[RETROGAMING] Dungeon Explorer / Mega CD

Publié le par Maldoror68

DUNGEON EXPLORER
Plateforme : Sega CD (US) et Mega CD (pal)
Editeur : Hudson Soft
Année : 1995

[RETROGAMING] Dungeon Explorer / Mega CD

Fan de Gauntlet, tu n’as plus rien à te mettre sous la dent ? Tu es un barbu et tu possèdes, un système peu courant, un Mega CD PAL ou un Sega CD US ?
Chose encore plus rare, tu possèdes un multitap, 4 manettes Megadrive et des amis ?
Ou au contraire, tu aimes le cuir, les clous, les game-over de Demon’s Soul et les challenges solos relevés ? Alors bienvenue, explorateur de donjon !

[RETROGAMING] Dungeon Explorer / Mega CD

All before you have died (Scenario) :

Je tente une traduction (pas trop maladroite je l’espère) de la notice anglaise :

Darkling était une puissante et hideuse créature qui régnait sur les forêts depuis son imprenable tour. Il prenait ce qu’il voulait des faibles humains qui habitaient aux alentours, quiconque posait les yeux sur lui était rapidement tué. Les victimes de Darkling étaient généreusement épinglées de flèches et de pics, et exposés aux autres comme avertissement à ne pas approcher de la tour.

Mais Darkling avait peur de l’humanité. Même si les humains étaient plus faibles que lui, il savait que tôt ou tard, ils le défieraient pour ses riches terres.

Darkling avait un ennemi, aux pouvoirs équivalent aux siens, la Déesse de l’Ambition.
Elle offrait de satisfaire n’importe quel vœu à n’importe qui, à condition que l’on remplisse sa volonté divine personnelle d’expansion.

Ainsi Darkling captura la Déesse et la jeta dans le donjon de sa tour, afin que seule l’éternité puisse la servir. Toute créature voulant délivrer la déesse de l’ambition se confronterai et serai détruite par les forces armées de Darkling.

Et depuis ce jour, la Déesse de l’Ambition attends de réaliser le vœu de quiconque viendrai la délivrer.

Voilà toute somme un scénario assez simple ,prétexte à sortir l’épée du fourreau et aller castagner du monstre.

[RETROGAMING] Dungeon Explorer / Mega CD[RETROGAMING] Dungeon Explorer / Mega CD

Le game design

Vous démarrez au Jojo’s Bar (oui c’est son nom), une taverne médiévale, éclairée de bougies, ou vous pourrez choisir parmi 6 classes de personnages : Chevalier, Ninja, Moine, Elfe, Mage et Bête.

Les classes diffèrent quelques peu par leur vitesse et point de vie, mais c’est surtout leur magie qui est propre à chaque personnage. En effet, un fois la magie (temporaire) activée, vous disposez d’un motif de tir propre à chaque personnage :

- en « 3 way » pour le chevalier,
- en « front + back » pour le ninja,
- une arme puissante à courte portée pour le moine,
- un bouclier pour l’elfe,
- une magie de feu qui rase bien pour le mage,
- en « 2 way » frontal qui ralentit les ennemis touchés pour la bête.

Les touches sont simples :

C pour tirer (8 directions possibles) on reste appuyé et le perso ne bouge plus et l’on peut arroser les alentours.
B pour utiliser la magie. C’est temporaire la durée varie selon votre niveau (mon impression).
A pour ouvrir l’inventaire et pour le refermer. C pour valider un objet dans l’inventaire.

La map du jeu est relativement simple (mais j’y reviens plus bas). Il y a une tente de sauvegarde « maggie’s den » (load/save), la taverne Jojo’s Bar (pour changer de perso), un magasin d’armes / bouclier / armure, et bien sur les donjons.

Au niveau des objets, j’apprécie le fait que si l’on tire sur la nourriture, on ne la détruit pas comme dans Gauntlet. Voici les objets que vous rencontrerez durant votre aventure :

-Un « food pot » de couleur brune. Remplis la jauge de food du personnage qui le ramasse.
Et oui, un chrono de « faim » défile constamment.
-un « heal pot » de couleur grise, redonne de la vie
-un « camp pot » de couleur verte. Se pose au sol et permet à 1 a 4 joueur de rentrer de dedans et de récupérer de la food ET de la santé.
-des tas d’or, qui donnent des belles pièces à dépenser au magasin
-un sac a dos, qui permet de porter plus d’objet
-des sphères de magie, pour votre magie temporaire.
-des clefs
-des « escape wings » bien pratique, téléporte instantanément du donjon à la tente de sauvegarde. Bien sur toute progression dans le donjon est « resetée » et donc perdue, mais au moins vous ne mourrez pas et pouvez sauver votre XP.
-des amulettes. Il y’en a des bonnes et ds mauvaises…
-des gantelets. Il y’en a des bons et des mauvais…
-des coffres piégés. Sommeil, paralysie, inversion des directions, et moultes surprises.

