[RETROGAMING] Gradius V / PS2

Publié le par Dr Floyd

GRADIUS V
Support : PS2
Éditeur : Konami
Développeur : Treasure
Sortie : 4 octobre 2004


gradius-5-box.jpg

Gradius V sur PS2, franchement on y croyait pas du tout. Après un Gradius III&IV médiocre, et des jeux orientés "gamer" souvent bâclés sur PS2, il fallait s'attendre à une nouvelle bouse, d'autant plus que le jeu est vendu dès le départ à prix budget. Alors presque 20 ans après le mythique Gradius, Konami enterre t-il définitivement son jeu de shoot ? Pas sûr car les gars de chez Treasure sont aux manettes !


Et bien dès le début du jeu on est rassuré, déjà d'un point de vue graphique et technique : c'est beau, c'est fluide, c'est coloré, ça exploite la PS2 ! Gameplay 2D et décors 3D, magnifiquement combinés, c'est un véritable bonheur !
Et malgré les nombreuses animations à l'écran, malgré les boss énormes, le jeu est toujours fluide. N'y allons pas quatre chemins : Gradius V est de très loin le plus beau shoot'em up de la PS2, et même de la génération 128 bit ! Si on frole le sublime côté graphismes, c'est un peu moins le cas côté musical, mais bon ça reste très correct, et les bruitages sont de bonne qualité.

gradius-5-001.jpg

On retrouve bien sûr le gameplay ancestral et diabolique de la série : armement modulable avec cases d'options à déclencher, donnant un aspect stratégique non négligeable au jeu, de nouvelles armes faisant leur apparition. Quatre types de vaisseaux sont disponibles, des variantes qui modifient l'armement. Il faudra donc bien choisir son vaisseau en fonction du stage. Le système de résurrection change : vous ne repartez pas en arrière, mais réapparaissez aussitôt au même endroit en étant invincibles quelques instant, vous pouvez même essayer de récupérer les options perdues, sympa.

gradius5-7.jpg

Libre à vous d'y jouer avec ou sans "continue", sachant qu'il y a un stage select qui vous permettra de rejouer les niveaux débloquées afin de pouvoir améliorer votre technique (par contre là aucune chance de faire un gros scoring). Personnellement je fais parti des joueurs qui n'utilisent jamais les credits, même si cela m'empêche de terminer un jeu. J'essaye de progresser au fil des parties, quitte à repasser 1000x par le stage 1 ! Bon après je m'exerce quand même de temps en temps sur les niveaux passés via le stage select mais juste pour l'entraînement.

gradius-5-002.jpg

La difficulté est franchement parfaitement bien réglée, le jeu n'est pas facile, mais pas impossible, ni absurde comme dans un insipide manic shooter à boulettes. Pas besoin de connaître par coeur les niveaux, de bons réflexes et une bonne anticipation peuvent suffire à vous emmener loin, même si bien sûr on finira par connaître par coeur les techniques idéales pour les passages délicats. Il plaira sûrement autant aux débutants qu'aux fanatiques du genre. Les fans de scoring pourront y jouer des centaines d'heure, car la marge de progression est vraiment énoooooorme.

Que reprocher à Gradius V ? Franchement, RIEN ! C'est le shoot'em up parfait ! Beau, jouable, et inusable grâce au scoring, on a pas fait mieux depuis. C'est l'un des meilleurs jeux de la PS2, et les fanatiques du genre peuvent même considérer que c'est LE meilleur jeu de la console, tout simplement.

SUPPOS : 6/6

suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Partager cet article

RetroN 3 : La console rétro 3 en 1 !

Publié le par Dr Floyd

Marre de brancher et débrancher vos consoles Nes, Super Nes et Genesis ? Et bien grâce à la RetroN 3 qui accepte les jeux des 3 consoles (avec 3 ports cartouches !) c'est possible. La console est livrée avec 2 manettes sans fils compatibles avec les 3 systèmes mais bonne surprise : il y 6 ports manettes pour accueillir vos pads originaux.

retron-3.png

Intéressant, très intéressant même si niveau esthétique elle ressemble à mon aspirateur. Reste à tester la compatibilité, la fiabilité et la qualité de l'image, car bien souvent on est déçu par ce genre de matos. De plus accepte t-elle nos jeux PAL ?

