10€ de réduc sur Skyrim version PS4/XOne

Publié le par Dr Floyd

10€ de réduc sur Skyrim version PS4/XOne

Amazon vous propose jusqu'au 28 octobre une remise de 10€ sur la préco de The Elder Scroll V: Skyrim, Edition Speciale, à paraitre sur PS4 et XOne, la remise s'appliquant au moment du paiement.

A noter que dès la sortie du jeu, celui ci sera optimisé PS4 Pro, et tournera en 4K sur cette console de kéké... Reste à voir si ça sera fluide dans ce mode ! Aussi le jeu acceptera le modding (bridé, car limité aux éléments du jeu), et ça c'est pas top comme nouvelle, il faut laisser ça au support PC bordel de sprites ! D'autres trouveront cette info géniale...

Publié dans BONNES AFFAIRES !

Partager cet article

[JEU DEVELOPPE] La trino... trigolo... trigonométrie ?

Publié le par Dr Floyd

[JEU DEVELOPPE] La trino... trigolo... trigonométrie ?

Après les tuiles, les collisions et les scrollings, le Mimi Louvet nous explique aujourd'hui... la trigonométrie ! "La quoi ?" soupire l'élève au fond de la classe en cours de Math. Bah un truc qui va vous permettre de déplacer des sprites selon un angle. Un truc essentiel à connaitre pour développer un jeu avec des mouvements.

[L'ensemble des cours du professeur Louvet]

Publié dans FOCUS

Partager cet article

[SPEEDTESTING] The King of Fighters XIV / PS4

Publié le par Dr Floyd

THE KING OF FIGHTERS XIV
Support : PS4
Editeur : SNK
Sortie : septembre 2016

[SPEEDTESTING] The King of Fighters XIV / PS4

Speedtesting après 4 heures de baston avec le support de Gamoniac

Génial de voir que la licence The King of Fighters n'est pas morte et surtout que c'est reparti pour SNK... même si le rachat de la boite par des Chinois fait peur, très peur. Beaucoup moqué lors de sa première présentation, le jeu s'est au final grandement amélioré, et j'avais vraiment envie de le tester, même si je peste depuis des années contre l'absence d'évolution du genre, "condamné" à copier Street Fighter 2 depuis 1991...

Commençons tout de suite avec ce qui a fâché le fan de next-gen d'après tout ce que j'ai pu lire de négatif sur ce jeu : l'aspect visuel décevant. L'esthétique n'est certes pas au top. A commencer par les menus qui sont dans la tendance actuelle, fades, gris/blanc... comme vous le conseillerait un "expert" en décoration sur M6 avec cette mode du tout grisâtre dans les maisons... Bref rien à voir avec la licence qui elle est synonyme de fun et de fiesta. Ensuite les graphismes et animations sont plus dans la tendance PS3, voire PS2 HD, surtout les personnages vus de près qui sont vraiment modélisés à l'ancienne. Sans compter des temps de chargement entre chaque personnage dans un même combat, ridicule sur une PS4 à 8 gigots ! Voilà, décevant.

Mais bon on peut dire d'un autre côté que KOF c'est rétro, et qu'on a affaire ici à de la 3D rétro en quelque sorte (même si la 3D rétro c'est bien moins accepté que la 2D rétro). Et après quelques parties franchement on oublie cet aspect, et on trouve le jeu finalement convenable visuellement. Il y a de petits effets visuels sympatoches et les super combos n'en font pas trop. Rien de spécial à dire sur l'aspect sonore, plutôt correct, avec quelques thèmes musicaux réussis.

Avec des menus sexy, avec la suppression des accès disque et avec un léger lifting des décors (certains fonds figés, comme le ciel, passent assez mal), le jeu aurait été parfait niveau réalisation. On est certes loin de la qualité visuelle de Street Fighter V, mais esthétiquement parlant je trouve ce dernier "grossier". KOF doit garder un aspect rétro. Les goûts et les couleurs...

