1035 articles avec tests

[TEST] Beat the Beat Rhythm Paradise / Nintendo Wii

Publié le par Dr Floyd

BEAT THE BEAT RHYTHM PARADISE
Support : Wii
Éditeur/Développeur : Nintendo
Sortie : 6 juillet 2012

beat-the-beat-box.jpg

Véritable petite surprise sur Nintendo DS, Rhythm Paradise a su s'imposer comme le meilleur jeu de rythme musical sur console, ceci malgré son aspect "flash" hyper dépouillé. J'étais franchement curieux de tester cette version Wii fraîchement débarquée qui pourrait s'avérer géniale lors de soirées "apéro".

Et le concept est ici 100% identique à la version DS avec 50 mini-jeux, ou défis, hyper faciles à jouer.... mais hyper difficiles à maîtriser car il faut avoir le bon tempo ! Car maîtrise, tu dois avoir Luke ! Tout est question de concentration sur ce jeu. Les épreuves sont en fait toutes plus débiles les unes que les autres, mais c'est justement ça qui est génial : concentration extrême et bonne humeur permanente, c'est le savant mélange proposé par Nintendo.

beat-the-beat-001.jpg

beat-the-beat-002.jpg

Difficile d'expliquer le gameplay basé sur le tempo, et en même temps très simple, c'est encore plus facile que sur DS : tout se joue uniquement avec 2 boutons, A et B ! Il y a un mini-tuto à chaque épreuve (que l'on peut aussitôt zapper). Vous pouvez aller jusqu'au bout de chaque épreuve, sauf qu'il faudra obtenir le score adéquat pour passer à la suivante. Le jeu est jouable à deux en compet' et en coop', pour des parties très fun ! Une fois que les 50 jeux seront débloqués de nouveaux bonus feront leur apparition. C'est un vrai jeu de scoring car le but sera d'obtenir le score parfait (pas une chose aisée !) et on y revient donc souvent... On s'acharne même !

beat-the-beat-003.jpg

beat-the-beat-004.jpg

Le design est épuré à son maximum, façon WarioWare. Et c'est efficace, on se concentre sur les défis en oubliant totalement l'aspect graphique.... mais les animations burlesques à l'écran font tout pour vous déconcentrer. La bande son est assez géniale et délirante (heureusement, c'est l'aspect n°1 du jeu !). A noter que vous pouvez y jouer en anglais ou en Japonais, mais pas en français, et je pense que pour ce type de jeu il vaut mieux, cela aurait été un massacre ;) Je vous conseille d'ailleurs le groupe Japonais Tsunku !

Je ne suis pas fan de jeux de rythmes, mais il faut bien avouer que ce Beat the Beat est absolument addictif et drôle ! Le concept est "con" mais c'est une drogue. Dans le genre WarioWare, c'est un jeu vidéo vraiment à part mais qui a totalement sa place dans votre ludothèque Wii ! La console n'est pas encore morte.

SUPPOS : 5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

[SPEEDTESTING] Cave Story 3D / 3DS

Publié le par Dr Floyd

CAVE STORY 3D
Support : 3DS
Adapté de la version PC
Éditeur : Nicalis
Développeur : Pixel
Sortie : 11 novembre 2011

cave-storu-3DS.jpg

Speedtesting de 40mn avec le support de Gamoniac


Petite perle du jeu de plateforme indépendant et gratuit sur PC, Cave Story a été adapté discrètement sur 3DS... avec 7 ans de retard ! Miam, du jeu de plateforme rétro sur 3DS, voilà qui s'annonçait bien...

