1039 articles avec tests

[TEST] Shovel Knight / 3DS (version boite)

Publié le par Dr Floyd

Shovel Knight
Support : 3DS

Existe également en support physique sur Wii U, PSVita, PS4
Développeur : Yacht Club
Sortie : 30 octobre 2015 (en 2014 pour la version démat')

[TEST] Shovel Knight / 3DS (version boite)

Vous connaissez surement l'excellent jeu indépendant Shovel Knight sorti l'an passé sur PC, Wii U et 3DS... en démat. Le jeu ayant remporté des prix et s'étant bien vendu, voici que déboule une version physique ! Ô Miracle ! C'est tellement rare que je me devais, que nous nous devions tous, d'acheter cette nouvelle édition ! De préférence sur 3DS, le support idéal pour ce style de jeu.

Alors c'est exactement le même jeu qu'en démat... sauf que... il y a l'extension en rab, un nouveau mode challenge, et bien sûr une boite, une "cartouche" mais aussi une vraie notice comme à la grande époque !!! On ne se fout pas de notre gueule dans le jeu vidéo indépendant ! N'est ce pas les gros éditeurs avec leurs boites vides...

Si vous ne connaissez pas le jeu, je vous en fait une rapide présentation. Shovel Knight est un chevalier qui n'a pas d'épée mais une pelle pour se battre ! Bien sûr sa princesse est enlevée et il va falloir la sauver. Ca va j'ai bien résumé la situation ? C'est un jeu neo-retro de type Nes. Très classique : de la plateforme à scrolling façon Megaman pour l'action et Super Mario Bros 3 pour la carte du monde avec niveaux à débloquer.

Graphiquement c'est très sympa, on va dire que c'est du Nes amélioré, limite PC Engine. Alors bien sûr pas de défaut visuel sur 3DS, pas de sprites qui clignotent et des scrollings aux petits oignons. Les grincheux diront que le pixel-art n'est pas parfait (définition trop élevée). Esthétiquement il y a quand même quelques décors plus moches que les autres (le village n'est pas top top je trouve), certains boss pas terribles. Idem pour les musiques, de type 8bit, sympa mais pas non plus inoubliables (avis perso). Mais globalement l'effet est très réussi, on a vraiment la sensation de découvrir un nouveau jeu Nes, et c'est trop bon. A noter que l'effet relief est satisfaisant, mais on peut s'en passer car bon, il n'y avait pas ça sur Nes, et ça lisse encore plus les pixels.

[TEST] Shovel Knight / 3DS (version boite)[TEST] Shovel Knight / 3DS (version boite)
[TEST] Shovel Knight / 3DS (version boite)[TEST] Shovel Knight / 3DS (version boite)

I

Le gameplay reprend lui aussi les codes 8bit, avec 2 boutons : sauter et attaquer. Rien à redire c'est précis, et la maniabilité sur 3DS est bonne. Le jeu est assez varié avec des passages secrets, des reliques à trouver, des mini-jeux... mais aussi un aspect RPG-Aventure (optionnel) avec de l'argent à récupérer, une évolution de votre personnage, et plein de choses à faire au village. Bref, on ne s'ennuie pas.

La progression dans les niveaux nécessite un bon skill, si les phases plateforme sont assez faciles, ça devient chaud contre les boss dont il faut apprendre le comportement. C'est quand même moins dur que la série Megaman sur Nes, mais bon il faut s'accrocher sur certains passages. Les vies sont infinies, et quand vous mourrez vous retournez au checkpoint précédent. Mais il faut finir le niveau pour débloquer la suite. Si c'est trop dur, les potions et la magie vous aideront. Pffff vous êtes un hardcore gamer et ça ne vous plait pas ? Ok, il est tout à fait possible de jouer sans l'aspect RPG et de foncer dans le tas sans passer par le village, sans potions, sans magie... et vous pouvez même détruire les checkpoints ! Rassuré le kéké-hardcore gamer ? ;)

Shovel Knight est un jeu néo-rétro indispensable ! Ce n'est pas le meilleur jeu de plateforme 2D du monde MAIS il sort sur support physique et il ne se fout pas de notre tronche avec sa belle notice et ses rajouts ! Sur 3DS l'effet est magique, j'ai eu l'impression d'acheter un nouveau jeu Nes, de retourner en 1990 et de découvrir un chef d'oeuvre. Ce jeu serait réalisable sur Nes d'ailleurs (avec des graphismes un peu plus simples et moins de contenu). ACHETEZ-LE, oui achetez-le car à l'heure du démat', il faut soutenir ce genre d'initiative si vous voulez inciter d'autres éditeurs à faire pareil ! D'autant qu'il ne sort quasiment plus rien sur 3DS en support physique, même du côté de Nintendo, un comble.

SUPPOS : 6/6

 

LES GAMOPAT ET SUPPOS D'OR 2014 !

