1036 articles avec tests

[TEST FLASH] God of War III Remaster / PS4

Publié le par Dr Floyd

GOD OF WAR III Remaster
Support : PS4
Editeur : Sony
Sortie : 15 juillet 2015
Test de la version PS3

[TEST FLASH] God of War III Remaster / PS4

Il y a 10 ans David Jaffe et God of War révolutionnent (à la surprise générale) le beat'em all sur PS2, surtout du fait d'une réalisation à couper le souffle, pour ensuite frôler le sublime avec le second opus (qui fera de l'ombre à la PS3 !). Il y a 5 ans God of War 3 sur PS3 est un très bon jeu mais ne provoquera plus tout à fait le même effet, le gameplay n'a pas évolué et la réalisation souffre alors de l'architecture catastrophique de la console. Un lifting PS4 est donc une plutôt bonne idée... Non ?

Je ne vais pas vous réexpliquer le principe du gameplay de God of War ni le scénario ce 3ème opus. Kratos a soif de vengeance et il va cogner sur tout le monde : baston (qui ne demande pas trop de précision), combos à gogo, QTE et mini-énigmes sont toujours au programme. Je reproche à ce jeu son côté trop assisté, avec beaucoup de QTE, ce qui donne l'impression parfois de ne pas maîtriser grand chose, d'autant que la caméra n'est pas libre. Certes on nous propose une mise en scène de gros malade, le premier niveau ressemblant d'entrée à un bouquet final, mais voilà, on passe presque la moitié de son temps à regarder ou faire ces QTE.

[TEST FLASH] God of War III Remaster / PS4
[TEST FLASH] God of War III Remaster / PS4
[TEST FLASH] God of War III Remaster / PS4

Techniquement, et artistiquement, God of War 3 reste un beau spectacle. Même si le jeu date de 5 ans il ne fait pas du tout son âge sur PS4. Le passage de 720p à 1080p n'apporte rien, les textures semblent être les mêmes, les détails également, cependant le jeu est désormais ultra fluide en 60FPS non-stop, pour un aspect visuel parfait. J'aime. Enfin presque parfait car les vidéos n'ont pas été retravaillées et sont moins fluides que le moteur de jeu, un comble (mais c'est une habitude avec cette licence). Quelle faute de goût bordel de sprite !

God of War 3 est un excellent jeu, c'est incontestable, mais la lassitude peut s'installer si vous avez déjà parcouru le 1, le 2 et les 2 opus PSP... ou si vous avez déjà goûté au 3 sur PS3, car c'est exactement le même jeu (avec des rajouts totalement insignifiants). Pour foncer sur ce jeu lifté sans réfléchir il faut soit être un ultra-fan, un bytos, un ex-fan de X360, ou alors un fan frustré du framerate pourri du Cell qui envoyait l'homme sur Mars (moi !).

Gof od War III est un bon jeu spectaculaire qui offre une mise en scène assez folle. Trop folle peut-être parfois car on passe beaucoup de temps à regarder ou à faire des QTE. Le portage PS4 est réussi puisque le jeu est désormais totalement fluide, mais voilà, ça s'arrête là. Ca sera donc à vous de voir si il vous faut ce remaster ou pas, en fonction de votre parcours vidéoludique passé. Mais si vous n'y avez jamais joué, laissez-vous tenter sans hésiter.

SUPPOS : 4,5/6
(ou aucun si vous en avez ras le bol de Kratos)

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Rocket League / PS4

Publié le par FK-Corporation

Rocket League
Support : PS4 (PSN)

Existe également sur PC
Développeur : Psyonix
Année : 2015

[TEST] Rocket League / PS4

Vous voulez du fun immédiat ? Vous voulez un jeu avec 3 boutons et un gameplay aux petits oignons ? Un jeu pour rigoler entre copains jusqu'à 8 en multi ? Rocket League est fait pour vous !

On a donc ici la suite de l’imprononçable Supersonic Acrobatic Rocket-Powered Battle-Cars sorti sur PS3 en 2009. Savant mélange de football et de voitures télécommandés, sur le papier cela paraît totalement improbable et pourtant, Rocket League est un petit bijou. La prise en main est immédiate, on avance, on saute et on peut utiliser du boost. On peut faire du 1vs1 jusqu'à 4vs4 et il n'y a rien de mieux pour s'amuser avec les copains. Proposé gratuitement sur le PSN+, c'est avec joie qu'on joue à cela en ce moment avec les copains et c'est la rigolade assurée. C'est fun, c'est pêchu, c'est nerveux et c'est idéal pour les parties courtes.

[TEST] Rocket League / PS4

Le but est simple, faire rentrer le ballon dans le but de l'adversaire... comme au football quoi ! Vous n'aimez pas le foot ? On s'en fout, vous allez adorer quand même si vous jouez en multi. Oui j'ai bien précisé en multi car autant vous dire que le jeu n'a que peu d'intérêt en solo. Ce n'est pas très intéressant de jouer contre l'IA, le fun n'est pas là.

Au niveau du contenu, on a le droit à un mode saison, sympa à faire une fois. Chaque fois que vous allez terminer un match, vous allez gagner un objet pour customiser votre voiture. On va donc avoir le choix entre une dizaine de voitures mais seulement le skin change, elles ont toutes les mêmes caractéristiques. On va pouvoir tuner notre jolie caisse avec de nouvelles roues, des autocollants, des antennes voire même des chapeaux. Chaque voiture sera unique, malheureusement cela ne change rien aux statistiques des voitures, on change juste le skin, dommage.

[TEST] Rocket League / PS4

Il est dommage qu'ils aient abandonné l'idée des terrains incurvés comme le premier jeu, ici on retrouve juste des terrains de foot, ça ajoutait un certain fun, dommage ! Dernier point, la bande son est plutôt cool ! J'aime beaucoup la musique du menu, c'est assez électro et même si il n'y a pas beaucoup de musiques différentes, elles sont plutôt agréables à écouter.

