[TEST] Metal Gear Solid V : The Phantom Pain

Publié le par Dr Floyd

METAL GEAR SOLID V The Phantom Pain
Support : PS4

Existe également sur XOne, PS3, X360 et PC
Editeur : Sony
Sortie : 1er septembre 2015


Testé avec le support de StarGames en Belgique

[TEST] Metal Gear Solid V : The Phantom Pain

On ne dirait pas mais ce Richard Gear Solid est annoncé depuis 7 ans, le dernier opus de salon étant sorti sur PS3 en juin 2008…. Pour patienter, vous le savez, on a eu le droit l’an passé à un prologue assez prometteur, en tout cas avec un Hideo qui remettait en cause ses erreurs du passé. Erreurs ? oui car je vous le dit tout de suite : je ne suis PAS DU TOUT fan de la saga, mais alors pas du tout !

Mon prologue à moi

Y a pas de raison, moi aussi j’ai le droit à mon prologue. Si Metal Gear Solid fût un grand jeu sur PS1 (novateur et ambitieux pour cette console), la suite laisse plutôt à désirer… Un second opus qui était plutôt destiné à faire le buzz de la PS2, avec un gameplay bâton dans le postérieur, un level design ridicule, une ergonomie douteuse et des blablas totalement insupportables… Le 3 fut dans le même genre… et que dire du 4 totalement ridicule et plus du tout en phase avec les critères de gameplay de son époque sur PS3. Sur PSP ? Injouable. Bon sans compter les aspects farfelus de la licence qui me laissent perplexes… J’avais alors testé quand même Ground Zeroes l’an passé, et là grosse surprise : le jeu est devenu jouable, les blablas ont disparus (ou plutôt bien intégrés), les combinaisons de touches supportables, le monde devient semi open-world et le moteur graphique est impeccable. Une "démo" assez convaincante pour me donner envie finalement de tester le 5eme opus de ma licence « tripleA » la plus détestée au monde (avec Gran Turismo).

Déballage

Déjà faire de la place sur le disque dur de la PS4… L’arnaque aux 500Go ne permettant pas d’installer plus de 10 jeux en moyenne ! Grrrrr… Surprise à l’ouverture de la boite : il y a une map recto-verso à déplier !!! Incroyable, du papier dans un jeu, comme dans GTA V !!! Ca fait presque étrange tellement c’est devenu rare. Pont positif. Sinon la mise en route du jeu est assez rapide, le reste de l’installation continuant je pense pendant l’intro du jeu.

Un aperçu de la map papier

Un aperçu de la map papier

Une intro classique mais totalement réussie

Je ne vais faire aucun spoil et vous laisser découvrir cette introduction. Sachez que c’est géré de manière totalement classique : on subit au départ une situation totalement scriptée (on peut juste bouger la tête et zoomer) et au fil du temps on prend les commandes du jeu, ce qui sert en même temps de premier mini-tuto. On pourrait croire assister à l’intro d’un Call of Duty, en moins spectaculaire, mais c’est ici superbement amené est plus intéressant. L’immersion est réussie et on ressent tout de suite la maitrise incroyable de Hideo Kojima en matière de mise en scène. Le type se touche le téton à chaque plan, du grand art. Et là on peut tout de suite faire un premier point technique : les cut-scènes sont toutes réalisées avec le moteur du jeu, et elles tournent dans un 60 FPS des plus parfait, ce qui donne un résultat visuel ahurissant ! Et quand on joue enfin pour de vrai le moteur graphique ne faiblit pas, c’est « lisse » comme Metal Gear Solid 2 l’était sur PS2. Bref, l’intro est géniale et l’esthétique du jeu est totalement réussie. Et puis le visage de Big Boss, cette tronche, ce niveau de détails, ça fait peur !!!!!

Un début de jeu cauchemardesque pour Big Boss...

Un début de jeu cauchemardesque pour Big Boss...

