[TEST] F-ZERO GX / GAMECUBE

Publié le par Goomba-Powaa

F-ZERO GX
SUPPORT :
Gamecube
DEVELOPPEUR :
Sega
EDITEUR : Nintendo
SORTIE : 2003




Pour beaucoup d’entre nous, la série F-Zero est synonyme de prouesse technologique pour chaque nouvel épisode sorti. Le premier F-Zero sur SNES avec son célèbre et époustouflant mode 7 était à sa sortie considéré à juste titre comme la vitrine technologique de la 16 bits de Nintendo. F-Zero X sur N64, malgré ses décors dépouillés apportait une touche d’agressivité et une impression de vitesse accrue. Passons les versions GBA calquées sur le premier opus de la série pour nous pencher sur le dernier épisode en date qui nous intéresse aujourd’hui : F-Zero GX. Vous allez vite vous rendre compte que ce dernier est loin de déroger à la règle. Vous avez dit véloce ?

Allez, c’est parti, on lance la galette dans le cube. Et là, surprise, les logos Nintendo et Sega côte à côte. Nintendo aurait-il perdu la tête en confiant une de ses plus fameuses licences à son rival nippon historique ? Oui, et bien lui en a pris ! Nous verrons plus loin que la collaboration des 2 firmes va sublimer le genre, sublimer la licence, et que le terme ARCADE va prendre ici tout son sens. Pas d’inquiétudes pour les fans, la trame scénaristique et les personnages les plus charismatiques sont toujours là (Captain Falcon et son grand rival Samuraï Goroh en tête). 30 concurrents en piste à l’instar de la version N64 sur plus de 20 circuits, çà s’annonce corsé et viril ! Les différents modes de jeu permettront aux plus réticents de s’habituer à leur façon à l’impression de vitesse maximale et à la certaine dextérité que requière le soft. Et le tout en 60 hertz et en 60 img/sec. Sans aucun ralentissement même à 20 à l’écran, de quoi ne pas perdre une miette du spectacle.



On lance le mode championnat, histoire d’entrer dans le vif du sujet, la course à l’état pur. 3 modes de difficulté (puis un quatrième plus tard), et 3 championnats de 5 courses chacun à la complexité des circuits progressive (Là aussi un quatrième championnat fera son apparition pour les plus persévérants). 30ème sur la grille de départ, c’est parti : On prend de la vitesse rapidement, on a été pourtant prévenu mais quelle fluidité ! malgré un défilement ahurissant, on a malgré tout le temps d’anticiper l’action, grâce à la superbe architecture des décors. Tous les tracés ou presque offrent une piste suffisamment large pour être plusieurs de front, et le développement des circuits permet d’appréhender au loin les virages sans aucun clipping apparent. Impressionnant. Niveau Design c’est évidemment futuriste mais sans mauvais goût, nettement moins froid qu’un Wipeout Fusion ou un Extreme-G 3. Les décors grandioses se succèdent, variant les thèmes d’un circuit à un autre, allant par exemple de l’eau à la lave en fusion en passant par une tempête de sable. C’est propre, très efficace, alors ne tournons pas autour du pot : F-Zero GX est le plus beau jeu de la génération 128 Bits, démontrant par là même que la GameCube, c’est pas forcément pour les gamins… Encore aujourd’hui, ce jeu datant de 2003 est loin d’être ridicule, on en est presque étonné de le faire tourner sur sa Wii !



Passons au gameplay : le pad Gamecube est parfaitement utilisé, « les flying brakes » sont parfaitement adaptés aux boutons L et R, grâce à leur progressivité. La direction est sensible, mais on s’y habitue vite, permettant d’orienter le nez du vaisseau en avant ou en arrière, de déboiter sauvagement par à coups brutaux, ou encore de faire du « snaking » (cette technique de slalom casse toutefois le gameplay du jeu, rendant votre vaisseau trop rapide : à éviter). Même les épingles à cheveux ou les S à basse vitesse ne poseront pas de problème. Parfaitement calibrée, la maniabilité s’adapte à n’importe quelle conduite ou vaisseau sélectionné. En somme, ca reste très technique car même si aligner les tours rapides sans se cogner contre les parois du circuit ne devrait pas poser trop de problème une fois chaque tracé mémorisé; chercher le millième de seconde manquant en Time Attack sera une toute autre histoire. Les éléments qui ont fait le succès des précédents F-Zero sont toujours là : bandes régénératrices d’énergie, portions verglacées ou ralentisseuses, flèches accélératrices à enchainer les unes après les autres, et toujours l’absence par endroit de barrières qui vous vaudront l’élimination directe si vous venez à chuter dans le vide.

N’oublions pas non plus la barre de Boost : Servant par la même occasion de niveau de santé de votre engin, le jeu vous laisse le libre choix concernant son utilisation. C’est-à-dire que vous pourrez décider d’utiliser votre boost à répétition, doublant par là même pas mal d’adversaires, mais tout en risquant d’épuiser cette barre au maximum et donc d’exploser. Trouver le juste milieu dans cette utilisation apporte une dose de stratégie dans chaque course (et dans chaque tour de course).

