La mise à jour 3.5 (de kéké) de la PS4

Publié le par Dr Floyd

La mise à jour 3.5 (de kéké) de la PS4

Hop, la PS4 s'est mise à jour... Version 3.5 à ce qu'il parait. Bon en fait je m'en tamponne totalement, comme toujours, moi je veux juste un bouton START pour jouer aux jeux. Quoi'd neuf Docteur ? La notification d'amis en ligne, la possibilité d'apparaitre hors ligne car vous avez une vie privée, et... le Remote Play... c'est à dire la possibilité de jouer à la PS4 sur PC ou Mac... Syntax Error !

Il faut bien sûr installer l'application sur l'ordinateur. C'est à télécharger ici sur votre PC (ou Mac de gros riche) : http://po.st/RemotePlayPCMac

Publié dans NEWS

Partager cet article

Turok, de la Nintendo 64 à la Xbox One

Publié le par Dr Floyd

Turok, de la Nintendo 64 à la Xbox One

Turok fait parti des jeux cultes du début de la N64 (1997, Acclaim), mais comme la plupart des jeux N64 il sera vite oublié voire décrié car la 3D de la console sera très vite dépassée par le PC et ses nouvelles cartes 3D de kéké. Mais ce fut un très bon jeu, la preuve, il est ressorti sur Steam, et prépare maintenant son arrivée sur Xbox One.

Les deux Turok vont même débarquer, le studo Night Dive Studios confirmant l'arrivée de Turok : Dinosaur Hunter et Turok 2 : Seeds of Evil. Pas plus de précisions pour l'instant, mais il ne s'agit à priori que de petites mises à jour des versions PC d'époque et non de remasters ultra modernes.

Turok, de la Nintendo 64 à la Xbox One

Publié dans NEWS

Partager cet article

[TEST] Steredenn / Xbox One

Publié le par Dr Floyd

STEREDENN
Support : XOne (téléchargement)

Existe également sur la plateforme Steam
Editeur : Pixelnest Studio
Sortie : avril 2016

[TEST] Steredenn / Xbox One

Dès que je vois un shoot horizontal, qui plus est à l’aspect rétro, mon cerveau fait TILT et je me jette dessus ! Et curiosité : c’est un shoot breton, Arnaud Montebourg appréciera, Steredenn signifiant "étoiles" (ok j'avoue j'ai dû chercher sur le Web). Il était déjà distribué sur Steam depuis octobre 2015, mais n’étant pas fan de cette plateforme, je ne connaissais pas. Bon ! Trève de blabla, mon vaisseau-mère est attaqué par un faisceau laser de la mort, il est temps de passer à l’action pour butter les forces inconnues qui nous veulent du mal !

Une p'tite galette pour prendre des forces avant l'enfer de l'espace ?

Une p'tite galette pour prendre des forces avant l'enfer de l'espace ?

Voilà, fini pour le scénario (et tant mieux), place au combat ! Et les commandes sont également très simples à comprendre : un bouton pour shooter, un bouton pour changer d’arme (+ un bouton pour récupérer des bonus éventuellement), j’aime. Vous pouvez jouer au choix avec le stick ou la croix, les goûts et les couleurs… Et on remarquera au bout de 2 ou 3 parties que le jeu est orienté « rogue-like », c'est-à-dire que chaque partie est différente, avec des ennemis apparaissant de façon aléatoire. C’est un parti pris, qui à l’avantage de rendre chaque partie unique (sans apprentissage du parcours, et ça c’est top), mais qui a le désavantage d’un level design assez aléatoire manquant de profondeur. Vous pouvez disposer de 2 armes en alternance, sachant qu'il y a des choses à récupérer sur le champs de bataille. Des armes variées et sympa, mais pas toujours bien efficaces (comme les armes de corps à corps, car les shoots ennemis passent au travers).

Votre vaisseau-mère vient d'être attaqué par une force inconnue !

Votre vaisseau-mère vient d'être attaqué par une force inconnue !

Le système de scoring dans ce type de jeu c’est vraiment capital. Et ici il fait preuve d’une petite originalité, avec un sous-total par vague, et si la vague est réussie, le coefficient multiplicateur grimpe pour la vague suivante. Aussi il y a différents challenges en cours de partie qui peuvent faire grimper vos points. A noter que vous ne disposez pas de vies, mais d’une barre de vie... c’est moins hardcore mais bon soyez rassurés : elle ne remonte jamais (sauf après un boss). Les différences de points d’une partie à l’autre peuvent être énormes, passer des vagues sans se faire toucher pouvant multiplier vos points de manière impressionnante.

