[RETROGAMING] Dragon Ball Z Hyper Dimension / Snes

Publié le par Pit59

DRAGON BALL Z HYPER DIMENSION
Console : Super Nes
Editeur : Bandai
Date de sortie au japon : mai 96
Date de sortie en Europe : décembre 96

dragon-ball-hyper-dim.jpg

Je vous propose aujourd'hui le test d'un jeu pas forcement très connu car sorti en fin de vie de la Snes : Dragon Ball Z hyper dimension. Pour ce qui est des comparaisons je vais essentiellement me baser sur le 3 car avec le Hyper Dimension c’est le seul que je possède. Cependant je me suis renseigné sur le 2 et j’ai vu des vidéos donc je peux juger aussi un peu par rapport a cet épisode.

Le jeu démarre sur une image du fameux Dragon Shenron puis sur une très belle image de Sangoku qui regarde vers le ciel, pour enfin arriver sur l’écran titre. De ce coté la bon point, l’image de Sangoku est superbe et reflète vraiment bien le dessin-animé.




MODES DE JEU

On retrouve ici le mode Combat, qui permet de se battre soit contre la console (mais un adversaire à la fois et non plusieurs d’affilé) soit contre un joueur humain. Dans ce mode on peut choisir la difficulté sur une échelle de 1 a 4 (1 le plus facile et 4 le plus dur), la musique et différents paramètres tels qu’un handicap plus ou moins important pour chacun des adversaires.

Le 2e mode de jeu est le Championnat, qui permet d’affronter différents adversaires contrôlés soit par un joueur humain soit par la console, le but étant bien sur de battre tous ses adversaires en gagnant les huitièmes, quart, demi et la finale.

On a également le mode Entraînement qui comme son nom l’indique permet de s’entraîner à maîtriser les enchaînements et techniques contre un adversaire qui ne bouge pas.

Enfin le mode Option, qui permet entre autres d’écouter les musiques, de choisir le moment de la journée où auront lieu les combats.

Là où le bas blesse c’est l’absence du mode Story présent dans la version japonaise, amputé apparemment pour des raisons de temps. C’est certes regrettable mais le jeu n’en perd son intérêt pour autant.

LE GAMEPLAY

On a le choix entre 10 personnages (pas de persos cachés cette fois ci) qui couvrent a peu près toute la saga DBZ. Cependant on a ici droit à des persos inédits qui couvrent la fin de la saga, à savoir Gotrunk, Bejito (ou encore Gogeta ou Vegekou dans le dessin animé) et Petit Bou (appelé Gigabou dans le jeu). A coté d'eux on retrouve les classiques Goku, Gohan Vegeta, mais aussi Petit Cœur ou des méchants déjà sélectionnables dans les précédents volets, Gros Boubou, Cell et Freezer


Les différents décors sélectionnables

Au niveau du gameplay ça change radicalement des 3 premiers épisodes. Ici plus d’écran splitté, il n’est donc plus possible de s’éloigner l’un de l’autre. Aussi les barres d’énergie et de Ki ont fusionné, donc lorsqu’on recharge son Ki on recharge en même temps sa jauge d’énergie. Les persos sont donc théoriquement invincibles vu que l’on peut recharger l’énergie à volonté mais dans la pratique l’ennemi vous laissera rarement l’occasion de le faire longtemps.

Bien que l’écran ne soit plus splitté il est toujours possible de se battre dans les airs. Par une certaine manip' on peut envoyer son adversaire valser dans les airs ou encore changer de décor en le faisant passer dans un des 2 décors latéraux (si le stage sélectionné le permet).

On note d’ailleurs une évolution par rapport aux opus précédents car désormais lorsqu’on se bat dans les airs il est impossible de sauter, ce qui est plus logique d’un sens. Les coups de poing et de pied sont également différents dans les airs. C’est d’ailleurs une bonne idée d’avoir fait un gameplay différent selon que l’on soit sur terre ou dans les airs, ça donne plus de
possibilités de combat.