Il n'y a pas grand chose à dire sur ce jeu en raison de son gameplay limité et son contenu plutôt rachitique et pourtant on s'éclate comme des petits fous dessus. Le jeu prend tout son sens en multi et si vous avez 4 manettes PS4, n'hésitez pas à faire une soirée entre potes sur le multi local, vous allez vous éclater ! Et n'oubliez pas, il est gratos jusqu'à la fin du mois sur le PSN+, foncez !

SUPPOS : 6/6 en multi
3/6 en solo

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Batman Arkham Knight / PS4

Publié le par FK-Corporation

BATMAN ARKHAM KNIGHT
Support : PS4

Existe également sur XONE... et PC (non je déconne)
Editeur : Warner Bros
Développeur : Rocksteady
Sortie : 23 juin 2015

[TEST] Batman Arkham Knight / PS4

Rocksteady avait frappé un grand coup dès son premier essai avec Batman Arkham Asylum, Aujourd'hui les attentes autour de Arkham Knight sont importantes et il sera compliqué de plaire à tout le monde. Le speech de départ est très classique, c'est la suite directe de Arkham City et le Joker est mort. L'épouvantail et le mystérieux Chevalier d'Arkham vont donc s'en donner à cœur joie pour foutre le bordel dans Gotham. Assez classique et surtout impression de déjà vu, mais le problème, qui en est pas vraiment un, est le mystérieux Chevalier d'Arkham. En effet un joueur novice de Batman sera emballé par le scénario mais ceux qui tâtent déjà pas mal l'univers sauront dès le début l'identité du chevalier...

Le jeu démarre quand même plutôt fort notamment grâce à sa mise en scène complètement décalée des productions actuelles. On est plongé dès le début dans le jeu et les afficionados retrouveront vite leurs marques par contre les nouveaux venus seront complètement largués. Il n'y a en effet aucun didacticiel alors qu'on commence avec presque tout l'arsenal de Batman d'Arkham City et le nombre de touches et combinaisons de touches est surréaliste. Je crois que c'est le jeu PS3/ PS4 avec le plus de touches ou combinaisons de touches que j'ai connu, ce qui veut dire le nombre de possibilités imaginable en combat...

[TEST] Batman Arkham Knight / PS4

Je vais commencer par les choses négatives, j'ai eu en effet l'impression de jouer à Arkham City HD, ce n'est pas vraiment un défaut mais une énorme sensation de déjà vu. Le deuxième défaut est la Batmobile et surtout les combats de tanks... En lisant les tests partout sur internet je pensais que les testeurs étaient durs avec la Batmobile mais l'ajout des combats de tanks est vraiment LA mauvaise idée de ce jeu. La Batmobile est plutôt sympa à conduire même si j'ai quelques doutes sur la physique de la voiture, elle réagit bizarrement parfois … Les combats de Tanks sont justes inintéressants et ennuyeux. Rocksteady a aussi abusé sur l'utilisation de la Batmobile, elle est omniprésente dans le jeu et les combats sont désormais mis en retrait, dommage.

[TEST] Batman Arkham Knight / PS4

Graphiquement je trouve que le jeu claque ! La ville est immense et il n'y a aucun temps de chargement ni aucune chute de framerate. C'est fluide et on peut voler à une vitesse folle à travers la ville, complètement jouissif !

Alors quel est le plaisir lorsqu'on se balade en ville ? On retrouve toujours la chasse aux trophées de l'homme mystère, c'est un peu lassant au bout du 4ème épisode, dommage. J'ai vraiment la désagréable sensation dans cet opus que les combats sont vachement mis en retrait, sachant que c'était le gros point fort du jeu, c'est plutôt désagréable comme sensation. Il faut quand même avouer que l'on prend un certain plaisir à parcourir la ville en faisant les quêtes annexes. Elles sont plutôt nombreuses et on retrouve les supers-vilains habituels de Batman, Double Face, le Pingouin etc…

[TEST] Batman Arkham Knight / PS4

Rocksteady comme à son habitude a soigné sa mise en scène, on a parfois l'impression d'être dans un film interactif et on sera étonné de sursauter parfois devant quelques scènes qui tournent en Survival Horror, plutôt agréable comme sensation. Au niveau de la difficulté c'est dans la même veine que les anciens, on peut quand même noter que les trophées sont beaucoup plus faciles que Arkham City ou il fallait s'accrocher pour décrocher les 100% des trophées et le platine. Ici rien d'insurmontable, je suis un peu déçu par le challenge... Dans Arkham Asylum et City, les défis étaient un jeu à part entière notamment avec les arènes d'ennemis alors qu'ici c'est du pipi de chat, dommage !

Au final je me rends compte que je suis assez dur avec Batman Arkham Knight et pourtant j'adore ce jeu, on est toujours plus exigeant avec les choses qu'on aime, c'est comme en amour. Ce jeu est une petite merveille et il est difficile de poser la manette une fois qu'on a commencé. Rocksteady a fait du Rocksteady, ni plus ni moins. Un excellent jeu mais attention à ne pas se reposer sur ses lauriers...

Alors que penser de ce Batman ? Bon clairement il est beaucoup moins bien que Arkham City mais reste excellent. La faute à une histoire moins prenante et surtout une OST qui ne fait plus frissonner. Batman Arkham Knight reste un excellent jeu avec une excellente durée de vie qui plaira à tous les fans même si on peut être un peu déçu par certains points. On va considérer cela comme un jeu efficace même si il est loin d'être parfait.