Cave Story sur PC est l'oeuvre d'un seul homme, Daisuke Amaya, qu'il a développé sur son temps libre durant 5 années. Nous avons affaire à un jeu de plateforme bien rétro dans son concept qui s'inspire quelque part de Metroid et Castlevania. Cristaux à récupérer, ennemis, armes, exploration... le tout avec une difficulté old-school. Sympa, sauf qu'aujourd'hui ce remake aux graphismes relookés a vraiment du mal à me séduire ! Pourquoi ?

cave-story-3DS-002.jpg

En fait le mélange 2D-3D de cette version est visuellement très discutable, c'est fade, voire moche parfois. Mais pourquoi un tel changement ? Pour séduire les casuals ??? De plus, et c'est là que c'est grave, ce style graphique génère des problèmes de gameplay : difficile de bien apprécier le positionnement des plateformes, ce qui, avouons-le, est problématique pour ce style de jeu assez difficile ! Et au final on paye assez cher un jeu moins bien que l'original qui est gratos !!!!

Jeu de plateforme mal adapté en pseudo 3D sur 3DS, Cave Story ne présenté guère d'intérêt sur la portable de Nintendo. Si ce n'est pas encore fait, téléchargez le jeu sur PC.

SUPPOS : 2/6
suppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Project Zero 2 Wii Edition

Publié le par Dr Floyd

PROJECT ZERO 2 - Wii EDITION
Support : Wii
Adapté de la version PS2
Éditeur : Nintendo
Développeur : Grasshopper Manufacture
Sortie : 29 juin 2012

project-zero-2-wii.jpg

Étonnant de voir débouler Project Zero 2 sur une Wii en fin de vie, d'autant que la version Jap' est sortie en 2008 (voir le test), et que le genre n'est pas adapté à un public de masse de plus en plus casual sur ce support. Mais c'est sympa de pouvoir profiter encore un peu de sa Wii avec un classique du survival horror... même si ce jeu a 8 ans (sorti en 2004 sur PS2) !

Deux soeurs jumelles perdues dans un bois, un village hanté... le décor est planté. Classique, mais il faut dire que le scénario est bien amené, et que l'on plonge avec délice, ou plutôt avec angoisse, dans cette ambiance assez oppressante. Et rassurez-vous, pas besoin d'avoir joué au premier, le scénario est totalement indépendant. Je ne sais pas pourquoi, mais l'horreur japonaise est la seule qui me fasse réellement flipper (à tel point que je n'ai par exemple jamais pu regarder Ring en entier !). Rassurez vous, ici, j'ai été courageux même si tous les codes du cinéma d'horreur asiatique sont présents !

project-zero-2-001.jpg

Le gameplay n'était pas le point fort de la version PS2 avec des déplacements un peu agaçants. Ce n'est hélas pas non plus le point fort du jeu sur Wii avec le duo Wiifiote-ChuckNorris qui ne fait pas de miracles (comme d'habitude)... Il faudra s'habituer aux problèmes de caméra, et à secouer la Wiimote comme un attardé pour se défaire de l'emprise d'un fantôme (soupirs). Le jeu est sinon 100% identique, on retrouve ce scénario captivant, avec bien sur le fameux appareil photo qui fait fuir les fantômes (à vous de réussir vos cadrages), sympa et original, même si ce concept reste un peu tordu. Seul changement les petites fillettes innocentes se sont étrangement transformées en adolescentes moins charismatiques. Étrange décision.

project-zero-2-002.jpg

Bruits angoissants, musiques flippantes... l'ambiance sonore est vraiment très travaillée. Graphiquement, c'est un peu au dessus de la version PS2 (il me semble), avec toujours ces très bons effets visuels : les spectres, l'image granuleuse... rien cependant de bien transcendant en 2012. Le problème ce sont les changements d'angle de vue et les passages difficiles à repérer, c'est assez énervant de se retrouver coincé à cherché comment avancer. La map sera quasi indispensable.

project-zero-2-003.jpg

Vous l'aurez compris, dans ce jeu tout est basé sur l'ambiance, et de ce point de vue c'est très réussi. La durée de vie est correcte, d'autant qu'il y a plusieurs fins possibles, et un mode inédit "maison hantée" fait son apparition pour quelques épreuves bonus... des sortes de mini-jeux peu intéressants, présentant quand même l'avantage de pouvoir faire intervenir un second joueur.

