[TEST] Rise of the Tomb Raider / PS4

Publié le par MastaYoda

Rise of the Tomb Raider
Support : 20 year celebration – édition PS4

Existe également sur Xbox One, X360, PC
Editeur : MICROSOFT STUDIOS
Développeur : CRYSTAL DYNAMICS
Sortie : 11/10/2016 (PS4)

10/11/2015 (Xbox one, 360 et PC)

[TEST] Rise of the Tomb Raider / PS4

Versions et dates de sortie

Sorti un an plus tôt sur Xbox one, la version PS4 finale bénéficie de tous les DLC/season pass (20 year anniversary edition), du mode histoire (dont il sera uniquement question ici), un mode zombie et un mode coop. Il y a également un mode VR qui serait une rétrospective bien foutue sous la forme d’une visite de la maison d’enfance de Lara… (pas testé… pas de VR).

[TEST] Rise of the Tomb Raider / PS4
[TEST] Rise of the Tomb Raider / PS4

Nathan qui ? Far Cry quoi ?

Rise of the Tomb Raider serait un peu l’enfant de Uncharted et de Far Cry : on retrouve un côté open world (mais pas trop) dans un jeu d’aventure au gameplay scripté (mais pas trop), ce qui nous donne un jeu qui remplit ses promesses. Certes il y a des défauts et le scénario n’est pas la plus grande force de ce soft mais le tout est très bien rythmé.

[TEST] Rise of the Tomb Raider / PS4

À travers quelques flashbacks, nous suivons Lara qui reprend la piste de feu son père qui a consacré toute son existence à retrouver les traces d’une relique et d’une cité perdue… Evidemment, un groupe de méchants mercenaires est à l’origine de tout le mal qui va nous arriver et à leur tête, on trouve un chef assez charismatique et bien fanatique.

[TEST] Rise of the Tomb Raider / PS4

Bien sûr la comparaison est inévitable avec les films interactifs de Naughty Dog (Uncharted) mais les deux jeux sont pour moi incomparables : d’un côté on a un joli couloir en QTE et de l’autre un jeu en monde semi-ouvert avec quelques missions annexes et challenges intéressants. Tomb Raider est aussi un poil plus mature dans la trame scénaristique et l’ambiance générale, bien qu’on ait perdu le côté gore (sauf quand elle tombe dans un piège…) et (un peu) flippant du précédent opus.

[TEST] Rise of the Tomb Raider / PS4

Monde semi-ouvert

En évoluant à travers l’histoire principale, on est toujours certain de tomber sur l’une ou l’autre nouveauté ou amélioration qui rendent la progression du jeu intéressante. Entre les moments actions de l’histoire principale, on nous permet de reprendre notre souffle et il est très facile de passer une heure ou deux par map (une bonne dizaine au total) afin de chercher les trésors, les grottes, les défis, etc. Et ça rapporte toujours d’une façon ou d’une autre : de la thune, des améliorations pour les armes et autres équipements. Les parchemins et autres documents apportent un complément à l’histoire et sont narrés (pas besoin de lire ce qui généralement me saoule et je skip).

[TEST] Rise of the Tomb Raider / PS4

Le tout donne un ensemble cohérent et agréable : le côté loot, craft, quêtes annexes vous fera immanquablement penser à Far Cry mais c’est moins répétitif, les énigmes/puzzles sont plus élaborés que dans le précédent épisode. C’est pas compliqué, c’est pas super original mais ça reste sympa à faire.

[TEST] Rise of the Tomb Raider / PS4

Gameplay

On rampe, on saute, on nage, on escalade, etc. le tout avec une précision et des mouvements de caméra parfaits. On passe de gunfights (certains peuvent se faire en mode infiltration) à des courses poursuites, d’énigmes à des phases d’exploration, etc. Bien entendu, on retrouve toujours des scripts, des QTE et des « chemins obligatoires » mais ceux-ci sont variés, pas trop présents et correctement adaptés au scénar.

[TEST] Rise of the Tomb Raider / PS4

Plusieurs approches sont possibles pour les zones de combats : on peut utiliser des flèches empoisonnées, des explosifs, faire des pièges, attirer/éloigner les ennemis... ce qui rend les possibilités de tactiques intéressantes. L’IA est correcte, elle vient vous chercher, elle est assez agressive et on n’a pas l’impression de jouer à un rail-shooter. Il y a toujours des animaux à chasser (ce qui rapporte aussi) et la chasse est assez excitante, tendue, et même parfois compliquée.

Les améliorations de base se font en suivant le jeu mais les items rares se trouvent en accomplissant des missions annexes, en trouvant des grottes secrètes et en résolvant des énigmes. Pour les noobs, il y a une sorte de pouvoir télépathique qui permet de visualiser les objets, secrets et autres points d’intérêt (il ne tient qu’au joueur de l’utiliser ou pas).

[TEST] Rise of the Tomb Raider / PS4

Technique

Ce n’est pas aussi beau ni coloré que Uncharted mais ce n’est pas à des années-lumière non plus. Les cinématiques sont belles et la transition avec les phases de gameplay se fait correctement. Sur PS4 le jeu tourne à 30 fps constant en 1080p et serait entre 45 et 60 fps en 4k(éké) sur la Pro.

Les décors et les maps sont magnifiques : toute l’histoire se passe en Sibérie avec des zones de forêts continentales, des glaciers, des grottes, un goulag abandonné, des temples, etc... le tout est superbement illuminé, modélisé tant au niveau de la profondeur que des détails. Les éléments de la nature sont impitoyables et les effets sont notables sur le physique de Lara et on culpabilise de la faire marcher dans le froid avec son seul débardeur…
 
La voix off de Lara fait un excellent travail d’immersion : on suit ses pensées, ses craintes et ça reste bien dosé. Le reste de la bande son est très bon : doublage, musique, etc...

[TEST] Rise of the Tomb Raider / PS4

Rise of the Tomb Raider est la suite logique de son prédécesseur et améliore même certains points faibles : monde semi-ouvert, gameplay varié qui perd un peu l’ambiance « survie » en se tournant vers une histoire et une aventure plus lisse et tout public. Je trouve qu’ils ont réussi à recréer avec brio les sensations d’un jeu à la base très bon tout en apportant quelques plus… et ce n’est pas rien. Ce que je reproche justement à Naughty Dog, c’est-à-dire ne rien innover et miser sur du fan-service. C’est donc une suite qui fait au moins aussi bien que le précédent opus et qui nous promet encore de belles aventures.

SUPPOS : 5/6

Publié dans TESTS

Commenter cet article

jimpqfly 19/02/2017 12:17

Le premier (reboot) était bien. Qu'est ce que celui-là était chiant...