BONNES AFFAIRES !

Publié le par Rue du Commerce

Publié dans Bannieres

Partager cet article

CALL OF DUTY, THE MOVIE ?

Publié le par Dr Floyd



Après King of Fighters the Movie, c'est au tour de Call of Duty d'y passer ! Activision a en effet réservé les droits de Call of Duty pour une exploitation au cinéma. On apprends aussi que Robert Bowling, un responsable de Infinity Ward, a déjeuné à Paris avec le réalisateur Xavier Gens (le réalisateur du nanard Hitman, autre adaptation d'un jeu vidéo). 

Alain Delon serait sur le coup. En attendant on va jouer à Call of Duty Modern Warfare 2 : sortie prévue sur vos consoles obscures le 10 novembre prochain !

Publié dans NEWS

Partager cet article

[RETROGAMING] TINTIN AU TIBET / SEGA MEGADRIVE

Publié le par Joueur du Grenier

TINTIN AU TIBET
Support : Sega Megadrive

Existe également sur Super Nes et GB Color
Editeur : Infogrames
Développeur : Infogrames
Sortie : 1995




Le Joueur du Grenier diffuse en exclusivité pour Gamopat son tout premier test vidéo avec pour commencer un "chef d'oeuvre" de la Sega Megadrive : Tintin au Tibet, adapté bien sûr de la BD de Hergé. Un jeu de plateforme vraiment unique, vous allez vite comprendre pourquoi... Enjoy !
 


SUPPOS : 0,5/6

Publié dans RETROGAMING

Partager cet article

LE PROCHAIN METAL SLUG SUR PSP

Publié le par Dr Floyd

Après un dernier opus sur DS, le prochain jeu de la cultissime licence de shoot Metal Slug (culte du moins jusqu'au 3eme opus) sortira à nouveau sur une console portable. En effet Metal Slug XX de SNK PlayMore est prévu cette fois ci pour la PSP.

Rien de bien exceptionnel, c'est un remake du Metal Slug 7 de la DS, avec 7 niveaux, 6 personnages (dont Ralf et Clark de King of Fighters), jeu en coop en mode ad-hoc, et un mode Combat School avec 70 défis.


Sortie prévue le 23 décembre prochain au Japon. Mais si vous n'avez pas encore Metal Slug sur PSP payez vous plutôt la compilation des 6 premiers épisodes !

Publié dans NEWS

Partager cet article

UBISOFT SE PAYE TRACKMANIA

Publié le par Dr Floyd



Ubisoft
vient d'annoncer le rachat du studio Nadéo... Vous ne connaissez peut-être pas mais c'est le studio français qui produit la série Trackmania. Voilà, désormais cette licence appartient aux Lapins Crétins.

Les deux parties sont heuseuses de cette union. A quoi faut-il s'attendre désormais ? A l'adaptation du jeu sur Xbox 360 et PS3 (après le flop de la version DS) ? A un Trackmania Kart avec des Lapins Crétins ? Quel suspens.

Publié dans NEWS

Partager cet article

PSP GO : DEJA LES SOLDES !

Publié le par Dr Floyd



D'après les premières rumeurs le lancement de la PSP Go serait un sacré flop, ce qui n'est pas une surprise vu le prix de l'engin, vu son absence de support physique et sans oublier la fameuse "gueguerre" avec Micromania.

Les ventes doivent même être dramatiques car elle commence déjà à être soldée en UK où de grosses enseignes comme Amazon ou Play viennent de la baisser à 199£ (au lieu de 225 £), 5 jours après son lancement ! les acheteurs du premier jour doivent apprécier.... On attend les premières soldes pour la France.



Selon Sony les ventes sont bonnes...

Publié dans NEWS

Partager cet article

[TEST] F-ZERO GX / GAMECUBE

Publié le par Goomba-Powaa

F-ZERO GX
SUPPORT :
Gamecube
DEVELOPPEUR :
Sega
EDITEUR : Nintendo
SORTIE : 2003




Pour beaucoup d’entre nous, la série F-Zero est synonyme de prouesse technologique pour chaque nouvel épisode sorti. Le premier F-Zero sur SNES avec son célèbre et époustouflant mode 7 était à sa sortie considéré à juste titre comme la vitrine technologique de la 16 bits de Nintendo. F-Zero X sur N64, malgré ses décors dépouillés apportait une touche d’agressivité et une impression de vitesse accrue. Passons les versions GBA calquées sur le premier opus de la série pour nous pencher sur le dernier épisode en date qui nous intéresse aujourd’hui : F-Zero GX. Vous allez vite vous rendre compte que ce dernier est loin de déroger à la règle. Vous avez dit véloce ?