SUPPOS : 5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

[SPEEDTESTING] F1 2015 / PS4

Publié le par Dr Floyd

F1 2015
Support : PS4
Existe également sur XOne et PC
Editeur/Développeur : Codemasters
Sortie : 10 juillet 2015

[SPEEDTESTING] F1 2015 / PS4

Speedtesting après 3 courses de championnat

Testé avec le support de StarGames en Belgique

J'attendais les Maîtres du Code au tournant avec ce premier jeu de caisse sur "next-gen". Mais il y a Project CARS qui est passé par là il y a quelques semaines, même si c'est un touche à tout. Pour faire de la vraie F1, il faut un jeu dédié ! Le premier contact avec F1 2015 est mauvais : cinématiques pauvres, menus tristes, et premiers essais en piste décevants car le rendu graphique est très moyen, on dirait de la PS3 améliorée. Couleurs assez fades, décors très figés, effets de lumière/particules nettement inférieurs à Project CARS, idem pour la météo, c'est peu travaillé. Bon rassurez-vous la course est assez fluide (pas d'effet de flou à l'avant), mais on est loin des 60FPS espérés, et les replay eux sont en 30FPS (au mieux à vue d’œil), on va dire que ça passe car le rendu de ces replay fait assez "tv"... Bref, le nouveau moteur maison de Codemasters est loin d'être une bombe, et ça fait chier.

[SPEEDTESTING] F1 2015 / PS4

Niveau contenu l'essentiel est là : championnat, course, time trial, online, pas besoin de plus... sauf qu'on ne peut pas créer son pilote, un "vrai" nous est imposé. La difficulté est paramétrable, le réalisme de pilotage aussi, idem pour la durée de course. Cependant si vous choisissez une course "accélérée" (25%) il ne vous sera possible de faire qu'un seul tour de qualif’... Ce qui est ridicule. Si vous voulez plus, il faut passer à 50% de la course, mais là on se lance dans des courses de plus de 30 tours... Ca manque de souplesse et c'est au final un très gros défaut !

[SPEEDTESTING] F1 2015 / PS4

Cependant une fois digéré l'aspect visuel décevant, on va dire que ca passe. Les courses sont assez crédibles, l'immersion est bonne, et le gameplay efficace. On y croit. Cependant, c'est un style de jeux de caisse très très exigeant, il est à réserver aux fans du genre. C'est à dire que la course ne permet pas l'erreur (comme en vrai) : une sortie de piste, un mauvais contact, et c'est déjà fini pour la victoire finale.... Aussi faire 20, 30 ou 50 tours de piste à fond sans faire la moindre erreur nécessite une concentration de l'extrême... le casual abandonnera vite fait ! C'est un jeu sérieux, presque trop réaliste à la limite !

A noter que la voix off française du jeu est totalement INSUPPORTABLE, en décallage total avec ce sport.... Par contre les conseils en course dans le micro de la manette sont très utiles et immersifs. A savoir aussi que Je n'ai pas essayé le online, c'est le mal.

Voilà ce que je peux dire après 3 grands prix (à 50% de temps de course réel). Je susi épuisé mentalement et physiquement... trop de concentration, trop de crispation sur la manette. 3 courses en niveau intermédiaire, 2 abandons et une 19eme place... Suis-je nul ? Dois-je retourner jouer à Vroom sur Atari ST ???

Minimum syndical selon moi pour pour ce premier jeu de F1 sur la nouvelle génération : pas de folie dans la présentation, les modes de jeux, les options... le tout lié à une réalisation graphique de style PS3+. Mais l'essentiel est là : un gameplay et un réalisme de course très convaincants (accrochez-vous pour gagner un GP !). F1 2015 satisfera certainement les fans du genre, mais on espérait quand même plus.

SUPPOS : 4/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Yoshi's Woolly World / Wii U

Publié le par Dr Floyd

Yoshi's Woolly World
Support : Wii U
Editeur : Nintendo
Sortie : 24 juin 2015

[TEST] Yoshi's Woolly World / Wii U

Après un Kirby Wii U plutôt décevant (le jeu tout au stylet, non merci !), j'attendais avec appréhension ce nouveau Yoshi, surtout après la catastrophique version 3DS. Be afraid. Les yoshis eux aussi sont afraid : Le satané sorcier Kamek a foutu la merde, il a transformé tous les habitants du pays des Yoshis en... pelotes de laines ! Mais vous êtes un miraculé et allez partir à la rescousse de vos potes dans un monde entièrement laineux ! Alfonso Cuaron s'intéresse de près à ce scénario profond pour en faire un film.

Le level design est classique, des mondes avec sous-mondes à débloquer au fur et à mesure, pour un jeu de plateforme habituel qui ressemble d'ailleurs beaucoup au Kirby Adventure Wii sur de nombreux points. Yoshi peut sauter (et se maintenir un moment), gober et "pondre" des boules de neige, et tirer ces boules via un viseur à 180° pour dézinguer les ennemis ou débloquer des choses. La difficulté n'est pas importante mais la force du jeu réside dans ses passages secrets et dans la récupération des items (badges, fleurs, pelotes). Ainsi même si on peut finir le jeu assez rapidement (environ 40 niveaux) il faudra y revenir beaucoup pour délivrer tous les Yoshis et tout débloquer à 100%. A côté de ça il y aura aussi des niveaux spéciaux avec transformations de votre Yoshi, et des niveaux de boss où comme toujours il faudra étudier leur comportement.

[TEST] Yoshi's Woolly World / Wii U

Comme je le disais c’est donc un jeu de plateforme classique, mais complet et zen. Amateurs de "j'ai fini le jeu en 3h24mn et 12s" passez votre chemin, ce jeu n'est pas pour vous, tout l'intérêt ici est de gambader dans chaque niveau pour tout débloquer, ce qui plaira aux amateurs de "scoring" que nous sommes. Posseder toutes les fleurs, badges et pelotes necessitera de la recherche et du temps ! A noter qu'il est possible d'incarner ensuite chaque Yoshi délivré, mais qu'il est aussi possible d'y jouer en coop (avec n'importe quel type de manette), pour des parties familiales pleine de plaisir, vos enfants auront les yeux qui brillent ! Les AMiibos sont (hélas) de la parties, mais je m'en TAPE TOTALEMENT ! je ne veux même pas en parler.