Project Zero 2 est un classique du jeu vidéo d'horreur. Si vous cherchez un jeu mature, qui fait peur, sur Wii, avant de passer à la Wii Huhu en fin d'année, n'hésitez pas, c'est du tout bon, malgré ses défauts de maniabilité et de caméra. Indispensable dans une collection de jeux Wii.

SUPPOS : 4,5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST FLASH] Metal Gear Solid HD Collection / PS Vita

Publié le par Dr Floyd

METAL GEAR SOLID HD COLLECTION
Support : PS Vita
Existe également sur PS3 et X360
Éditeur / Développeur : Konami
Sortie : 28 juin 2012

MGS-HD-PS-VITA.jpg

Je n'ai jamais été fan de Richard Gear Solid, et son gameplay balais dans le postérieur. Mais bon, pour certains cette licence est culte et je vais donc me forcer d'être le plus objectif possible pour le test flash de cette compilation événement... ou plutôt pour un aperçu, car tout le monde connaît ces jeux, et ici la reproduction est identique à 99%.

Une compilation évènement certes, mais de seulement 2 titres : MGS2 et MGS3 ! Metal Gear Solid Peace Walker, présent sur la version de salon, disparaît ici... Certes ce dernier n'est pas un épisode majeur de la série mais il aurait pu être remplacé par le plus mythique jeu de la série : le premier Metal Gear Solid de la Playstation 1. La logique aurait voulu de toute façon que cette compilation regroupe les 3 premiers épisodes. Et le truc à savoir c'est que Peace Walker est vendu en même temps en déma sur PSN... Vous avez tout compris huhu.

MGS-2-PS-VITA.jpg

Metal Gear Solid est une licence bourrée de défauts (gameplay rigide, gestion des boutons tordue, blabla en mode texte agaçant..), et bien sachez que c'est exactement la même chose ici, car les jeux sont totalement identiques, exception faite d'un lissage HD et de quelques fonctions tactiles. On retrouve également sur MGS3 les deux opus originaux sortis sur MSX, bonne nouvelle pour les retrogamers n'ayant jamais touché à ces jeux ancestraux. Bref, c'est quand même le minimum syndical qui est proposé ici, mais bon l'intérêt est surtout pour les fans de revivre leurs sensations du début des années 2000 sur la toute nouvelle PS Vita... et puis c'est aussi une compil' de collection.

MGS3-PS-VITA.jpg

Pas la peine donc de s'attarder sur la réalisation, totalement identique à la PS2, jusqu'au framerate. Ni sur la mise en scène (encore remarquable en 2012), ni sur le gameplay, très agaçant sur le 2, un peu plus sympa sur le 3 (caméra libre). Les combinaisons de touches sont les mêmes, toujours aussi frustrantes, Konami ne s'accordant qu'un petit écart avec l'accès aux options via le tactile.

Cette compilation propose vraiment le minimum syndical (Peace Walker retiré, et pourquoi l'absence de MGS1 bordel de sprite !?). Mais les fans heureux possesseurs d'une PS Vita auront bien du mal à résister, et peut-être aussi de jeunes gamers qui auraient envie de découvrir cette série culte.


SUPPOS : 3/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] DIRT Showdown / Xbox 360

Publié le par Dr Floyd

DIRT SHOWDOWN
Support : Xbox 360
Éditeur/Développeur : Codemasters
Sortie : 24 mai 2012

dirt-showdown-boite.jpg

Testé avec le support de RueduCommerce


Après des débuts difficiles en 2007 on peut aujourd'hui considérer DIRT 2 et 3 comme deux des meilleurs jeux de caisse jamais sortis sur cette génération. Et les Maîtres du Code ne comptent pas s'arrêter là en nous pondant rapidement (trop ?) une nouvelle version qui cette année s'écarte un peu de la ligne de conduite, car 100% arcade, dans le style Destruction Derby. Ça tombe bien, je suis fanatique de ce jeu cultissime.