C’est tellement réussi qu’on a du mal à croire que cette intro a duré plus d’une heure !!! Et on s’amuse à voir apparaitre le titre du jeu et Hideo Kojima au bout de tout ce temps. Oh ouiiii Hideo, ouiiii c’est bon ça !!! Ca fait genre "je me la pète grave" ;) Bon question scénario, je ne dévoile rien, et de toute façon je ne suis pas du tout spécialiste de la série, donc je ne maitrise pas. Mais pour ce 5eme opus j’ai l’impression que le Hideo ouvre les portes à tout le monde (c'est à dire aux non-fans), même si on a beaucoup d’interrogations d’entrée, surtout du fait de certains aspects un peu surnaturels. En tout cas j’imagine déjà la masse de boulot que cette introduction a dû représenter pour les développeurs. Impressionnant. Moi qui n’aime pas attendre, subir des cut-scènes à rallonge, cette fois ci j’ai été bluffé.

Un rendu esthétique exceptionnel !
Un rendu esthétique exceptionnel !

Un rendu esthétique exceptionnel !

Bon allez on joue pour de vrai !

A peine remis de mes émotions, j’attaque le chapitre 1 après 1h15 de bonheur pixelisés (quoi que en 1080p on ne voit pas beaucoup de pixels)… Et c’est à nouveau une claque visuelle qui s’offre à moi. La partie débute dans une contrée désertique qui est parfois quasi photo-réaliste, le tout dans un open world (j’y reviens) du plus bel effet et toujours avec ce moteur graphique hallucinant de fluidité. Oui, donc open world, mais attention, ce n’est pas du GTA V, y a pas de bar, de femmes à poil ni de circuit de VTT ! Ca reste dans un cadre de champs d’infiltration, dans des secteurs militaires, soyons clair, on ne peut pas faire n’importe quoi, même si on se déplace où l'on veut. Et en débutant cette exploration on retrouve aussitôt tous les points positifs découverts avec Ground Zeroes : un gameplay enfin aux normes actuelles, un personnage enfin souple à diriger, avec des combinaisons de touches pas trop tordues, et le blabla, qui existe toujours, mais dilué durant les phases de jeu. Je me suis amusé 30 minutes à découvrir le terrain de jeu afin de tester le moteur graphique et l’ergonomie, mais aussi pour admirer les décors…

Je démarre tout doucement... pour terminer comme Usain Bolt !
Je démarre tout doucement... pour terminer comme Usain Bolt !

Je démarre tout doucement... pour terminer comme Usain Bolt !

Bordel de pixels, ce chapitre 1 confirme mes impressions de l'intro. Je suis ébloui par la qualité du moteur graphique, le Fox Engine il en a dans les slip ! Alors je m’amuse à me la jouer Hideo en tournant et zoomant autour de Big Boss, à pied ou à cheval. On se croirait dans Red Dead Redemption… en plus beau, et plus grand. La végétation bouge, il y a de la vie dans les airs, de la poussière, bref ça exploite la PS4. Trêve de triturage de téton, passons à l’action.

Devant moi un village abandonné avec 4 militaires et des renseignements à récupérer à un endroit non précisé. Je décide l’approche discrète et de mes faire un par un au silencieux, tout en cachant ensuite les corps… A noter que le jeu gère le cycle jour/nuit, superbe. Et la nuit c’est quand même sympa pour l’infiltration ! Gameplay nickel, rien à dire. Mon plan fonctionne jusqu’au dernier ennemi qui lui me repère et sonne l’alerte, du coup ça s’est terminé en méchante fusillade… Bon là l’action est franchement assez confuse, mais du fait des 60FPS et de la qualité des sticks PS4 je dirai que c’est plutôt dans la bonne moyenne des TPS. J’ai butté tout le monde, je récupère les renseignements et file jusqu’au prochain village où je dois délivrer un camarade. Je tombe sur une route barrée, plutôt que de passer discrétos par les montagnes je joue les "Rambo". Idem, l’action est assez confuse à nouveau, mais on s’en sort… d’autant que Snake est solide… il récupère de la vie si il n’est pas touché pendant quelques instants… Principe de kéké un peu pénible, mais bon c’est comme ça. A savoir qu’il faut récupérer des objets et matériaux un peu partout car ils vous serviront pour la Motherbase (j’y reviens après).