Publié dans TESTS, UNE

Partager cet article

[TEST] Jamestown+ par un néophyte / PS4

Publié le par FK-Corporation

JAMESTOWN+
Support : PS4

Existe également sur PC
Développeur : Final Form Games
Année : 2011 sur PC et 2015 sur PS4

[TEST] Jamestown+ par un néophyte / PS4

FK-corporation qui se met à tester les Shoot Them Up ??? Cela m'a pris comme une envie de pisser. Mon avis est-il légitime ? Quel est mon parcours concernant ce style de jeu ? Honnêtement je suis un néophyte et c'est justement pour cela que je voulais donner mon avis sur ce jeu !

En me baladant sur le PSN+, je suis tombé sur une offre qui me proposait ce jeu pour 5 euros. Je check sur Internet pour me renseigner et surprise, les critiques sont bonnes et il y a du coop local jusqu'à 4 joueurs ! Il n'en faudra guère plus pour me convaincre.

Le speech de départ, sur Mars, l'armée espagnole aidée par des aliens se bat contre les anglais, ça tripe, j'aime bien. Le jeu est plutôt joli, c'est de la belle 2D avec de jolis sprites et les animations sont bluffantes. La version PS4 renommée, Jamestown+ possède 2 niveaux supplémentaires ainsi que de nouveaux challenges. Le nombre de niveaux total est de 7 et on peut tous les finir en moins de 5 minutes. Sur le papier la durée de vie fait quelque peu tache mais comme dans tous types de manic shooter, il faudra recommencer le jeu en difficulté supérieure afin de tout débloquer. Je me suis lancé comme objectif d'avoir tous les trophées de ce jeu et de faire le platine. Force est de constater que je me suis peut-être vu trop beau et pas très objectif sur mon niveau de jeu en matière de Shoot Them Up ! J'en chie grave ma mère et le pire, c'est que j'aime ça !

"Je crois que t'es foutu mec !"

"Je crois que t'es foutu mec !"

Il y a un système de scoring particulièrement fourbe, je vais vous expliquer cela en détail. En tuant des ennemis, vous allez pouvoir récupérer des boulons qui feront monter votre jauge de « vault », cela génère un bouclier l'espace de 2 secondes vous rendant invincible. A la sortie de ce bouclier, vos tirs seront surchargés, infligeant plus de dégâts qu'à la normale et surtout en doublant vos poins obtenus. Le dilemme est simple, vous voulez être plus puissant et gagner plus de point ? Soit mais cela bloque la recharge de votre bouclier. Il faut donc choisir, être puissant et vulnérable ou faible avec la possibilité d'activer un bouclier pendant quelques secondes. Ceci sera votre véritable dilemme durant vos parties. Vous avez aussi la possibilité de choisir entre 12 types de vaisseaux différents selon votre style de jeu.

Le jeu est jouable jusqu'à 4 en local !

Le jeu est jouable jusqu'à 4 en local !

Au final j'ai pris ce jeu donc l'espoir de jouer avec ma copine mais je dois l'avouer, l'obtention du platine est vraiment corsé mais on ne désespère pas. Ce jeu m'a aussi donné le goût de me lancer un peu plus dans les Shoot Them Up, un genre de jeu que je ne connais que trop peu.

Jamestown+ est une excellente surprise. Son prix réduit et sa durée de vie si vous vous lancez dans les 100% devraient vous faire craquer. Un bon Shoot Them Up facile au début pour les débutants mais qui réserve un challenge corsé pour les fans de Manic Shooters. Ses graphismes colorés et ses animations à tomber par terre sont autant de points positifs que le jeu est jouable jusqu'à 4 en coopération, le rêve !  

SUPPOS : 5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

[LESDIXLIGNES] Mad Max / XBox One

Publié le par Dr Floyd

Mad Max
Support : Xbox One

Existe également sur PS4 et PC
Développeur : Avalanche Studios
Editeur : Warner Interactive
Année : 2015

[LESDIXLIGNES] Mad Max / XBox One

Impressions après 5h de jeu, avec le support de Gamoniac

Le reboot de Mad Max au cinéma est un pur chef d'oeuvre, avis personnel que je partage. Il me fallait donc tester cette version console à tout prix. Et j'avoue être assez partagé, si l'univers du jeu me plait bien (désert apocalyptique) on se retrouve au final face à un gameplay dans la pure tradition "Warner Interactive", totalement repompé sur Batman ou Shadow of Mordor, eux mêmes inspirés par la daube intergalactique Assassin's Bide. Des check points, de la collecte... on connait la chanson ! Cela dit le mélange des phases en bagnole (sympa mais trop imprécis) et "aux poings" (réussi) dans ce monde assez ouvert apporte de la variété. Rien de spécial à dire sur la réalisation "30FPS", c'est esthétiquement plutôt réussi, même si le héros manque cruellement de charisme, ressemblant trop à certains héros génériques de Sony. Au final un jeu assez sympa respectant à fond la mythologie créée par l'ami Miller, mais bien trop générique.

