[RETROGAMING] Tachyon The Fringe / PC

Publié le par Sylesis

TACHYON THE FRINGE
Éditeur
: Novalogic
Développeurs : Novalogic
Genre : Simulateur de combat spatial
Nombre de joueurs : un, multijoueur en ligne
Support : PC
Nombre de disques : 1 cd
Sortie : 2000

[RETROGAMING] Tachyon The Fringe / PC

Les simulateurs de vol ne sont pas un registre avec lequel je suis familier, ni qui m'attire spécialement. Les cockpits étroits, les combinaisons de survie toujours trouées au pire moment... Mais pourtant, il faut peu de choses pour changer d'avis : un magazine avec le détail des missions, quelques codes bien sympathiques et une offre promotionnelle. C'est comme ça que j'ai pris mon ticket pour l'espace en 2002, cramponné à ma souris sans fil en hurlant pour éviter de me crasher dans une station spatiale. J'ai progressé depuis : maintenant j'arrive presque à poser mon vaisseau sans le détruire. Mettez la BO de 2001 L'Odyssée de L'Espace dans le lecteur, on part en apesanteur pour découvrir la face obscure du soleil.

Ah, la Bordure... Ses megacorporations, ses pirates, ses rivalités entre nobles. Je me serais presque cru à la maison, les touristes en plus. Mais laissez moi me présenter : Jake Logan, pilote indépendant. Vous avez déjà l'impression d'avoir entendu ma voix quelques part ? Celle de Bruce Campbell ? C'est normal, c'est moi qui fait ses doublages.

Enfin, mon guide de la Bordure avait beau être archi-complet, je me sentais quand même bien paumé à la lisière de l'espace connu. Quand je pense que j'étais peinard dans le système de Sol...

J'étais l'heureux propriétaire de deux vaisseaux : un classe Orion et un classe Pegasus, tous les deux de la Galactic Spanning Corporation, ou Galspan. J'étais pilote indépendant, je le suis toujours d'ailleurs, et selon les jobs que je prenais, je choisissais l'un ou l'autre modèle dans le shipyard. Il y a de la place là bas, mais je doute d'avoir un jour assez de crédits pour pouvoir le remplir.

[RETROGAMING] Tachyon The Fringe / PC

Et puis un jour, je suis tombé sur La Mission, celle que mes tripes m'ont hurlé de ne pas prendre et je me suis fait piéger : on m'a accusé ( à tort), condamné à l'exil du système Sol, direction la Bordure et là j'ai dû faire un choix. Oui comme le dit si bien le très ... ahum...aimé chef de la Star Patrol : "Life is all but peaceful in the Fringe". Oui la vie est tout sauf paisible dans la Bordure, alors après mon arrivée et une escorte de touristes, je me suis retrouvé au milieu d'un conflit et j'ai du choisir : travailler pour la Galspan qui veut s'approprier les ressources minières du coin pour le bien de ses actionnaires l'humanité, ou aider les indépendantistes Bora qui étaient là avant ?

Mais avant de décider, il fallait que j'équipe un peu mon zingue, moi. Non sérieux, ces gars qui décollent en vitesse pour détruire une escadrille, vous y croyez, vous ? Chaque station dispose d'une charmante boutique où vous pouvez vider vos crédits en équipement. Avant de vous ruer sur le gros laser lourd, prenez la peine de regarder ses performances : si tu prends quelque chose qui tire lentement, tu as intérêt à assurer chacun de tes tirs, surtout si la centrale énergétique de ton vaisseau est poussive ! Et c'est la même chose pour les carrosses : il a beau avoir de la gueule, le Claymore Boran, si tu l'envoies contre une escadrille de Poseidons Galspan qui éviteront tous ses tirs et le plumeront à cause de sa vitesse, faudra pas demander crédit pour les réparations.

Personnellement, j'ai une préférence pour le Warhammer et le Battleaxe des Borans : bons blindages et versatiles niveau équipement. Les modèles ont en général plusieurs emplacements d'armes, avec parfois un spécial à l'arrière. Chaque coté du conflit a ses jouets particuliers : la Galspan a une préférence pour les armes à énergie, les Bora préfèrent les missiles, les mines et la chevrotine.

Ah oui, et n'oubliez pas de gérer vos systèmes aussi : c'est là que vous équiperez vos boosters et les upgrades bien sympas pour l'ordinateur de bord. Des trucs pour aider à viser, éviter les brouilleurs, augmenter vos réserves d'énergie. Et comme tout ça c'est du standard, tu peux transposer d'un zingue à l'autre sans difficulté : utile, à moins que tu n'aies envie d'acheter deux fois le même matos.

[RETROGAMING] Tachyon The Fringe / PC

Enfin quand faut y aller, faut y aller. Respire Jake, pense à la prime et à ta bière au retour.
Le tableau de bord, standardisé lui aussi, contient pas mal d'informations : faut dire mon p'tit gars que ça se manœuvre pas comme un tricycle.

