[TELECHARGEMENT] Stronghold / PC (XP, Vista, Seven)

Publié le

stronghold.png

Télécharger Stronghold sur DotEmu.com

Publié dans DOTEMU

Partager cet article

RESULTAT CONCOURS / APE ESCAPE PS3

Publié le

ape-escape-boite.jpg

Les singes ont envahi la planète et se moquent de vous ! Gamopat et Playstation vous offrent APE ESCAPE, sorti en boutique fin juin, afin de faire le ménage avec l'aide de PS Move le plus vite possible !


> Le site officiel

Pour participer c'est très simple : indiquez dans les commentaires quel est votre jeu PS Move préféré sur PS3 ? (n'oubliez pas d'indiquer votre email dans le formulaire). Une réponse sera tirée au sort !

ape-escape-PS3.jpg

Vous pouvez jouer jusqu'au samedi 30 juillet 23h59. Bonne chance !

RESULTATS
Le gagnant est PAC, il remporte le jeu, bravo à lui et merci à tous les participants ainsi bien sûr qu'à Playstation !

Publié dans NEWS

Partager cet article

La PS Vita pour le 28 octobre ?

Publié le par Dr Floyd

ps_vita.png

La rumeur circule : la PS Vita pourrait sortir le 28 octobre prochain. Sony doit en effet profiter de la crise "Nintendo 3DS" pour sortir le plus vite possible sa console, avant Super Mario 3D Land et Mario Kart 7, et aussi avant le "black friday" US, toujours synonyme de ventes records.


Mario Kart sur Wii c'est 28 millions de titres vendus, 28 millions bordel de sprite ! Vous imaginez la force de cette licence ! Donc Sony doit absolument faire vite...

vitesse-demeusuree.jpg
...et même passer en vitesse démesurée !

Publié dans NEWS

Partager cet article

[TEST] Ghost Trick / Nintendo DS

Publié le par Elgregou

GHOST TRICK
Support : Nintendo DS
Edité et développé par Capcom
Parution en Europe : Janvier 2011


ghost-trick-ds.jpg

Bon sang de bon sang ! Vous arrive-t-il parfois de jouer presque innocemment à un nouveau jeu, qui ne vous tente qu’à moitié, juste pour tuer le temps… et puis de vous prendre une claque monstrueuse, un de ces énormes coups de cœur qui vous prend jusqu’aux tripes malgré toute votre lassitude bien compréhensible de joueur que rien n’arrivait plus à surprendre ? Voici ce qui m’est arrivé pour un titre sur DS qui me semblait presque anodin, que ma compagne avait acheté pour elle en plus ! Je ne m'attendais pas à une telle bombe. Pire, un chef d'oeuvre qui m'a vraiment touché. C'est un jeu qui, quand on l'a fini, vous donne envie d'applaudir toute l'équipe à l'origine de ce soft. J'en suis ressorti tout retourné, presque ému, et rarement la fin d'un jeu ne m'avait autant remué. Amis joueurs de tous âges, Gamers ou Casuals, laissez-moi vous présenter une pépite de la DS. Laissez-moi vous parler de Ghost Trick.


Who you’re gonna call ? GHOST... TRICK ?

Le jeu commence sur les chapeaux de roue, alors qu'on découvre qu'on vient de mourir dans une décharge, assassiné par un tueur à gages. Mais plutôt que souffrir de l’écran d’un Game Over (ce qui serait, avouons-le, quelque peu frustrant après seulement 30 secondes de jeu), on se rend compte que l’on est devenu un esprit, un spectre que personne ne semble remarquer. Le pire dans l'histoire, c'est qu'on ne se souvient absolument pas de notre identité, ni de ce qu’était notre vie, ni des circonstances de notre mort. Réduit à l'état de fantôme, on rencontre bientôt une âme errante qui, ayant pris possession d'une lampe de bureau, nous apprend que l'on peut déplacer notre esprit sur de courtes distances, en la transposant dans certains objets. Et une fois blotti dans ceux-ci, il nous est possible, tel un poltergeist, de les manipuler. Dès lors, on pourra faire rouler une bicyclette, faire flotter un drapeau au gré du vent, ou lever une barrière, etc...