Dernière étape de cette mission, un autre village, bien plus peuplé où je dois récupérer mon camarade… A partir de là on s'aperçoit de quelques limites potentielles du jeu : en fonçant dans le tas à la Usain Bolt on s’en sort… vous vous prenez du plomb dans l’aile certes, mais vous avez le temps de récupérer…. On verra pour les missions suivantes. Hop, écran de scoring (sympa pour refaire les missions), et hop à nouveau le melon : le nom de Hideo Kojima qui réapparait... comme si le jeu commençait.... :) Et on a pas fini de le voir apparaitre son nom LOL.

De retour chez Maman ?
De retour chez Maman ?

De retour chez Maman ?

La base de Maman

C’est le campement on va dire…. Et là je suis sceptique, ça devient un peu lourdingue que de devoir gérer les évolutions de cette base et de votre matos… Et on se rend compte quand même à partir de là que ça reste un jeu à la japonaise, avec beaucoup de trucs farfelus. Je viens de découvrir les fameux ballons qui envoient les hommes dans les airs… Ok, je sais que ça existe en vrai, mais en espérant que ce que j’ai vu dans les démos (faire s’envoler tout le décor, les vaches, les containers, les jeeps...) ne soit qu’une option fun non obligatoire ! Bon, je me fais chier dans la Motherbase, d’autant que là c’est un vrai didacticiel, je retourne en mission ! J'veux de l'action et du sang mon Colonel !

Incroyable, je dis du bien de Metal Gear Solid ! Je dois être très souffrant ?

Ma troisième séance de jeu va balayer mes doutes quant aux qualités vidéoludiques pures du jeu. J'avais peur de l'aspect brouillon des phases d'action, mais au final je suis rassuré. De toute façon les missions deviennent vite difficiles et foncer dans le tas est alors suicidaire, même si on peut quand même envisager de jouer façon Gears of War. Non l'idéal est vraiment de la jouer infiltration le plus longtemps possible, quitte à charcuter les derniers ennemis à la mitrailleuse ou au corps à corps si vous vous faites repérer. En infiltration pure on s'éclate, tant il y a de possibilités... On a l'impression d'être intelligent en jouant à ce jeu, on se subit pas les scripts des développeurs.

J'ai aussi vite compris que MGS5 ne va pas se jouer comme on suit un film, qu'on ne va pas dire "je l'ai fini en 12h et je l'ai revendu". Non, nous avons affaire à un jeu d'une richesse extrême et non linéaire. Ici on choisi ses missions, on choisi son armement, on choisi où l'on débute, on choisit comment on va approcher la base ou le village, on choisi sa stratégie... le tout avec plein de paramètres changeants : le cycle jour/nuit, les tempêtes de sable, les ennemis en alerte ou pas, les armes et compagnons changeants... Bref, on peut faire et refaire à mon sens une même mission des tas de fois avec bonheur, sans avoir l'impression de faire toujours la même chose comme dans un TPS de couloir à la Uncharted. Bref, on joue !

Le jeu proposera deux grandes zones, ce n'est pas un secret, on s'en doutait dès le départ via la map papier. Deux zones "seulement" mais immenses et bien différentes, où il y aura vraiment de quoi faire : des missions principales bien scénarisées, des quêtes annexes, et la gestion de la Motherbase (chiante mais qui réserve bien des surprises). Il ne faut surtout pas foncer comme un dingue dans l'enchainement de missions principales, mais PROFITER du bac à sable.

Un peu de douceur et de féminité dans le jeu... hum, enfin presque...

Un peu de douceur et de féminité dans le jeu... hum, enfin presque...

Quid de la difficulté ?

L'infiltration est quand même assez difficile, il faut avoir de la patience, et ne pas allumer sa console en se disant "je vais y jouer 10 minutes". En mode bourrin, vu la régénération auto, comme je le disais, on peut s'en sortir, sauf que votre scoring sera désastreux. En mode infiltration sachez qu'au bout de quelques essais infructueux une aide vous sera proposée (pas obligatoire) pour passer le chapitre plus facilement.