Codemasters nous propose des menus de jeu très travaillés comme toujours, cette année style affiche de Ben Hur ! Au programme un habituel mode carrière (le Showdown Tour), sur 4 niveaux de difficultés, avec des tas d'épreuves à débloquer une par une. Des épreuves assez variées qui incluent en plus des courses classiques :

dirt-showdown-001.png

Rampage
Un mode arène façon Destruction Derby ! Le but est donc de détruire tous les véhicules adverses dans une arène. On se souvient (tous ?) de Destruction Derby en 1995, une petite révolution vidéoludique ! Je n'ai pas été convaincu ici, on s'amuse peu, je préfère de loin le mode Arène de Flatout Ultimate Carnage, plus percutant.

Eliminator
Un mode classique, le dernier est éliminé toutes les 15 secondes.

Hoonogan
ici il faut réaliser des figures de style façon Gymkhana dans DIRT 2, je ne suis pas fan.

Hard target
Détruire la voiture d'un pilote en particulier, booof.

Ensuite le mode Joyride vous permettra de vous entraîner à faire plein de galipettes et à débloquer des bonus, sans oublier le mode online (avec ce fichu Pass Online, grrrr) qui semble assez complet avec 8 joueurs en même temps, comparaison de stats et plein de trucs inutiles comme poster sa course sur Youtube... Avouez que c'est votre rêve d'aller mater des centaines de courses DIRT SHOWDOWN sur internet... Vous n'avez rien d'autre à faire dans votre vie. Enfin c'est toujours plus passionnant qu'un match de l'Equipe de France de foot.

dirt-showdown-002.png

Bon je être très clair sur le gameplay : il a été très largement simplifié pour devenir 100% arcade. Pourquoi pas. En gros on peut foncer comme un malade (avec un coup de boost de temps en temps) sans presque jamais freiner, et vous allez avaler des virages sans le moindre problème ! Heureusement les nombreux carambolages (surtout sur les circuits croisés) et les rampes donnent du piment au jeu. Mais je trouve malgré tout l'ensemble un poil ennuyeux car trop simple, avec peu de véhicules en course (8) et puis surtout il y a un énorme défaut : les dégâts (assez bien représentés) n'ont aucune influence sur le comportement de la voiture, et c'est quand même embêtant, même pour un jeu d'arcade. Passons à l'aspect technique, un détail important dans un jeu de caisses.

dirt-showdown-004.png

Et on ne peut s'empêcher d'être un peu déçu du rendu final. Codemasters renoue avec les couleurs un peu trop chaudes de son moteur graphique, avec surcharge de couleurs jaunâtres, lié à une légère sensation de mollesse de l'ensemble, due semble t-il à un framerate un peu en fainéant. L'ensemble manque de punch, et c'est un peu gênant dans ce style de jeu. On notera des accès disques assez rapides et bien cachés, l'absence de vue intérieure (aie) et une bonne finition de l'ensemble. Donc c'est un jeu sympa, mais qui ne restera pas dans les annales videoludiques.

dirt-showdown-005.png

DIRT Showdown est une petite déception : la conduite est 100% arcade, et même trop. Et Codemasters n'est pas allé jusqu'au bout du concept pour en faire la référence du genre 'Destruction Derby' : manque de véhicules en course, un peu mou, dégâts juste visuels, et réalisation graphique un peu décevante même si il y a beaucoup de détails. Dommage, mais quand même un bon petit jeu de caisses arcade.

SUPPOS : 3,5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Starhawk / PS3

Publié le par Dr Floyd

STARHAWK
Support : PS3
Éditeur : Sony
Développeur : Lightbox Interactive
Sortie : 11 mai 2012
Site officiel du jeu

starhawk-gamopat.jpg

A priori une "fausse" suite à Warhawk ça ne me disait franchement rien. Mais un jeu vidéo dans un univers westerno-futuriste pour revivre la ruée vers l'or, ici remplacée par de l'énergie, voilà un thème qui me branche vraiment ! Il était une fois dans l'Ouest d'une colonie spatiale...