Votre Docteur a passé commande ici (69 dolars) et vous livrera son verdict cet été.

Publié dans NEWS

Partager cet article

La PSP 2, une PSP "e-book" ?

Publié le par Dr Floyd

psp-2-copie-2.jpg

Selon le Wall Street Journal, célèbre magazine de jeux vidéo (...), Sony est bel et bien sur le point de nous annoncer une PSP 2 qui serait en fait plutôt une PSP "e-book" :

"Sony développe une machine portable qui partage les caractéristiques d'une console de jeu, d'un e-book et d'un ordinateur portable"

Bref, Sony s'éloignerait du marché de la véritable console portable pour tenter de concurrencer le iPad ? Cela serait très risqué car ça laisserait le champs totalement libre à la Nintendo 3DS, et franchement si Sony espère réellement pouvoir concurrencer Apple et le iPad ils risquent d'aller tout droit dans le mur ! A suivre...

Publié dans NEWS

Partager cet article

[SPEEDTESTING] NeoGeo Battle Coliseum / XBLA

Publié le par Dr Floyd

neo-geo-bqttle-coliseum-box.jpg

NEOGEO BATTLE COLISEUM
Support : XBLA
Existe également en arcade et sur PS2

Editeur : SNK Playmore

Sortie : Juin 2010



Speedtesting de 1h00


Et hop encore un recyclage signé SNK pour le Xbox Live avec ce NeoGeo Coliseum issu du jeu d'arcade de 2005, pas le plus connu des jeux de baston, mais un cross-over vraiment très fun !


Ce jeu n'est peut-être pas le meilleur de SNK, mais c'est un excellent jeu de baston 2D avec plein de références pour les fans de NeoGeo. Au programme un mode Story, Survival, Versus et Online. 40 personnages de jeu, oui 40, tous issus de licences SNK comme King of Fighters (of course !), Samurai Shodown et Metal Slug, pour des affrontements en 2 Vs 2, il y a vraiment de quoi faire !

neo-geo-battle-coliseum-001.jpg

Le gameplay est fun comme un Marvel Vs Capcom mais un peu plus technique. Je pense que le casual comme le gamopat y prendront vraiment beaucoup de plaisir. On regrettera cependant un certain désequilibre entre les personnages, surtout les "épéistes" trop forts, c'est pour moi le gros défaut du jeu, et certains peu agréables à jouer (comme Marco de Metal Slug, bof).

La réalisation est soignée, décors en 3D, lissage du jeu, c'est beaucoup plus propre que sur la version PS2. Certes les sprites pixellisent un peu (mais ça a son charme) et certains décors manquent de charme, mais globalement c'est du bon boulot : fluide, coloré et dynamique.


Vendu à un prix sympa, 800 Ms Points, Battle Coliseum s'impose comme un excellent jeu de baston sur le Xbox Live, complet et fun. De plus cette nouvelle version est plus jolie et intègre un mode online.


SUPPOS : 4,5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] The Saboteur / Xbox 360

Publié le par Alto_3

  the-saboteur-xbox.jpg THE SABOTEUR
Support : Xbox 360
Existe également sur PS3 et PC


Editeur : Electronic Arts

Développeur : Pandemic Studios


Sortie : 3 décembre 2009


U
n jeu prenant place au coeur de Paris pendant la Seconde Guerre Mondiale, voilà qui a de quoi attirer l'oeil. Explosions, meurtres et petites femmes de Paris, tout les ingrédients sont réunis pour vous faire passer un bon moment. Et pourtant...


Dans The Saboteur, vous incarnez Sean Devlin, un Irlandais fort peu sympathique au premier abord qui, bien que n'ayant aucun rapport avec la Résistance au départ, va se retrouver obligé de défendre la capitale française à lui tout seul ou presque. Au fur et à mesure de l'aventure, vous allez faire connaissance avec diverses personnes vous proposant diverses missions à tel ou tel endroit. Vous l'aurez compris, The Saboteur est un GTA-like.

the-saboteur-001.jpg

Graphiquement, le jeu se situe un ton en dessous de la référence du jeu de bac à sable. Même si on sent que les petits gars de chez Pandemic ont tout donné pour leur dernière oeuvre, on notera quelques baisses de framerate de ci de là, l'apparition de certaines textures un peu tardivement et des ralentissements lors des dernières missions du jeu.

