[RETROGAMING] Necronomicon, l'aube des ténèbres / PC

Publié le par Sylesys

Éditeur : Wanadoo
Support: PC
Existe aussi sur Playstation

Développeur : Wanadoo
Genre : point and click
Nombre de disques : 2 cdroms
Sortie : 1995

[RETROGAMING] Necronomicon, l'aube des ténèbres / PC
"N'est point mort ce qui à jamais dort,
mais au cour d'étranges éons, même la mort peut mourir."

Déjà à 14 ans, j'avais découvert l'univers de Lovecraft et le mythe de Cthulhu. Un univers aussi passionnant et riche qu'inquiétant, même à l'heure actuelle. Quand j'ai eu mon premier ordinateur, j'ai découvert des jeux basés sur ces horreurs indicibles : Shadow of the Comet, et Prisoner of Ice. Bien que possédant les deux, je n'ai joué et fini que le second.

En 2004, j'ai renoué avec le mythe en trouvant à faible prix "Necronomicon, l'aube des ténèbres". Le jeu était t'il aussi sinistre que le livre blasphématoire mentionné dans son titre? C'est que ce que j'allais découvrir en insérant le premier des deux disques dans mon lecteur.

[RETROGAMING] Necronomicon, l'aube des ténèbres / PC

Necronomicon est un point and click à la première personne. Les déplacements se font en cliquant avec le bouton gauche quand le curseur prend la forme d'une flèche. Un clic droit permet d'accéder à l'inventaire. Les écrans ne sont pas fixes, et la souris permet de balader le regarde tout autour de vous.

Le joueur incarne le jeune William Stanton, habitant à Providence. Le jeu commence par la visite de son ami Edgar Wicherley qui semble inquiet et lui remet un prisme à ne donner à personne. " Pas même à moi, même si je te le demande. Surtout si je te le demande." Peu après, William reçoit la visite du docteur Egleton qui s'inquiète pour la santé mentale d'Edgar, qui a déménagé à Pawtuxet, et demande au jeune homme de lui rendre visite pour avoir son avis.

Ce résumé devrait mettre la puce à l'oreille de l'amateur de Lovecraft. En effet, les développeurs de Wanadoo se sont librement inspiré du roman "L'affaire Charles Dexter Ward", de Lovecraft. Wanadoo est plus connu comme fournisseur d'accès Internet, du moins avant de devenir Orange, mais il faut reconnaitre que les développeurs ont réussir à retranscrire l'ambiance des livres que ce soit graphiquement ou dans la bande-son. Le jeu comporte également quelques séquences vidéos qui sans être exceptionnelles, sont correctes.

Mais s'il y a une chose qui m'a vraiment bluffé dans ce jeu, c'est que le faire tourner sous Windwows 7 64 bits... je n'ai absolument rien eu à faire. L’installation et l’exécution se sont passées comme un charme, et j'ai fini le jeu il y a deux heures sans le moindre problème technique.

[RETROGAMING] Necronomicon, l'aube des ténèbres / PC

Qui dit "Point and click" dit "utilisation d'objets et résolution d'énigmes". Et là, je n'irais pas par quatre chemins, j'ai été très déçu.

Une déception parce que quand on y regarde bien, on ne fait finalement pas grand chose pour un jeu qui tient sur deux cd. C'est ce que j'ai ressenti quand j'ai fini le titre : "tient ca a été rapide". Lors de notre avancée, on s'attend à ce que certains objets soient importants, certains endroits utiles ( comme la chambre d'Edgar chez ses parents : je pensais qu'il y aurait plus à fouiller), mais non. Même la trousse d'alchimie qui occupe une section de l'inventaire une fois trouvée n'est utilisée qu'une seule et misérable fois, deux au grand maximum, alors qu'on aurait cru qu'elle jouerait un rôle central dans l'intrigue.

