[TEST] GUNSTAR FUTURE HEROES / GBA

Publié le par Yoga

GUNSTAR FUTURE HEROES
Support : GBA
Successeur du très apprécié Gunstar Heroes sorti en 1993 sur Megadrive, au Japon
Éditeur : THQ
Développeur : Treasure

Année : 2005

gunstar-future-heroes-box.jpg

Sorti en 1994 sur Megadrive, Gunstar Heroes avait tant été plébiscité qu’il fut aisément classé parmi les meilleurs jeux d’action de la console. Plus de dix ans après, un nouvel épisode, reprenant la quintessence de son grand frère, arrive sur portable.

Autrefois, deux héros affrontèrent le terrible Destructeur. Ils étaient connus sous le nom de Gunstar Heroes, mais c’est tout ce que l’on savait à leur sujet. Ils l'emportèrent lors d’un combat épique sur la lune. Le Destructeur explosa, provoquant la naissance de 4 lunes en orbite autour de la Terre. Au fil du temps, toutes les quatre se développèrent. C’était une ère prospère, puis vint la 5ème lune… Son apparition fut prise comme un mauvais présage ; c’était un satellite militaire créé par l’Empire. Son but était de ramener à la vie le Destructeur. L’empire le souhaite depuis la découverte du Mégalithe mais son ambition n’est pas passée inaperçue ; sur Terre, le 3YE (3ème œil) a décidé de stopper l’Empire. Il l’a fait en créant une unité d’élite. Nom de code : Gunstar Future Heroes.




SCENARIO

Le scénario fait directement suite à Gunstar Heroes :

- Trame générale

Critiquée comme étant simpliste voir niais par la presse, je la trouve tout à fait correcte pour un jeu d’action. Précisons que quelques subtilités politiques, dont des surprises et des rebondissements qu’il serait dommage de révéler ici, sont présentes.
Cela dit, je déplore que la psychologie des personnages ne soit pas un peu plus développée. Les « cute-scenes » aurait pu être peaufinées, en étant animées ou en montrant plus d’expressions des personnages ; ce n’est qu’un détail, mais l’ambiance en aurait probablement été améliorée.

- Dialogues

Ils vont à l’essentiel sans trop de fioriture tout en étant agréables à lire. Les phrases de présentation des personnages sont « samplées » et audibles ce qui ajoute un plus à l’ambiance.
 
- Narration
Assez simple dans la forme : le scénario avance par pallier à mesure que l’on finit les phases d’action ; ç’aurait pu être plus original mais ça a au moins le mérite d’être clair et peu dépaysant. L’histoire diffère un peu suivant que l’on choisit Rouge ou Bleu et les fins sont carrément différentes.




DEROULEMENT

Au commencement du jeu, et à chaque démarrage, on choisit entre Red et Blue (Rouge et Bleu), les deux personnages principaux alors que Jaune, le 3ème Gunstar, nous accompagne tout au long du scénario. Il faut aussi régler le niveau de difficulté mais, par exemple, aller au stage 3 en mode normal ne permet pas de continuer en difficile à partir du même point. Rien de nouveau de ce côté-là et c’est tant mieux.

Après l’écran d’introduction et une « cute-scene », c’est le feu d’artifice ; le jeu est rapide et nerveux, il faut réagir vite malgré le stress que procure cette petite bombe. Les tirs ennemis sont nombreux mais l’ensemble reste clair.

Le jeu est subdivisé en plusieurs phases distinctes soit par le scénario soit par un type de façon de jouer différent. Les phases de « run’n gun » sont les plus présentes mais il y en a d’autres, notamment des phases de shoot’em up à l’horizontal, vu de dessus, des phases à la Starfox, d’autres sous forme de mini jeux… Chaque phase est séparée des autres par un bref apport scénaristique mettant en contexte l’action à venir.




GRAPHISMES

Je ne connais que deux autres jeux aussi bons graphiquement : Kingdom Hearts CoM et Riviera. Autrement dit, Gunstar Future Heroes frappe très fort sur ce point (huhu), surtout au niveau de l’animation.