Allez, c’est parti, on lance la galette dans le cube. Et là, surprise, les logos Nintendo et Sega côte à côte. Nintendo aurait-il perdu la tête en confiant une de ses plus fameuses licences à son rival nippon historique ? Oui, et bien lui en a pris ! Nous verrons plus loin que la collaboration des 2 firmes va sublimer le genre, sublimer la licence, et que le terme ARCADE va prendre ici tout son sens. Pas d’inquiétudes pour les fans, la trame scénaristique et les personnages les plus charismatiques sont toujours là (Captain Falcon et son grand rival Samuraï Goroh en tête). 30 concurrents en piste à l’instar de la version N64 sur plus de 20 circuits, çà s’annonce corsé et viril ! Les différents modes de jeu permettront aux plus réticents de s’habituer à leur façon à l’impression de vitesse maximale et à la certaine dextérité que requière le soft. Et le tout en 60 hertz et en 60 img/sec. Sans aucun ralentissement même à 20 à l’écran, de quoi ne pas perdre une miette du spectacle.



On lance le mode championnat, histoire d’entrer dans le vif du sujet, la course à l’état pur. 3 modes de difficulté (puis un quatrième plus tard), et 3 championnats de 5 courses chacun à la complexité des circuits progressive (Là aussi un quatrième championnat fera son apparition pour les plus persévérants). 30ème sur la grille de départ, c’est parti : On prend de la vitesse rapidement, on a été pourtant prévenu mais quelle fluidité ! malgré un défilement ahurissant, on a malgré tout le temps d’anticiper l’action, grâce à la superbe architecture des décors. Tous les tracés ou presque offrent une piste suffisamment large pour être plusieurs de front, et le développement des circuits permet d’appréhender au loin les virages sans aucun clipping apparent. Impressionnant. Niveau Design c’est évidemment futuriste mais sans mauvais goût, nettement moins froid qu’un Wipeout Fusion ou un Extreme-G 3. Les décors grandioses se succèdent, variant les thèmes d’un circuit à un autre, allant par exemple de l’eau à la lave en fusion en passant par une tempête de sable. C’est propre, très efficace, alors ne tournons pas autour du pot : F-Zero GX est le plus beau jeu de la génération 128 Bits, démontrant par là même que la GameCube, c’est pas forcément pour les gamins… Encore aujourd’hui, ce jeu datant de 2003 est loin d’être ridicule, on en est presque étonné de le faire tourner sur sa Wii !



Passons au gameplay : le pad Gamecube est parfaitement utilisé, « les flying brakes » sont parfaitement adaptés aux boutons L et R, grâce à leur progressivité. La direction est sensible, mais on s’y habitue vite, permettant d’orienter le nez du vaisseau en avant ou en arrière, de déboiter sauvagement par à coups brutaux, ou encore de faire du « snaking » (cette technique de slalom casse toutefois le gameplay du jeu, rendant votre vaisseau trop rapide : à éviter). Même les épingles à cheveux ou les S à basse vitesse ne poseront pas de problème. Parfaitement calibrée, la maniabilité s’adapte à n’importe quelle conduite ou vaisseau sélectionné. En somme, ca reste très technique car même si aligner les tours rapides sans se cogner contre les parois du circuit ne devrait pas poser trop de problème une fois chaque tracé mémorisé; chercher le millième de seconde manquant en Time Attack sera une toute autre histoire. Les éléments qui ont fait le succès des précédents F-Zero sont toujours là : bandes régénératrices d’énergie, portions verglacées ou ralentisseuses, flèches accélératrices à enchainer les unes après les autres, et toujours l’absence par endroit de barrières qui vous vaudront l’élimination directe si vous venez à chuter dans le vide.

N’oublions pas non plus la barre de Boost : Servant par la même occasion de niveau de santé de votre engin, le jeu vous laisse le libre choix concernant son utilisation. C’est-à-dire que vous pourrez décider d’utiliser votre boost à répétition, doublant par là même pas mal d’adversaires, mais tout en risquant d’épuiser cette barre au maximum et donc d’exploser. Trouver le juste milieu dans cette utilisation apporte une dose de stratégie dans chaque course (et dans chaque tour de course).

Les caractéristiques des pistes sont très variés, allant des tunnels de Port Town aux loopings de Lightning en passant par les tremplins vertigineux d’Aeropolis. Seuls quelques circuits manquent de rythme (on pense tout de suite aux vieilles chicanes en aveugle, arf !). Certains deviennent même par endroits difficilement praticables car en avançant dans le jeu les adversaires deviennent très agressifs et vous expulsent du circuit comme un Toad dans Mario kart… frustrant sur ce coup. A noter que F-Zero n’utilisant aucune arme, la seule façon de vous défendre est de presser le bouton Z afin de partir en toupie et de tenter d’expulser les adversaires autour de vous. Mais avouons que la manip est risquée, votre vaisseau devenant quasiment incontrôlable. Dommage de ne pas pouvoir donner des coups d’aile à gauche et à droite en se déportant succinctement vers l’ennemi, via un petit effet comme dans F-Zero X.



