[TEST] ICO / PS2

Publié le par Boba Fett

ICO
Support : PS2
Développeur : Sony
Editeur : Sony

Année : 2002

 



Lors des innombrables débats : « le jeu vidéo est-il un art ? », Ico est cité à chaque fois. Premier jeu de Fumeto Ueda, le titre est unanimement salué par la critique à sa sortie. Mais Ico mérite-t-il vraiment son statut de chef-d’œuvre ?


Tout commence lorsque des hommes masqués emmènent un petit garçon cornu dans un immense château avant de l’enfermer dans une statue et de le quitter sur ces mots : « N'y vois rien de personnel, mais il faut protéger le village ». Alors qu’il se croit condamné, un séisme renverse la statue et libère Ico. En cherchant une sortie, il rencontre une jeune fille (qui semble plus âgée que lui cependant), nommée Yorda, enfermée dans une cage. Ni-une ni-deux, vous la libérez. Le hic, c’est qu’elle parle une langue absolument incompréhensible. La seule manière de communiquer se fera par les gestes et des cris. Commence alors une quête plus axée sur le cerveau que sur les muscles.



Les bases du gameplay sont simples : sauter, frapper, utiliser, crier/attraper la main. Simples car la dextérité n’est pas dominante, c’est la réflexion qui passe avant toutes choses. En effet, le jeu est une succession d’énigmes composées de blocs, d’escalade, de sauts et d’interactions avec les objets du décor. Et bien souvent, le cerveau fume. Mais quelle joie de résoudre un casse-tête pour permettre à notre compagne de nous rejoindre.



Il y a également quelques combats. En effet, il arrive que des ombres vous assaillent dans le but d’emmener la jeune fille dans un trou noir. A vous alors de les chasser avec votre bâton de bois et, le cas échéant, d’aller repêcher votre copine dans la fameuse faille. L’avantage de ces affrontements est qu’ils sont peu nombreux comparativement au nombre de salles, ce qui engendre une certaine surprise lorsque ils apparaissent, mais également un léger stress quand on entre dans une pièce. Mais deux combats sont à retenir dans cette aventure : l’avant-dernier, où vous êtes opposés à une multitude d’êtres ayant un lien avec vous, et le dernier, le face à face final contre la maîtresse des lieux.



Mais Ico, c’est avant tout une histoire. Une histoire d’amour qui plus est. Deux personnes que tout oppose, liés uniquement par la main (symbole fort qui revient dans la séquence d’après générique) qui tentent de s’évader d’un domaine de solitude. Solitude, c’est d’ailleurs le maître mot de ce titre : décors vides de toute présence, un château qui ne semble même pas être construit pour être habité, les seules rencontres sont des ombres qui n’ont aucune personnalité. Les couleurs utilisées pour les deux protagonistes sont également importantes : chatoyantes pour Ico, pâles pour Yorda. A nouveau les personnages sont opposés, mais ils ne s’accordent également jamais avec le décor, comme si aucun des deux n’avait sa place dans ce lieu. Notre seule envie est alors de les faire sortir de cette prison.



Pour couronner le tout, la bande son est absolument sublime. La quasi absence de musique lors des scènes courantes nous permet d’apprécier le chant des oiseaux, le bruit du vent, le roulement des vagues… Tout est parfaitement orchestré pour nous imprégner du lieu et nous faire oublier parfois que l’on cherche à s’évader, en atteste ces bancs disposés dans le château où vous vous asseyez avec votre compagne pour sauvegarder. En effet, lorsque vous charger votre partie, vous retrouvez nos deux héros endormis.


A la question posée lors de l’introduction, Ico est-il un chef d'oeuvre,  je répondrai oui. Oui car Ico est une œuvre de pleine beauté, de bons sentiments et de magie. Il fait partie de ces jeux qui vous marquent, ces jeux qui touchent votre cœur, ces jeux qui vous font aimer le jeu vidéo.  Assurément une œuvre artistique.


SUPPOS : 6/6

 

Publié dans TESTS

Commenter cet article

wulf 06/12/2015 11:06

bof bof.. L'idée du jeu est bonne .. mais son gameplay est pénible. La caméra est très ch... a controler, on ne voit pas toujours ce qu'on fait , des elements essentiels n'apparaissent pas à l'écran , et l'univers est bien vide.