Des phases de shoot aléatoires

Des phases de shoot aléatoires

C’est un pur jeu spatial, par de survol de planètes ni de de tunnels façon Gradius, vous êtes dans l’espace face à des hordes ennemies. Les boss sont la principale difficulté du jeu, pas originaux pour un sou, mais avec des patterns assez variés, et différentes méthodes possibles pour les zigouiller en fonction de votre équipement. Une fois le boss détruit vous pourrez récupérer un bonus, qui n’est pas forcement une arme, vous pouvez par exemple choisir de booster votre score de 20%... il y a globalement un petit aspect stratégique intéressant lié à ce jeu.

Le premier boss du jeu (facile)

Le premier boss du jeu (facile)

Quand je parle de patterns variés, rassurez-vous, rien à voir avec un manic (nota : je n’aime pas trop ce sous-genre du shoot’em up) : pas des millions de boulettes à l'écran, pas de point central sur le vaisseau pour être touché, et pas de scores en milliards… ouf ! On regrette peut-être une difficulté un peu mal dosée en fonction des parties, mais bon c’est aussi le charme quelque part de ces parties toujours différentes. Donc ce point peut aussi être considéré comme un avantage. On ne peut jamais être sûr de progresser, il faut compter sur sa dextérité et rien d’autre.

Après le boss, la récompense !

Après le boss, la récompense !

Peu d’options dans les menus au départ à part un mode de jeu « Daily Run » où le parcours sera le même pour les joueurs pendant 24h, avec 1 seul essai permis. Ce qui permet de vous tester quotidiennement par rapport à tous les autres joueurs mondiaux, en live, sur un seul essai, laissant une chance aux joueurs occasionnels de bien figurer. J’ai l’impression qu’il y a encore deux modes a débloquer, surement quand je serai aller au bout d'un premier run (?), je n’ai pas cherché plus loin pour l'instant.

Oh les jolies boulettes !

Oh les jolies boulettes !

Techniquement/artistiquement c’est un peu spécial, c’est dans le style BroForce, c'est-à-dire des gros pixels façon Minitel (j'exagère un poil) qui s’assument et avec des décors spatiaux épurés. On aime ou pas. Perso je dirai que c’est joli, mais pas vraiment original, ça manque vraiment de folie dans le design des ennemis. Moi ce que j’apprécie c’est l’aspect « effets spéciaux » avec certaines scènes dynamiques comme le vaisseau qui file dans l’hyper-espaaaaace après un boss, c’est bien fait. J’adore la musique orientée métal (yeah yeah fuck and destroy !), même si assez répétitive.

En Bretagne aime les bonnes galettes et les bonnes boulettes !

En Bretagne aime les bonnes galettes et les bonnes boulettes !

En Bretagne on aime la galette saucisse mais aussi le shoot'em up ! Steredenn est un pur jeu de scoring/challenge, son côté rogue-like fait qu’il n’y pas pour ainsi dire de niveaux, ni de scénario, c’est un jeu on il faut survivre le plus longtemps possible, avec des parties à chaque fois différentes. Un bon petit jeu de shoot pour un studio de dév’ à suivre, j’ai hâte d’en savoir plus sur leurs projets.

SUPPOS : 4,5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

La manifestation rétro à na pas louper sur Grenoble !

Publié le par Karbone

Comme chaque année, la 9ème édition du Rétro Game Alpes aura lieu pendant le week-end prolongé de l'Ascension : vendredi 6 mai, samedi 7 mai et dimanche 8 mai, espace Claretière au Fontanil-Cornillon (région de Grenoble).

La manifestation rétro à na pas louper sur Grenoble !

Au programme, notre fameuse formule retro alpine flippée familiale :

Une centaine de machines jouables pendant 3 jours
- au rez de chaussée : 50 flips + bornes d'arcade.
- à l'étage: le rétrogaming avec 50 consoles et micros des années 70 à 2000 retrogaming + buvette
- tarif de 3 € / joueur / jour avec accès illimité à toutes les machines
- des conférences absolument uniques sur l'électronique des flippers et le jeux vidéo
- un food truck avec des spécialités locales / "fait maison"
- des tournois consoles et flippers
- le tout dans une ambiance décontractée, avec vue panoramique sur le Vercors

Pour la traditionnelle tombola (2,50 € le billet à acheter sur place), nous avons le plaisir de mettre en 1er lot un flipper ! (modèle bientôt connu). D'autres lots très sympathiques seront à gagner côté consoles... La liste détaillée des lots sera bientôt dévoilée.

