142 articles avec flash-back

[FLASHBACK] LA CBS COLECOVISION REINE DE NOEL ?

Publié le par Dr Floyd



En cette fin d'année 1983 une dizaine de consoles vont se battre sur le marché. Qui de l'Atari 2600, de la Mattel Intellivision, le l'Advision, de la Vectrex, ou encore du Vidéopac va s'imposer pour les fêtes de Noël ? Et si c'était la toute nouvelle Colecovision sortie cet été en France ? 

Il faut dire qu'elle a tous les atouts en main avec ses graphismes HD : grâce à la prise peritel plus besoin de chercher les canaux sur votre télé et l'image est parfaite et en haute définition. Le puissant processeur Z80A (capable d'effectuer des calculs scientifiques de haut niveau) et la taille des cartouches autorisent tous les effets spéciaux next-gen : on est proche du dessin-animé. Tenez-vous bien : une mémoire vive de 17Ko, 16 couleurs, la possibilité d'animer 32 objets à l'écran, çà a de quoi faire rêver et çà nous laisse entrevoir des jeux fabuleux pour les dix prochaines années !


Dès l'allumage le logo multicolore et le texte en HD annoncent la couleur !

Certes le catalogue de jeu n'est pas encore très étoffé en France mais grandit rapidement avec de nombreux accords avec les gros éditeurs comme Activision, Parker ou Imagic, et même avec Nintendo (le fabriquant qui a conçu le fameux héros Donkey Kong qui est attaqué par un homme sauteur). Les Schtroumpfs nous propose un véritable dessin-animé interactif, Zaxxon révolutionne le jeu vidéo avec sa 3D fantastique et avec Turbo nous avons l'impression d'être Niki Lauda.


Donkey Kong, le jeu livré avec la console : 4 sprites animés à l'écran, 16 couleurs, des graphismes HD, sans le moindre ralentissement.

On peut imaginer des jeux de folie à l'avenir :  un jeu de football où l'on pourrait distinguer Michel Platini de Marius Trésor sur le terrain grâce à la palette de 16 couleurs, des jeux d'action avec 5 ou 6 tableaux différents, un pac man avec une dizaine de fantômes animés en même temps, que sais-je encore...

Cerise sur le gâteau : il sera bientôt possible de transformer la console en micro-ordinateur de pointe, ce qui permettra de faire du traitement de texte, du tableur, de programmer vos propres jeux en basic, voire peut être bientôt de commander des robots pour vous aider dans vos tâches ménagères comme on a pu voir dans Temps X. Dieu sait ce que va nous réserver l'informatique du futur grâce à l'intelligence artificielle et quand les capacités en mémoire dépasseront 64Ko...

Bref, la Colecovision semble tailler pour dominer le marché du jeu vidéo pour très longtemps, l'Atari 2600 étant on peut le dire en fin de vie. De plus pour les fêtes de noël des packs spéciaux sont disponibles comme ILLEL qui propose la console livrée avec Donkey Kong + un jeu gratuit pour seulement 1995f, soit 199 500 anciens francs. Une belle affaire.



Bonnes fêtes de fin d'année à tous en espérant que le Père-Noel vous amène une Colecovision fin décembre !

Publié dans FLASH-BACK

Partager cet article

HEBDOGICIEL : IL Y A 25 ANS DEJA !

Publié le par Dr Floyd

En 1983 j'étais encore jeune et beau, sans barbe, je jouais à la Colecovision et je tapotais des programmes sur mon surpuissant Ti99-4/A... j'étais un peu considéré comme un fou au collège, et j'allais finir par le croire, mais un nouveau magazine sorti le 7 octobre 1983 ne fit comprendre que si j'étais fou, je n'étais pas le seul à l'être : Hebdogiciel venait de naître !


Le numéro 1 ultra collector !

Drôle de nom pour un magazine destiné aux fans de micro-ordinateurs. Drôle de magazine tout court : les 3/4 du journal contenaient des listings à saisir ! Des jeux en basic pour votre ZX81, Ti99, Vic 20, Oric 1, Spectrum... On passait alors des heures, voire des jours, à re-saisir tous ces programmes que l'ont sauvegardait ensuite pendant 20 minutes sur une cassette audio en espérant que çà se passe bien, car sinon il fallait tout re-saisir ! Le pire c'était de retrouver les fautes de frappe, car un seul caractère différent du listing original (qui pouvait en contenir jusque 40 000 !) et rien ne fonctionnait !



Autre grosse particularité de "l'hebdooooo" : dirigé par Ceccaldi, le journal était impertinent et franc, les mauvais jeux étaient clairement considérés comme des bouses inter-galactiques, et les rédacteurs n'hésitaient pas à dire ce qu'ils pensaient des fabricants et éditeurs. On se souvient de "L'informatique c'est de la Merde !" ou de "Atari nous a tous pris pour des cons" ou encore de la photo de Alan Sugar (patron de Amstrad) avec des oreilles de Mickey ! Et que dire du fameux encart dans un numéro d'été avec des parodies des magazines "concurrents" comme Tilt ou SVM... Bref, Hebdogiciel emmerdait gentiment son monde et s'est payé des tas de procès (qu'ils ont gagné en général !).



Dernière grosse particularité de Hebdogiciel : les brillants dessins de Carali qui envahissaient toutes les pages ! Rien que pour eux ça valait franchement le coup de sortir 10 francs chaque semaine !



Le magazine disparaîtra en janvier 1987, non pas à cause des procès à répétition, mais du fait du raz le bol de l'équipe, artisanale et trop réduite,  qui bossait à un rythme effréné pour offrir chaque semaine un nouveau numéro.

Publié dans FLASH-BACK

Partager cet article

<< < 10 11 12 13 14 15