[TEST] Yoshi's Woolly World / Wii U

Un gameplay génial, mais une réalisation toute aussi géniale ! C'est ultra fluide (de quoi rendre fou un gamer XOne), c'est hyper coloré, c'est beau, bien animé, le design est inventif, avec une direction artistique de haute volée. LittleBigPlanet chez Sony parait brouillon à coté de ce jeu ! Et que dire de la bande son magique, hyper travaillée, avec une mélodie entrainante pour chaque stage ! Que du bonheur ! Du grand Nintendo.

Jeu poétique et relaxant, ce Yoshi's Wooly World n'en est pas moins un fabuleux jeu de plateforme, complet, avec plein de bonus, secrets, et items "à collectionner". Il plaira aux gamers fan de BigN, il plaira à vos enfants, il plaira à tout le monde, sauf peut-être au public élevé à Call of Abruty et Assassin's Bide. Je leur conseille d'arrêter de lire Jeuxvideo.cong et de se payer une Wii U (même en fin de vie) pour découvrir ce qu'est un vrai jeu. Pas besoin de faire un test de deux kilomètres : achetez le jeu et jouez !

SUPPOS : 6/6


seal of quality

Publié dans TESTS

Partager cet article

[SPEEDTESTING] Wolfenstein: The Old Blood / PS4

Publié le par Dr Floyd

Wolfenstein : The Old Blood
Support : PS4

Existe également sur XOne et PC
Développeur : MachineGames
Editeur : Bathesda Softworks
Sortie :
5 mai 2015

[SPEEDTESTING] Wolfenstein: The Old Blood / PS4

Speedtesting après 4h de jeu

Rhaaaaa Wolfenstein : The New Order, quelle bouffée d’air frais bordel de sprite rotatif ! Un FPS à l’ancienne, avec une vraie barre de vie, avec une réalisation en 60FPS constant et avec une direction artistique soignée ! Gamopat d’Or 2014 totalement mérité ! Etonnant de voir débouler cette préquelle dès l’année suivante, qui en fait est plutôt un add-on… Mais bon à moins de 20€ et en boite, on se jette dessus sans réfléchir !

Vous jouez toujours le rôle de ce sacré Blazkowicz qui va s'infiltrer dans un endroit bien connu : le château de Wolfenstein, bah oui ! Ca se passe en 1946 toujours dans ce monde parallèle où le 3ème Reich a gagné la guerre. Add-on déguisé, nous retrouvons donc toutes les qualités du titre précédent : un FPS classique à l’ancienne, bien nerveux (la plupart du temps), avec barre de vie et kits médicaux, le tout utilisant un moteur 3D hyper fluide ! On retrouve cette possibilité de se la jouer vaguement Sam Le pêcheur ou Richard Gear Solid, mais moi je fonce dans le tas à la John Rambo !

[SPEEDTESTING] Wolfenstein: The Old Blood / PS4

Certes le jeu est à priori 2x plus court que l’ancien, mais il coute moins de 20€, donc pas de soucis. Ok c’est aussi beaucoup moins varié, mais moi rester dans ce château ça ne me dérange pas, c'est l'âme de cette licence. Seul réel reproche : la première heure de jeu, vraiment très chiante, où vous devrez passer votre temps à désactiver des robots de surveillance… non seulement c’est sans intérêt, et en plus c’est ridicule : l’interrupteur pour les désactiver se trouve dans les lieux qu’ils surveillent ! Après cette intro ratée, celui qui ne connait pas la licence pourrait décider rapidement que ce jeu est une bouse et le revendre aussitôt sur un coup de tête. Parfois j’ai du mal à comprendre les développeurs dans leurs choix….

Si vous aimez les FPS à l’ancienne et les réalisations soignées, ce Wolfenstein est fait pour vous ! On est tous d’accord, c’est un add-on déguisé, mais il coute moins de 20€, il est en boite, et est certainement aussi long que beaucoup de jeux 3x plus cher. « Un jeu comme on en fait plus » comme dirait papy Floyd !

SUPPOS : 5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Project CARS / PS4

Publié le par Dr Floyd

PROJECT CARS
Support : PS4

Existe également sur XOne et PC
Développeur : Slightly Mad Studios
Editeur : Bandai Namco
Sortie : 7 mai 2015

[TEST] Project CARS / PS4

Attendu comme un messie sur console, plusieurs fois reporté, voici enfin que Project CARS déboule après plusieurs années de développement. Un projet financé à la base par une communauté de joueurs et programmeurs, sans l’aide d’un gros éditeur, rien de tel pour bouleverser un marché sclérosé par le ridicule Gran Turismo et son jumeau Forza. J’avais vraiment hâte, n’ayant jamais trouvé mon bonheur en terme de simulation sur console… à part un correct Shift sur X360… tiens, des mêmes développeurs ;)

MAIS C’EST QUOI CETTE DAUBE !?

Choc au lancement du jeu : on nous offre la possibilité de faire une course pendant l'installation, sympa, mais l’expérience va tourner au cauchemar ! Framerate instable voire haché, bugs énormes d’affichage sur les replays, graphismes très moyens (choisir le désert du Qatar franchement !). Bon je continue quand même et j’essaye le truc original du jeu : le mode karting ! Et là pareil : graphismes quelconques lié à un gameplay déconcertant. Bon. J’ai franchement failli remettre en vente aussitôt le jeu sur internet et tomber en dépression vidéoludique, prêt à rebrancher ma Coleco pour jouer à Turbo.

[TEST] Project CARS / PS4

OUF !