On peut bien sûr stocker jusqu’à 9 sphères de magie, et un max de 9 clefs par personnage.

En cas de sortie du donjon, celui se réinitialise :/ Idem lorsqu’on change d’étage, les distributeurs d’ennemis "repopent", les clefs, les serrures, etc.

Vous allez devoir affronter 6 donjons, chacun avec une thématique particulière.

[RETROGAMING] Dungeon Explorer / Mega CD[RETROGAMING] Dungeon Explorer / Mega CD

Ok, mais par ou commence ?

Le sel de ce jeu c’est que je l’ai détesté pendant longtemps pour son coté "lâché dans la nature". J’ai honteusement essayé plusieurs fois d’y jouer (en solo) et j’ai fait une erreur monumentale. En effet, au début du jeu, on apparait au « gardens of destiny », et un donjon vous attend au nord. Ce n’est pas en fait un donjon, mais la tour du maléfique Darkling. Donc je démarrais le jeu, j’allais au nord chatouiller le boss de fin avec mon niveau 1, et me faisais tuer. Hu ? :)

En effet, après étude du mode d’emploi, l’on vous dit « vous devez affronter les horreurs des 6 donjons situés au sud » Et ensuite SEULEMENT vous pourrez aller affronter Darkling. Ooooké ééé ! Vous trouverez donc au sud des « gardens of destiny », une pièce appelée « freedom hill »

Outre un peu d’or (qui permet en chargeant et sauvegardant de se faire un peu de thunes, c’est rébarbatif), vous trouverez dans cette pièce 6 chemins (2 à l’est, 2 au sud et 2 à l’ouest) qui vous conduiront aux 6 donjons suscités. La notice ne vous dit pas l'ordre dans lequel les faire, et tout le piment du jeu est de trouver, en fonction de votre niveau d’XP, de votre armement / armure / bouclier si vous êtes assez fort pour aller affronter tel ou tel donjon.
Ah et bien sûr vous n’avez qu’une vie… Oups !

On va ainsi parfois partir pour tel donjon, mais se rendre compte à mi-chemin, voir plus loin que l’on est pas assez fort. Et soit l’on rebrousse chemin avec le risque de mourir sur le chemin du retour (ou de point vie ou de faim) ou l’on utilise une escape wing. Et le donjon se réinitialise.

Ou bien l’on meurt au combat, après avoir mal jaugé sa force. Ce jeu vous rends humble...

Donc sauvegardez souvent, une seule carte du monde est disponible (dans le manuel ? dans le jeu ? je vous laisse chercher…) et celle-ci dessine grosso modo les 6 donjons entourant « freedom hill ». Ce sera le seul indice pour vous dire laquelle des 6 sorties mène à quel donjon.

Dans le désordre (niak niak, à vous de les faire dans le bon ordre !) vous aurez une montagne, un palais glacé, une tour pleine de flotte, un dojo de samurai, un donjon dans le désert et un château médiéval. Et après le donjon final, la tour de Darkling…

[RETROGAMING] Dungeon Explorer / Mega CD[RETROGAMING] Dungeon Explorer / Mega CD

Ambiance ! Ambiance !

Le jeu est coloré, les graphismes chatoyants, la musique est excellente et bouge bien et est variée (mention à la musique du dojo ou du palais de glace).

La musique est assez épique on sent que Hudson maitrise bien le Mega CD, sans pour autant égaler les musiques de l’excellent Lords of Thunder. Je vous laisse découvrir l'excellente OST sur ce lien

Le seul hic c’est que la « sprite limit » par ligne est parfois atteinte, quand trop d’ennemis sont affichés a l’écran et provoquent quelques clignotements :/

Vous aurez de la variété c’est sûr, des pièges, des clefs, des pièces dans le noir total, éclairées uniquement par des éclairs intermittents, des tempêtes de sables, des scorpions, des boulettes « comme dans les shmup… ».