[SPEEDTESTING] The King of Fighters XIV / PS4
[SPEEDTESTING] The King of Fighters XIV / PS4[SPEEDTESTING] The King of Fighters XIV / PS4

Reste le gameplay (un concept des années 80, certains ont connu) et les modes de jeu. Et là, si du moins on accepte de rester dans le pur jeu de genre (et donc sans la moindre surprise) c'est génial : 19 arènes, 50 combattants, tous les modes que l'on connait (solo et son histoire débile, Vs, Survival, Entrainement, Chrono, Mission, Online bien complet). Le gameplay, pas trop technique mais complet, est super bien réglé, lisible, équilibré, fun, avec cet apport important que représente le combat à 3 Vs 3... générant un petit aspect tactique super bienvenue et addictif. Et puis il y a un tableau des scores, certes timide avec le score qui s'affiche en tout petit pendant les combats, comme si les développeurs avaient peur de choquer "le jeune" qui n'a jamais entendu parlé de scoring. En solo je trouve ça indispensable, je règle le jeu en mode difficile et j'essaye de faire le meilleur score possible. Donc voilà, par petites sessions, ce jeu me détend et m'amuse. Mais hélas, à l'Est, rien de nouveau, le genre du jeu de baston japonais est incapable d'évoluer.

Ce KOF14, certes pas du tout à la pointe de la technologie de kéké (mais il n'a pas vocation à l'être), et à l'esthétique assez douteuse dans sa présentation, n'en est pas moins un très bon jeu traditionnel de baston, le meilleur selon moi sur cette génération, face aux daubes Street Branleur V, Mortal Très Kom(bat) et aux trop élitistes et sous Lemon 714 jeux de Arc System. Un bon p'tit jeu, en espérant retrouver très vite un KOF 15 amélioré d'un point de vue visuel... et d'autres jeux SNK, Metal Slug, Samurai Shodown, etc... Encouragons le SNK Chinois !

SUPPOS : 4,5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

[C'ETAIT IL Y A 30 ANS] Christophe Lambert star du gros pixel !

Publié le par Dr Floyd

[C'ETAIT IL Y A 30 ANS] Christophe Lambert star du gros pixel !

Il y a 30 ans OCEAN envahit le magazine TILT de publicités pour ses fabuleuses adaptations de films cinéma... comme Highlander... Il ne peut en rester qu'un !

[C'ETAIT IL Y A 30 ANS] Christophe Lambert star du gros pixel !

Whaouu putaing, ça déchire ! Je veux ce jeu !!!! Sauf que lorsque vous aviez acheté le jeu vous aviez ça à l'écran :

Publié dans FLASH-BACK

Partager cet article

Le Commodore 64 "Fallout"

Publié le par Dr Floyd

Le Commodore 64 "Fallout"

La micro 8 bit n'est pas morte ! Voici une photo de Commodore C64C postée sur Facebook, l'ordinateur servant encore actuellement dans un petit atelier de réparation auto en Pologne ! Plus de 25 ans qu'il est utilisé... et il a même résisté à une inondation ! On à l'impression que l'ordinateur sort de Fallout 3 ! Fabuleux.

Publié dans INSOLITE

Partager cet article

Ravalement de facade pour Bomb Jack sur C64

Publié le par Dr Floyd

Ravalement de facade pour Bomb Jack sur C64

Les développeurs homebrew rétro aiment refaire les jeux du passé, pour prouver leur talent, et aussi mon montrer les capacités réelles de leur machine préférée, mal exploitée à l'époque.

Voici un remake de Bomb Jack sur Commodore 64 (publié en 1986 par Elite), où tout a été amélioré, pour une version très proche de l'arcade de 1984 (Tecmo) ! L'écran de jeu a quasi doublé de volume et la musique est fabuleuse. Je vous propose deux vidéo, le remaster DX, et la version originale, pour bien vous rendre compte des changements.C'est une version Beta 3 toujours en cours de développement.

[Venez discuter du C64 sur le forum de Gamopat]

Le remaster DX

Le jeu original

Publié dans RETRO NEWS

Partager cet article

[TEST] Dragon Quest VII / 3DS

Publié le par Loneken

Dragon Quest VII
Support : 3DS

Existe également sur PS1
Editeur : Square Enix
Sortie : Septembre 2016

[TEST] Dragon Quest VII / 3DS

Enfin ! Sorti au japon en février 2013 on a finalement le droit de poser les mains sur une des plus belles légendes du j-rpg et un des tout meilleurs Dragon Quest de la license. L’attente en valait elle la peine? Ô que Oui! Ô combien!

DQVII 3DS est le remake PS1 du jeu éponyme sortie en aout 2000 et jamais sorti chez nous ! 16 ans putain ! Entièrement revu du sol au plafond, passant de la 2D à la 3D, avec des ennemis visible sur la map et donc esquivable et non plus sous forme de combat aléatoire.