Comme pour Warhawk cette version spatiale est orientée vers le multijoueurs, sauf qu'ici le jeu propose un véritable mode solo, oui pour toi le nerd solitaire, ouf ! Ce qui va me permettre de découvrir le gameplay bien tranquillement entre deux émissions de Question pour un Champion, car moi, vieux gamer des années 80, le multi d'entrée ça me stresse. Bon. Nous avons donc affaire à un jeu de shoot à la troisième personne, lié à la conduite de véhicules et aussi à un aspect tactique assez développé (tower defense, construction de bâtiments).

starhawk-001.png

Le scénario est présenté sous forme de comics, pas trop de blabla, et pour cause... Vous êtes un chasseur de prime de l'espaaaace envoyé sur une planète pour défendre les colons et les sources d'énergie convoitées par des humains mutants, les Outcasts. Ce sont les vilains méchants de l'histoire. Rien de bien original comme vous pouvez le constater ! Passons directement à l'action.

starhawk-002.png

Et c'est l'occasion de tester vos armes et véhicules dans un monde semi-ouvert très sympa ! Pas vraiment de couloirs, on peut se balader comme on veut dans un espace assez étendu. De plus vos véhicules sont plutôt géniaux : jetpacks, hoverbikes (motos aéroglissantes), buggys, tanks, méchas (qui se transforment en vaisseaux) ! On passe ainsi du TPS, au combats aérien dans les canyons, au combat spatial ! Assez épique ! On fait bien mumuse !

Pour avoir accès à tous ces jouets il faudra récupérer de l'énergie qui vous permettra de construire différents ateliers.... C'est là qu'on est un peu surpris : ces bâtiments tombent instantanément du ciel ! Je vous jure que la première fois on en reste bouche bée. Ça fait quand même un peu tache dans un jeu quand même orienté action ! Vous pouvez aussi faire apparaître comme par magie des murs de protection, des tourelles, des bunkers, etc... ce qui ne sera pas de trop face aux hordes ennemies qui vont vous foncer dessus !


starhawk-003.png

Le mode solo n'est pas très palpitant mais vraiment nécessaire avant de s'attaquer au multi. 4 modes de jeux : Deathmatch, TeamDeatchmatch, Zone (32 joueurs sur une immense map) et Capture le Drapeau. Classique. Mais il faut avouer que c'est assez dingue car le spectacle est grandiose : des véhicules dans tous les sens, des shoots de folie, des situations variées, des possibilités qui semblent énormes... C'est une vraie expérience !

Je suis trop vieux pour ces conneries, je suis vite perdu et totalement angoissé au milieu de tant d'agitation ;) Le micro servira à coordonner vos équipes mais bon c'est quand même le bordel. Difficile de s'entendre avec ses coéquipiers, tout le monde y va de ses constructions, c'est un peu l'anarchie ! Des compétentes sont bien sûr à débloquer à fil des combats. Bon, ok, Je ne suis pas spécialiste des jeux multi mais ici, malgré des modes peu nombreux et classiques, je pense qu'il y a quand même de quoi s'éclater très longtemps. Ça change vraiment des multi style Gears of Wars ou Call of Abruty.


starhawk-004.png

Techniquement c'est franchement pas mal. Les graphismes sont nets et colorés, les décors certes assez vide (désert) mais plaisants, les animations travaillées, le framerate acceptable, les musiques correctes, le jeu doublé en français, le pilotages de certains véhicules assez génial, et ces grands espaces provoquent de bonnes sensations. Reste une jouabilité correcte, le plus difficile étant comme toujours sur PS3 de bien viser avec le stick imprécis du Dualshock. Mais c'est artistiquement que le jeu est très réussi, ambiance western du futur, j'adoooOOOre. Et je coupe le son. Parfois je joue sans jouer à me balader sans but sur la planète en moto aéroglissante ! (Cela aurait même pu faire un bon jeu de course comme sur Tatooine).