Mais ce n'est pas tout. Sissel (notre macchabée) peut, s'il découvre une personne morte, remonter le temps 4 minutes avant la mort de celle-ci et donc comprendre les circonstances du décès. Il faudra alors faire preuve d'ingéniosité pour manier les différents objets afin de changer le cours des événements et d'éviter le triste sort qui attend la victime. Par exemple, il faudra faire tomber les écouteurs d’une jeune fille dans l’eau afin d’éviter qu’elle écoute sa musique et n’entende pas certains bruits. Ou encore, il faudra allumer des projecteurs et faire sonner un gyrophare pour faire changer un tueur de place, etc… Les situations sont plutôt variées et parfois très originales. En outre, Sissel pouvant couvrir de longues distances via les lignes téléphoniques à condition de connaître le numéro où il veut se rendre, les décors seront assez variés.
Une fois la personne sauvée (ce qui clôt généralement un chapitre), non seulement le futur s'en verra modifié mais cette personne pourra également nous entendre et converser avec nous, consciente qu'elle est déjà "morte" une fois et que le destin a pris une tournure différente. Hélas, Sissel n'a qu'une nuit, une seule pour démêler tous les problèmes et résoudre le mystère de sa mort. Ce délai écoulé, son âme quittera enfin notre monde.

ghost-trick-dead.png


Quand les objets prennent vie grâce à un mort.


Le tout se joue un peu comme un point and click moderne ; au stylet s'il vous plaît. Chacun des 18 chapitres qui composent le jeu propose des puzzles qui sauront se renouveler, et les objectifs ne se résumeront pas toujours à sauver la vie des gens que vous croisez (même si cela reste quand même le gros du jeu). Et comble du bonheur, la solution risque parfois d'être bien plus compliquée qu'elle ne le laisse paraître. Par exemple, Sissel ne pouvant transférer son âme que sur de courtes distances, il faudra patauger un peu dans la semoule ectoplasmique avant de trouver comment rapprocher tel objet afin de l'utiliser, et provoquer par la suite des réactions en chaîne. Mais la perfidie ne s’arrête pas là ! Il sera par exemple impératif d’agir au bon moment, sous peine de devoir recommencer à zéro. Vous prenez possession d’une porte de placard ? Sachez l’ouvrir à l’instant précis où quelqu’un passe devant pour l’assommer. Vous préférez immiscer votre âme dans une pelle ? Attendez qu’une balle passe à proximité afin de donner un coup dans cette dernière pour l’envoyer valdinguer. Parfois, l’ordre de vos actions sera également déterminant : il faudra donc bien réfléchir à ce que vous voulez faire sous peine d’être dans une impasse et de devoir retourner à la case départ.

La maniabilité est très aisée, tout se faisant naturellement au stylet. Vous faites glisser votre âme d’un élément à l’autre dans le Monde Fantôme où, d’ailleurs, le temps ne défile pas, ce qui vous permet de souffler et réfléchir à vos actions. Puis, pour chaque objet, une petite fenêtre vous indique l’action disponible ou non avec celui-ci. Enfin, en cliquant sur une icône dans le coin inférieur de l’écran, vous revenez dans le monde « réel » où le temps défile toujours, mais où vous pouvez si vous le désirez déclencher l’action spécifique à l’objet dans lequel vous vous trouvez.


ghost-trick-001.png


Un scénario qui prend possession du joueur

Puisqu’il faut bien parler de la technique, commençons par les graphismes qui sont corrects sans non plus être transcendants. Cependant, ils disposent d’une petite patte esthétique originale qui confère une véritable identité au jeu et à son univers.

En revanche l'animation des personnages est tout bonnement spectaculaire, surtout pour une console portable ! Il faut les voir bouger pour le croire, mais on croirait presque voir un petit dessin animé. Chaque personne a ses mimiques, sa façon de bouger, le tout décomposé de manière ultra-détaillée. Je pense que ce réalisme des mouvements est rendu possible grâce, justement, au style épuré des graphismes qui permet cette animation sans faille, les sprites n’étant pas surchargés de détails qui seraient trop compliqués à gérer pour les programmeurs.
Mais ce qui est surtout phénoménal dans Ghost Trick, c'est le scénario. Non content de partir sur une idée de base absolument géniale, ce sont aussi la force, la qualité, et le souci de la cohérence de l'intrigue qui forceront le respect. Même si on n'échappe pas à quelques délires japonais, tout reste minutieusement étudié pour tenir le joueur en haleine tout au long de l'aventure par une relance constante du suspense et de l'intrigue. Qui est Sissel ? Pourquoi l'a-t-on tué ? Pourquoi en veut-on à cette fille qui vous a vu à la décharge (et qui "mourra" 3 ou 4 fois) ? Chaque chapitre apporte son petit coup de théâtre pour aboutir à un final où tout s'expliquera de manière limpide. Et surtout, SURTOUT, on voit que le script est totalement cohérent d'un bout à l'autre. Tous les éléments de l'intrigue s'emboîtent parfaitement, rien n'est laissé au hasard. C'est un vrai travail de scénariste !