Des points négatifs ?

- Pour moi le scénario éventuellement... j'avoue finalement décrocher totalement ! Et je ne suis pas sûr que les fans arrivent toujours à suivre ! De plus je n'ai pas envie d'écouter toutes les K7 audio proposées dans le jeu, il y a tellement de sujets abordés.... Cependant ce scénario complexe et tordu n'est franchement pas gênant, on s'amuse à suivre les délires de Hideo.
- Aussi les délires de Hidéo au niveau du gameplay peuvent aussi gêner, insérer des éléments "arcade" dans un jeu sérieux, c'est un peu étrange. Mais on dirait qu'il veut de temps en temps nous rappeler que c'est un jeu. Pourquoi pas.
- Enfin, s'occuper de la Motherbase pour faire évoluer son matos est un peu gonflant au départ... Mais c'est tellement riche au final, qu'il ne faut pas s'arrêter sur cette mauvaise impression.

De toute façon on peut plus ou moins zapper tous les aspects un peu pénibles du jeu (scénario délirant, blabla, personnel à recruter, R&D sur la base, gadgets un peu décalés) pour jouer, tout simplement, sans trop réfléchir au reste. Je vis ma propre aventure, imaginant mon Big Boss à moi, sans trop essayer de tout exploiter, quelque fois en essayant de terminer une mission sans tirer un seul coup ni utiliser un seul gadget (pas encore réussi !). Je rate, je recommence, autrement, sans lassitude. Voilà, c'est çà MGS5, une boite LEGO d'infiltration !

Hideo a transformé sa licence en passant du jeu d'infiltration narratif injouable à un TPS action-infiltration-open world de qualité. Je ne l'en croyait franchement pas capable après toutes ces années. Il a rendu son jeu plus souple, plus fun, plus abordable, plus jouable, plus intelligent, plus ouvert, avec une vraie replay value, corrigeant la plupart des défauts insupportables du passé. De plus il offre à nos yeux émerveillés un spectacle visuel incroyable grâce à ses talents indiscutables de mise en scène et grâce au moteur de jeu Fox Engine de folie. Rien que l'aspect visuel justifie l'achat du jeu, je ne déconne pas.

Malgré quelques points encore agaçants, dont le scénario (mais bon on ne peut revenir sur le passé) et la Motherbase un peu lourdingue (mais certains adoreront), nous avons affaire à un chef d'oeuvre du TPS-Infiltration qui a dû demander des années et des années de travail intensif aux développeurs. Totalement incontournable. Un vrai jeu "next-gen"... heu pardon current-gen ! Chapeau Monsieur Kojima, vous avez le droit d'avoir le melon, cette fois c'est justifié.


Attention cet avis ce concerne que la version PS4, je n'ai pas essayé la version XOne (qui ne tourne pas en 1080p) ni les versions PS3/X360.

SUPPOS : 5,5/6

seal of quality

Publié dans TESTS

Commenter cet article

Ribouldingue 02/09/2015 19:18

Loneken qui vient poser sa pêche dès qu'on parle d'un jeu plaiesteschiottes

babar l'ours 03/09/2015 15:48

lol

l'ours grogne

Loneken 01/09/2015 23:10

Salut les aminches.

MGS 5 edition day one PS4 est à 47€ seulement dans tous les bons carrefours jusqu'au 3 septembre (jeudi donc)

Profitez en avant que ça remonte si y'en a que ça intéresse.

Bon jeu à tous!

(et gardez en sous le pied même si après les vacances et la rentrée le porte monnaie tire la tronche parce que ça défile sec dans les jours/mois qui arrivent: Dragon quest Heroes, Blood Bowl 2, Fallout 4, Star wars Battlefront, Mad Max, Uncharted Collection, Tearaway Unfolded, NBA2K16, NHL16, FIFA 16, PES 16,Tales of Zestiria, Disgaea 5, Divinity Original Sin Enhanced edition, Assassin Creed Syndicate, WRC 5, Need for Speed, Just Cause 3, Rainbow Six Siege, Black ops 3, Darksiders 2 Deathinitive edition, Might and Magic 7, Xcom 2...) du lourd et du varié y'en a pour tous les goûts.

