TEST : MEDAL OF HONOR LES FAUCONS DE GUERRE / XBOX

Publié le par Arkanum

Editeur : Electronic Arts
Support : Xbox
Année : 2005
Existe aussi sur : Gamecube et Playstation 2


UN PEU D'HISTOIRE

En 1999, un fps console très réussi et assez original de par l'ambiance qu'il dégage, débarque sur la Playstation de Sony. Son titre : Medal of Honor. Ce jeu laissera son empreinte dans le domaine des doom-like grâce à une expérience inédite jusqu'à ce jour : nous faire revivre la seconde guerre mondiale dans la peau d'un soldat allié seul contre les forces de l'axe. Ce sera un gros succès qui connaitra une suite tout aussi grandiose sur le même support (MOH Resistance). Ensuite, cette série deviendra culte en s'exportant sur PC grâce au chef d'oeuvre MOH Débarquement Allié, un des meilleurs fps jamais réalisé.

De même, une adaptation console sortira peu de temps après ce fantastique épisode PC : Medal of Honor : En première ligne. Bien que n'égalant pas son homologue sur PC, cet opus reste un très bon jeu faisant lui aussi honneur à la série malgré quelques petits défauts; son plus grand reproche étant sa linéarité parfois frustrante...

Un peu plus tard, deux événements de taille viendront bouleverser la série des Medal of Honor (ainsi que sa réputation) :

- La venue de deux séries concurrentes de qualité elles aussi Call of Duty et Brothers in Arms.

- En 2003, un nouvel épisode de la série Medal of Honor voit le jour (MOH Soleil Levant)... Malheureusement c'est une déception; ce jeu se révèle très médiocre.

Face à la série qui commence à prendre du plomb dans l'aile et à souffrir de la concurrence, Electronic Arts se devait de réagir. Pour cela, les développeurs d'EA vont tenter de réactualiser le gameplay de MOH. Y parviendront ils avec MOH Les faucons de guerre, l'opus censé donner un nouveau souffle à la série ? C'est ce que nous allons découvrir dans le présent test.


LE TEST

Ce nouvel épisode de la série des Medal of Honor abandonne la guerre du pacifique pour revenir sur le théâtre européen où vous incarnerez le Lieutenant Holt, officier de l'OSS. La campagne solo composée de 11 missions est subdivisée en 4 chapitres : tout d'abord la France avec le raid britannique sur les installations portuaires de Saint Nazaire, ensuite l'Afrique du Nord en compagnie des rats du désert de Montgomery, la Russie avec la bataille de Stalingrad et enfin la Belgique pendant la bataille des Ardennes.



Dès que la partie débute, nous constatons malheureusement que techniquement, ce nouvel épisode n'a pas du tout évolué... Mis à part les graphismes, on remarque cependant avec engouement que le jeu n'est plus linéaire comme auparavant : les niveaux sont de vastes champs de bataille où l'on peut emprunter plusieurs chemins possibles pour accomplir tel ou tel objectif principal. De plus, des objectifs secondaires (non obligatoires) nous sont confiés.

Medal of Honor corrige avec brio l'un des principaux défauts qu'on lui reproche depuis toujours, à savoir sa linéarité mais hélas ... il ne s'agit là que du seul point positif notable que l'on retiendra de ce nouvel opus ...

Dans le soucis de pouvoir égaler Call of Duty et Brothers in Arms au niveau du gameplay, Electronic Arts a agrémenté ce MOH de plusieurs nouveautés et subtilités de toutes sortes qui se réveleront être des lacunes pourrissant littéralement le jeu.
Tout d'abord, tout comme dans Call of Duty, nous sommes dorénavant accompagnés de trois hommes et même "mieux", nous pourrons les commander à l'instar d'un Brothers in Arms (en beaucoup plus limité toutefois, nous ne pourrons que leur donner l'ordre de se déplacer à tel ou tel endroit sans plus). Cependant, on se rendra rapidement compte qu'on aurait préféré évoluer seul dans les niveaux sans avoir à se coltiner 3 gusses qui, au point de vue de l'IA, sont d'une stupidité affligeante et ne servent strictement à rien si ce n'est que de vous gêner dans votre progression. Il arrive très souvent que ces individus nous bloquent le passage ou encore que l'on soit obligé de jouer au "babysitter" en leur donnant des trousses médicales.

A propos de l'IA, bien que celle de nos comparses équivaut à celle d'un radis, ce n'est pas du tout le cas de l'IA ennemie qui se montre moins basique et plus agressive qu'auparavant, les allemands n'hésitant pas à se replier, à renvoyer vos grenades et à se servir de l'environnement pour se planquer.

Autre nouveauté, celle de vous transformer en super guerrier invincible et disposant de munitions illimitées pendant un certain laps de temps ! Et oui, vous disposez d'une barre spéciale baptisée "jauge d'adrénaline" qui, une fois remplie (pour cela il vous suffit d'éliminer un certain nombre d'ennemis), vous offrira cette capacité... seulement nécessaire quand vous aurez à affronter un "boss" qui en fait est un officier ennemi qui aura besoin de 30 fois plus de balles qu'un soldat allemand "normal" pour passer de vie à trépas. De plus, à chaque fois que vous accomplirez un objectif secondaire, vous obtiendrez une vie supplémentaire qui, si vous venez à mourir, vous ressuscitera automatiquement là où vous étiez décédé !

Avec tout ceci, on se demande d'ailleurs ce que signifie encore le slogan "fini de jouer, plongez dans la réalité" ! Ceci n'est amusant qu'un temps et ne fait que raccourcir davantage la durée de vie déjà assez courte ...

Venons en au multijoueur... Où sont donc passés les modes coop et les bots pourtant présents dans MOH Soleil Levant ? Il ne reste plus que le mode écran splitté. Ce qui est incompréhensible c'est l'absence de xbox Live ... alors que la version ps2 du même jeu dispose d'un mode online, et ce, depuis Soleil Levant !


CONCLUSION : Enfin un Medal of Honor non linéaire, mais qui hélas ne corrige toujours pas la plupart de ses autres anciens défauts (graphismes, bugs de collision, ...). D'autant plus qu'on se serait bien passé des nouveautés apportées au niveau du gameplay. Beaucoup trop de (nouvelles) lacunes nous conduisent par conséquent à un nouvel épisode raté, tout comme l'était Soleil Levant.

SCENARIO : Dans la trempe de tout les MOH ainsi que des autres FPS ayant pour objet la seconde guerre mondiale. Pas grand chose à dire sur ce point si ce n'est que ça nous permet d'avoir l'impression de revivre ici 4 grands événements de ce conflit comme Stalingrad ou encore la bataille des ardennes.

GRAPHISMES : le même moteur graphique utilisé depuis MOH En première ligne, c'est à dire obsolète proposant de piètres modélisations et des textures relativement pauvres.

SONS : comme pour tout autre MOH, la bande son proposée ici nous donne vraiment l'impression d'être sur le champ de bataille.

JOUABILITE : assez classique. A noter la quantité affolante de bugs de collision parfois très frustrants.

DUREE DE VIE : entre 6h et 8h de jeu (cela dépend si l'envie vous prend d'effectuer tous les objectifs secondaires de chaque niveau).


SUPPOS : 1,5/ 6 (testé par Arkanum)

Publié dans TESTS

Commenter cet article