- Character design

Il est simple mais efficace ; chaque personnage est associé à une couleur. Cela dit, les héros auraient pu être plus attachants ; ils manquent un peu d’âme bien que leur personnalité soient très distinctes. Les « méchants » ont tous un style propre. Le design de chaque personnage est bien entendu lié à la couleur de son nom.

Sur l’image ci-dessous : les trois Gunstar Heroes.



- Décors
Ils sont très divers et variés ! Je ne révèle rien ici, mais sachez que l’on se bat dans des environnements assez originaux, voir délirants dans le fameux stage du Casino.
 
- Animation

Très fluide, alors que l’action explose de tous côtés. Elle est fine et impressionnante pour de la GBA. Des « sprites » animent le jeu avec brio et le
mode 7 est utilisé avec maestria dans certaines phases de jeu.




SONS

- Musiques

Elles ne sont pas mauvaises mais un peu répétitives, quoique convenant bien à l’action. Malheureusement, elles ne sont pas mémorables.
 
- Bruitages

Parfois un peu bizarres, on fait des bruits de canards de bain lors de certains mouvements (!). A part ça, tout va bien. Le rendu des bruits d’armes est bon.

- Voix

Quelques phrases sont « samplées » et le rendu est plutôt bon.


AMBIANCE

Le rythme du jeu est soutenu et l’ambiance futuriste contribue à la tension. L’humour est souvent présent, ne serait-ce que dans le côté grotesque des « méchants ».
 

INTERFACE (ergonomie)

- Présentation

Rien à redire de ce côté-là, elle est toujours claire même lorsque les tirs ennemis explosent littéralement l’écran.

- Maniabilité

La maniabilité est bonne quoique certains passages soient peut-être un peu frustrants, parfois. Cependant, dans l’ensemble, il est difficile de reprocher quoique ce soit à la maniabilité.
Les héros possèdent 3 armes : le tir vert : faible mais suivant les cibles ; le tir grenade : puissant mais à faible portée ; le tir bleu (pour Bleu) et le tir à répétitions (pour Rouge) : a priori, les effets des deux sont les mêmes : ils sont moyennement puissants, ne suivent pas les cibles mais ont une longue portée. Il est aussi possible de libérer un tir spécial par type d’armes.
Utiliser habilement les différentes armes suivant le contexte est profitable.

- Durée de vie
A aucun moment le soft n'est répétitif mais la durée de vie est un petit peu courte. Cela dit, il va de soit que seuls les petits joueurs se plaindront de la faible durée de vie après avoir fini le jeu en facile avec un seul personnage. En difficile avec les 2 personnages, comptez environ 10 heures de jeu, sûrement moins pour les guerriers aguerris.


+ :
- Visuellement soigné et survolté,
- Des phases et décors variés et un « gameplay » changeant,
- Un concentré de pur fun,
- Un côté « old school » très appréciable.

- :
- Des cut-scenes trop courtes, trop peu animées et pas très attachantes ; des personnages un peu vides,
- Il aurait pu être mieux et plus long, d’autant plus parce qu’il est excellent ; on reste un peu sur notre faim… Mais ce n’est pas si grave,
- Une difficulté inégale.


CONCLUSION

On peut résumer le soft ainsi : court mais intense. Quoiqu’il en soit, alors que je ne l’attendais pas du tout, il est directement entré dans mon top 5 des jeux GBA alors même qu’il sortait de nulle part. C’est sans conteste possible un « must have » dont il serait bien dommage de passer à côté si vous aimez les jeux d'action. Le 6/6 signifie généralement « parfait ». Le jeu ne l’est pas, mais faute de concurrence digne de ce nom sur ce support et dans ce genre, j’estime qu’il mérite tout de même cette note.

SUPPOS : 6/6
On en redemande ! S’il vous plait Monsieur Treasure !

Publié dans TESTS

Commenter cet article

Rosco 18/07/2012 18:32

Oui et il se refinit indéfiniment !!!
Un must have avec Kirby et Kurukururin !

CollecZone 18/07/2012 10:27

Cela fait rêver quand on voit les prix d'il y a 4 ans (4 ans seulement!).

jyelka 25/04/2008 20:30

Je viens de me l'acheter 10 euros chez micromania, foncez dessus

Gameboy90 29/07/2007 17:54

le meilleur jeu de la GBA, je susi d'accord (un peu court mais bon)