C'est bien simple, et j'assume mes propos : l'histoire de Ghost Trick pourrait, si elle était retranscrite correctement en un livre, produire un best seller sans aucun problème !

ghost-trick-DS-02.png

Un mort avec une courte durée de vie.

Alors certes il réside deux petits défauts : tout d'abord la présence d'une seule sauvegarde de disponible ! Ce n'est cependant pas très gênant car on peut rejouer chaque chapitre indépendamment. Votre compagne pourra donc faire l'aventure avec vous en parallèle sans souci, aucune crainte à avoir de ce côté-là. Ensuite, la durée de vie reste relativement courte. Comptez une quinzaine d'heures pour en voir le bout. Mais 15 heures de pur bonheur ! En fait, le problème vient surtout du fait qu’une fois lancé dans l’aventure, il est quasiment impossible de décrocher compte tenu de l’excellence du scénario. Le jeu se dévorera ainsi comme un bon roman et la fin semblera arriver un peu trop vite. Et une fois le jeu terminé, tout comme avec les Phoenix Wright, il n’y aura hélas pas de raison de le refaire.

Ces petits nuages presque transparents n’empêchent pourtant pas Ghost Trick d’être un grand, très grand jeu, qui accroche le joueur sans vouloir le relâcher, avant de le souffler dans un final des plus haletants. Si vous avez du temps à tuer sur les plages en cette période d’été, c'est LE jeu à emmener. Aussi captivant qu'un Phoenix Wright mais bien moins bavard, ce puzzle game se dévore comme un bon livre, avec du casse-tête de qualité en prime, et des musiques très sympathiques... sauf le thème principal qui lui se révèle dantesque !

ghost-trick-003.png

J'adore, j'adore, et j'adore !


Réalisé par la même équipe à l’origine des Phoenix Wright, Ghost Trick se révèle (à mon sens) supérieur à ces derniers, bien que clairement moins long. Proposant une idée scénaristique absolument fabuleuse et originale, le jeu ne se contente pourtant pas de laisser le joueur en simple spectateur. Les puzzles sont variés, bien pensés, et le jeu sait se montrer novateur. On pourrait voir Ghost Trick comme l’évolution des anciens Point and Click, mais il sait cependant trouver sa propre identité dans ses énigmes qui utilisent avec justesse tous les paramètres possibles du gameplay.

Mais, au-delà de cet aspect « jeu qui détend », Ghost Trick est un véritable tour de force scénaristique, une histoire dont l’intérêt est relancé sans cesse à chaque chapitre. Les mystères s’enchaînent, les interrogations fusent, les questions s’amoncellent… et tout finit par s’expliquer de manière limpide grâce à une mise en scène aux petits oignons et une écriture de qualité. Nul doute que certains écrivains et cinéastes devraient s’inspirer du travail qui a été fourni pour une simple petite cartouche de jeu.

En conclusion, Ghost Trick est un jeu qui est passé presque inaperçu, nouvelle licence oblige… Et pourtant il s’impose sans problème comme l’un des meilleurs jeux de la portable de Nintendo, et aussi comme l’un des mieux adaptés au support. Qu’on soit joueur acharné ou occasionnel, on ne pourra s’empêcher d’être happé par les aventures spectrales de Sissel ! Un jeu à faire au moins une fois dans sa vie de joueur, tant les expériences qu’il procure sont devenues rares dans les jeux vidéo.


SUPPOS : 6/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

Satoru Iwata, nouveau smicard du jeu vidéo

Publié le par Dr Floyd

iwata-pleure.png

Après la baisse de prix annoncée de 40% de la 3DS, c'est au tour du big boss final de Nintendo d'annoncer sa propre baisse de salaire ! En effet le Satoru Iwata se serait infligé une baisse de revenus de 50% (d'autres responsables auraient aussi accepté une baisse de salaire de 20 à 30%... dont Miyamoto).

Pourquoi cette autoflagellation ? Tout simplement pour marquer le coup et faire stopper la chute vertiginueuse de Nintendo en bourse. Il a de quoi paniquer le Satoru quand on voit la courbe actuelle de l'action :


action-nintendo-copie-1.png

Sachant que le Satoru gagne 2 millions de $ par an... le pauvre devra se contenter de 1 million pendant quelques mois. Il devient un smicard du jeu vidéo quand on sait que le Robert Kotick (Activision Blizzard) gagne 15 millions de $ le cochon.

shigeru-miyamoto.jpg
La 3DS ? J'y suis pour rien, c'est une idée du patron !