[LESDIXLIGNES] Mad Max / XBox One

SUPPOS : 4/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

[LESDIXLIGNES] Dragon Ball Z Extreme Butoden / 3DS

Publié le par Dr Floyd

Dragon Ball Z Extreme Butoden
Support : Nintendo 3DS
Editeur : Bandai Namco games
Développeur : Arc System Works

Sortie : 16 Octobre 2015

[LESDIXLIGNES] Dragon Ball Z Extreme Butoden / 3DS

Avis après 2 heures de jeu (abandonné définitivement)

Bon, voilà j'ai essayé ce DBZ, ignorant les critiques alarmistes, zappant ma méconnaissance de la licence, et espérant trouver là un jeu de baston fun, nerveux qui défoule et qui puisse nourrir ma 3DS en train de vivre une triste année. Mais voilà je n'aurai pas dû ! Le menu essaye de cacher une pauvreté absolue, avec des modes Histoire, Aventure et faux mode Tournoi, qui en fait ne font qu'un (seuls les blabla en mode texte changent), et en plus qu'il faut débloquer ! Pas de training ni mode online. On se retrouve avec des combats limités, des combos pénibles et répétitifs, des personnages sans grosses différences, associés à un décor fade sans dynamisme, sans système de zoom. Bref, on se fait chier sévère, et on arrive même à jouer les yeux fermés tellement la difficulté est faible. Un jeu bâclé, une commande à Arc System qui en avait visiblement rien à b... A éviter, sauf à être fan inconditionnel (et donc collectionneur) de DBZ.

[LESDIXLIGNES] Dragon Ball Z Extreme Butoden / 3DS

SUPPOS : 1,5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Dragon Ball Z Extreme Butoden / 3DS

Publié le par LesTrésorsduGrenier

Dragon Ball Z Extreme Butoden
Support : Nintendo 3DS
Editeur : Bandai Namco games
Développeur : Arc System Works

Sortie : 16 Octobre 2015

[TEST] Dragon Ball Z Extreme Butoden / 3DS

Speedtesting après quelques heures de jeu

Dragon Ball Z Extreme Butōden sur 3DS est un jeu de combat en 2D développé par Arc System Works et édité par Bandai Namco sur l'univers confondu de Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT ainsi que les OAV films de cette saga. Le jeu est sorti le 11 juin 2015 au Japon est le 16 octobre 2015 en Europe et en Amérique du Nord, mais il était possible depuis septembre d'avoir gratuitement une démo du jeu sur l'Eshop 3DS. Voici mon avis rapide sur le jeu !

Alors déjà, dès le début, le ton est donné avec une intro superbe, en musique, non chantée cette fois, mais haute en couleurs dans le style des deux derniers films DBZ. Les menus sont super bien fichus dans l'esprit de la série. Missions aventures, quêtes, mode histoire, championnat, mode combat (dont un mode combat en réseau... local uniquement hélas), la durée de vie du jeu semble importante ! Allez, on joue !

[TEST] Dragon Ball Z Extreme Butoden / 3DS

La qualité graphique 2D est superbe, c'est rapide, pas de temps morts ou de ralentissements, ça va très vite ! La 3D relief (surtout sur New 3DS) fait très bonne impression, même si comme toujours celle ci n'est pas indispensable. Les décors sont variés, idem pour les musiques même si un poil répétitives.

Seulement 24 combattants ? C'est largement suffisant, on en avait moins sur console portable ainsi qu'à l'époque de la Snes. Il est vrai que cela peut frustrer de voir indiqué 100 personnages dont plein d'inédits... mais qu'on ne peut contrôler ! Ils serviront en soutien, une idée fun mais... il est assez complexe en plein combat d'avoir le réflexe d'appuyer sur l'écran tactile (un choix de bouton aurait été largement plus simple). De plus quand il y a trop de persos de soutien cela devient vite brouillon sur l'écran et on ne sait plus qui est qui, ou avec qui... d'autant que certains personnages de soutien on des pouvoirs qui peuvent occuper tout l'écran !

[TEST] Dragon Ball Z Extreme Butoden / 3DS

Globalement le gameplay est très bon malgré quelques défauts. On se rapproche des jeux Supersonic Warriors de part le concept et le dynamisme. Certaines commandes ou combos sont quand même très complexes à mettre en oeuvre (pour ma part). Déjà je ne sais pas comment voler, je n'ai pas trouvé, et certains combos ou coups sont difficiles à réaliser (appuyer plusieurs fois sur un bouton). Fini les demi ou quart de cercle bien plus simples selon moi. Sinon finir les missions avec un Rang S est très difficile, mais nécessaire pour débloquer des personnages (mais il y a des codes pour les débloquer).