Techniquement DQVII est donc assez proche de la nouvelle approche artistique et technique de la licence commencée avec le dernier épisode en date le IX (les sentinelles du firmament) sur DS sorti en 2010 et qui faisait déjà le break avec les épisodes 4/5/6 en 2D sur la même machine.

Cette fois tout est en belle 3D pleine de relief sublimé sur 3DS : perso, pnj, environnement, décors etc… souligné par une très jolie palette graphique aux couleurs vives et chatoyantes dans un cel-shading exquis et parfaitement approprié à la licence. Une caméra est là avec rotation gérable aux gâchettes. Le charac design qu’on ne présente plus (signé Akira Toriyama) est plus que jamais mis à l’honneur sans parler du bestiaire inimitable, riche et varié bien connu des aficionados et qui fait la marque de fabrique de la licence.

[TEST] Dragon Quest VII / 3DS

L’histoire commence sur une petite île tranquille, un peu trop d’ailleurs! Car c’est la seule île existante pour tout continent au milieu d’un vaste océan sans fin. Tout y est prospère et ennuyeux…

Le héros du jeu (au charac design particulièrement réussi) est un simple fils de pêcheur, placide, calme, droit et honnête. Il apprécie pour tromper la monotonie de ses interminables journées dans son petit village portuaire de vadrouiller le plus souvent avec son meilleur ami qui n’est autre que le prestigieux fils du roi de ce petit royaume isolé. Ce prince que tout favorise (beau, riche, élégant, courageux, fort et grand) s’ennuie à mourir lui aussi et recherche toute forme d’aventure et de prétexte capable de l’éloigner de la cage dorée qu’est devenu le château lui permettant ainsi une forme d’émancipation face à un paternel surprotecteur qui l’accable de responsabilité et de devoir depuis la mort de la reine sa femme. Il y a également une vilaine petite peste espiègle, arrogante et précieuse (fille du maire du village du héros) qui aime à s’incruster dans la bande et mettre son grain de sel partout où elle passe quand elle n’est pas occupée à donner des cheveux blancs à sa famille par ses nombreuses péripéties.

Persuadé que le monde entier ne peut se réduire à leur simple petit bout de terre, tout ce petit monde fini par mettre à jour d’anciens secrets conduisant à l’émergence d’un nouveau continent tout près de leur île. Evènement sans précédent qui bouleverse tous les habitants ainsi que la tranquillité du royaume et devient motif d’une exploration en bonne et due forme pour notre petit trio trop curieux et désobéissant en soif d’aventure, de voyage, d’expérience et de nouveauté.

Pour en arriver là près de deux heures de jeu se seront écoulées sans un seul combat !

[TEST] Dragon Quest VII / 3DS

La narration est très présente mais dynamique et permet de poser l’histoire et d’épaissir les personnages. Car tout est important et aura plus ou moins d’incidence au fur et à mesure de l’histoire. Beaucoup de pnj rencontré auront un rôle à jouer quelque part et à un instant donné. La map s’étoffe et libère des endroits inaccessibles au moment voulu. On sent un lourd travail de game design en amont où chaque zone correspond à un lv ou un instant déterminé de l’histoire. On a souvent l’impression de progresser par notre propre volonté mais en réalité on ne fait que suivre les miettes de pain laissé par les développeurs.

Les pnj suivent notre progression et s’enquièrent de nos progrès et nous mettent sur la route en cas de doute. Les dialogues (entièrement traduit et il faut saluer la qualité et le respect de l’ambiance et de l’humour habituel de la série) s’étoffent avec notre aventure et un pnj sera souvent au courant de vos derniers exploits, ce qui change des j-rpg à l’ancienne où le moindre paysan vous ressasse sans cesse les mêmes 2 phrases tout au long du jeu… N’hésitez pas à revenir parler de temps en temps avec des gens au fur et à mesure de vos pérégrinations.

[TEST] Dragon Quest VII / 3DS

Le principe du jeu est simple, vous allez découvrir des morceaux de puzzle éparpillés partout dans le monde, vous ramenez ces morceaux pour compléter ces puzzles au sanctuaire de votre propre monde et en général cela vous transporte dans une nouvelle île. Cette île représente le passé, et vous devez agir pour comprendre et rétablir les catastrophes qui s’y sont produite et en changer leur destin. Cela fait, vous retournez ensuite chez vous via téléporteur et cette nouvelle île émerge dans le présent. Il ne vous reste plus qu’à vous y rendre par la mer et voir les conséquences de vos agissements dans cette nouvelle réalité.

