[TEST A LA BOURRE] NIER / PS3 & X360

Publié le par Fx-Corporation

NIER
Support : Playstation 3, X360

Développeur : Cavia
Editeur : Square-Enix
Année : 2010

[TEST A LA BOURRE] NIER / PS3 & X360

Attention je vais parler d'un jeu qui me tient à coeur et qui m'a bouleversé à vie, je vais peut-être manquer de discernement car c'est vraiment l'émotion et mon coeur qui vont parler...

Développé par les studios Cavia ( Drakengard 1 et 2 ) et édité par Square Enix. Nier a fait l’objet d’une sortie internationale assez discrète et le jeu est passé totalement inaperçu à sa sortie. Tout d'abord il est important de préciser que Nier sera le dernier jeu développer par Cavia, en effet le jeu ayant fait un flop monumental, la société Cavia fut dissoute... Triste histoire.

Tout d’abord, il faut savoir une chose : notre Nier européen s’appelle en fait Nier Gestalt. Le jeu est différent de la version japonaise qui se nomme Nier Replicant. Le héros est différent selon la version, pour les version PAL et US, Nier est un père de famille qui doit sauver sa fille alors que dans la version JAP, Nier est un grand frère qui doit sauver sa sœur. Le design du héros et de la fille sont donc complètement différent. C'est pourquoi je possède moi même les deux versions même si je ne comprends rien au japonais.

[TEST A LA BOURRE] NIER / PS3 & X360

Je vais commencer par l'intro et sa traduction, ça pose tout de suite les bases :

Weiss ! Espèce de connard ! Ressaisis-toi, bouquin pourri, ou tu vas le regretter !
Je vais t'arracher les pages, une par une ! Ou alors te jeter dans un putain de fourneau !
Comment un être aussi intelligent peut être hypnotisé comme une vulgaire petite garce ? Hein ?! Réponds !
Oh, Maitre des Ombres ! Comme je t'adore, Maitre des Ombres ! Oh Maitre des Ombres ! Viens donner un gros bisou mouillé à Weiss !
Maintenant, sors ta foutue tête de ton cul et donne-nous un PUTAIN DE COUP D
E MAIN !

Le début du jeu nous emmène dans un décors apocalyptique et relativement futuriste. Nous sommes au plein coeur de l'été 2049. Et il neige. On retrouve NieR, la quarantaine et pas vraiment l'étoffe d'un héros de jeux vidéo accompagné de sa jeune fille Yonah. Ils tentent désespérément de survivre, reclu dans un supermarché abandonné. Le monde a été frappé par la nécrose runique, une maladie mortelle qui décime l'humanité entière. A la fin de se prologue, on se retrouve 1300 ans plus tard, avec nos deux rescapés dans un monde fondamentalement différent, presque moyennageux. Ils n'ont cependant pas subi le poids des années. Comment cela est-il possible? Voilà le speech de départ, vous vous en doutez bien, le scénario va être un des éléments marquant de ce jeu.

Il va falloir définir quelle sorte de jeu est Nier, c'est une sorte d'action-RPG avec un scénario en béton, ce qui commence à être rare avec les RPG Jap. Nier peut même se montrer déroutant car il y a des phases de plate-formes et certaines combats sont proches d'un shoot them up. Certains ennemis font ainsi pleuvoir sur vous des vagues d'attaques magiques, semblables aux boulettes que l'on retrouve généralement dans les shoot them up. Il vous faudra analyser les patterns, c'est à dire les motifs que dessinent les projectiles qui vous sont destinés, afin de les esquiver ou de les parer, et surtout de contre-attaquer.

[TEST A LA BOURRE] NIER / PS3 & X360

Un des points fort du jeu est sa qualité d'écriture exceptionnel, c'est beau, tout en poésie et en mélancolie, on est à mille lieu d'un RPG assez cucul comme les Tales Of. La mort est ommniprésente, les survivants se comptent par centaines seulement.

On va parler du système de combat, il est fun et ne manque pas de rythme, c'est pêchu et c'est plutôt cool. Le jeu va prendre une autre dimension lorsqu'on va acquérir le Grimoire Weiss. Attention, ce livre qui parle est doté d'une personnalité incroyable, il est vraiment très drôle et complètement barré, je trouve l'idée sympa d'avoir mis un simple livre comme un des personnages principaux d'un jeu. Grace à lui on va pouvoir utiliser la magie sous forme de vers.

[TEST A LA BOURRE] NIER / PS3 & X360
[TEST A LA BOURRE] NIER / PS3 & X360

Le problème comme dans beaucoup de RPG, ce sont les premières heures de jeu, on ne sait pas trop ou cela nous emmène et le scénario ainsi que l'intrigue mettent un peu de temps à se mettre en place, c'est un peu dommage.