Meme deception pour Shadow of Colossus, qui n'est ni plus ni moins qu'un jeu de plateforme. Zero aventure, Zero investigation, il faut juste a chaque episode sauter au bon moment , s'aggriper, sauter encore, frapper.. de la plateforme quoi. Les monstres sont impressionnants, mais tout cela est très monotone.

jeamph 18/12/2015 13:05

Assez d'accord avec toi.... Malgré tout, je souligne le gros travail qui a été fait pour habiller tout cela de façon si poétique et immersive. Finalement, c'est aussi ça le but d'un jeu, faire rêver, évader même si c'est simple et qu'un court instant

The Punisher 30/06/2009 14:58

T'es vraiment trop stupide mon pauvre Shakaan !
T'as pas pu donner ton avis sans dévoiler un moment crucial du jeu !!!
Tu as pensé aux nombreux joueurs qui ont tout juste commencé le jeu et qui tombent sur ton post ?
C'est aussi cruel que de se faire déballer un cadeau le jour de son propre anniversaire...
Je te remercie pas pour celui-ci ! Pauvre looser.

CHISS 18/05/2009 15:00

hé les gars !! c'est pas le doc qui a fait le test !!
donc les haineux envers le doc....apprenez a lire le nom du testeur !

jay 18/05/2009 11:12

à savoir que Ico est utilisé dans certaine consultation psychiatrique...

Mikachu 18/05/2009 10:28

Shakaan a tout dit....
Chef d'oeuvre chef d'oeuvre chef d'oeuvre
et pareil pour la prequel Shadow of the Colossus qui en plus envoie une serieuse baffe dans la gueule niveau level design etc etc etc....
Ah putain et la fin de sahdow qui fait le lien avec ICO......

Ce Type est un génie absolu....vivement l'E3

jp 18/05/2009 03:37

Bof j'ai pas adhéré au concept des "émotions liés à la solitude", je ne l'ai terminé et fait seulement la fin sur la sauvegarde d'un pote.
C'est comme Shadow of the Colossus (qui lui reste marrant avec le mode Time Attack), soit tu adhères, soit tu adhères pas, je suis dans le deuxième cas, si je veux une vrai oeuvre d'art, je préfère les films, bien plus travaillés et pensés pour ça.

goldangel 18/05/2009 01:54

Excellent somnifere je le conseille a tout les hyperactif insomniaque

Shakaan 17/05/2009 23:04

Après le 3/6 pour ikaruga, le 4/6 pour sotc et pour okami je m'attendais a un 2 pour celui ci.. Mais j'dois dire que je suis surpris, pour un coups j'adhère a un test du doc. Le jeu est chiant et nous met dans une sorte d'expectative jusqu'a la dernière demi-heure qui est surement l'une des meilleure ressentie dans ma vie de joueur. Le style graphique est unique (même si techniquement c'est epouvantable, seul jeu PS2 dans lequel j'ai vu des textures non filtrées).. Et puis, ce qui s'en dégage est unique. Ce jeu est l'un des plus violent que j'ai jamais vu, pas dans le sens gorax qui fait surtout rire comme dans postal mais dans le sens ou ico est un enfant qui passe d'un coups a l'age adulte, il prend sa vie en main et quitte son status de victime. Une seule seconde, celle pendant laquelle il poignarde la reine du chateau, et ou il a le regard le plus froid et le plus dur que j'ai jamais vu, vaut l'achat du jeu. La fin est extremement emouvante, de surcroit. Et c'est a cause de ça que je me retrouverai avec une PS3 pour jouer a sanco..

skeletor 17/05/2009 22:37

Un jeu marquant, une atmosphère puissante; combinaison gagnante avec un level design inspiré et une réalisation technique nette et sans bavure (foin de caméra capricieuses et bugs pourris) ça oui, incroyable pour un jeu aussi précoce dans la ludothèque de la PS2 on se rend compte aussi par la prise en main combien le gameplay du "prince of persia" lui semble pompé.
Une aventure fantastique de bout en bout.

yvan 17/05/2009 22:27

Fumito Ueda pas Fumeto.
Très beau jeu en effet.

karate blanc 17/05/2009 20:52

mon avis, franchement je n'ai pas accroché du tout, il ne se passe rien.Cependant le jeu est très beau.

jehuty 17/05/2009 20:34

mode floyd activé
"c'est super aliasé(normal sur ps2),c'est chiant,gameplay inexistant...encore un échec sur ps2 HAHAHAHAHA!!!"
mode floyd désactivé(pfiou ça fatigue d'être aussi con même aussi peu de temps!)

couscous 17/05/2009 12:49

j'aurai pas admis une autre note, normal

DBZ3 17/05/2009 11:04

+1 un jeu sublime

glem 17/05/2009 10:15

l'un des plus beaux jeux auquel j'ai pu jouer...