Petit coup de gueule final : le contenu du boitier est ultra léger, fini les notices détaillées, il y a juste un mini flyer guide rapide de lancement et basta ! Plus de pub, plus de notice de sécurité, plus de points du club Bandai... que dalle !

Pour résumer on va dire que ce DBZ est un bon petit jeu de combat à l'ancienne qui plaira a coup sûr aux fans de DBZ, aux fans de jeux de combat Arcade 2D et autres jeux old school de l'ère glorieuse des consoles 16 bit.

SUPPOS : 4,5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Dragon Quest Heroes / PS4

Publié le par Loneken

DRAGON QUEST HEROES
Support : PS4

Existe également sur PS3 (Japon)
Editeur : Square Enix
Développeur : Omage Force/Tecmo Koei
Sortie : 16 octobre 2016

[TEST] Dragon Quest Heroes / PS4

Avis après 10 heures de jeux

Je fais une pause après une petite dizaine d'heures de jeu ! Alors déjà, courez acheter le jeu, car il est à 44,90€ à Carrouf au lieu de 59.90€ jusque lundi inclus (du 16 au 19 oct donc). Ensuite c'est une exclue PS4 en Europe et aux US, la version PS3 n'est QUE pour le japon, y'en aura pas chez nous ! Si vous tentez l'import PS3 ça sera en full jap sans sous-titres anglais.

Alors, mes premiers retours :

- C'est beau et bien animé (ingame + cinématique),
- C'est fluide et dynamique (tout le temps ! Même avec des grosses vagues de mobs),
- Choix des voix US ou Jap ! (sous titre fr),
- Gros fan service tout azimut (connaisseurs et fans de la licence seront aux anges) tout l'univers des Drakes transpire du jeu (perso, bestiaire, musique, environnement, ambiance, humour, charac design etc...),
- Bonus et DLC de la version jap directement inclus chez nous (edition day one),
- Très bon mélange réussi Musô/action-rpg,
- Plus difficile et technique qu'il n'y parait,
- Roster et galerie de perso assez fourni et suffisant (une douzaine actuellement, peut être évolutif avec des DLC à venir?). Les styles des persos sont suffisamment différents et complémentaires avec possibilité de changement à la volée en run sur votre team composée de 4 persos que vous choisissez parmi tout le monde avant de partir en mission,
- Beaucoup de missions et de chose à découvrir (lisez le courrier, explorez, craftez),
- Durée de vie très correcte (le 100% demandera de la persévérance).

[TEST] Dragon Quest Heroes / PS4

Mais...
- Pas de coop,
- Arènes assez étriquées,
- Manque de combos (Musô style),
- Retour systématique à la base après chaque mission (pas d'enchainement ou de continuité dans un run. C'est pas de l'open-world),
- Répétitif et redondance des missions... forcément...
- Bashing et leveling à gogo... forcément...
- Cette putain de traduction fr (Gluant à la place des emblématiques Slimes et des noms de perso changés par rapport aux VO).

[TEST] Dragon Quest Heroes / PS4

On accuse souvent les jeux de type musô d'être mononeuronal (croix croix croix triangle 99% du temps et un ultime le 1% restant) et d'avoir une IA des ennemis passive et spectatrice. Si il faut accepter les lois du genre (joueur anti-bashing s'abstenir) et si le début du jeu est très facile et limité, beaucoup de subtilité et de technique de vieux briscards viennent étoffer le jeu.

Le système de pièce de monstre (véritables auxiliaires) permet de mettre des monstres où vous voulez (si possible à des endroits stratégiques comme les goulots d'étranglement et points de passage des vagues) pour servir de tampon ou d'escorte, pour fournir un soutient (médical ou de buff à vos troupes), pour garder un objectif le temps que vous alliez explorer la map à la recherche des coffres ou pour éliminer les points de sources de monstre éloignés. Pensez à remplacer un monstre sur le point de mourir par un autre ! Vous pouvez les congédier n'importe quand (désinvoquez-le et invoquez un gardien par ex), avec l'expérience et votre style de jeu vous saurez de quoi et de qui vous avez besoin selon les circonstances.

Les mobs sont simples au début et peu dangereux mais très vite les spécialistes apparaissent et vous subirez des altérations d'état très ennuyeuses qui, conjugués aux monstres de plus en plus puissant, deviendront funeste à votre groupe. Vous pouvez abandonner la mission et partir à volonté sans perdre d'xp ni d'objet ramassé au cours du run... mieux vaut raconter vous même votre fuite à la taverne que laisser les autres raconter votre mort...