Quelque chose m’échappe !? J’installe le patch correctif, je vais dans les menus baisser les paramètres visuels (j’enlève le filtre, et baisse les effets de lumière), et j’essaye une course charismatique : Laguna Seca avec une trentaine de bagnoles classiques en piste. Et là je suis rassuré, tout va mieux ! Sans pour autant constater de dégradation visuelle. Que s’est-il passé ? Circuit plus beau que celui du Qatar, bugs surement corrigés par le patch, paramétrages visuels modifiés, et gameplay plus classique à bord d’une BMW… C’est surement le cumul de ces changements qui font que ça va mieux. Aussi je me suis plus concentré sur la course&gameplay plutôt que de mater comme un malade les décors et la fluidité. Rassuré mais pas encore convaincu. Lançons-nous dans un mode carrière pour approfondir… Le mode carrière, le truc le plus chiant qui puisse exister sur Gran Turismo et Forza. Je ne connais rien de plus chiant en fait, à part un match de tennis à Roland Garros.

[TEST] Project CARS / PS4

MODE CARRIERE

Je décide de commencer au bas de l'échelle en pur bytos (que je suis) par une saison de karting… Mes difficultés du début ont disparues, je commence à maitriser l’engin et les sensations viennent. Un kart ça ne se pilote pas comme une bagnole de course... ni comme dans Mario kart ! Mais ce n’est pas pour ça que j’ai acheté le jeu, et dès la troisième saison, les contrats tombent et je commence à piloter des voitures de tourisme, puis de sport. Jamais je n’ai eu cette sensation de vivre une vraie carrière dans un jeu de course, là où dans Gran Turismo ou Forza on a l’impression d’enchainer toujours les mêmes courses sans le moindre but, à part pour débloquer des choses inutiles, ici ou vit une carrière représentée par un calendrier à cases façon NBA 2K. Et ici pas de permis à passer n’est ce pas ;) J'en suis à la saison 4 et je rêve d'arriver un jour au sommet, mais ça va être difficile, remporter une course est très difficile, et pour décrocher des contrats il faut se faire remarquer. Bref je m'éclate. De plus le jeu est très varié, débuts en karts, puis véhicules variés, contrats, courses avec départ arrêté ou lancé, essais, qualif, météo variable, heure de course, nb de concurrents, on y croit et on fait tout pour progresser le plus possible avant d’arriver au terme de notre carrière. Un conseil, n’utilisez jamais la possibilité de refaire une course perdue, assumez vos échecs ! Seul reproche, la présentation est un peu austère, pas du tout sexy, avec le syndrome The Witcher 3 : les textes trop petits pensés pour un gamer PC collé à l’écran.

[TEST] Project CARS / PS4

BEAU OU PAS BEAU ?

La déception visuelle du départ s’estompe assez vite. Certes ce n’est pas vraiment du 60FPS comme promis, ce n’est pas totalement stable, avec un peu de tearing parfois (très léger), et le plus gênant reste ce léger effet de flou sur les décors et véhicules surtout lors des défilements horizontaux et replay. Cependant comme je le disais plus haut on oublie tout ça en jouant. Et même si ce moteur graphique n’est pas propre comme celui d’un Forza 5, le niveau de détails, les effets de lumière à tomber par terre, les différentes vues, le nombre de bagnoles à l’écran (jusque 45), les courses très variées, les effets de pluie et de méteo dynamique incroyables (j'insiste là dessus), les reflets sur le capot (dingues, mais peut-être trop : effet miroir perturbant en vue capot !), et l’heure de course (pour différents rendus de lumière) font que finalement on se dit bah que c’est pas mal quand même. De plus en jouant nous ne sommes pas du tout gênés en fixant la route, c'est net et aussi précis qu’un jeu hyper fluide. Et puis franchement voir 45 bagnoles dans une course je peux vous assurer que c’est impressionnant.

[TEST] Project CARS / PS4

Y A-T-IL UNE I.A. POUR PILOTER LES BAGNOLES ?

On pouvait avoir peur… Gran Turismo propose l’IA la plus nulle jamais vue dans un jeu vidéo, à se demander si Jean Claude Vandamme n'aurait pas participer au code, sans compter que le jeu triche ! Forza ne fait pas beaucoup mieux… avec 16 voitures maxi… Alors vous imaginez avec 45 !!!??? Détrompez-vous ici c’est beaucoup mieux, les voitures ne sont pas réglées comme des robots, elles tentent des choses, pas de triche, et pas question de foncer dans le tas dans un virage pour rattraper votre retard (vous connaissez la technique vous aussi ?), ça ne fonctionne pas, surtout avec la gestion des dégâts bien réelle. Bref, lors des qualif il va falloir assurer, car on ne remonte pas 30 places ou plus dans une course !!!! Après il y aura une phase de réglage de la difficulté, perso je suis sur du 70%, à vous de juger.

[TEST] Project CARS / PS4

REALISME DE COURSE ?

Je ne suis pas pilote ni même spécialiste du genre, mais j'ai beaucoup jouer aux jeux de caisses (dont Enduro sur Atari 2600, une référence non ?), et je me rend bien compte que le comportement des voitures est très crédible, bien plus que celui des deux concurrents (dont j’en ai marre de citer le nom)… Bien plus aussi que la récente daube intersidérale Drive Club et ses murs invisibles ! Ca se rapproche plus de SHIFT (X360/PS3) des mêmes auteurs en plus poussé. Impossible de jouer en « mode arcade » ou de faire n’importe quoi, sorties de piste, accidents, perte de temps, voire casse moteur assurés ! Bref, apprendre à maitriser chaque véhicule, sang-froid savoir garder et patience, trois éléments essentiels pour ce jeu.