Ceci étant dit, on oublie vite ces défauts une fois plongé dans l'ambiance très personnelle du jeu. Le game design de The Saboteur vous emmène dans un Paris en noir et blanc, avec pour seule couleur le rouge des brassard des Nazis. Votre but est donc de redonner progressivement des couleurs à la capitale en redonnant espoir aux habitants des quartiers, via les fameuses missions. L'atmosphère est bonne, même si on regrettera les passants parisiens parlant anglais ou français avec l'accent anglais (je reviendrai plus tard sur l'aspect sonore). On retrouve tout ce qui fait le charme de notre bonne capitale : la tour Eiffel, Montmartre, les jeunes filles faciles... voilà qui a certainement dû plaire au public étranger.

the-saboteur-002.jpg

Les premières tâches qui vous seront données feront office d'introduction et de didacticiel. Simple mais efficace. Les objectifs sont variés, mais le but est toujours le même : tuer des Allemands ou faire péter des trucs. Pour cela, vous pourrez employer la manière brutale (foncer dans le tas) ou la subtile. Le jeu vous permettra de vous déguiser en soldat et de franchir les lignes ennemies sans vous faire repérer. Vous devrez tout de même adopter le comportement d'un soldat si vous ne voulez pas donner l'alerte. Au final, on a l'impression de toujours faire la même chose.

De plus, la maniabilité pourra en refroidir certains : les phases d'escalade sont d'une simplicité enfantine, mais dès qu'il s'agit de descendre, c'est une autre histoire. Le joueur perdra un temps fou à bien se placer pour ne pas faire tomber Sean dans le vide sans qu'il puisse se rattraper à une corniche. Lorsque vous êtes poursuivi, c'est toujours agréable. Il est également possible de se retrouver coincé dans le décor à cause d'un bug de collision et de devoir refaire entièrement la mission. Quand on sait que certaines font parfois plus de 45 min, c'est un pur bonheur. Côté véhicules, les développeurs ont certainement voulu coller à la tenue de route de l'époque. En effet, vous aurez toujours l'impression de conduire un semi-remorque ou d'avoir des patins à glace à la place des roues, au choix. Enfin, il faut mentionner certains bugs très étranges qui vous permettront d'admirer vos balles s'évaporer comme par magie alors que vous êtes à 5 mètres de votre cible, ou ne pas arriver à transpercer un vulgaire drapeau (sûrement des balles fabriquées en France).

the-saboteur-003.jpg

Côté sonore, il y a du bon et du moins bon. Les titres diffusés à la radio semblent correspondre à l'époque, les bruits de moteurs également, et les rares endroits visitables jouissent d'une ambiance soignée. Comme mentionné plus haut, Paris est une ville assez vivante, mais on y trouve plus d'anglophones que de francophones ! Je parlerai maintenant d'un élément qui m'a particulièrement énervé (ce n'est pas le seul, mais c'est le pire) : les cinématiques. Le jeu prenant place à Paris, il est normal que notre bon héros y côtoie des Français. Là où le bât blesse, c'est que le casting se résume bien évidemment à des Américains qui parlent avec l'accent français. Le réalisme approche le zéro lorsque deux "Français" parlent entre eux en anglais, ou quand l'un des personnages principaux prononcent les quelques phrases de français du script avec un accent américain à couper au couteau. Ca a le don de m'irriter au plus haut point, et surtout de foirer complètement l'immersion.

Au final, The Saboteur est une grosse déception : c'est un mélange des genres raté (au passage, merci à EA qui a dû rusher les développeurs de Pandemic pour sortir le jeu à Noël avant de les remercier en fermant le studio définitivement), qui ne me laissera pas un bon souvenir. Suivant.

SUPPOS : 3/6

suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

Les nouveaux pack Bonux PS3

Publié le par KurtCobain60

Sony vient d'annoncer la sortie, à compter du 29 juillet prochain au Japon, de deux nouveaux pack Bonux Playstation 3 Slim.

Ces deux nouvelles versions proposeront de nouveaux disques durs de 160 Go et 320 Go, elles remplaceront bien sûr à terme les modèles 120 Go et 250 Go, dont le constructeur japonais va stopper la production. Côté tarifs il en coûtera à l'acheteur 29 980 yens pour le modèle 160 Go (270 euros environ) et 34 980 yens pour le modèle 320 Go (316 euros environ).