Les persos tous assez différent peuvent accentuer leurs différences au cours du leveling et de vos choix d'orientation, il vous appartient d'exploiter leurs synergies entre eux et les utiliser en exploitant aussi les faiblesses des ennemis. Certains compagnons vous soignent, améliorent la montée de tension, combinent des effets dévastateurs. Sachez donc choisir judicieusement votre team en fonction des adversaires du jour (pavé tactile pour voir quel type de monstres composent le run pendant le choix de mission).

Le craft (alchimie) est primordial ! Intéressez vous un moment aux possibilités offertes par le craft et surtout les fusions. Combinez des objets qui protègent des altérations d'état (gel, poison, sommeil...) et des coups/sorts de mort instantané, des bijoux qui libèrent des entraves de mouvement ou des débuff d'armure... Sachez spécialiser vos persos (buffeur, damage dealer, crowd control, medic, tank, machine à tension etc...). Taper c'est très bien! Savoir se protéger c'est encore mieux !

[TEST] Dragon Quest Heroes / PS4

Certains persos sont spécialistes du bouclier, de la parade et de la contre attaque (apprenez à vous en servir et débloquer les techniques adéquates). Certains monstres ne peuvent s'affronter qu'avec ce genre de technique. D'autres persos ont une prédilection pour les armes de siège, utilisez les quand nécessaire (et pensez à débloquer leurs techniques particulières en la matière).

Sachez générer, utiliser et exploiter vos tensions aux moments opportuns, dans les bonnes situations et contre les bons adversaires. (inutile par ex de prendre tout de suite un item de coffre qui vous donne de la tension, ne le gaspillez pas trop vite, utilisez la votre générée naturellement sur la vague de droite et revenez vous recharger immédiatement en tension avec cet item que vous aviez économisé pour vous faire la vague de gauche dans l'intervalle).

Soyez "cost effective" et ayez une stratégie à long terme. Bouffer un item d'heal à la moindre claque n'a aucun intérêt, attendez d'en avoir vraiment besoin, préférez d'abord vous recharger sur les items générés par les monstres que vous abattez ou ceux amicaux. Gardez des réserves contre les dernières vagues/boss.

Changez de perso quand vous en voyez un qui a morflé et allez le faire se soigner ou éloignez le de la mêlée le temps de le faire. Si un run ou une mission est trop dure c'est que vous n'êtes pas assez levelé ni correctement équipé (allez faire du leveling dans des missions annexes et checkez les vendeurs arme/orbe/craft...) et reconsidérez peut être votre composition d'équipe.

Bref, vous voyez qu'un musô-like peut être beaucoup plus technique et subtil qu'on s'imagine ! Dragon Quest Heroes est un sacré bon jeu, défouloir et pas prise de tête, pétri de bons éléments. Un cross over réussi entre l'univers des Drakes, l'action-rpg et le genre du musô qui s'ouvre totalement aux non fan du genre. On peut tout à fait détester les Samourai/Dynasty warriors et tous leurs séides et en revanche adorer DQH et ça mérite d'être souligné.

SUPPOS : 4,5/6

Publié dans TESTS, UNE

Partager cet article

[SPEEDTESTING] Soma / PC

Publié le par MajorTom

SOMA
Support : PC

existe également sur PS4
Editeur/développeur : Frictionnal Games
Sortie : 23 septembre 2015

[SPEEDTESTING] Soma / PC

Sorti fin septembre sur PC et PS4, le nouveau bébé de Frictional Games n'a pas fait grand bruit malgré de bonnes critiques. Personnellement, étant marqué par l'expérience d'Amnesia, j'attendais Soma avec impatience !

On est en présence d'une expérience vidéoludique. La vue FPS permet une meilleure immersion. Les commandes sont très simples. On dirige son personnage, et on utilise 1 bouton pour interagir avec l'environnement. Le moteur semble similaire à Amnesia. On peut prendre presque tous les objets, les déplacer ou les lancer (ce qui ne sert à rien !). L'exploration prime sur l'aspect « survival ». Dès les premières minutes, on est happé dans le jeu. Oui, cela reste un jeu vidéo car on interagit avec son personnage. Il y a des énigmes à résoudre pour avancer. Rien de bien méchant cependant. Et il faut quelquefois échapper à des monstres. Aspect survival oblige, on a aucune arme, faut se planquer. Courir comme un dératé sans trop savoir où l'on va avec une « entité » collée à ses fesses, ça fonctionne toujours aussi bien sur l'accélération du rythme cardiaque. Malheureusement (ou pas), ces phases ne constituent pas l'essentiel de Soma. Le titre est résolument tourné vers l’exploration et vaut surtout pour son son histoire, son background et son ambiance.

[SPEEDTESTING] Soma / PC
[SPEEDTESTING] Soma / PC

Les graphismes sont correct pour 2015 mais rien d'exceptionnel. Le titre bénéficie cependant d'une excellente direction artistique. Ne supportant pas le spoil pré-game, je ne vous dirai rien sur l'histoire. Sauf que c'est de la SF, et de la bonne. Pas de celle issue des cerveaux débiles hollywoodiens, mais plutôt celle héritée des grands maîtres de la littérature.