[TEST] Project CARS / PS4

COMPLET DE CHEZ COMPLET

Si les graphismes paramètrables me gênent un peu (ça fait vraiment trop jeu pensé PC, c'est ridicule sur console), on peut dire que tout ce qui est proposé est génial : outre le mode carrière réel à gérer (avec réglages de vos voitures pour les maniaques), le mode « course unique » est tout aussi génial : un mode où vous faites ce que vous voulez : choix circuit, essais ou pas, qualifs ou pas, nombre d’adversaires, difficulté, durée de course, dégâts ou pas, heure, météo dynamique, nombre d’adversaires, contrôles... c’est une boite à outils. Le mode tim- trial est aussi le meilleur que j’ai jamais vu, pour une simple raison : on nous impose quelques voitures par circuit, pas de paramètrages moteur, pneu, etc… ce qui fait que c’est très motivant, on essaye tout de suite de rentrer dans le jeu du meilleur temps possible pour monter dans les classements, avec plusieurs type de ghosts possibles, un jeu dans le jeu. Je n’ai pas encore essayé le mode online et les épreuves communautaires cependant. Un nombre de voitures suffisant, un bon nombre de circuits (malgré beaucoup de variantes, et le manque d'ovales), et des modes de jeux réussis, voilà qui est bien.

[TEST] Project CARS / PS4

UNE PURE REUSSITE… ENFIN PRESQUE

Ce qui me plait le plus par rapport à un Gran Turismo ou Forza c’est que ce n’est pas un jeu de kéké qui est juste là pour impressionner le joueur via des masses de déblocages et bagnoles. Ici pas besoin de 1400 voitures, ici on joue à un vrai jeu de caisse et on ne s’ennuie jamais. On vit une carrière, ou alors on joue comme on veut, le tout avec une vraie IA, une vraie sensation de conduite, et avec jusque 45 voitures à l'écran. Mes reproches : une présentation pensée PC (donc austère) et un jeu non optimisé (toujours façon PC) avec surement encore quelques améliorations visuelles à apporter. A noter que beaucoup déconseillent vivement la version Xbox One qui serait visuellement catastrophique (avec beaucoup de tearing), et que la version PC n'est pas tellement plus réussie que le version PS4, présentant les mêmes imperfections visuelles.

Project CARS m’a fait peur la première heure de jeu, mais une fois rentré dans le jeu on ne décroche plus ! Si la réalisation n’est pas exceptionnelle (juste bonne) et si le jeu a été pensé PC (textes, ergonomie, présentation, manque de finition), il faut bien dire que nous tenons la ENFIN la toute première vraie simulation de course sur console de salon. Le gameplay est fabuleux, l’immersion en mode carrière excellente, le mode « solo » paramétrable à souhait, et le time trial très prenant, tout cela avec une IA de bon niveau et avec 45 bagnoles en course. Un jeu à jouer durant des années sur PS4, le meilleur jeu de simulation auto de tous les temps sur console.

SUPPOS : 5,5/6


seal of quality

Publié dans TESTS

Partager cet article

[SPEEDTESTING] The Witcher III: Wild Hunt / PS4

Publié le par Dr Floyd

The Witcher 3: Wild Hunt
Support : Playstation 4

Existe également sur Xbox One et PC
Développeur : CD Projekt RED
Editeur : Bandai Namco
Année : 19 mai 2015

Avis après 7h de jeu

[SPEEDTESTING] The Witcher III: Wild Hunt / PS4

The Witcher 3, peut-être le jeu le plu attendu de 2015, surtout après ce début d’année catastrophique où le seul jeu correct sur console de kéké, Bloodborne, est réservé aux maniaco-dépressifs du gameplay. Qu’en est-il réellement ? Voici mon point de vue après 7h de jeu en une semaine… bah oui merde bordel, j’ai une vie, je ne suis pas Sud-Coréen !

Première chose, bravo pour le packaging « à l'ancienne ». Même sur la version du pauvre la boite est bien remplie : un CD bonus avec la bande son, des notices, une superbe carte comme dans GTA, et les dév' qui se vantent que plein de DLC gratos vont débouler. Bon, ça commence plutôt bien, il ne manque qu’un poster de Maria Whitakker à poil.

Je passe rapidos sur le scénario (car c'est à vous de le découvrir, et puis c'est un test rapide bordel de sprite). Sachez simplement que vous jouez l'inénarrable Gerarld de Riv, profession Sorceleur, un gars qui respire la joie de vivre. Sorceleur est un métier qui vous offre certains avantages (comme tomber les gonzesses) mais qui vous fait trainer une sale réputation. Un sorceleur lâché dans un open world plutôt grandiose, avec une map surement encore plus grande que les deux derniers Elder Scroll. En gros Witcher 3 c’est le GTA médiéval, bien plus accès sur la nature donc. Au début il va rechercher sa greluche, puis sa fille, dans un scénario qui semble monter en puissance au fil des heures, et avec des décisions à prendre qui semblent vraiment influer sur le scénario.

[SPEEDTESTING] The Witcher III: Wild Hunt / PS4

Même si c’est un RPG, tout se joue à la façon d’un TPS banal : marche, course, sauts, 2 boutons pour les frappes, esquives, rouler-bouler, les gâchettes pour les sélections de sorts, et un menu où vous pourrez trier votre bordel, fabriquer des sorts et consulter la carte. On reprochera tout de suite au jeu ses textes trop petits (un réel problème pour les vieux !) et sa gestion des objets un peu pénible. Tout ceci me fait penser que ce jeu a été pensé « PC » par des développeurs geeks collés à l’écran, souris à la main. Ca ne respire pas trop le jeu console.