Mais ce n'est pas tout mes amis ! Ces deux nouveaux modèles seront disponibles dans deux coloris différents : noir ou plus blanc que blanc. La version blanche de la PS3 Slim sera naturellement accompagnée d'un pad Dualshock 3 blanc.

PS3-blanche.png

On récapipéte depuis le début :


- Une PS3 Slim noire 160 Go + son Dualshock 3 noir (270 euros environ)

- Une PS3 Slim blanche 160 Go + son Dualshock 3 blanc (270 euros environ)
- Une PS3 Slim noire 320 Go + son Dualshock 3 noir (316 euros environ)
- Une PS3 Slim blanche 320 Go + son Dualshock 3 blanc (316 euros environ)

 

Comment ? Vous possédez un modèle 40Go et après cinq jeux installés votre disque est plein ? Dommage.

Publié dans NEWS

Partager cet article

L'arme absolue dans Doom !

Publié le par Dr Floyd

Publié dans HUMOUR

Partager cet article

Failsafe, un nouveau jeu Atari 7800 !

Publié le par Dr Floyd

Failsafe est un nouveau jeu cartouche homebrew pour Atari 7800 que vous pouvez trouver à la vente chez AtariAge pour 30$

homebrew-atari-7800.png

C'est un remake (non officiel) d'un obscur jeu Atari 5200 (et donc jamais sorti en France) : Countermeasure. Avis aux amateurs de cartouches Atari "exotiques" !

Publié dans NEWS

Partager cet article

Un Gamopat de 3 ans qui joue à Mirror's Edge, Portal...

Publié le par Dr Floyd

... et qui boit de la grenadine.

Publié dans INSOLITE

Partager cet article

[APERCU] Metal Gear Solid : Peace Walker

Publié le par Dr Floyd

metal-gear-peace-walker-box.jpg METAL GEAR SOLID : PEACE WALKER
Support : PSP


Editeur : Konami
Développeur : Konami


Sortie : 17 juin 2010


Richard Gear Solid, l'homme au balai dans le cul, alias Mister Freeze, est de retour dans un épisode lié à Metal Gear Solid 3, toujours dans le même trip, un jeu d'infiltration lié à une histoire mélangeant politique et militaire. Chez Gamopat nous n'avons jamais été fan de cette licence, mais j'ai eu de bons retours sur la qualité de cet opus, ce qui a aiguisé ma curiosité !

Il est certain que ce dernier est mieux maîtrisé techniquement que Portable Ops, Peace Walker nous offre des graphismes impressionnants sur PSP avec de jolis effets, c'est vraiment du bon boulot. Dès le début du jeu dans la jungle on se croirait sur MGS3 version PS2. De plus les BD interactives qui font office de cinématiques sont plutôt réussies, elles sont beaucoup moins chiantes que les blablas habituels. La quête semble assez longue et il y a plein de petits plus (missions annexes, gestion de base, coop, versus...), c'est du costaud. Mais bordel de sprite bicolore je suis en train du dire du bien de Richard Gear Solid !

metal gear peace walker 001

Alors bien sûr le point faible reste le gameplay, malgré trois type de commandes proposées. Ce jeu est fait pour être jouer avec 2 sticks, mais il n'y a qu'un seul stick sur PSP ! Il vous faudra beaucoup de patience pour maîtriser l'ensemble des commandes. J'ai pesté durant la première heure de jeu, mais en restant zen on fini par s'y faire, mais ce n'est franchement pas agréable. Autre point pénible : les temps de chargement.... sauf si vous installez le jeu, mais c'est presque 1 go de bouffé, cependant il faut le faire car les "crrr crrr" de la PSP sont insupportables.

Même si il garde ses défauts ce Metal Gear est très réussi : complet, superbe, mais hélas toujours difficile à prendre en main. Avec un gameplay adapté à la console j'aurai presque pu apprécier ce jeu. J'hésite du coup à en faire un test car je ne sais franchement pas quelle note lui donner. Tout ce que je peux dire pour l'instant c'est que les fans de cette licence ne seront franchement pas déçus : c'est le meilleur jeu de toute la série.

Publié dans TESTS

Partager cet article