Les caractéristiques des pistes sont très variés, allant des tunnels de Port Town aux loopings de Lightning en passant par les tremplins vertigineux d’Aeropolis. Seuls quelques circuits manquent de rythme (on pense tout de suite aux vieilles chicanes en aveugle, arf !). Certains deviennent même par endroits difficilement praticables car en avançant dans le jeu les adversaires deviennent très agressifs et vous expulsent du circuit comme un Toad dans Mario kart… frustrant sur ce coup. A noter que F-Zero n’utilisant aucune arme, la seule façon de vous défendre est de presser le bouton Z afin de partir en toupie et de tenter d’expulser les adversaires autour de vous. Mais avouons que la manip est risquée, votre vaisseau devenant quasiment incontrôlable. Dommage de ne pas pouvoir donner des coups d’aile à gauche et à droite en se déportant succinctement vers l’ennemi, via un petit effet comme dans F-Zero X.



Concernant la partie sonore, c’est évidemment assez techno, avec quelques remixes de morceaux célèbres, comme Big Blue. Dans l’ensemble les thèmes sont assez pêchus, renforçant l’ambiance speed du soft. Mais malgré cela, rien d’inoubliable. Les voix lors des cinématiques sont de bonne qualité, donnant un aspect plus adulte à l’histoire.

F-Zero GX saura vous tenir en haleine durant de longues heures, pour peu que vous vous adaptiez à sa difficulté assez élevée en mode championnat. Le mode Histoire est sympa et reste dans l’esprit (pour ceux qui connaissent) de la BD présente dans la notice du premier F-Zero dur SNES. Mais là aussi, accrochez-vous, car dès les premières missions c’est du hard. La bonne idée des développeurs pour retenir les moins persévérants, c’est l’obtention au fur à mesure de la progression du joueur dans les divers modes de jeu de l’obtention de nouveaux pilotes mais aussi et surtout de pièces de vaisseaux inédites qui vous permettront de construire une multitude de vaisseaux inédits et personnalisables. Au joueur ensuite de tester sa création en Practice, puis de réessayer pourquoi pas de gagner ce championnat qui se refuse à lui, avec cette fois un engin plus véloce. Ajoutez à tout cela 2 derniers modes, le Time Attack et le Vs Battle 2 joueurs, et vous obtiendrez un F-Zero GX avec des modes de jeu certes classiques, mais efficaces et complémentaires. N’oubliez pas non plus de consulter dans le menu la section profiles, qui révèle l’histoire et les anecdotes des protagonistes de la F-Zero League.


Oui F-Zero GX est dur (mais l’apprentissage se fait vite) et oui F-Zero GX s’adresse aux puristes avant tout. Malgré cela, force est de constater que la collaboration entre les deux géants nippons est un sans-faute. Dans son genre, ne cherchez pas plus loin, cet opus est le meilleur. Le jeu mériterait même une réédition sur Wii avec la possibilité de jeu en ligne, seul élément manquant aujourd’hui 6 ans (!) après sa sortie sur Gamecube. En 2 mots : Achetez-le ! Histoire d’avoir l’épisode ultime d’une série qui sera peut-être profondément changée si un nouvel opus devait arriver un jour sur Wii.

SUPPOS : 5,5 / 6

Publié dans TESTS

Commenter cet article

Nestor P 09/08/2015 10:07

Meilleur ou pas que le X, on s'en fout ! GX reste une mega bombe techniquement incroyable, à la difficulté dantesque et aux sentations inconcevables!
NB : On peut bourrer les autres vaisseaux avec X/Y si ma mémoire est bonne.

fairyliar 05/12/2012 19:27

Une claque graphique et une fluidité parfaite certes...
mais pas le même fun que l opus n64 du fait de contrôles beaucoup moins précis et comme mentionné avant, les musiques sur N64 sont absolument fantastiques, on se demande même si ca vaut la peine de
les changer, une simple remasterisation aurait été suffisante.

Luigi25 05/12/2012 18:45

Vivement une suite sur Wii U jouable online et avec la jouabilité de la version N64 !

Cette version de Sega sur Game Cube est excellente mais pour moi la jouabilité est typé jeu de course arcade typique de Sega, je trouve la version N64 meilleure sur ce plan.

mrwaluigi 04/12/2012 12:30

Un chef d’œuvre intemporel du jeu vidéo, l'un des plus grands jeux de l'histoire qui amène à se dépasser,
tout simplement. Techniquement encore à la page, c'est ça le comble.

jb35 04/12/2012 10:02

Excellent jeu !
Finis 2 fois sur Dolphin, en haute resolution. Le plaisir à l'état pur !