Histoire SF profonde, intelligente et dérangeante, gameplay simple et efficace, réalisation technique de qualité, ambiance envoûtante (grâce aussi à la bande son), Frictionnal games nous montre encore une fois que le jeu vidéo peut traiter de thèmes profonds et intelligents tout en offrant une expérience aussi forte que la lecture d'un bon bouquin.

SUPPOS : 5/6

Publié dans TESTS, UNE

Partager cet article

[SPEEDTESTING] Forza Motorsport 6 / XOne

Publié le par Dr Floyd

FORZA MOTORSPORT 6
Support : XOne
Editeur : Microsoft
Développeur : Turn 10
Sortie : 18 septembre 2015

[SPEEDTESTING] Forza Motorsport 6 / XOne

Speedtesting après une trentaine de courses

Un speedtesting pour ce jeu ?! Oui, tout simplement parce qu'après une trentaine de courses je baille... je joue en pensant à ma liste de courses Intermarché.... et j'ai envie de continuer ma carrière sur Project CARS (version PS4). Je laisse le plaisir à tout autre Gamopat de nous pondre un vrai test complet. Et pourtant ce jeu a plein de qualités. Serai-je un anti-Xbox One voué à la cause Playstation ? Divisons ce speedtesting en deux parties pour comprendre.

Les pours

FM6 est le vrai Forza Motorsport qui aurait dû sortir au lancement de la console. Déjà cette fois ci le jeu est terminé (quel scandale à l'époque quand même !), ensuite il est plus complet en circuits (24 je crois) et en voitures (même si ça on s'en tape totalement), ensuite la météo et la nuit font leur apparition (encore heureux, des jeux des années 80 géraient déjà ce paramètre !), ensuite le jeu ne perd pas en fluidité (il reste comme le précédent en 60FPS), ensuite il y a 24 voitures en course (contre 16 avant), et enfin le gameplay est assez sympa, avec par exemple de palpitantes courses sous pluie où il faut bien examiner la piste, les grosses flaques ne pardonnant pas. Bah alors tout va bien !?

[SPEEDTESTING] Forza Motorsport 6 / XOne

Les contres

Si le gameplay est sympa, il n'atteint pas le niveau de réalisme de Project CARS. Et puis même si l'IA a fait de très gros progrès, il n'y a rien de bien fantastique... avec une gestion des dégâts un peu ridicule comme toujours. La technique du "je fonce dans le tas dans le virage pour rattraper les concurrents" fonctionne comme d'hab à merveille. Si le framerate est parfait, les graphismes sonnent un peu faux parfois en fonction des courses. Si la météo fait son apparition c'est totalement scripté et fixe (gros avantage à Project CARS sur cet aspect). A noter aussi des replays en 30 img/Sec assez affreux et des bruits de moteur étouffés désagréables. Mais le plus gênant reste le mode "carrière"... Quel foutage de gueule que d'utiliser ce terme ! C'est quoi une carrière de pilote dans Forza ? Terminer une course dans les 3 premiers (sans points), hop nouveau circuit aléatoire, terminer dans les 3 premiers, hop nouveau circuit aléatoire.... (même si il y a de temps à autre de petits challenges bonus). C'est totalement naze et ça fait sortir du jeu ! Dans Project on suit en age le pilote, qui commence par du karting, qui a un calendrier annuel, plus ou moins rempli en fonction de ses exploits, et qui a un objectif de fin de carrière... Dans Forza on débloque des crédits et des caisses, comme on débloque des bonus dans un Angry Candy Crush sur tablette.

Dans l'absolu, si vous êtes fan du genre "Gran Turismo" ce FM6 est le meilleur jeu de ce genre jamais produit. Rien à redire. Cependant perso je suis paumé entre la volonté de réalisme de course du jeu et son aspect carrière totalement absent, avec cette impression très désagréable d'enchainer course sur course sans aucun but, et de juste débloquer des voitures... Bref, c'est vraiment trop classique, trop repompé comme d'hab sur la daube Gran Turismo de chez Sony. Turn 10 devrait faire un pur jeu d'arcade en fait, l'aspect visuel de ce jeu s'y prête à merveille, avec des menus fun, avec des femmes à poil au début de course, des ponts et des chutes d'eau... Start your engines bordel de sprite ! Parce que là franchement je me fais chier sévère, mais je note 4/6 quand même... Bah oui le 60FPS j'adore ;)

SUPPOS : 4/6
ou 6/6 pour le fan du genre "Gran Turismo"

Publié dans TESTS

Partager cet article

[SPEEDTESTING] PES 2016 / PS4

Publié le par Dr Floyd

PES 2016
Support : PS4

Existe également sur XOne, PC (mais aussi PS3 et X360)
Editeur : Konami
Sortie : 17 septembre 2015

[SPEEDTESTING] PES 2016 / PS4

Speedtesting après environ 10 matchs de 15 minutes

PES avait entamé sa révolution il y a deux ans sur oldgen. Confirmation l'an passé sur PS4 où le jeu avait enfin repris le dessus sur son concurrent d'infortune, l'ignoble FIFA de EA, mettant fin, n'ayons pas peur de le dire, à 8 ans de disette footballistique ! Validation ou pas cette année ? Ou peut toujours en douter vu la situation assez chaotique de Konami.