Je vous laisse découvrir, un long voyage s’annonce devant vous !

[RETROGAMING] Dungeon Explorer / Mega CD

Un bon titre méconnu, captivant de par le fait de devoir estimer en permanence (en solo) si l’on va être capable d’arriver au bout d’un donjon ou renoncer sagement et monter de niveau encore un peu son personnage avant d’affronter l’inconnu. Complet, surtout varié dans les décors et ambiances, ce titre est une bonne surprise pour un « ptit jeu », il faut bien jauger son environnement et faire les bons choix. D’autant plus qu’avec 4 sauvegardes de 6 slots, et  6 classes de personnages différents à monter lvl 99, vous avez une bonne durée de vie, surtout si vous voulez finir 6 fois le jeu avec tous les personnages… Pas aussi long qu'un "vrai rpg" mais bien fun. A noter que les items sont semi-random, et en fonction des parties vous serrez requinqué et conquérant, ou a contrario vous mourrez de faim au fond d'un donjon mais entouré d'or. Le Multi est à tester et doit être une bonne tranche de rigolade.

SUPPOS : 5/6 (pour les fans de Gauntlet) 4/6 pour les autres

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

Loneken 10/08/2017 02:22

Aaaah Gauntlet.... Encore un des pères de la civilisation que ce genre particulier mélangeant Hack'n'slash arcade, Twin stick shooter ou shooter multidirectionnel (selon le type) et Dungeon crawler...

Assez primitif dans ces premières itérations, Gauntlet arcade (1985) n'a cessé d'enfanter moult héritiers dont la série "Dungeon Explorer" (1989) qui en est un des dignes représentant (ils sont d'ailleurs sur le psn PS3/PSP, il y a même une version DS/PSP modernisé). Mais malheureusement les Gauntlet-like aussi subissent les tares inhérentes au genre... (archaisme de gameplay, répétitivité, disparité entre les classes, inégalité de difficulté, bestiaire limité, interaction limité, peu de loot, etc...) Le genre trouve sont plein potentiel en multi évidemment.

Le genre s'est profondément diversifié et modernisé au long des années avec des sacrés hit qui en ont repris l'esprit et amélioré le concept:

De "Chaos Engine" à "Alien Breed", de "Diablo" à "Shadowgrounds", les twin stick shooter moderne façon "Alienation", "Helldivers", "Dead Nation" et les récents et superbe "Magicka" ou l'excellent "Dungeon of the Endless" par ex qui ont grandement contribué à dépoussiérer le genre mélangeant les vieux concept des Gauntlet et des Rogue-like néo-rétro moderne. (et je passe sous silence les innombrables Gauntlet-like japono-coréen qui pullulent sur Android/IOS)

Un des derniers représentant officiel actuel pur et dur est le "Gauntlet" reboot moderne version Slayer édition (je l'ai eu gratuit sur PS4 via PS+ y'a un an ou deux) héritier authentique de cette prestigieuse saga mille fois imité et souvent dépassé, il accuse lui aussi les limites du concept de gameplay intrinsèque à la série malgré de gros progrès graphique et d'ambiance par rapport à l'époque.

Mais effectivement, malgré son gameplay simpliste, répétitif et rustique, le plaisir de se confronter à ses sombres donjons infesté d'ennemis fonctionne toujours, seul et plus encore en groupe et on y revient fréquemment pour des petites sessions nostalgiques d'exploration et de massacre de masse, preuve de l'intemporalité et de l'efficacité du concept.

Tapez le en promo, si vous connaissez pas et si vous voulez essayer le genre... et jetez un oeil sur les autres titres références que j'ai cité, vous m'en direz des nouvelles... Particulièrement Dungeon of the Endless et Chaos Engine dont le remake récent permet un bon trip façon back to the roots pour les fana d'oldies...

Longue vie à Gauntlet et tous ses héritiers...

pflow 09/08/2017 14:53

merci pour le test maldoror, tu me fais découvrir un tout autre jeu que la version pce, en fait à ranger entre le 1er et le second volet sur pce-cd. c'est sur xbox que je vais me le faire en "unlimited sprites" pour éradiquer les clignotements + émulation multitap :-)

erikrom 08/08/2017 22:24

genial ton test , merci beaucoup pour le taf , donne envie de tester ce que je ferai sur ma recalbox sous peu . Good job