J'aime bien ce Starhawk. Un mode solo certes limité mais dans une ambiance western du futur assez géniale ! Et puis un mode multi certes bordélique mais assez délirant et finalement très accrocheur. Il faut vraiment l'essayer ! Seule la construction instantanée des bâtiments me laisse perplexes.... Avec un peu plus d'ambition cela aurait pu donner en solo un très grand TPS à monde ouvert.

SUPPOS : 4,5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Resistance : Burning Skies / PS Vita

Publié le par Dr Floyd

RESISTANCE
 : BURNING SKIES
Support : PS Vita

Développeur : Nihilistic

Éditeur : Sony

Sortie : 1er juin 2012

resistance-PS-VITA.jpg



J'ai plutôt apprécié Resistance 3 sur PS3, certes un peu limité techniquement, mais le jeu osait en revenir aux fondamentaux du FPS, c'est à la dire la survie avec barre de vie et medkit. Je m'empresse donc aujourd'hui de tester cette version PSVita, pour le tout premier FPS de l'histoire à deux sticks sur console portable !


Vous jouez ici le rôle d'un pompier qui va vite devenir un héros de la Resistance face aux terribles Chimères de l'eeeespaaaace. Pas la peine de s'attarder sur le scénario peu travaillé qui n'est prétexte qu'à un FPS de couloirs tout à fait classique : avancer et butter des ennemis à l'IA issue du cerveau de David Douillet. Hélas, mille fois hélas, la régénération automatique de la vie a été choisie pour cet opus... Mais bon comme d'habitude on essaye de s'y faire...


resistance-PS-VITA-001.jpg


On retrouve tout l'arsenal de la version salon, avec un système d'amélioration des armes. La prise en main est très correcte pour une console portable, vous gérez votre personnage aux 2 sticks et utilisez les gâchettes. L'écran tactile sert à locker un ennemi, c'est un peu casual-kéké, mais il faut dire que le contrôle de la vue au stick droit n'est pas très aisé, celui-ci manquant cruellement de précision... Cependant rassurez vous c'est de très loin le FPS le plus maniable jamais sorti sur une console portable, je dirai même le premier réellement jouable, oubliez les daubes immondes sur PSP.



resistance-002.jpg

Le jeu est assez soigné, plutôt bien réalisé, assez fluide, on peut presque le comparer à un FPS sur PS3 si on ne rentre pas dans les détails. Le reproche qu'on lui fera est son classicisme par rapport à tout ce qui existe sur PS3 ou Xbox 360, aucun risque n'a été pris, et cette fichue régénération auto de retour, grrrrrr. Aussi le jeu est un peu court, mais il y a un multi jusque 8, un peu limité quand même avec seulement 3 modes de jeu. Mais bon en même temps c'est le premier FPS de la console et le premier réellement agréable à jouer. C'est rassurant, on aura sûrement droit à de très bons FPS à l'avenir sur ce support.



Resistance est un FPS très correct sur PS Vita, même si il n'apporte rien à la série et au genre. Cependant il s'impose comme le meilleur FPS jamais produit sur une console portable, que ce soit en maniabilité ou en réalisation technique (ce n'était pas très difficile !). Il plaira sans aucun doute aux jeunes gamers n'ayant pas trop d'expérience du genre... En attendant, je l'espère, beaucoup mieux !



SUPPOS : 4/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Heroes of Ruin / Nintendo 3DS

Publié le par Dr Floyd

HEROES OF RUIN
Support : Nintendo 3DS
Développeur : n-Space
Éditeur : Square Enix
Sortie : 15 juin 2012
Site du jeu : http://heroesofruin.com/

heroes-of-riun-gamopat.jpg

Un hack'n slash sur une portable de Nintendo !? C'est assez rare pour être non seulement signalé, mais également testé ! De plus celui ci vous permettra de jouer à 4 en équipe online... Le Diablo III de la Nintendo 3DS ?

