement (et rapidement, une fois assimilés) les chapitres, afin d'y déceler les objets cachés. Dans quel but ? Sans rien dévoiler une fois encore, sachez qu'il est question d'une fin alternative n'ayant pas spécialement d'incidence sur l'histoire, mais qui permettra d'alimenter fortement la machine à interprétation (David Lynch et son Mulholland Drive ne sont pas loin, dans l'esprit : rappelez-vous la boîte de Pandore).

[TEST] Inside / Xbox One[TEST] Inside / Xbox One

Il est aisé de comprendre pourquoi la critique et les joueurs sont aussi unanimement positifs concernant un titre autant soigné, intriguant et stimulant, que nous ne pouvons à notre tour que vous recommander chaudement. Le voyage est tellement beau (et horrible à la fois), chaque passage fait preuve d'une telle ingéniosité et d'une si belle gratification une fois franchi, qu'Inside mérite amplement d'être vécu, ses développeurs ayant une fois encore remis une copie d'une excellence inouïe.

SUPPOS : 5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

Bomb on Basic City aux States !

Publié le par Dr Floyd

Bomb on Basic City aux States !

Aussi fort que Le Gendarme de Saint-Tropez ou les Tuches : le 13 aout prochain, bref dans moins de deux semaines, Bomb on Basic City sur Megadrive sera présenté à l'Expo Retro Gaming 2016 de Long Island ! Autant vous dire que Vetea est fier, Gamopat Studio aussi... Les jeux Gamopat s'exportent aux States mes amis ! Des photos et vidéos seront diffusés suite à l'événement. Papi Commando va t-il voler la vedette à Sonic, Mario et Megaman ? Suspens.

Bomb on Basic City aux States !

Publié dans RETRO NEWS

Partager cet article