Chaque île a donc son double (présent et passé) séparé de plusieurs siècles et beaucoup de chose sont à faire et à trouver dans les versions passé et présente de chaque île. En général, une fois totalement exploré et les missions rempli vous devriez avoir suffisamment de nouveau morceau de puzzle pour passer à une nouvelle île et recommencer le cycle.

Les scénarios de chaque île sont très différent, incroyablement bien raconté et haletant. A chaque fois un nouveau monde dépaysant, des histoires tristes, épiques, touchantes, inspirées… d’une rare qualité, particulièrement immersives et très bien écrites. Une pure réussite narrative.

L’humour n’est pas en reste avec des punchlines bien senti comme ce chevalier squelette qui avant de vous affronter vous sortira que cette fois vous êtes vraiment tombé sur un os… ou cet homme (pseudo slime déguisé en humain) qu’il vous faut dénicher en le reconnaissant au langage particulier de ces créatures…

Au-delà de vos explorations temporelles et géographiques, des voyages, des histoires, des abandons, des rencontres… un fil principal se fera jour. Un scénario plus grave encore et impactant jusqu’à votre propre royaume… mais chut! Tout est à découvrir…

[TEST] Dragon Quest VII / 3DS

Fidèle à ses principes DQVII se joue comme n’importe quel épisode de la série. Du tour par tour où il faudra choisir entre coup physique, objet, défense, fuite, technique et magie. Le jeu viendra à un moment (après plus de 20H de jeu quand même) vous proposer un system de classe, chaque classe devra être mastérisé pour en obtenir tous les pouvoirs et s’autoriser à en changer. Certaines classes basiques sont des prérequis nécessaire pour pouvoir prétendre aux classes avancées qui vous ouvriront peut être des classes épiques à leur tour.

(mastériser une classe ne se fait pas avec de l’expérience mais avec un nombre de combat défini pour chaque palier et le nombre de combat par palier varie en fonction du prestige de la classe choisie, et c’est pas tout, le combat ne compte que si il est honorable et calé sur des ennemis proche de votre niveau d’expérience. Vous pouvez consulter une presciente à l’endroit des changements de classe qui vous prédira le nombre de combat à effectuer pour chaque perso selon son palier)

On ne peut plus capturer des monstres pour les utiliser au combat mais certains lâchent des cœurs (on peut aussi en trouver ou les gagner au casino) qui une fois placé dans votre inventaire vous permettront d’en accaparer les pouvoirs après avoir été mastérisé eux aussi comme avec le system des classes. Il faut se rendre à l’endroit habituel comme pour un changement de classe et demander d’incarner le monstre à la place d’une classe.

Comme toujours grinding et achat des derniers équipements disponible sont les mamelles de la victoire !

[TEST] Dragon Quest VII / 3DS

Le casino (fidèle feature de la série qui lui vaut souvent d’augmenter son âge minimum PEGI) est une source intarissable de moyen de se procurer les meilleures armes, amures, accessoires et argent tout au long du jeu. Y passer plusieurs heures est une bonne idée, le retour sur investissement est plus que valable (pensez à revendre l’excédent d’équipement dont vous ne vous servez pas ou plus).

Le jeu d’association des paires est particulièrement rentable (pro tip d’ami, vous me remercierez plus tard) et pensez aussi à tout fouiller je dis bien tout! Pot, vase, tonneau, placard, tiroir, bibliothèque, puit etc… regardez partout, parlez à tout le monde (même les animaux, un écureuil m’a refilé un objet d’amélioration bonus de caractéristique permanent), entrez dans chaque bâtisse, utilisez les gâchettes pour tourner la camera… et faites le tour de chaque recoins d’une île (dans chaque période!) il y a des coffres bien caché qui vous feront faire de belles économies. N’allez pas au plus simple, n’allez pas droit au boss d’un niveau, fouillez chaque chemin alternatif…

Dans le présent, une fois une île explorée utilisez votre téléportation magique pour vous rendre d’un lieu à un autre (c’est plus rapide que par bateau), dans le passé utilisez les piédestaux du sanctuaire pour retourner sur les îles passé ainsi que le téléporteur bleu de chaque île.