DBZ-hyper-dimension-01.jpg

















Au niveau des coups çà change peu des épisodes précédents, on a toujours un bouton pour le poing, un bouton pour le pied et un bouton pour les boules de feu, mais là où ca change c’est le bouton 'x' qui sert désormais a renvoyer les projectiles (et aussi à frapper) alors qu’auparavant il servait à monter dans les airs.

On retrouve toujours de nombreux coups spéciaux qu’il est d’ailleurs indispensable de connaître si on veut profiter pleinement du jeu (comme toujours dans les DBZ) car les coups normaux ne sont pas très nombreux. A ce propos on constate quand même une évolution car ils sont tout de même plus nombreux que dans les volets précédents, on a désormais droit à des coups différents selon que l’on est proche ou éloigné de l’adversaire, c’est toujours
sympa et ça enrichit le gameplay.

Les grosses boules d’énergie et autres Kamehameha sont toujours de mise et exécutables pour la plupart de la même façon que dans le 3 (quart de cercle arrière, avant et 'A'), elles sont toujours assez spectaculaires et leur puissance dépendra du temps que vous resterez appuyé sur 'A'. On peut désormais se déplacer vers le fond du décor pour éviter une attaque et revenir frapper son adversaire par surprise, encore une bonne idée. Chaque personnage peut déclencher une sorte de furie assez dévastatrice lorsque son énergie est dans le rouge.

Cet épisode se rapproche donc pas mal d’un Street Fighter coté gameplay de par ses coups et possibilités de combat plus nombreuses, on peut notamment faire plus d’enchaînements que dans les opus précédents, ce qui n’est pas un mal. Il est même possibles de faire des 'juggle combos' (empêcher l’adversaire de tomber au sol en le frappant). D’ailleurs puisqu’on en est aux ressemblances avec le hit de Capcom, on remarquera que Petit Bou peut allonger ses membres de la même façon que Dhalsim dans Street Fighter.

DBZ-hyper-dimension-02.jpg
















Bien sur ces changements de gameplay feront que certains fans des opus précédent auront du mal à s’y faire et regretteront peut être les batailles endiablées de Kamehameha ou les vitesses démentes des précédents épisodes (quand on faisait le code pour être en 'super turbo' en tout cas). De mon coté je pense que c’était une bonne idée de sortir un DBZ avec un gameplay renouvelé qui aura sans doute d’autres adeptes, ceux du combat au corps à corps et de jeux de combat aux techniques plus élaborées. Les anciens DBZ privilégiaient plutôt les combat éloignées et la vitesse de jeu, les combats au corps a corps étaient plus basiques.

Personnellement j’aime bien les 2 styles, mais je pense avoir une préférence pour le style de combat à la Street fighter (je suis fana de Killer Instinct aussi, le jeu de baston le plus technique que je connaisse).

LES GRAPHISMES

Les graphismes sont très beaux et les perso sont très fidèles au dessin animé, pas de problème de ce coté là , le style est cependant différent de celui des anciens DBZ,
plus stylé manga. C’est a chacun de voir lequel il préfère, personnellement j’ai une petite préférence pour les graphismes du Hyper Dimension que je trouve plus détaillés et précis. Les mimiques des persos sont bien respectées aussi. On verra ainsi un Boubou pousser les mêmes cris que dans le dessin animé ou qui, en guise de pose de victoire, ira chercher son copain Hercule pour voler dans les airs avec lui, très sympa

LA MANIABILITE

Les commandes répondent plutôt bien même si on a vu mieux dans le genre. Les coups spéciaux sortent sans trop de problème, les manipulations sont souvent les mêmes : quart de cercle, demi cercle, arrière avant arrière, etc... Par contre le jeu n’est pas très rapide, et c’est dommage, un mode turbo aurait été le bienvenue, comme dans les épisodes précédents. En plus de ça la version PAL est lésée par rapport à la version JAP qui est plus rapide, comme c’est souvent le cas. Certains trouveront cette lenteur rédhibitoire, c’est sûr que par rapport à un Street Fighter 2 Turbo avec les 10 étoiles Hyper Dimension marche au ralenti, mais bon il n’est pas plus lent que le premier Street Fighter 2, et puis certains perso sont plus rapides que d’autres. Personnellement cette pseudo lenteur ne me gène pas plus que ça et ne m’empêche pas de m’éclater sur ce jeu.