Conséquence de cela, le peu d'actions réalisables fait qu'on se demande en permanence ce qu'il faut faire pour avancer. La trame est tellement ténue qu'on peine à comprendre la suite logique des actions à réaliser : j'ai joué en consultant presque en continu une solution, pour ne pas tourner en rond des heures.

Soit, un jeu peut être court mais extrêmement jouissif. Ce n'est malheureusement pas le cas. En avançant dans Nécronomicon, j'ai eu la sensation qu'un scénario avait été tracé et imposé, et que l'équipe avait dû tenter de mettre des énigmes pour justifier l'avancement de l'histoire. "Et si le joueur devait faire un truc avant de pouvoir entrer là ?" : oui, mais encore faut il que ce soit intéressant. Chercher dans une bibliothèque pour trouver successivement trois livres et les apporter au bibliothécaire ne l'est absolument pas. Je me serais également très volontiers passé du passage dans les galeries : vous n'y voyez absolument rien et devez fouiller dans le noir pour trouver un objet actionnable ( torche), et utiliser une allumette pour obtenir un peu de lumière et passer à l'écran suivant plusieurs fois de suite. Ce passage est extrêmement frustrant et surtout parfaitement inutile. Pour l'ambiance? On a connu mieux pour avoir des frissons, surtout que Lovecraft ne joue pas dans ce registre pour susciter l'angoisse.

Idem pour le labyrinthe final qui n'apporte absolument rien au plaisir de jeu, mis à part que lui correspond à l'ambiance et aux ruines cyclopéennes des anciens.

[RETROGAMING] Necronomicon, l'aube des ténèbres / PC

u registre des plaintes, j'ajouterais les déplacements parfois trop abruptes, qui font qu'on se demande souvent où on est arrivé, si on a pas fait demi-tour par hasard. C'est encore plus vrai dans le passage des galeries mentionné plus haut, qui vous désoriente complètement en plus de vous plonger dans le noir.

Autre absurdité : même si vous êtes arrivé au deuxième cd, le jeu ne se lance qu'avec le premier disque. Donc pour pour reprendre votre partie, vous devrez :
_ ouvrir le lecteur, enlever le disque 2.
_ mettre le disque 1, fermer le lecteur.
_ lancer le jeu.
_ charger la partie.
_ insérer le disque 2 pour retrouver votre sauvegarde.

Ce qui est particulièrement ridicule. Tous les autres jeux à plusieurs disques permettent de démarrer directement depuis un autre disque que le premier. Enfin vu la durée de vie du soft, vous n'aurez pas à faire ca souvent...

Non franchement j'aurais voulu aimer ce jeu. J'aurais voulu dire "Belle adaptation française de l'univers de Lovecraft !", mais je ne peux pas : on a l'impression d'avoir un jeu à moitié fini, pas un titre complet. En comparaison, j'ai beaucoup plus apprécié Prisoner of Ice, sorti 5 ans auparavant malgré son absence de cinématiques.

A qui s'adresse Necronomicon, l'aube des ténèbres ? A celui ou celle qui connait et apprécie le Mythe de Cthulhu, pour retrouver un univers familier. Et encore, si vous avez lu le roman dont le jeu est adapté, le plaisir de la découverte sera amoindri.
Celui qui s'intéressera à Necronomicon uniquement pour l'aspect aventure/point and click sera déçu par la réalisation et les quelques énigmes peu passionnantes uniquement placées pour justifier l'appellation de jeu.

SUPPOS : 2/6

suppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

quentin 19/05/2014 14:08

par rapport à ta remarques sur les changements de CD j'ai rencontré la même situation sur "The longuest journey" et ça m'avait bien soulé ^^

Neek-2 19/05/2014 08:42

Wanadoo edition... CQFD

twinsen 19/05/2014 06:41

Merci pour le test je ne connaissais pas cette adaptation. Sinon pour moi la meilleure adaptation de l'univers de Lovecraft et donc la plus flippante c'est sans aucun doute Amnesia !
et pour conclure j'ai envie de dire Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn !!!