Mr Splash! Un jeu Nes de 2011 !

Publié le par Slugman

mr-splash.jpg

Quand la télé-réalité se lance dans le jeu vidéo…


Nous sommes en 2007, soit 13 ans aprés le dernièr jeu Famicom (Takahashi Meijin no Bouken Jima IV) sorti en juin 1994, quand la chaine du cable japonais Mondo 21 lance une émission de télé-réalité appelée « Game Generation X». Non!, malgré le ‘X’ il ne s’agira pas d’une N’ème copie de big brother encore plus trash mais d’un programme autour de la création d’un jeu vidéo sur Famicom.

Ce docu/télé-realité sera diffusé pendant 2 mois durant lesquels les téléspectateurs pourront découvrir les différentes étapes de réalisation d’un jeu à l’ancienne avec les difficultés rencontrés par l’équipe « Project-F » qui a été constituée pour l’occasion. Entre la recherche d’idée de gameplay, les difficultés pour programmer sur Famicom, épisode après épisode les efforts de cette petite équipe de passionnées donnera naissance au jeu Mr Splash!.

Mr Splash! ne sera jamais commercialisé mais offert avec les premières commandes de l’émission sortie sur DVD quelques mois après, et également à travers des concours organisés dans des magasin d’Akihabara. En tout seuls 101 exemplaires seront produits et distribués.

Je ne vais pas vous présenter ici la phase de développement du jeu car plusieurs articles sont disponibles sur le net et un dossier complet est même sorti dans le n°6 de Pix’n’love. NoLife TV avait également fait un reportage sur le jeu. Intéressons-nous plutôt à sa renaissance sur Nes et au jeu en lui même.


Et nous et nous ?

Début 2011, Florent Gorges, ex-Pix’n’love et bien connu pour ses ouvrages comme les volumes sur l’histoire de Nintendo lance sa nouvelle maison d’édition OMAKEBOOKS. Avec la sortie du Volume 3 dédié à l’histoire de la Famicom, il annonce qu’un accord a été passé avec Hiroshi Inukai, le producteur de la version Famicom de Mr Splash afin de sortir une version NES directement jouable sur nos consoles françaises. Encore une fois, comme pour la version Famicom, la version Nes ne sera pas commercialisée mais offerte à travers des concours organisés par Omakebooks et seul un tirage limité à 50 exemplaires sera fait. Le jeu sera localisé et distribué avec un set comprenant une cartouche transparente NES numérotée, un certificat d’authenticité et une trading speciale Omakebooks #4 au couleur de Mr Splash

La production du jeu version nes démarre et les concours apparaissent avec la sortie du Volume de l’histoire de Nintendo dédié à la Famicom où les premiers exemplaires commencent à être distribués.

mr-splash-002.jpg

Et le jeu ?

Maintenant parlons un peu de l’acteur principal de cette sortie athypique dans monde du jeu vidéo, le jeu en lui-même.

Le décors de Mr Splash! est vite dressé ; deux personnages pourvus que d’une tête et une paire de bras, une piscine, des rochers, des ballons et 2 buts, voilà c’est fait !. Le jeu est un versus game se jouant uniquement en mode 2 joueurs dont l’objectif est d’aller marquer des buts dans le terrain de son adversaire. L’originalité du jeu viens du fait qu’on ne dirige pas directement le ballon en shootant dedans ou en tenant celui-ci dans ses bras mais dans le fait qu’il fasse agir indirectement sur le ballon en lançant des rochers à proximité de celui-ci pour que l’impact dans l’eau provoque des vagues qui vont le pousser vers le but adverse. Tout le Gameplay repose sur le jeter du rocher dans l’eau qui va influencer sur la direction et la distance parcouru par le ballon. D’ailleurs Hiroshi Inukai raconte une anecdote amusante sur comment lui est venu cette idée; Alors qu’il était dans son bain entrain de rager de ne pas trouver d’idée pour la conception du jeu et que le temps le pressait, il a violemment taper sa main dans l’eau et à observer l’effet de vagues produit, de là tout le gameplay de Mr Splash! était né.

mr-splash-002.png

Au démarrage du jeu on se retrouve sur la page de présentation avec le logo du jeu Mr Splash! et les deux personnages en lévitation au dessus. On peux choisir de débuter la partie ou d’afficher les credits avec la liste des personnes ayant participé au développement.

Ensuite dans le second écran il est possible de choisir parmi 10 terrains de jeu différents, de régler la durée d’une partie qui est de 3mn par défaut et le nombre de ballons dans le bassin.