Publié dans NEWS

Partager cet article

Richard Gear en 60 images/seconde sur PS3 !

Publié le par Dr Floyd

Hideo Kojima est un Dieu. Il vient d'annoncer sur cui-cui que sa compilation Metal Gear Solid HD (sortie en novembre prochain sur PS3) tournera totalement à la vitesse hallucinante de 60 images secondes !!!! (on se rapproche des 120 img/sec promises par Sony en 2006 huhu).

Bon ok MGS2 tournait déjà à 60 img/sec en 2001 sur PS2... Cependant MGS3 non, donc c'est un exploit technique incroyable. Quant à MGS Peace Walker là c'est de la science-fiction, il ne tournait qu'à 30 img/sec sur PSP.


hideokojima.jpg

Hideo en pleine concentration avant de tenter l'expérience invraissemblable de faire tourner un jeu PSP en 60 images/sec sur PS3. Impressionnant.

Un gameplay balai dans le cul en 60 img/sec, le rêve. La PS3 peut donc égaler, voire surpasser la PS2 et la PSP. Si ça continue, quand les développeurs maitriseront la console en 2017, elle finira par proposer des jeux aussi fluides que sur Dreamcast ! Une évolution technologique que même les frères Bogdavoff n'avaient pas prévu dans Temps X.

Publié dans NEWS

Partager cet article

Cave se spécialise dans les applications pour smartphone ?

Publié le par Dr Floyd

cave.jpg

On a parfois un peu de mal à comprendre la stratégie de Cave. Une firme qui tente de faire perdurer le genre shoot'em up sur console (via hélas uniquement le manic shooter mais c'est un autre débat) mais qui en même temps propose ses jeux sur iPhone... jouer à un shoot pointu à milliers de boulettes en tactile sur iPhone, vous imaginez...


Et voilà qu'on apprend que Cave bosse sur une exclusivité... Windows Phone ! Non non pas iOs, pas Android : Windows Phone ! Quand je dis qu'on a du mal à comprendre, je pense surtout qu'on comprend que Cave va où il y a du pognon à récupérer, ce qui est le but de tout studio, mais quand même là, entre les jeux iPhone et Windows Phone, le mythe en prend un sacré coup !

Publié dans NEWS

Partager cet article

La 3DS à 169€ sur Amazon

Publié le par Dr Floyd

Amazon est le premier site à répercuter le nouveau prix de la 3DS. Ils l'annoncent pour l'instant à un prix maximum de 169€ en réservation (livraison le 12 août, port compris), en précisant que si le prix final est inférieur ils aligneront bien entendu votre commande au plus bas prix.

          le juste prix

Publié dans BONNES AFFAIRES !

Partager cet article

[TEST HARDWARE] Le Super Cassette Vision de Yeno

Publié le

super cassette vision

Le Super Cassette Vision est une console japonaise 8bit fabriquée par EPOCH qui fut distribuée par ITMC en 1984 chez les fromages qui puent sous la marque YENO. Vous suivez ?
Certains ne manquaient pas de courage pour relancer les consoles de jeux en France après le crack de 1983 !

super-K7-vision-yeno.jpg

The RetroMike, qui ne manque pas de courage non plus, l'a testé pour vous ! Jusqu'aux jeux "special fille" du modèle rose !




CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

CPU : PD7801G (clone de Z80) à 4Mhz
Video : EPOCH TV-1 256*256 pixels, 16 couleurs, jusqu'à 128 sprites
RAM : 128 bytes
ROM : 4Ko
Son : UPD1771C 1 canal

Support : Cartouche
2 manettes de jeu

Partager cet article

Mario Kart vendu à Microsoft ??

Publié le par Dr Floyd

mario kart microsoft

Quoi ? Le futur Mario Kart 3DS renommé Mario Kart 7 ? Dieu du pixel ! Quelle originalité dans le titre... ah bah oui c'est le 7eme opus, bien vu Nintendo (après Snes, N64, GBA, Gamecube, DS, Wii) mais bon le titre sonne mal, ça fait penser à un quelconque Mario Party ou à une promotion pour Windows Seven... Mais il va falloir s'y faire. A quand Zelda 15 ?


Bon, toujours est-il que Nintendo confirme que le jeu sortira en décembre (un mois après Super Mario 3D Land) et qu'étant développé par Retro Studio il faut s'attendre à du lourd, du très lourd.

Publié dans NEWS

Partager cet article