Techniquement, open-world oblige, c’est bourré de bugs… certains pouvant même vraiment vous bloquer totalement. Ca respire le jeu non fignolé car il y en a vraiment beaucoup, beaucoup plus que dans un GTA 5 par exemple. Nul doute que les patchs vont petit à petit en corriger de nombreux, mais c’est assez honteux… mais tellement habituel hélas. Sinon c’est bien foutu, le framerate n’est pas terrible mais suffisant et très stable, sauf quelque fois en intérieur. Je reproche juste un gameplay trop imprécis (façon anciens GTA) qui agace l’aigri que je suis. J’avoue que pour certains combats il suffit de faire n’importe quoi avec les boutons… Ca marche aussi bien ;) Si c’était un jeu d’action pure il serait descendu. Mais bon, ici c’est avant tout un grand jeu d’aventure et de rôle, dans un monde fourmillant de détails, et plutôt qu'être un as du joystick, il faudra avant tout savoir gérer ses capacités et son équipement. A savoir que la difficulté est paramètrable (mais ne surtout pas jouer en facile).

[SPEEDTESTING] The Witcher III: Wild Hunt / PS4[SPEEDTESTING] The Witcher III: Wild Hunt / PS4

Alors ok c’est beau, détaillé, mais pas du tout photo-réaliste, le framerate un poil trop bas gâchant un peu la précision dans le gameplay mais aussi le plaisir des yeux. Mais ne boudons pas notre plaisir, c’est le plus beau open-world axé sur la nature jamais vu, très cohérent et crédible. Mais plus du tout de claque graphique comme à l’époque de Elder Scroll 4, c’est juste dans la continuité on va dire.

A vous de suivre la quête principale, très orientée (mais offrant des variantes en fonction de vos décisions), avec des petits "cailloux" sur la map que vous n’avez qu’à suivre bêtement, où alors de vous perdre sur la map à tout explorer (important parfois pour améliorer vos compétences). En gros j’ai l’impression de jouer à un Elder Scroll vu à la 3eme personne, et avec une mise en scène plus poussée. Mais je continue à préférer l’ambiance de Elder Scroll Skyrim qui est aussi plus immersif avec sa vue FPS. Question de goûts et de couleurs.

The Witcher 3 est une bombe vidéoludique pour tout fan de RPG mature occidental. Il est quand même un peu gâché selon moi par une impression globale d’avoir affaire à un jeu PC, avec ses textes à l’écran que même l’œil bionique de Steve Austin aurait du mal à lire, avec son habillage peu sexy, et avec une impression globale de manque d’optimisation (sans compter les bugs). Plutôt incontournable malgré tout, vous allez en avoir pour votre argent et louper vos examens ou perdre votre femme.

SUPPOS : 5,5/6

seal of quality

Publié dans TESTS

Partager cet article

[PREMIERES IMPRESSIONS] The Witcher 3: Wild Hunt / PS4

Publié le par Vavalboss

The Witcher 3: Wild Hunt
Support : Playstation 4

Existe également sur Xbox One et PC
Développeur : CD Projekt RED
Editeur : Bandai Namco
Année : 2015

[PREMIERES IMPRESSIONS] The Witcher 3: Wild Hunt / PS4

Après moult reports et une attente interminable, le dernier bébé de CD Projeck Red est enfin disponible dans le bac. Bénéficiant de critiques dithyrambiques et d’une communication bien rodée, The Witcher 3 : Wild Hunt s’annonce comme l’un des titres majeurs de 2015. Voici quelques impressions à chaud après 2h30 de jeu.

Depuis quelques temps maintenant, la nature purement physique des jeux next gen est d’une pauvreté affligeante. Une notice réduite à un bout de papier misérable et, éventuellement, quelques pubs composent désormais l’unique contenu des boîtiers. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai ouvert ma galette fraîchement acquise chez mon revendeur du coin hier soir. Un CD regroupant l’intégralité de la bande son du jeu, une superbe carte en papier cartonné, des autocollants, un petit livret résumant l’univers de la saga, une vraie notice et un petit mot doux des développeurs. Ca respire la passion et le respect, d’autant plus qu’il s’agit de la version "basique" vendue 60 euros. Chapeau bas !

[PREMIERES IMPRESSIONS] The Witcher 3: Wild Hunt / PS4[PREMIERES IMPRESSIONS] The Witcher 3: Wild Hunt / PS4

Vous voilà donc plongé dans le monde sombre et torturé des royaumes du Nord. Passé une superbe cinématique d’introduction (je pèse mes mots), vous prenez le contrôle de Geralt de Riv, sorceleur de son état. Vous devrez, avant toute chose, passer par un tutoriel facultatif (que je conseil de faire) qui posera les bases du gameplay. Vous y apprendrez à courir, à sauter mais, surtout, à combattre. Entre parades, coups rapides ou forts (et donc plus lents), utilisation des deux épées, esquives, roulades, pouvoirs magiques et utilisation des objets, vous aurez de quoi faire. Exit les mouvements bizarres et ennuyeux du premier, nous sommes ici face à une jouabilité nerveuse qui saura ravir les amateurs de joutes sanguinolentes. CD Projekt Red a bien bossé son sujet, ça fait plaisir. Notons toutefois quelques bugs relatifs au cheval, qui se bloque parfois dans certains éléments du décor. En parlant de votre monture, cette dernière a une jauge d’endurance limitée et pourra paniquer si elle reste trop longtemps à proximité des monstres peuplant les royaumes du Nord.

Le gameplay semble donc d’une richesse bienvenue, d’autant plus que le crafting est vraiment poussé. Alchimie, objets à récolter, création d’armures et armes, il y a vraiment de quoi façonner un personnage personnalisé de la tête au pied. J’ai changé mes deux armes principales au bout d’une heure et demie de jeu, c’est dire! Sont également présents les points de voyages rapides, caractérisé par des panneaux. L’inventaire et l’arbre des compétences sont, quant à eux, assez fouillis. On s’y habitue, mais ça reste un peu dommage de ne pas avoir une interface un peu plus claire. J'ai eu l'occasion de me frotter à une partie de Gwynt, jeu de carte plutôt intéressant et assez tactique. Enfin, les dialogues répondent toujours présents en vous pourrez influer sur l'histoire en fonction de vos choix. Il sera également possible d'influencer votre interlocuteur grâce à vos pouvoirs magiques.

