[RETROGAMING] Gunstar Heroes / Megadrive

Publié le par Usebu

GUNSTAR HEROES
Editeur
: SEGA
Développeur : Treasure
Année : 1993
Support : MegaDrive
test mis à jour le 25/10/2010

gunstar-heroes-titre.jpg

Gunstar Heroes fait parti de ces jeux que l'on n'a pas forcement connu à leur sortie ! Des jeux débarqués confidentiellement en Europe, et qui malgré leurs énormes qualités ne connaissent pas forcément le succès qu'ils méritent. Heureusement, le temps joue en leur faveur et ils rentrent bien souvent au panthéon des jeux à posséder absolument dans une ludothèque. Alors oui, je vous le dis tout de suite, Gunstar Heroes, le premier jeu du studio Treasure, est une "bombe" ! Voilà pourquoi...

Treasure est un tout nouveau groupe de développeurs en 1993 et Gunstar Heroes est leur premier jeu. Pourtant, ces programmeurs ont une grosse expérience : ils ont bossé sur de nombreux jeux chez Konami dont le trop méconnu Bucky O'hare (Nes et Arcade, voir notre test), et certains ont participés à la conception de Contra, Axelay, Rocket Knight Adventures... Il est ici évident qu'on retrouve quelques éléments ayant fais le succès de Contra dans Gunstar Heroes. Mais le jeu a tout de même une identité propre.

Autant vous le dire tout de suite, le jeu est relativement facile ! Et vu l'investissement (le jeu côte, et oui !!!) mettez tout de suite le niveau de difficulté au maximum. D'une part, vous aurez un jeu qui vous résistera et vous permettra de prolonger le plaisir, et d'autre part, vous aurez alors accès à l'intégralité des boss (certains sont bridés dans les niveaux de difficulté inférieurs).

gunstar-heroes-003-gamopat.jpg

Deux personnages sont disponibles : l'un peut tirer et bouger en même temps, l'autre bloque ses mouvements au moment où il tire, ce qui permet une plus grande précision dans le tir, mais il en résulte une certaine vulnérabilité face aux ennemis. Et les ennemis sont nombreux, très nombreux ! Pour attaquer tout ce joli monde, vous avez le choix au départ entre 4 modes de tirs, à choisir en fonction de votre méthode de jeu, mais également du niveau à affronter. Ainsi, laser, tir en rafale, lance flamme ou tir à tête chercheuse sont au programme. Mais ce qui fait l'originalité et la richesse de Gunstar Heroes, c'est la possibilité de doubler cet armement et surtout de combiner deux modes de tir : avec un tir en rafale mixé au tir à tête chercheuse, autant vous dire que ça explose à tout va ! A vous donc de trouver la combinaison qui vous convient le mieux ! Ce système d'armement fait toute la richesse de Gunstar Heroes, et vous aurez à coeur d'essayer les différentes combinaisons, qui auront plus ou moins d'effet en fonction des niveaux.

gunstar-heroes-004-gamopat.jpg

Les niveaux, parlons-en justement. Au début du jeu, vous pouvez choisir parmi quatre niveaux. Si au départ, vous partez avec 100 points d'énergie, chaque niveau terminé vous rapporte 20 points supplémentaires. Il s'agit donc de choisir le niveau le plus facile en premier, mais tout est relatif ! Dans chaque niveau, le but du jeu est de ramener un gemme de couleur qui vous sera remis par le boss battu.

Le premier niveau vous verra combattre dans un village autochtone et mêle nerveusement plateforme et shoot. Les ennemis sont nombreux, Le boss de fin de niveau fait penser à l'équipe boiteuse des méchants de Pokemon. Dans le second niveau, vous shooterez tout ce qui bouge à partir d'un kart monté sur rail. Le boss de fin de niveau est impressionnant puisqu'il prendra sept formes différentes avant d'être vaincu. Dans le troisième niveau, vous partirez à l'assaut d'une forteresse volante à la Strider. Le boss de fin de niveau est un espèce de militaire cherchant à vous faire tomber dans le vide. Enfin, dans cette première partie du jeu, le quatrième niveau est vraiment atypique puisqu'il s'agit d'un jeu de l'oie. Un jeu de l'oie qui vous enverra, selon les cases sur lesquelles vous tombez, affronter des boss, ou tenter de sortir le plus rapidement possible d'un mini-labyrinthe etc...

gunstar-heroes-oie.jpg

Dans chacun de ces niveaux, plusieurs éléments viennent frapper le joueur :

- La nervosité du jeu et le rythme imposé : ici, point de poésie, on avance et on shoote, et autant vous le dire ça vient de tous les côtés et on ne reposera ses petits doigts qu'au message Stage Clear ! Les ennemis arrivent en nombre et même s'ils ne sont pas très variés, on n'y fait pas franchement gaffe, puisqu'au bout d'un moment, tout ce qu'il reste à l'écran ce sont des explosions ! Et malgré cela, pas l'ombre d'un ralentissement, et ce n'est jamais fouillis à l'écran. Treasure fait cracher ses tripes à la MegaDrive !