Bon allez on passe rapidos sur le scénario : une guerre qui a tout ravagé, sauf la cité de la sorcellerie, mais une malédiction s'abat sur le Seigneur protecteur de ce sanctuaire. Et c'est là que vous et quelques mercenaires essayaient de rejoindre cette cité en navire, avant qu'un léviathan aigri ne le fasse sombrer, vous faisant échouer sur une plage. Début de l'aventure.

heroes-of-ruin-003.jpg

Nous avons affaire à un hack'n slash tout à fait classique façon Diablo. La création du personnage est très basique, peu de personnalisation, seulement 4 classes. On passe donc très rapidement à l'action. Et au fil de vos tranchages et saucissonnages d'ennemis vous allez devenir de plus en plus puissant, avec de nouveaux talents, avec de l'or récupéré qui vous permettra d'améliorer votre équipement... Tout cela semble assez facile, peut-être trop, et on devient rapidement très, trop, puissant avec les poches pleine de brousoufs à ne plus savoir quoi en faire. Ça tombe bien car les menus de sélection ne sont pas pratiques (un comble pour un jeu sur 2 écrans avec du tactile !) et on se contentera donc de "hacker" et de "slasher" sans trop chercher plus loin, en appuyant sur tous les boutons comme un gros kéké.

heroes-of-ruin-001.jpg heroes-of-riun-002.jpg 


Un bide ce jeu alors ? Non pas vraiment, car il reste malgré tout assez addictif, on a toujours envie d'aller plus loin, de nettoyer tous les donjons, le scénario étant quand même assez bien amené. Et puis il y a le mode online jusque 4 qui est assez souple, il vous permet de passer du solo au multi, au local, en pleine campagne sans problème, pour une difficulté un peu plus présente, avec chat vocal, vente d'objets via Streetpass, et défis quotidiens. Bon on est très loin de la qualité et de la profondeur de Diablo III mais si vous êtes en manque de hack'n slash ça peut le faire.

heroes of ruin 004

La réalisation est moyenne, un peu rehaussée par une excellente 3D Relief qui donne un bon effet de profondeur et améliore un peu le rendu, le jeu étant tout à fait fluide. Les personnages et ennemis manquent quand même de charisme et le level design n'est pas vraiment transcendant. Du côté des musiques et bruitages c'est corrects, sachant que le jeu est doublé en français. Globalement ca reste sympa, malgré des menus un peu pénibles, la map sur le second écran et le jeu en relief en font un petit jeu plutôt agréable même si il ne propose aucun exploit technique.

Heroes of Ruin est un bon petit hack'n slash, le meilleur jamais produit sur une portable Nintendo (ce n'était pas difficile !), mais il est un peu trop facile et trop peu travaillé pour en faire un grand jeu. Un titre idéal pour les jeunes qui débuteraient dans le genre... Si l'envie vous prend en attendant mieux.

SUPPOS : 3,5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

[SPEEDTESTING] Virtua Tennis 4 / PS Vita

Publié le par Dr Floyd

VIRTUA TENNIS 4 : WORLD TOUR EDITION
Support : PS Vita
Editeur/Développeur : SEGA
Sortie : 22 février 2012

virtua-tennis-4-PSVITA.jpg

Speedtesting de 30 minutes avec le support de Gamoniac

Virtua Tennis est une licence has-been, il faut être clair. Face à un sublime Top Spin 4, un génial Everybody Tennis et un très fun Mario Tennis Open, elle peine à se renouveler, et ce n'est pas cette adaptation PS Vita qui a priori va changer la donne.