Le terrain de jeu est divisé en trois zone, la zone centrale ou sont déposer les ballons en début de parti , la zone juste avant chaque but qu’on va appeler comme au football la surface de réparation et enfin la surface de but.

Dès que la partie démarre et il faut vite aller récupérer un rocher sur le bord de la piscine pour aller le jeter à proximité d’un ballon afin d’essayer de le projeter dans le but de son adversaire. En fonction du terrain de jeu choisi il y aura des obstacles qu’il faudra faire contourner ou bien faire sauter au ballon pour aller atteindre le but adverse tout en faisant attention de ne pas marquer dans son propre but et de donner ainsi des points à son adversaire. On peut également se servir des obstacles et des rebords de la piscine pour faire rebondir la balle et ainsi jouer sur les rebonds pour marquer.

mr-splash-003.png

En maintenant le doigt appuyé sur le bouton de la manette on accroît la puissance du jeter provoquant ainsi des vagues plus puissantes qui propulseront plus loin le ballon, c’est un point important du gameplay car cela permet de faire des longshots qui si ils atteignent la zone de but adverse permettent d’obtenir en fonction de la distance de 3 à 6 points au lieu de 1 point pour un but classique dans la surface de réparation, cela peut être décisif et renverser la situation quand il ne reste que quelques secondes de jeu et qu’on est devancé de seulement quelques points par son adversaire. On peut également venir gêner son adversaire et l’empêcher de réussir sont tir en lui rentrant dedans. A la fin de chaque parti un tableau de scores affiche le nombre de points obtenus par chacun des joueurs.

Le principe du jeu est très simple et immédiatement compréhensible par tous, cette simplicité le rends également très addictif avec la volonté d’aller marquer le plus de buts dans le camps adverse avant que le temps ne soit écoulé, et de pouvoir bousculer son adversaire si on veut se la jouer plus agressif.

On regrettera seulement l’absence d’un mode 1 joueur, mais avec seulement 8 semaines pour créer un jeu en partant de rien jusqu’à sa production on comprendra bien que l’équipe Project F n’a pas eu le temps de plancher sur l’intégration d’une IA.

A l’heure où j’écris cet article, 20 des 50 exemplaires produits ont déjà gagnés, il vous reste donc encore une chance de pouvoir posséder ce jeu ultra-collector sur Nes en tentant votre chance aux prochains concours organisés par Omakebooks.


Trivia

• La taille de la rom du jeu est de seulement 32ko ! Ca été un gros challenge pour l’équipe de devoir programmer un jeu avec cette contrainte d’espace.
• Des grands noms du jeu vidéo sont intervenus dans la conception du jeu, comme Takayuki Nakamura (Virtual Fighter, Daytona USA, Tobal 2, … qui s’est chargé de la bande son, aussi Masanodu Endô (Street Fighter 2, Gyruss, la série des 194x,..) intervenu dans le concept du jeu.
• Pour gagner un exemplaire, des tournois étaient organisés dans des magasins d’Akihabara où pour 200 yens on pouvait jouer à celui-ci durant 15mn.
• Le jeu est composé de 2 eproms, une PRG avec le programme et une CHR avec les graphismes. Elles sont toutes les deux recouvertes d’un sticker dorée/rouge représentant les 2 personnages du jeu. Bien qu’il n’existe pas de copie/rom du jeu actuellement en circulation cela permet de s’assurer que la cartouche est bien authentique.
• Si on fait tourner le jeu sur le premier modèle de console Famicom (celle avec un micro intégré dans la manette) et qu'on cri "Mr Splash" sur l'écran titre alors on accédera au menu "sound test".
• Le Célèbre magazine Famitsu a noté le jeu d’un score plutôt honorable de 6/10 en ne tenant pas compte qu’il s’agissait d’un jeu famicom old schoold mais comme n’importe quelle nouveauté sortie en 2007.
• L’émission est disponible en format DVD box pour environs 10000 yens (uniquement en japonais malheureusement) regroupant tous les épisodes et les codes sources du jeu ainsi que la documentation du project sur un DVD bonus.

Publié dans TESTS

Commenter cet article

serrurier paris 12/02/2016 17:36

merci pour l'article

electricien paris 15/02/2015 14:56

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

krusty 04/07/2011 12:59


Merci Slugman pour cet article. Merci pour la photo du jeu et son certificat car il y a très peu de chance que je une cartouche en vraie.

Thread, qu'est ce qui te fait dire "tout ça pour faire une bouse" ? Je ne comprends pas trop pourquoi tu dis ça.


Thread 04/07/2011 09:39


Quel dommage... tout ça pour faire une bouse...


MeRToN 02/07/2011 15:24


No Life TV a fait un bon reportage dessus également.