Comme chaque année, le salon ne serait rien sans les gens qui prêtent leur matériel pour les 3 jours du salon. On espère que vous serez nombreux à pouvoir prêter une ou plusieurs machines pour le plus grand plaisir des petits et grands.

Si vous avez une ou plusieurs borne d'arcade, console ou micro que vous souhaitez partager, laissez un message pour que je mette à jour la liste des machines prévues ! On compte vraiment sur vous !

Pour chaque prêteur de machines :
- entrée évidemment offerte
- tickets repas pour chaque midi (+ tickets pour conjoint.e)
- accès prioritaire pour les 2 repas exposants du vendredi et samedi soir
- participation automatique à la tombola réservée aux exposants

Tous les détails pratiques sur le site dédié à l’événement : http://www.retro-game-alpes.com/

Publié dans NEWS

Partager cet article

Steredenn, un shoot'em up breton !

Publié le par Dr Floyd

Steredenn, un shoot'em up breton !

je suis méga fan de shoot'em up rétro mais je me méfie de ce Steredenn sur Xbox One en téléchargement (12,99€) qui vient de débouler hier.

Pourquoi ? Parce que j'ai accusé le coup avec BroForce sur PS4, un jeu de plateforme à l'ancienne, exactement dans le même style : gros pixels, super dynamique... mais une fois manette en main j'ai été très déçu de l'intérêt vidéodique du titre.

Je vous laisse juger. Ca me tente bien quand même.... A savoir que c'est réalisé par un studio français et rennais, Pixelnest Studio.

Publié dans NEWS

Partager cet article

Dark Souls III en VHS ?

Publié le par Dr Floyd

Dark Souls III en VHS ?

Ressortez vos magnétoscopes ! Oui, Dark Souls III ne sortira pas uniquement sur PS4, XOne et PC, une version Cassette VHS signée Tarentino est également prévue ! J'ai toujours dit que ce jeu de série Z était surcoté, ça se confirme (humour).

Publié dans HUMOUR

Partager cet article

[TEST] The Legend Of Zelda : Twilight Princess HD / Wii U

Publié le par FK-Corporation

The Legend Of Zelda : Twilight Princess HD
Support : Wii U
Développeur : Nintendo
Editeur : Nintendo
Sortie : 4 mars 2016

[TEST] The Legend Of Zelda : Twilight Princess HD / Wii U

FK et les Zelda...

...pas forcément une grande histoire d'amour : Cet épisode de Zelda me tiens énormément à cœur pourtant je suis loin d'être un fanatique de cette série. Mon tout premier Zelda fût A Link To The Past, offert par mes parents lors du Noël 1994. Fini à l'époque, j'avais plutôt apprécié sans non plus crier au génie, je n'y ai jamais rejoué depuis.

Je préférais à l'époque mon bon vieux Secret Of Mana. Durant l'année 1995 j'allais chez mon cousin qui était aussi mon voisin pour jouer à sa CDI, il jouait à Link The Faces Of Evil. Ce jeu était totalement injouable, je refaisais en boucle le début et cela ne m'a pas amusé longtemps.

J'ai ensuite eu en 1999 Ocarina Of Time et celui là m'a laissé un bien meilleur souvenir que ALTTP. J'avais été vraiment emballé car j'avais trouvé un coté assez sombre avec les passages dans le futur. La ville d'Hyrule complètement détruite et surtout la mort de Saria m'avait profondément marqué. En 2003 j'ai fait Majora's Mask, ce jeu m'a laissé un très bon souvenir même si je n'avais pas aimé son système de compte à rebours. C'était assez déroutant et je trouvais que cela gâchait l'expérience, néanmoins le jeu était plutôt sympa. J'ai eu l'occasion de tester Wind Waker et je n'ai pas accroché du tout, le design général trop enfantin du jeu m'a fait fuir, j'ai donc fait l'impasse sur celui là. Fin 2006 je me suis acheté Zelda Twilight Princess plein pot alors que je ne possédais même pas de Wii, j'allais donc chez mon père tous les vendredi soir car mes demis-frères possédaient cette console.