Va falloir trouver du temps maintenant...

gluttony 01/09/2015 13:54

Faut que je trouve le temps de lire ce test pour une fois qu'il y a un Metal Gear Solid qui me parle bien depuis le premier.
Par contre je crois que ça sera boycott de la version PC tant qu'il n'y aura pas une grosse baisse sur Steam car là on est en mode XOne -> http://www.journaldugamer.com/2015/08/31/cd-metal-gear-solid-v-contient-utilitaire-telechargement-steam-c-est-tout/ mais bon ça me ferait chier de l'avoir un inferior sur PS360, tout autant que de payer le prix fort pour une console next gen useless juste pour ce jeu d'ailleurs...

PS pour le stagiaire qui est visiblement toujours là: "Existe aussi sur PC" et PS3 et 360 (qui sont d'ailleurs bien mentionnés en fin de test mais pas dans l'entête) ;)

fokme 01/09/2015 10:34

merci pour le test mais:
on choisi -> on choisit
Existe aussi sur PC
;-)

fokme 01/09/2015 16:07

décidemment, tes stagiaires...

Dr Floyd 01/09/2015 13:05

Merci, j'ai viré le stagiaire.

Dr Floyd 01/09/2015 09:56

Je n'ai changé d'avis sur rien, MGS 2 à 4 je déteste toujours autant ;) Et même encore plus depuis que j'ai ce MGS5....

Dams 29/08/2015 22:13

Je ne comprends pas ceux qui prétendent que le doc change d'avis... Ce ne sont pas les mêmes jeux!
MGS 1 pour moi = chef d'oeuvre (mon jeu numéro 1) et les suivants grosses daubes... C'est pas parce que je vois Metal gear sur la boîte que j'achète... Personne n'est objectif, le doc donne son avis après y avoir joué, c'est déjà un bon point et je trouve son test franc, c'est cool!

lmrdouds 29/08/2015 12:37

Moteur graphique révolutionaire? En tout cas les screnshot sont moches

MALEYM 29/08/2015 04:06

c'est pas comme si c'etait le premier retournement de veste du doc ....

ericb59 28/08/2015 09:22

Moi pareil que le Doc. J'ai jamais supporté les Metal Gear "modernes". Le seul que j'ai fait en son temps était le tout premier sur MSX (il était excellent), mais les suivant en 3D j'ai jamais accroché ! Trop bavard, trop rigide, trop pompeux...
Alors ce dernier est il bon ? enfin ?

Philou 08/10/2015 15:02

Je pense un peu la même chose.J'ai bien aimé ceux du MSX 2 mais les suivants sur Playstation, je n'ai jamais vraiment accroché. Pas forcément parce que c'est trop bavard (car je peux apprécier des jeux à la narration soignée), mais parce que le jeu est assez rigide il est vrai, et surtout parce que les commandes étaient assez compliquées (trop de combinaisons à la manette, je passais plus de temps à lire la notice qu'à jouer). Je n'irai pas jusqu'à dire que les jeux étaient mauvais, non, mais disons que je ne m'y retrouvais pas. Concernant MGS V, j'y jouerai, c'est une certitude car j'aime beaucoup les jeux riches en monde ouvert. Mais ce sera pour plus tard, j'ai d'autres titres à terminer pour l'instant.

babar L'ours 28/08/2015 08:55

Doc .... deviendrais tu OBJECTIF ??!! pinaize une bonne nouvelle

L'ours Grogne

babar l'ours 03/09/2015 15:48

j'ai bouffé une mauvaise herbe .... que voulez-vous !

321 28/08/2015 12:39

Babar c'est pas un ours normalement. Saleté de génétique !

fabmad 27/08/2015 20:13

Ideo -> Hideo ;)