Et bien soyez rassuré, PES 2016 confirme son nouveau status de leader avec un gameplay encore affiné ! La physique du ballon, les interceptions, les contacts entre joueurs, les appels, la précision générale, l'impression de vivre un vrai match, tout est encore renforcé ! Défendre est un vrai plaisir, contre-attaquer est jouissif ! Avec cette sensation de ne jamais vivre le même match, avec ce côté imprévisible qui fait qu'on ne sait jamais comment va se dérouler la partie. Bref, une grosse impression de réalisme ! D'autant plus que lorsqu'on joue contre l'OM il y a un mini-jeu en rab où il faut éviter les canettes de bière venant du public ! Le réalisme absolu. Bref, on retrouve le plaisir et le fun que l'on avait sur PES 5 et 6, et je dirai même plus, PES 2016 SURPASSE ces jeux cultes.

[SPEEDTESTING] PES 2016 / PS4

Très bonnes impressions également du côté de la réalisation, les animations sont parfaitement décomposées, le tout en 60 FPS d'une stabilité déconcertante... façon Metal Gear Solid V... Hu ? Bah oui le jeu utilise le même moteur de jeu : le Fox Engine, très agréable à l'oeil. Les animations autour du terrain et dans le stade sont un peu améliorées, sans plus, il y a encore du boulot pour rendre le jeu plus "télévisuel" façon NBA 2K. Les visages, cela dépend bien sûr des joueurs, les stars du PSG sont modélisées de façon sublime, et les tocards de l'OM pas du tout ;) Humouuur... quoi que non.

[SPEEDTESTING] PES 2016 / PS4

Le petit point faible reste le contenu, avec comme toujours un peu moins de licences Vs FIFA, mais beaucoup de compétitions, donc c'est finalement peu gênant. Pouvoir jouer des saisons complètes avec les coupes nationales et les coupes d'Europe est génial. On regrettera la non mise à jour des effectifs (mais ça viendra via une MAJ) et surtout le manque de stades. Où sont les stades français !? Jouer la Ligue 1 dans des stades étrangers et qui ne ressemblent en rien à nos stades (pourris ?) c'est pas top pour l'immersion. Konami devrait au moins proposer des stades génériques de tous genres paramétrables pour nous permettre de choisir des environnements crédibles. A noter aussi des choix musicaux douteux (en régression d'année en année selon mon goût) et d'étranges choix esthétiques dans certains menus (même si c'est très clair). Sans ces petits défauts j'aurai collé un 6/6 sans hésiter. Aux chiottes l'OM, aux chiottes FIFA, Paris est magique ! PES est magique !

PES 2016 marque le vrai retour du messie ! Et cette fois ci pour de vrai ! Un jeu fun, dynamique, tout en étant réaliste, associé avec une réalisation très sympa en 60FPS sans ralentissement, tous les ingrédients sont réunis pour que je puisse oser vous dire que nous tenons un vrai successeur aux PES 5 & 6 de la PS2, un jeu qui écrase le concurrent FIFA, pour le meilleur jeu de foot (orienté simulation) jamais produit de toute l'histoire du jeu vidéo. Rassurez-vous mon jeu de foot arcade préféré reste Kick Off sur Atari ST ;)

SUPPOS : 5,5/6

seal of quality

PS : à noter que la version XOne est légèrement inferior (définition graphique réduite), idem pour la version PC qui est bâclée.

Publié dans TESTS, UNE

Partager cet article

[TEST] Super Mario Maker / Wii U

Publié le par Dr Floyd

Super Mario Maker
Support : Wii U
Editeur : Nintendo
Sortie : 11 septembre 2015

[TEST] Super Mario Maker / Wii U

Super Mario Bros a révolutionné le jeu de plateforme sur Nes en 1985 rendant ridicule les jeux occidentaux micro 8bit du même genre, et relançant les consoles de jeux dans le monde. En fait ce jeu a carrément révolutionné l'industrie ! Depuis de nouveaux opus sont sortis, mais sans réellement remettre en cause le gameplay original, prouvant que le jeu était parfait à l’origine. Voir débouler un Mario Maker aujourd’hui est donc assez excitant, nous allons pouvoir créer nos propres niveaux... 30 ans après !