Ensuite je me suis refait Ocarina Of Time 3d en 2012 que j'ai toujours apprécié mais plus par nostalgie que par réel plaisir car j'ai trouvé que la maniabilité avait pris un sacré coup de vieux. Je me suis rendu compte que je n'étais pas un grand fan des Zelda. C'est une série que j'aime bien mais sans plus mais loin d'y accorder un fanatisme absolu comme beaucoup de joueurs. J'ai bien essayé de me faire A Link Between Worlds mais je me suis ennuyé, j'ai abandonné au bout de 3 heures et pareil pour Majora's Mask sur 3DS. Aujourd'hui les annonces concernant un nouveau Zelda m'en touche une sans faire bouger l'autre mais cette sortie de Twilight Princess HD a tout de même éveillé ma curiosité.

FK-corporation va donc donner son avis sur ce Zelda en tant que joueur lambda car je ne suis pas un puriste de cette série. Etant un grand fan de RPG, les Zelda ne sont pas dans mes intérêts prioritaires et ne sont pour moi de simples jeux d'action/plates-formes, le coté RPG n'étant pas assez prononcé pour moi.

Le jeu est magnifiquement mis en valeur grâce à ce lissage HD

Le jeu est magnifiquement mis en valeur grâce à ce lissage HD

Histoire : Link est un jeune fermier de Toal qui vit avec ses cinq amis dont sa besta ( j'adore cette expression désolé LOL), Iria. Malheureusement ils se font tous capturer. À la recherche de ses amis, Link aperçoit un mur noir inquiétant et se fait emporter au Royaume du Crépuscule, ce qui le fera se transformer en loup. Plus tard, au château d'Hyrule, là où il s'est fait emprisonner, Link rencontre Midona, qui le libère. La princesse Zelda lui apprendra par la suite que ce monde est en fait leur monde conquis par le Royaume du Crépuscule. Pour libérer sa région du règne du Crépuscule, il doit retrouver des perles de lumière, dispersées dans tout le territoire.

L'histoire est classique, c'est du Zelda quoi, les scénarios n'ont jamais été le point fort.
La première chose qui m'a fait aimer Twilight Princess est de voir un Link adulte, j'ai énormément de mal avec des enfants héros dans un jeu vidéo et c'est en parti pour cela que je n'ai pas réussi à accrocher à Wind Waker. L'aspect sombre est très plaisant et le jeu est doté d'une ambiance de dingue.

La plaine d'Hyrule est très importante dans les jeux Zelda. A l'époque je l'avais trouvé immense mais il faut avouer que 10 ans après, elle n'est plus aussi impressionnante. On prend pourtant plaisir à la parcourir à dos d'Epona et voici le premier point noir du jeu, j'ai trouvé Epona totalement injouable ! Elle est d'une raideur sans nom, quel gâchis ! Au final j'ai joué tout le jeu en me transformant en loup pour ainsi éviter de contrôler ce cheval maudit.

Epona dans Twilight Princess ? Autant utile que le H de Hawai

Epona dans Twilight Princess ? Autant utile que le H de Hawai

On retrouve le cycle jour et nuit dans Zelda TP, cela n'est pas novateur et ne change pas vraiment de choses hormis l'apparition de fantômes à chasser sous forme de loup mais c'est quand même agréable !

Les Donjons et leurs équipements : Voici pourquoi on joue et on aime les Zelda, pour découvrir de nouveaux donjons avec des level design toujours plus fous les uns que les autres ! Ils me semblent qu'ils sont au nombre de 9 dans TP mais sont-ils tous aussi plaisant à jouer ? Malheureusement non ! J'ai détesté le Temple Abyssal et Celestia, je n'ai pas apprécié leur architecture que je trouvais fouillis et pas vraiment intuitif. J'ai pourtant adoré la Tour du Jugement et le Temple du Temps, pourquoi me demanderez-vous ? Car il y a eu un renouvellement de l'équipement avec notamment l'Aérouage et le Baton Anima que j'ai trouvé très intéressants à jouer. Cela donnait un nouveau souffle à des équipements qu'on retrouve malheureusement dans tous les Zelda comme les bombes ou le grappin. J'aurais aimé un peu de nouveautés de ce coté même si je conçois que cela aurait un péché d'avoir un Zelda sans grappin ni bombes.