Cette version propose des options kéké assez ridicules : un jeu 100% tactile injouable, une vue "FPS" avec fonction gyroscopique qui rend le jeu tout aussi hasardeux et injouable, une option jeu à 2 sur la même console (si si !) en tactile chacun sur un bout de l'écran, console posée à plat.... il y a de quoi pouffer de rire ! Passons sur le mode photo en réalité augmentée, et sur le mini jeu gyroscopique. Tous ces bonus sont bons pour la poubelle direct. Il faut arrêter de vouloir transformer les jeux sur portables en applications iPhone à 0,79€ !

virtua-tennis-4-PS-VITA-gamopat.jpg

Revenons au mode de jeu classique comme sur console de salon. Ouf. Sauf que le gameplay arcade ne procure AUCUN plaisir de jeu, avec une IA désastreuse repompée sur le cerveau de David Douillet en mode Ministre. On se fait c.... En plus on gagne facilement en jouant toujours de la même façon (le jeu au filet étant très efficace, sachez le). Le mode carrière est tout à fait classique avec jeu de l'oie et mini-jeux pour gonfler vos compétences. Quant à la réalisation, c'est correct sans plus (mais quand même supérieur à la calamiteuse version PS3 !), les animations auraient du être un peu plus travaillées... Mais peu importe.

Aucune surprise pour ce Virtua Tennis 4 sur PS Vita, c'est toujours aussi mauvais : répétitif, ennuyeux, le c... coincé entre deux chaises, sans le fun de l'arcade, et sans le réalisme de la simulation. Virtua Tennis c'est sur Dreamcast et uniquement sur Dreamcast... il y a 12 ans. Il serait temps de se remettre en question ou d'abandonner la licence, stop au désastre. Je retourne sur Mario Tennis Open.

SUPPOS : 1/6
suppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

[SPEEDTESTING] PES 2012 3D / Nintendo 3DS

Publié le par Dr Floyd

PES 2012 3D
Support : 3DS
Editeur/Développeur : Konami
Sortie : 8 mars 2012

PES-2012-3DS.jpg

Speedtesting (de 4 parties de 10min) avec le support de Gamoniac

Après un honteux PES 2011 développé à la va-vite l'an passé pour générer des brousoufs au lancement de la 3DS, Konami revient (à la bourre) avec un PES 2012 qui lance réellement la licence sur la console portable de Nintendo.

Honteux, le mot est faible, pour qualifier le contenue de PES 2011 sur 3DS. Et si désormais le jeu est complet de chez complet comme son grand frère sur PS3 ou Xbox 360, il accuse cependant un sacré retard au niveau de la base de données... 6 mois de retard.... Après tout l'important c'est le gameplay, vous n'êtes pas obligé d'en tenir compte, mais n'espérez pas voir Alex ou Motta au PSG. Tout est donc présent mon p'tit Jean-Mimi: toutes les licences, tous les modes de jeux, vous en avez pour votre argent mon cher Thierry.

PES-2012-gamopat-001-copie-1.png

Niveau réalisation même si les menus sont meilleurs que l'an passé, il faut toujours une sacrée vue car les textes sont minuscules (design basé sur l'opus de salon). Cependant au niveau du jeu en lui même, c'est correct, du PS2 +, avec juste un petit effet de saccade de temps en temps sur les longs dégagements, rien de bien méchant. Niveau sonore, c'est correct, avec quelques commentaires de Grégoire Margotton et Christophe Dugarry, mais ce sont les mêmes que l'an passé. A savoir sinon que les options tactiles n'ont aucun intérêt et que la 3D Relief est sympa mais très fatiguante, on la désactivera rapidement.

Le vrai et unique problème de PES 2012 c'est sa prise en main, et là ce n'est pas la faute de Konami. En effet jouer sur 3DS avec les gâchettes se révèle très pénible, on a rapidement très mal aux mains et ou ne prend plus plaisir. Mais ce défaut est valable pour tous les jeux 3DS qui utilisent les gâchettes (comme Mario Kart), sauf qu'ici les gâchettes servent tout le temps.

PES 2012 3DS est destiné aux fans de PES en grand manque et qui veulent y jouer sur portable. Cependant, même si le jeu est assez beau et ultra complet, le support est mal adapté. Si on possède une PS Vita on préférera attendre quelques mois et PES 2013 pour une version qui sera forcement plus belle et surtout moins épuisante pour les mimines.

SUPPOS : 4/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article