LES MUSIQUES

Pas mal dans l’ensemble, les musiques sont sympa. A noter qu’à chaque combat on peut choisir la musique qui l’accompagnera.

REPLAY VALUE

Comme dans tout bon jeu de baston on y revient toujours sans s’en lasser pour se faire 2 ou 3 combats régulièrement (c’est mon cas tout du moins). C’est ça qui est bien dans les jeux de baston, on est pas obligé de jouer des heures d’affilé pour s’amuser.

On a donc affaire ici à un excellent jeu. J’ai vraiment aimé les possibilités de combat plus nombreuses que dans le 3. On regrettera l’absence du mode story et une vitesse de jeu qui aurait pu être plus grande. Une chose qui m’a cependant choqué au début c’était d’être obligé de faire un combat à la fois et pas plusieurs d’affilé comme j’avais l’habitude de le faire dans les Street fighter 2, Killer Instinct ou Mortal Kombat 3, mais c’est une question d’habitude, en plus les combats dans ce DBZ peuvent être assez long vu que l’on peut recharger sa jauge d’énergie.

SUPPOS : 5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

Pistolero 04/10/2007

un bon jeu que celui ci, certe pas le plus speed mais on est loin d'un rise of the robots

Michalak burger 04/10/2007

Ahlala la cartouche super famicom de Dragon Ball z à 500 francs,en rupture de stock dès le 1er jour de vente à Jmb kids à Clermont Ferrand...que de bons souvenirs...mais dbz 2 était bien mieux(mais super cher aussi!!!).Salut les rétrogamers;))

madiori 05/10/2007

Bon test en tout cas! Je préfère plutôt les 2 et 3 (Butoden), celui là j'ai toujours eu du mal à m'y mettre...

Nico 28/12/2009


Bonjour,
je te remercie pour ce test sur DBZ hyperdimension ! Effectivement j'ai voulu, à l'époque me l'offrir mais je ne l'ai pas trouvé. Par contre j'ai le 2 et 3 et je tenais à vous dire que ceux-ci sont
bien mieux que Hyper dimension d'après tout ce que j'ai pu lire et après l'avoir moi même testé sur émulateur ( surtout le dbz2 ).
Paix à la SNES, la meilleur console pour moi de tout les temps.


Ouais_supère 01/06/2011


Je viens de rejouer un peu à ce jeu, et c'est vrai que c'est une merveille.
Je l'avais un peu boudé à l'époque parce que la disparition de l'écran splitté m'avait gêné, mais c'est un grand tord.

Mille fois plus beau que les 3 précédents DBZ, avec des animations bien mieux réussies, et un gameplay éminemment supérieur.

Le seul regret est la disparition du mode Scénario dans sa version Euro, et le peu de personnages en regard de ce qui se fait actuellement (mais 10 persos, à l'époque, c'était déjà pas si mal).

Un jeu à découvrir, ou à redécouvrir, et qui n'a pas pris une demi-ride.


descente_massive 29/07/2011


J'ai ce jeu, il m'avait beaucoup déçu en comparaison du DBZ 3, pour moi le meilleur des 4.J'étais déçu de voir des personnages déjà fusionnés, j'aurai aimé avoir la possibilité par exemple en tant
que Goten lors d'un coup spécial, d'appeller Trunk pour fusionner, pareil pour Goku niveau 3, j'aurai aimé l'avoir en normal, et le faire devenir super saien etc. vivement le dbz sur xbox 360, ça
va faire mal!