Beaucoup de chose, de perso, de moyen de déplacement, de feature vont se débloquer au fur et à mesure de votre progression. Beaucoup d’énigme de simple logique vous seront donné dans certains donjons et certains villages. Ne ragez pas, pensez! Tout est simple à tête reposée. Beaucoup de chose annexe sont à faire (trouver et remplir le village des monstres, chercher les médailles, masteriser les classes de personnage ou de monstre etc…)

Au bas mot + de 100 /150H de jeu et vous pouvez en passer des dizaines supplémentaires rien qu’au casino… J’ai déjà plus d’une douzaine d’île d’exploré dans leur deux époques et j’atteins à peine 50H de jeu ! Il me reste encore la moitié du jeu à faire…

[TEST] Dragon Quest VII / 3DS

Des défauts, bien sûr qu’il en a, sur 3DS (j’ai pas de new pour comparer) mais en me fiant a d’autre test il parait que sur 3DS quelques chutes de framerate interviennent, le clipping est plus prononcé et j’ai à déplorer une demi-douzaine de freeze m’ayant obligé à rebooter la console personnellement (sauvegardez souvent !)

Plus généralement on peut s’agacer des multiples allers-retours inhérent au manque d’île au début et au sein de chaque île plus tard selon les missions. (c’est pas la fin du monde et ça fait progresser votre team au combat et certains ne connaissent pas encore les sorts evac et téléportation apparemment) Tout comme on peut déplorer une certaine lourdeur d’interface notamment dans les choix d’exécution des ordres.

Je trouve le jeu assez facile (avec un grinding raisonnable) on vous met souvent des curés, des guérisseurs, des prêtresses et des fontaines de rétablissement aux endroits clé. Il faut vraiment faire n’importe quoi devant un mid-boss ou n’avoir aucun spécialiste en heal pour mourir.
(pro tip : on soigne tout le monde et on recharge les pm du healer principal avant chaque boss, on vérifie que quelqu’un d’autre que le healer est équipé d’un objet de résurrection en cas de mort du healer, une règle qui vaut pour tous les rpg).

[TEST] Dragon Quest VII / 3DS

Les qualités de ses défauts : certains peuvent apprécier ou détester le classicisme du jeu, il n’a rien inventé et ne fait que reprendre un gameplay et des mécaniques qui accusent leur âge. (en même temps c’est le remake d’un jeu qui a 16 ans! Faut pas l’oublier). Tout comme certains vont apprécier sa lente mise en place et sa narration généreuse là où d’autre vont s’agacer de sa lenteur et de ces nombreuses scènes de dialogue. Parfois un évènement ne peut s’accomplir ou se déclencher qu’en ayant préalablement parlé à la bonne personne et terminé les actions prérequises (pensez à parler à vos compagnons pour savoir où vous en êtes et ce qu’il faut faire ensuite ou consultez le gardien du sanctuaire).

On n’échappe pas à un certain recyclage des pnj et des environnements et la map d’exploration est forcement dépouillé (on est sur une petite 3DS au hardware misérable pas sur PS4) et évidemment les musiques sont redondantes (votre 599ème musique de combat ou thème de terrain va vous sortir par les yeux et d’autres orifices moins gracieux).

Justement une petite polémique a surgie en constatant que les superbes musiques du jeu avaient été réorchestré et n’avaient pas subit le même traitement entre la version jap et occidentale qui doit se contenter des simples versions midi de moins bonne qualité… Le coupable tout trouvé est le support cartouche (hein mon Doc !) trop pourrie pour accueillir et la trad assez conséquente et les musiques dans leur meilleur format en même temps… La cartouche c’est caca… rien ne vaudra jamais un support optique pour les sons et musiques et le multi langue. Et rien ne vaudra jamais un support de stockage pour les màj, les DLC et les patchs divers et variés.