Tu as d'abord l'indicateur de cible, suivi de tes armes et si besoin du stock des munitions : juste au dessus se trouve ta vitesse. Au milieu différents témoins d'alertes : si ça s'allume, commence à flipper. Et en dessous le radar. Enfin sur la droite tu as le pourcentage de poussée ( au cas tu fais de l'afterburn pour mettre les voiles ), l'état de tes boucliers et la répartition de l'énergie de tes systèmes. Ta centrale produit une certaine quantité de jus, mais après c'est toi qui réparti : tes boucliers sont en rad ? Envoi leur le max de puissance. A l'opposé si tu veux faire du dogfight, privilégie les boosters et les lasers. Si tu faire du full-frontal, tu peux aussi tout basculer sur les boucliers avant et l'artillerie, quitte à avoir chaud aux fesses si on te prend par derrière.
Tu as aussi des indicateurs montrant l'état globale de ta coque et la moyenne de tes boucliers. Tant que tu as du shield, ça va, mais attention quand il est mort parce les laser suivants brulent ton blindage et là c'est "au revoir papa" !

Tout ça il faut y penser en combat, que ce soit contre les chasseurs légers ou les corvettes poseuses de mines ! Ah oui , on voit du lourd parfois, et là tu ne peux pas juste faire défiler les cibles, tu dois viser les sous-systèmes, genre la propulsion ou la centrale énergétique. Ca demande une bonne, une très bonne connaissance des nombreuses commandes. Malheureusement pour toi, il faut régler ça en cale sèche : impossible de changer ça en vol. Non sérieusement, vous imaginez rebooter l'ordinateur de bord d'un Warhammer pendant un combat contre des pirates ? Je suis déjà heureux que les miens ne m'aient jamais lâché. Enfin, pas souvent.

Pour diriger ton coucou, l'interface te propose plusieurs fois : manche à balais à retour de force ou clavier et souris. La deuxième solution a ma préférence. En cas de perte de mémoire, j'ai eu avec mon Guide de la Bordure un petit "Guide des Vaisseaux" avec le rappel des touches, histoire de rappeler au blanc-bec où appuyer pour que ça fasse boom ! Le guide permet également de voir les coucous des deux cotés de l'affrontement : c'est joli à voir. En fait même très joli : les modèles sont de très bonnes qualités. Les ingénieurs se sont pas moqués du client, et c'est un connaisseur qui vous le garantit !

[RETROGAMING] Tachyon The Fringe / PC

Pendant tes temps de repos, tu peux aller consulter le job board de la station : c'est là que le pilote indépendant fait ses crédits. Tu choisis l'emploi de ton choix, et tu décolles. Si tu te sens froussard, tu peux prendre de l'aide en engageant un ailier. Il y en a des plus ou moins doués, mais une chose est garantie : ils te prendront tous une partie de ta prime. Enfin ne te reposes pas trop dessus : il y a des boulots qui se font uniquement en solo.

Y aussi une chose que j'aime bien dans ce métier, c'est que même en travaillant pour une faction, tu peux te faire des petits jobs à coté, histoire d'arrondir les fins de mois. Non, je ne dis pas travailler pour l'autre affreux, mais plutôt participer à un tournoi, traquer le pirate ou se frotter à la noblesse locale. Et puis rien ne t'oblige à retourner immédiatement à la base : tu peux toujours emprunter les tachyon gate dont tu as les autorisations histoire de faire du tourisme et chercher des cargaisons perdues. C'est ça le coté "free" de pilote freelance !

Enfin tout ça, c'est si tu te lances seul. Si tu as des amis pilotes, vous pouvez voler ensemble; si tu n'en a pas fais toi des relations ! Enfin quand je dis "ensemble", faut voir tu veux faire tes réjouissances :
- tu peux les faire en réseau, en Lan comme on dit : tes copains sont avec toi, et tu leurs piques leur nutribars avant de commencer à vous froisser gaiement la tôle,
- tu joues sur Novaworld, et là tu peux voir plus de 100 zincs à l'écran, venant de partout.

Quelque soit l'horizon que tu choisis, tu peux régler ça en mode arène classique, ou en mode "Base wars" . Là, c'est deux équipes, Galspan vs Bora qui se mettent dessus en récoltant des cristaux ou en blastant les coucous de l'autre. Les succès permettent d'augmenter le niveau technologique de ton camps, qui du coup te donner la chance d'upgrader ton équipement. Il est même possible de créer des escadrilles appelées "éléments" histoire de parler plus facilement avec tes potes.

Quand on voit la date de sortie du guide, on ne s'en douterait pas mais pourtant Novaworld existe toujours. Oui, ce monde continue à vivre.

Ca enregistre toujours ? Bon ben je crois qu'on a fait le tour de la Bordure et de mon boulot : je suis un pilote indépendant qui a du choisir un employeur quand je me suis retrouvé exilé sur la bordure de l'espace connu. Je vivote de contrats passionnants, j'achète quand je peux les vaisseaux de mon employeur, et l'équipement de mon employeur. Et quand j'en ai marre, je pars seul : "contrat" ne signifie pas "laisse autour du cou et tu pisses uniquement sur les poteaux que je t'indique". Non finalement le coin est pas si mal que ca, quand j'y pense. Enfin à part les demon pirates... Ah oui, et mon boulot exige de connaitre l'anglais, becoze ici, tout est écrit et dit en english.
Jake Logan Out.
Oh, et quand vous aurez fini votre journée à Tachyon News, ca vous dirait de faire un tour dans les nébuleuse, mademoiselle ? Mon Warhammer est bi-plac
e."

SUPPOS : 5,5/6

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article