- Les boss : habituellement, on se tape un boss de fin de niveau et basta ! Et bien là, en plus des boss de fin de niveau, on a le droit à 2, 3 voire plus boss intermédiaires ! Dans le niveau du jeu de l'oie, on a même quasiment que des boss à combattre ! De plus, ces boss sont d'une variété étonnante, tant dans leur design, leur manière de combattre que leur point faible !

- Les petits plus : si vous prenez le temps (je sais c'est pas évident !) de regarder plus attentivement le jeu, vous verrez les petites animations comiques dont sont dotées les méchants, notamment lorsqu'ils meurent. Même les boss jouent la comédie, notamment le boss du quatrième niveau qui fera semblant, dans un premier temps, de vous rendre le gemme.

gunstar-heroes-002-gamopat.jpg

Tout cela fait le charme du jeu et fait grandement penser à une légende vivante du genre : Metal Slug, sorti lui en 1996. Je m'avance peut-être, mais pour moi, il est indéniable que SNK a repris de nombreux éléments du jeu de Treasure.

Techniquement, le jeu est une bombe. Jamais un ralentissement, et même si les sprites sont relativement petits par rapport à un jeu comme Shinobi III, il en impose par de nombreux aspects : le nombre de sprites affichés simultanément à l'écran est impressionnant. Les boss, eux, sont absolument magnifiques et énormes. Au programme, distorsion, rotation, zoom, on est à la limite de la 3D sur de nombreux éléments, et tout ça sur une petite MegaDrive !

Cette surenchère technique ne gène jamais la jouabilité qui est, à chaque instant, excellente ! Le personnage répond parfaitement, les tirs sont précis, on peut sauter, faire une prise de judo, s'accrocher aux plateformes etc... Seul point faible du jeu, la musique, bien qu'elle soit de qualité, n'est pas inoubliable et ne restera pas dans la tête toute la journée. Les bruitages sont par contre de qualité : explosions, rafales de tirs et cris sont au programme.


A l'instar des shoots de Technosoft : Thunder Force 3 & 4, Gunstar Heroes est ce qui se fait de mieux sur la 16 bits de Sega. De l'action rythmée, du shoot à tout va, le jeu est un "must-have" et vous fera passer d'excellents moments, seul ou à deux. Le jeu n'est pas qu'une vitrine technique, il est aussi extrêmement plaisant à jouer !


Scénario :
Vous devez sauver le monde en récoltant des gemmes. Rien de bien original, du déjà vu, mais c'est encore une fois le traitement qui en est fait qui donne l'originalité du titre. Un Metal Slug avant l'heure !

Graphismes
:
Absolument magnifiques. On sent que la MegaDrive ne peut pas faire beaucoup mieux que ça. Tout est animé, détaillé. On peut titiller un peu et trouver ainsi quelques petits détails qui chagrinent : parfois, la palette de couleur est un peu terne, mais Treasure n'y est pour rien.

Sons :
Le seul point faible du jeu. Les musiques sont rythmées mais loin d'être inoubliables. Les bruitages sont de qualité et assurent l'ambiance.

Jouabilité :
Nos deux héros répondent parfaitement à toutes les sollicitations. Malgré les hordes d'ennemis qui s'abattent sur vous, vous n'êtes jamais pris au dépourvu.

Durée de vie :
Le jeu n'est pas particulièrement long à finir, aussi, on mettra directement le niveau de difficulté maximum. Mais ce genre de jeu est inusable, et on aura à coeur de le finir sans continue. Le fait qu'il soit jouable à 2 renforce également la durée de vie : une petite partie entre potes, c'est toujours agréable !

SUPPOS : 6/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg





 

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

fred 17/11/2007

un bijou bientôt chez moi !! Hé hé !! ^^

Yoga 18/11/2007

Je me demandais quand ce jeu allait être testé sur gamopat. Malheureusement, c'est un clown qui s'est occupé de ça.

usebu 18/11/2007

content que le test t'ai plu ! on te voit plus trop sur le forum, rien de grave au moins ? :-)

Yoga 18/11/2007

Navré, mais certains travaillent.
Entre nous, parler de pokemon dans ton test est franchement de mauvais gout; en plus, c'est une sorte d'anachronisme.

usebu 20/11/2007

Je vois pas en quoi il est de mauvais goût de parler des pokemon ? Je ne fais qu'une comparaison graphique...  et les goûts et les couleurs (j'ai pas dit que j'aimais les pokemon...). Et puis je vois pas en quoi il est gênant de les citer... mon test date de 2007, pas de 1993 !

antifrog 25/10/2010



uh uh uh


du retro-commenting; à ce moment usebu n'était pas capitaine et fred n'avait pas encore changé de sexe pour devenir gribouille24...quelle époque



Sian391 25/10/2010



Un jeux super assez facile.



antonman8 25/10/2010



Un de mes premiers achat sur le psn!!