[PREMIERES IMPRESSIONS] The Witcher 3: Wild Hunt / PS4

Attardons-nous maintenant sur l’un des points les plus importants du jeu : la qualité graphique et la cohérence artistique. Je vous rassure tout de suite, The Witcher 3: Wild Hunt va vous mettre une claque monumentale! L’univers est d’une beauté et d’une richesse incroyable. Les lieux ont été soigneusement travaillés, les PNJ vaquent à leurs occupations avec réalisme, l’ambiance générale est formidable et la météo est fidèlement retranscrite, le tout avec des temps de chargement réduis à peau de chagrin. Quel plaisir de parcourir ces vertes contrées et autres marécages au gré du mouvement des arbres, balayés par la tempête qui approche et les monstres qui les peuplent. Dès le début, on sent que l’on va faire face à une expérience de jeu inoubliable tant le travail abattu par les développeurs force le respect. Notons également des fonds sonores parfaitement orchestrés qui sauront ravir vos oreilles de joueurs invétérés et un bestiaire qui s’annonce dantesque (loups, faucons, spectres, monstres marécageux, chiens errants, etc.). The Witcher 3 est bien la démonstration technique attendue.

[PREMIERES IMPRESSIONS] The Witcher 3: Wild Hunt / PS4

Enfin, du côté des quêtes, le système n’a pas vraiment changé. Il y a bien sûr l’histoire principale, qu’il conviendra de suivre pour faire avancer le jeu. Vous pourrez également débloquer des quêtes annexes en récupérant les contrats affichés sur des panneaux ou en explorant l’univers afin d'y rencontrer certains PNJ clés. Là encore, ces missions secondaires ne se veulent pas linéaires, et proposent des objectifs variés tout en racontant une petite histoire à part entière. Exit donc les quêtes « codex » à la noix qui n’ont aucun intérêt. Ici, tout a été mis en œuvre afin de vous donner un maximum de plaisir, d’autant plus que les PNJ ont un sacré charisme. L'univers regorge également de "points d'intérêt" qu'il sera possible de rejoindre afin de débloquer compétences et objets rares.

Il y a tellement à dire après ce premier contact avec The Witcher 3: Wild Hunt. Le titre est superbe, le gameplay est bien plus nerveux que par le passé, l’univers proposé est d’une richesse incroyable, les quêtes s’avèrent intéressantes dès le départ et l’immersion qui se dégage des royaumes du Nord est palpable. C’est donc avec enthousiasme que je débute cette aventure, qui s’annonce comme la plus marquante de l’année.

Publié dans TESTS

Partager cet article

[SPEEDTESTING] Project CARS / PS4

Publié le par L@ndo / Frank Debrin

Project Cars
Support : PS4
Existe également sur Xbox One et PC
Editeur : BANDAI/NAMCO
Développeur : SLIGHTLYMAD
Sortie : 7 Mai 2015

[SPEEDTESTING] Project CARS / PS4

Speedtesting de 4 heures

Jeu de simulation automobile attendu par un grand nombre de possesseur de console nextgen et PC le jeu tient ses promesses. Graphiquement agréable mais sans être époustouflant nom plus, le jeu transpose bien la réalité de l’environnement des circuits automobiles (un peu vide). Quand à l'IA elle paraît plutôt bien gérée.
On y trouve un grand nombre de voitures allant du Karting aux prototypes en passant par les routières sportives et le formules 1. On y retrouve mêmes certaines voitures mythiques comme la Renault Alpine de 1978. Coté circuits on est bien servi aussi (36).

Plusieurs modes sont disponibles : carrière, week-end, et essai. On y trouve également la possibilité de jouer en ligne en partie publique ou en partie privée que l'on peu également créer. Coté options et paramétrages, on peut régler énormément de choses (effets de vitesse, l'emplacement de l'ATH,...) ainsi que pour la partie mécanique de la voiture. Il n'y a rien à dire, on est dans un jeu de simulation.

Pour moi le bémol principal reste le manque d'explications pour certains modes et options ainsi que le manque d'un coté histoire. Si vous êtes à la recherche d'un jeu de simulation de courses project cars est le jeu qu'il vous faut. Pour ma part je suis content du titre même si je m'attendait à un jeu un peu plus vivant.

SUPPOS : 4,5/6

L@ndo

[SPEEDTESTING] Project CARS / PS4

Globalement je suis de l'avis de L@ndo mais je serais un peu plus généreux sur les suppos car au bout de 4-5h de jeu environ je lui trouve un potentiel énorme en terme de durée de vie solo et multi et surtout de plaisir de jeu. Après il faut voir sur plus de temps si il ne lasse pas mais j'en doute. Les sensations de conduite sont hyper réalistes, les adversaires (une fois qu'on a trouvé le bon pourcentage d'agressivité soit 70% à mon niveau environ) ont un comportement pas trop scripté (hormis quelques kamikazes parfois il faut le reconnaitre).

Techniquement j'ai remarqué des soucis de framerate quand tu as des dizaines de voitures à l'écran quand même (carambolages XXL...) et les graphismes sont en deçà de ce que j'attendais. Mais la conduite est tellement prenante que je ne pense pas trop à admirer les décors...

L@ndo a aussi raison de faire remarquer le manque d'explications pour certains modes, je rajouterai que les réglages mécaniques sont tellement poussés que lorsqu'on ne s'y connait pas énormément dans ce domaine on laisse tout par défaut (à moins de se lancer dans des essais qui dureraient des heures et des heures pour chaque réglage, mais il y en a qui aiment et le feront je suis sur !). En gros c'est le genre de jeu qui nous fait regretter les notices, un bon pavé aurait aidé beaucoup de joueurs !

SUPPOS : 5,5/6

Frank Debrin

Publié dans TESTS, UNE

Partager cet article