[TEST] Dragon Quest VII / 3DS

Sur les différences subtiles entre la première version originale PS1 et cette version remaké 3DS il y a eu quelques coupes et raccourcis divers (sans conséquences sur l’histoire) quelques lieux et placement ont été changé pour améliorer et raccourcir certains déplacement mais surtout l’ajout de nombreuses aides annexes (comme le radar à fragment qui permet de savoir si on a tout bien ramasser avant de quitter un lieu et passer à un autre, le perso gardien du sanctuaire et autre rappel de pense bête pour faciliter la progression des joueurs d’aujourd’hui qui ne pense pas toujours à parler aux bonnes personnes et qui n’ont plus à aller éplucher les soluces ni consulter le net) mais encore la correction de certains passages critiques qui anciennement sur la mouture originale pouvait bloquer le jeu si vous n’aviez pas ramasser des éléments de puzzle à temps dans un lieu précis où vous ne pouviez pas revenir! Ce qui peut être embêtant après plusieurs dizaines d’heures de jeu si vous n’aviez pas de sauvegarde précédente adéquate.

Pour finir, DQVII a eu la très bonne idée de sortir pour un vil tarif modique de seulement 30€ (carrefour, Leclerc, amazon…) lors de sa première semaine de vente, j’espère que vous en avez profité. Je l’ai personnellement acheté pour 31€ à mon carrefour local.

Un rapport qualité/durée de vie/prix criminel !!!


Pour l’ensemble de son œuvre je lui colle un 6/6 (eu égard à la machine, au travail réel du remake et 7/6 pour les fans de DQ, de sa DA sublime, de ces histoires multiples fantastiques) avec un Badass Seal of Approval pas volé. C’est déjà un classique du j-rpg en général et un épisode indispensable et cardinal de la licence Dragon Quest en particulier, le meilleur épisode dispo sur 3DS à ce jour et un jeu de référence sur cette machine tout simplement. Un Dragon Quest grand cru fidèle aux principes et qualités de la licence.

Nous aurons bientôt l’immense plaisir d’accueillir également DQVIII remaké sur le même modèle en 2017 sur new3DS chez nous (et déjà dispo sur IOS/Android et sur 3DS au japon depuis 2015) et comme chacun sait le futur DQXI est lui aussi prévu la même année sur new3DS, NX et évidemment sur PS4.

SUPPOS : 6/6

[TEST] DOOM / PS4
 

Publié dans TESTS

Partager cet article

Finalement Microsoft aime les bouseux

Publié le par Dr Floyd

En 2013, Microsoft, au top de sa forme (hum), pensait que le support physique c'était fini. Envisageant une Xbox One sans disque optique, et misant tout sur le démat' dans ses com'... Ils l'ont payé cher avec le fameux "Mattrick Gate" où le Don Mattrick, arrogant, balançait que le bouseux de la campagne n'avait qu'à venir en ville ou alors se payer une console rétro.

Aujourd'hui le retournement de veste est total et ils annoncent déjà que la Scorpio aura un support physique :

Je sais que si vous regardez l'usage qui est fait de la Xbox One, on pourrait se dire "Hey, tout le monde regarde YouTube et Netflix. Pourquoi devrions-nous tout faire sur support physique ". Cependant, je pense que les marchés avec une bande passante suffisante et non limitée sont rares et prohibitifs en matière de coûts. Donc nous avons choisi de prendre la décision qu'il y aurait des médias physiques. Pour nous, les jeux et leur rendu en 4K vont être importants sur la Scorpio, ce qui bien évidemment écarte la possibilité du stream.

Phil Spencer (qui ne veut pas finir comme Don Mattrick !)

Je suis un vrai winner !

Je suis un vrai winner !

Tiens, le bouseux peut retourner à la campagne ? C'était évident en 2013, et ça l'est toujours en 2016. On peut donc imaginer un lecteur BluRay 4K... mais qui sait, avec le support cartouche de la NX, et en cas de très gros succès de Nintendo... Microsoft et Sony aimant bien tout repomper chez Nintendo 2 ou 3 ans après....

Oui même vous, vous pourrez profiter de la Xbox Scorpio !

Oui même vous, vous pourrez profiter de la Xbox Scorpio !

Publié dans NEWS

Partager cet article

Inscris-toi sur le forum de Gamopat ou mon copain te tranche la tête !

Publié le

Partager cet article

[JEU DEVELOPPE RAPIDO] Le code source de Puzzli sur Coleco

Publié le par Dr Floyd

[JEU DEVELOPPE RAPIDO] Le code source de Puzzli sur Coleco

Hop, un petit épisode bonux de notre Mimi Louvet préféré, Bfg sur le forum, qui aujourd'hui nous dévoile et commente le code source de son tout premier jeu Colecovision, Puzzli ! Sympa.

[Tous les cours de programmation du Professeur Louvet]

Publié dans FOCUS

Partager cet article