Enfin mention spéciale au Palais du Crépuscule que j'ai trouvé totalement envoutant et magnifique ! Quelle déception qu'il soit aussi court, j'en voulais encore ! J'ai eu une sensation bizarre mais très plaisante durant ce donjon, je me croyais dans un Shin Megami Tensei tellement l'ambiance était oppressante et glauque. Malheureusement je me rends compte que les points que j'ai adoré sont des points noirs pour les puristes et les fans de la première heure.

Le Palais du Crépuscule, on se croiera dans Lucifer's Call !

Le Palais du Crépuscule, on se croiera dans Lucifer's Call !

Il faut avouer qu'on ressent toujours ce petit frisson au moment de découvrir le boss du donjon, cette petite excitation lorsque son nom apparaît à l'écran et les quelques minutes qui suivent à observer ses mouvements pour trouver le point faible, c'est ça qu'on aime dans un Zelda et on le retrouve parfaitement ici !

Transformation en Loup, réel intérêt ou gadget ? : Encore une fois je pense que mon avis n'est pas unanime mais j'ai adoré la transformation en loup. J'ai trouvé que cela apportait un vrai plus au jeu mais j'ai trouvé cela dommage que le gameplay soit aussi pauvre. J'ai beaucoup aimé récupérer les perles de lumières, dommage qu'il n'y ait que 3 séquences comme cela dans le jeu. Au final la transformation en loup est mise en retrait et ne sert qu'à de rares moments dans le jeu, dommage ! Il n'y a qu'une seule réelle quête à faire en loup, la chasse aux fantômes de nuit. D'ailleurs quelle déception lorsque j'eu enfin récupéré les 60 âmes, la récompense est de 200 rubis... Foutage de gueule.

La phases en loup sont plutôt plaisantes

La phases en loup sont plutôt plaisantes

Gameplay : Les Zelda ont toujours eu des gameplay simplistes et grands publiques mais est-ce un avantage ou un défaut ? Je dirais un peu des deux mais je vais avouer que le gameplay et le challenge m'ont frustrés. On nous donne le choix dès le début entre le mode normal et difficile. Dans le doute, j'ai choisi le mode normal et je m'en suis mordu les doigts tout le jeu. Il est d'une facilité aberrante et aucun moyen d'augmenter la difficulté pendant notre partie, dommage !
Je me souviens à l'époque n'avoir guère apprécié Zelda TP à la Wiimote, je n'y voyais aucune valeur ajoutée et surtout je trouvais la maniabilité totalement imprécise, il n'y avait juste à taper comme un sourd pour effectuer une attaque. Le Gamepad apporte un peu de précision même si le gameplay reste super pauvre dans le fond. On nous permet d'apprendre de nouvelles bottes mais ces techniques ont des intérêts plus que limités. On appuie sur A comme un bourrin et cela sort toujours le même enchainement et sert à éliminer presque tous les ennemis du jeu.

Durée de vie : J'ai fini le jeu à 100 % en une 60 aine d'heures, j'ai été un peu déçu. Bon, il faut avouer que j'avais le guide officiel sous les yeux, je ne suis pas du genre à aimer tourner en rond pendant des heures sans avancer. Au final la recherche des 1/5 de cœurs, des insectes dorés, des upgrades d'équipement etc ne prennent pas un temps fou et se bouclent relativement rapidement. Au final les quêtes annexes ne sont pas implantées dans le jeu et on peut très bien le finir sans avoir besoin de s'y attarder. Elles n'ont pas réellement de valeurs ajoutées même si les fans de 100% comme moi y trouveront leur pied.

Mise en scène : Voilà sûrement le gros point noir du jeu, j'ai trouvé la mise en scène d'une mollesse absolue ! Le problème vient de scènes cinématiques totalement figées et d'un manque de rythme lors des dialogues. Le fait que le jeu ne soit pas doublé et que Midona ainsi que les autres protagonistes ne poussent que des petits cris à la place des dialogues n'aide pas à l'immersion. Ces défauts étaient pardonnables il y a 10 ans mais j'ose espérer que cela changera pour le prochain Zelda. Il faut même reconnaître que certaines scènes d'actions sont carrément ringardes avec ses animations toutes pétés. Il serait temps que Nintendo implante réellement un scénario poussé ainsi que de vrais rebondissements, cela ne pourrait faire que du bien à cette série.