Et d’entrée on reconnait la patte Nintendo, tout est clean, bien présenté, fluide, coloré. Bref, c’est parfait. Sans compter le packaging qui inclue un magnifique livret. On nous propose soit de créer, soit de jouer aux niveaux créés par les autres (après une MAJ du jeu grrrr), soit de jouer aux niveaux préenregistrés. On attaque tout de suite la création, un peu inquiet, ayant peur de quelque chose de complexe, façon théorie des cordes à 11 dimensions. Mais pas du tout, c’est un outil à prise en main immédiate qui se propose à vous. Et sachez que toutes les possibilités se débloquent au fil du temps, ça peut paraitre chiant, mais c’est finalement une bonne chose pour progresser petit à petit.

Sur l'écran de TV, votre main est "simulée"

Sur l'écran de TV, votre main est "simulée"

Tout se fait simplement, vous vous déplacez sur une map vide au stick, en longueur et aussi en hauteur, et avec le stylet vous placez les briques et objets de votre choix. Une gomme étant disponible pour effacer. Et à tout moment vous pouvez tester instantanément le résultat. C’est enfantin, à 8 ans mon fils a maitrisé d’entrée, et je pense que dès 4 ans on peut y arriver ! Après de nombreuses subtilités apparaissent, comme cacher des pièces dans les briques, lier des plantes carnivores à des tubes, etc…. etc… Et chose géniale, vous pouvez choisir le rendu graphique, qui va du Super Mario Bros de la Nes à New Super Mario Bros de la Wii U, et tout ça instantanément. Les niveaux sous-terrain, les niveaux dans l’eau, tout est possible ! Et au fil de vos essais, des tas de briques, objets, options vont se débloquer…

Créez un niveau en quelques secondes, et testez aussitôt, c'est magique !

Créez un niveau en quelques secondes, et testez aussitôt, c'est magique !

La sauvegarde de vos œuvres est très simple, et superbement mis en scène. Si vous voulez partager vos œuvres avec vos amis sur internet, plutôt que de les laisser chercher dans l’ensemble des créations, vous pourrez leur filer un code assez court qui donnera accès à cette œuvre. Ainsi sur Gamopat il y a déjà de nombreux fans qui s’échangent leurs créations, et qui s’éclatent.

Tiens, Mario transformé en Link !

Tiens, Mario transformé en Link !

Après quelques tentatives, on a alors forcément envie de voir les créations faites par les joueurs du monde entier. Idem c’est super bien présenté, via des classements de popularité, et avec un aperçu condensé de chaque création. Bonne surprise, même avec une connexion de minitel, ces niveaux sont accessibles en quelques courtes secondes. Et on s’aperçoit des possibilités énormes de l’outil, tant les créations sont déjà folles en seulement quelques jours… avec la possibilité de transformer Mario en Samus ou DK junior par exemple (et même en Mario kart) et de simuler d’autres jeux de plateforme… Mais bon, sachez quand même qu’on reste au final dans les règles de Super Mario Bros. Ce n’est pas un outil de pure création de jeux de plateforme, mais un outil d’édition de Super Mario Bros. Vous ne pourrez pas par exemple créer Bubble Bobble ou Rainbow Island à l’identique, seulement vous en rapprocher au niveau du design et de la disposition. C’est vraiment un éditeur de Super Mario Bros.

Un niveau sous l'eau, et plus moderne ! Sachant que vous pouvez rebasculer en mode 8bit aussitôt !

Un niveau sous l'eau, et plus moderne ! Sachant que vous pouvez rebasculer en mode 8bit aussitôt !

Quant aux défis préinstallés, je vous en parle brièvement, c’est sympa, mais sans plus, ce n’est pas l’intérêt principal du jeu, mais c’est un bon défi, et ça permet aussi de trouver source d’inspiration. A noter une bande son prodigieuse, déjà bien sûr grâce aux différents thèmes de la licence (voir d’autres !), mais aussi grâce aux sonorités géniales utilisées lors de vos créations. C’est vraiment fun. Sachez enfin qu'il est possible d'y jouer sur Gamepad uniquement, ou sur l'écran uniquement, que se soit en mode création ou jeu.

Super Mario Maker est un vrai éditeur de Super Mario Bros, de la version Nes à la version Wii U. On peut tout faire, et de manière hyper simple. En tant que tel cet outil est PARFAIT, super bien pensé, super pratique, super fignolé... Mais je le répète, c’est un éditeur de Super Mario, et rien d’autre, mais HYPER COMPLET… Si ce concept vous plait, alors foncez ! C’est aussi un concept familial et convivial pour vous amuser avec vos enfants. Seuls peut-être les programmeurs trouveront cet outil limité. Difficile de noter ce « jeu »… Je pars donc du principe que le but des développeurs est parfaitement atteint et que l'outil ne pouvait être meilleur.

SUPPOS : 6/6

Publié dans TESTS, UNE

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>