Le scénario prendra toute sont importance lors de votre second run, je ne vous dirais pas pourquoi mais sachez que dans ce jeu, le NG+ a une place très importante et permet de revivre l'histoire avec des éléments supplémentaires qui vont changer votre vision totale de l'histoire et de l'univers ! Le genre de détail que j'adore.

On a souvent critiqué Nier ses graphismes datées, je trouve cela vraiment dur. Si l'ensemble de l'emballage graphique ne surprend que rarement voire jamais, la réalisation demeure correcte et égale. Et si Nier parvient à captiver son public malgré un faux air de jeu PS2 HD c'est aussi par sa forte inspiration artistique, disséminée dans l'ensemble des environnements. Les meilleurs exemples en sont les villes d'Aire et de Façade. Il en va de même pour notre quatuor de héros, qui s'ils ne brillent pas forcément par une beauté naturelle, ont tout de même un putain de charme, et une identité bien marquée, assez éloignée des standards très propres et bien fringués du JRPG.

Une bande-son d'une beauté indescriptible

Sans conteste LE point fort de NieR. C'est Keiichi Okabe, un compositeur connu pour son travail sur la série des Tekken qui est à l'oeuvre. Mais il n'est pas seul, puisque accompagné de la jeune Emi Evans. Dans les faits, Keiichi Okabe faisait parvenir à Evans les bases de chaque morceau, le ton général. Emi Evans racontera dans une interview que tous les morceaux chantés le sont dans une langue qui n'existe pas, c'est assez déroutant mais sincèrement, ça colle parfaitement avec l'ambiance du jeu.

Je l'affirme haut et fort, Nier est pour moi LA meilleur bande son jamais crée dans un JV. J'ai fait ce jeu pour la première fois il y a 4 ans et en le refaisant pour ce test, j'ai toujours le même frisson qui parcours mon corps à l'écoute de certaines mélodies... Elles vous prennent aux tripes et arrivent à véhiculer un message fort.

Mention spéciale à la musique du donjon final du jeu, ce n'est pas du tout le genre de musique qu'on entend habituellement lors d'un dernier donjon qui amène la fin d'un jeu. Ici c'est juste la mélancolie, la fin d'un voyage et d'une ère entière... La beauté visuelle du dernier château va de paire avec sa magnifique musique qui l'accompagne...

J'en parle ici depuis un bout de temps et je vais me répéter, Nier est pour moi LE meilleur jeu sorti sur la génération PS3/360, rien que cela oui ! Ce jeu possède un truc qui me prend aux tripes, j'ai juste envie de chialer de bonheur quand j'insère le jeu dans ma console, sûrement son scénario totalement incroyable et sa bande son majestueuse à en pleurer et à vous hérisser chaque poil de votre corps. Il n'est pas parfait mais il a tellement changé ma vision que je porte aux JV qu'il est devenu culte pour moi. C'est un devoir d'y jouer, de l'aimer et de l'apprécier. Ne vous arrêtez pas aux premières heures, je vous jure que si vous aimez les A-RPG vous allez l'aimez. Nier est un bijoux, un joyau précieux qu'il est dur d'apprécier car tellement décalé mais sincèrement jouez-y même si il commence à être compliqué à trouver à prix convenable.

SUPPOS : 6/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Commenter cet article

gluttony 13/05/2014 08:58

Tain, encore un jeu de mon époque acheteur compulsif, tout comme fabmad, acheté une misère neuf il y a quelques années, à peine commencé en disant "waou, génial" et ça fait un bon moment que j'me dit qu'il faut que je m'y remette :D
Je vais lire ce test avec attention dès que j'ai un moment.

mthrsc 08/05/2014 23:38

Ce jeu est un Hommage au jeu, jeux video et jeux de role sous toutes leurs formes.
Les combat contre les boss ou il faut analyser les patern de boulettes et les eviter comme dans un shoot them up 2d par exemple.
Cote jeu de role, si je me souvient bien, il y a une grosse reference au livre dont vous etes le hero / JDR papier vers le milieu.

fabmad 08/05/2014 19:42

Acheté une misère (neuf) il y a quelques années... un jeu très réussi, au verbe et à l'histoire adultes, à la fois austère et parodique, sérieux dans le fond et fun dans le gameplay. Souvent surprenant...
La BO est monumentale, d'une richesse, d'une qualité... elle est inespérée, incroyable!
Je confirme pour les graphs : c'est loin d'être la catastrophe, la colorimétrie évoque constamment ICO, tout en ombres et lumières, du contre-jour, et des scintillements (aliasing?) mais quelle ambiance et quels drôles de personnages... et l'histoire est folle mais mature, on en est transporté.
Bref, sur x360 et ps3, devenu rare et cher en neuf... mais inoubliable.