Cette scène censée être épique et émouvante tombe totalement à plat à cause de son animation ridicule

Cette scène censée être épique et émouvante tombe totalement à plat à cause de son animation ridicule

Qu'apporte cette version HD hormis des graphismes plus fins ? Pas grand chose ! L'utilisation d'Amiibo est toute pétée. Par exemple si on possède l'Amiibo Zelda, cela nous fera regagner notre barre de vie, inutile ! On nous avait parlé d'un donjon bonus grâce à l'Amiibo Wolf Link, ne rêvez pas trop, c'est juste une succession de salles avec des ennemis à combattre, aucun intérêt.

Au final malgré ses défauts évidents, Zelda TP possède un charme fou qui me parle. Son coté sombre, glauque tout en restant grand publique est assez plaisant. J'aurais tout de même aimé que Nintendo fasse sombrer encore plus Hyrule dans le chaos à l'instar d'un Shin Megami Tensei mais Zelda est trop grand publique pour cela. Sa difficulté inexistante et son gameplay simpliste gâche quelque peu le plaisir. Il faut avouer qu'une fois un donjon terminé, on meurt d'envie de découvrir le prochain et ça, c'est un signe de qualité. Je ne saurais dire si Twilight Princess est mon Zelda préféré ou non mais c'est un jeu que j'apprécie énormément. Il est important de préciser que cette version HD bonifie le titre et que le jeu reste très joli malgré ses 10 années.

SUPPOS : 5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

L'ordinateur "Pomme" ce n'était pas un poisson

Publié le par Dr Floyd

L'ordinateur "Pomme" ce n'était pas un poisson

Dans un garage de Cupertino deux losers aux poches vides, Steve Jobs et Steve Wozniak, fabriquent un ordinateur qu'ils vont décider d'appeler "Pomme". Nous sommes le 1er avril 1976 et ce n'est pas une blague. Ces deux rigolos vont révolutionner l'informatique.

Sauf que le garage.... c'est une légende... car Wozniak a depuis cassé le mythe :

« Le garage est un peu un mythe. Nous n’y avons rien conçu, pas de maquette, pas de prototype ou de planification de produits. Nous n’y avons rien fabriqué. Le garage ne servait pas à grand-chose, si ce n’est à nous sentir chez nous. Nous n’avions pas d’argent. Vous devez travailler ailleurs que chez vous quand vous n’avez pas d’argent. »

Woz concevait en fait l'Apple I dans les locaux de HP... Cependant les deux compères avaient-ils imaginé un seul instant que Apple deviendrait un jour la firme la plus valorisée en bourse du monde ?

Mais je ne vais pas encore vous raconter l'histoire de Apple, elle est racontée partout sur le Web. Pour le Gamopat poilu, Apple ça restera toujours l'Apple II, le bébé de Woz, ordinateur qui a révolutionné l'informatique pour la rendre accessible au grand public. La suite fut largement moins brillante...

A gauche le premier logo Apple... un peu chargé ! Vite remplacé par celui de droite en 1977A gauche le premier logo Apple... un peu chargé ! Vite remplacé par celui de droite en 1977

A gauche le premier logo Apple... un peu chargé ! Vite remplacé par celui de droite en 1977

Publié dans NEWS

Partager cet article

Capcom nous quitte vraiment

Publié le par Dr Floyd

Capcom nous quitte vraiment

On pensait Capcom quasiment mort... le logo ci dessous ne fait que confirmer la chose. Attention, âmes sensibles de Gamopats, l'image qui va suivre pourrait vous choquer :

Capcom nous quitte vraiment

Ah je vous avais prévenu... c'est violent ! Vous avez bien sûr tout compris : Capcom se lance à fond dans les jeux mobiles... La firme citant déjà Monster Hunter, Sengoky Basara et... Mega Man. Car Mega Man est super adapté au tactile sur iOS et Android, on le sait tous...

Ô rage ! ô désespoir ! ô jeux mobiles ennemis !
N' ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?

Publié dans NEWS

Partager cet article

Bomb on Basic City : première démo

Publié le par Dr Floyd

Bomb on Basic City : première démo

Bomb on Basic City, le remake Megadrive de Bomb on Pixel City (Gamopat Studio), avance très vite. Vetea nous livrant aujourd'hui une première vraie démo de gameplay, qui plus est : jouable en ligne via une émulation Web !

Ca se passe ici : https://dl.dropboxusercontent.com/u/108143465/NesBox/md.html

W,X,C pour tirer (simulant A,B,C) et ENTER pour START. Je vous laisse vous envoyer en l'air avec Papi Commando !

Publié dans RETRO NEWS

Partager cet article