Par contre c'est bizarre, je me suis bien éclaté dessus, mais je garde des petites frustrations, comme l'horrible musique techno/J-Pop qui gache tout... Pour quoi avoir viré la bande son rock
serieux ????

Sinon je le trouve "beaucoup" trop court, pas assez de circuit en somme...

makak 04/12/2012 09:27

Perso mon préféré de la série, chaque épisode à ses similitudes et différences de toute façon et je me souviens que j'avais pris une claque sur la qualité du jeu à l'époque, d'ailleurs j'y ai
rejoué récemment et l'effet est toujours là, on s'éclate et même s'il est dur on en redemande! J'espère vraiment qu'un épisode wiiU est au programme.

Pyamid Roug 25/11/2010 21:15



WipeOut connaît pas...



Osvald 14/09/2010 10:43



Sega et Nintendo réunit pour une grosse licence de big N. Un superbe jeu très rapide, très difficile. Manque juste l'option 'baston sur la piste' qui me plait beaucoup sur WipEout. Ici seuls les
talents de pilote sont nécessaires, et vous en aurez besoin.



xboz 3,60 cm 07/10/2009 21:16


punaise les graphismes ils ont l'air mieux que ceux de la wii!!!


Fessuducu 06/10/2009 11:10


Le test est bon, mais comme l'a écrit Anc, on peut bel-et-bien envoyer valdinguer les ennemis à grands coups de double gachette...du coup, le testeur est quand-même passé à côté d'un aspect
essentiel du gameplay. C'est ballot.
En tout cas, grand jeu, mais oui, bande son pas terrible.


petit-rat 06/10/2009 09:17


Bonjour,

Un mot me viens à l'esprit "Inoubliable", je l'ai depuis presque sa sortie et je peux y jouer encore aujourd'hui!


le pingouin surgele 06/10/2009 08:41


Un fantastique jeu mais qui selon moi a fait quelques mauvais choix par rapport à la version F-Zero X.
- La musique plus électro qui remplace la bande son rock pourtant excellente de F-Zero X
- Le fait de commencer la musique dès le chargement de la course plutôt que de la démarrer lorsque le feu passe au vert (moindre tension sonore au départ de la course)
- Le Snaking qui bousille complètement l'intérêt du jeu et rend toute course au record absolument absurde
- Le tracé des courses qui, s'il offre quelques nouveaux designs intéressants, perd beaucoup aussi en terme de loopings et autres courbes amusantes.

Un excellent jeu sans aucun doute mais malgré tout quelques choix un peu douteux. Mais je reste d'accord avec la note. Ce titre est excellent.


Alex 06/10/2009 07:40


dire que 6 ans après les jeux ont regressé sur Wii...........


XtremGaia 06/10/2009 03:30


Alors la non. F-Zero GX etait bon, mais n'égalait en rien F-Zero X. La maniabilité, était selon moi, moins bonne. Y'avais des truc vraiment louche dans la maniabilité (comment c possible que mon
vaisseau se mettent a reculer après un saut...). Encore la manip pour aller a fond : plus besoin de skill, tu racle le mur tout le long et tu vas quand même a fond... Ces defaut cité font perdre
toute crédibilité au jeu. La musique était catastrophique (plus aucun thème classique au F-Zero : sauf big blue qui fait son effet => d'ou la sensation de manque...). Quelques circuit excellent,
originaux et fouillé ; d'autre ne présentant vraiment peu d'intérêts, d'autre vraiment bâclé... bref de tout.

Graphiquement il déchirait, ca allait a fond.
la customisation intéressante (aurai pu encore etre mieu). Un mode histoire et une ambiance pas mal du tout grace a l'univers "F-Zero" approfondie.

Bref pour moi un bon jeu mais qui ma grandement déçu. Je retourne sur F-Zero X :)


Jackwaa 06/10/2009 00:05


Pour la petite histoire, les véhicules assemblés dans le jeu, peuvent être sauvegardé sur carte mémoire, ils pourrons ensuite être utilisé sur la borne d'arcade de F-zero, qui elle possède un slot
carte mémoire gamecube !


richard 06/10/2009 00:00


Peut-être le meilleur jeu de course de l'histoire de Sega sur console.

Du très grand Nagoshi, le nouvel homme fort de Sega.
(son département est à l'origine de Yakuza, valkyria chronicles, monkey ball)


Anc 05/10/2009 23:32


Il me semble qu'en appuyant sur Y ou X, on peu tuer ses adversaires en un seul coup bien placer !

C'est d'ailleurs une des meilleurs façon de gagner en Master, a chaque tour, plutot que tenter la folle premiére place, il suffit de tuer ses 3 rivale direct pour s'occtroyer une avance assez aisé
afin de gagner le championnat ! Par contre c'est trés technique de tuer ses adversaire avec précision et donc faut tout de même s'entrainer !!


En tout cas ce jeu est un bijoux !

Même si tu n'as pas parler des fantomes des développeurs, et de la compatibilité avec la bornes arcade ^^