Concernant la partie sonore, c’est évidemment assez techno, avec quelques remixes de morceaux célèbres, comme Big Blue. Dans l’ensemble les thèmes sont assez pêchus, renforçant l’ambiance speed du soft. Mais malgré cela, rien d’inoubliable. Les voix lors des cinématiques sont de bonne qualité, donnant un aspect plus adulte à l’histoire.

F-Zero GX saura vous tenir en haleine durant de longues heures, pour peu que vous vous adaptiez à sa difficulté assez élevée en mode championnat. Le mode Histoire est sympa et reste dans l’esprit (pour ceux qui connaissent) de la BD présente dans la notice du premier F-Zero dur SNES. Mais là aussi, accrochez-vous, car dès les premières missions c’est du hard. La bonne idée des développeurs pour retenir les moins persévérants, c’est l’obtention au fur à mesure de la progression du joueur dans les divers modes de jeu de l’obtention de nouveaux pilotes mais aussi et surtout de pièces de vaisseaux inédites qui vous permettront de construire une multitude de vaisseaux inédits et personnalisables. Au joueur ensuite de tester sa création en Practice, puis de réessayer pourquoi pas de gagner ce championnat qui se refuse à lui, avec cette fois un engin plus véloce. Ajoutez à tout cela 2 derniers modes, le Time Attack et le Vs Battle 2 joueurs, et vous obtiendrez un F-Zero GX avec des modes de jeu certes classiques, mais efficaces et complémentaires. N’oubliez pas non plus de consulter dans le menu la section profiles, qui révèle l’histoire et les anecdotes des protagonistes de la F-Zero League.


Oui F-Zero GX est dur (mais l’apprentissage se fait vite) et oui F-Zero GX s’adresse aux puristes avant tout. Malgré cela, force est de constater que la collaboration entre les deux géants nippons est un sans-faute. Dans son genre, ne cherchez pas plus loin, cet opus est le meilleur. Le jeu mériterait même une réédition sur Wii avec la possibilité de jeu en ligne, seul élément manquant aujourd’hui 6 ans (!) après sa sortie sur Gamecube. En 2 mots : Achetez-le ! Histoire d’avoir l’épisode ultime d’une série qui sera peut-être profondément changée si un nouvel opus devait arriver un jour sur Wii.

SUPPOS : 5,5 / 6

Publié dans TESTS

Partager cet article

FLOP, UN CLONE DE SEGA NOMAD !

Publié le par Dr Floyd



Vous n'arrivez pas à trouver une Sega Nomad ou vous la trouvez trop vieillotte ? Pourquoi ne pas tester ce nouveau clone de AtGames : La Sega Genesis Handheld en vente sur
buy.com. 44$ avec toujours les mêmes jeux "classiques" (au nombre de 20) et hélas sans port cartouche, ce qui en fait un faux clone...

Publié dans BONNES AFFAIRES !

Partager cet article

NINETY NINE NIGHTS 2 TRANCHE SEVERE !

Publié le par Dr Floyd

Si il y a un excellent jeu des débuts de la Xbox 360 qui a été complètement oublié c'est bel et bien l'excellent Ninety-Nine Nights, un très bon beat'em all façon Dynasty Warriors, avec une superbe réalisation pour l'époque. Il reste encore le meilleur jeu du genre sur next-gen.

Autant dire que le Ninety-Nine Nights 2 de Konami est très attendu ! Voici un nouveau trailer du jeu présenté au TGS 2009, ça découpe et ça charcute comme on aime ! Sortie toujours prévue en décembre 2009 sur Xbox 360.


Publié dans NEWS

Partager cet article

CASUAL EVOLUTION SOCCER 2011 ?

Publié le par Dr Floyd



" Jusqu'à présent nous croyions que toutes les plateformes avaient les mêmes contrôles et les mêmes caractéristiques. Ce n'est plus le cas, et nous avons désormais affaire au projet Natal et au PS3 Motion System. Je ne peux pas en dire plus, mais nous sommes actuellement entrain de faire en sorte d'intégrer ces accessoires dans nos jeux. "
  Seabass, le papa de PES, au Festival du Rire de Montréal.

PES au Motion Control ou au Project Natal ? Alors là chapeau, il faut oser quand même ! Alors au lieu de se concentrer sur le gameplay et la réalisation technique de PES 2011 l'équipe de Seabass risque de perdre tout son temps dans le contrôle du jeu à la "wiimote-like". Je crois que le Seabass ne s'est pas encore rendu compte que le casual est en train de s'effondrer sur Wii, mais bon si il veut tuer sa licence laissons le faire...

Fans de FIFA ne rigolez pas trop, vous pourriez subir le même sort !

Publié dans NEWS

Partager cet article