[RETROGAMING] Barnstorming / Atari 2600

Publié le par Ouais Supère

BARNSTORMING
Éditeur : Activision
Développeur : Activision
Support : Atari 2600
Année : 1982

barnstorming-atari-2600-gamopat.jpg

Un bon jeu peut bouleverser, durablement, l'opinion que l'on se fait d'une console. Dans la façon qui était mienne de considérer l'Atari 2600, il y eut, clairement, un avant, et un après Barnstorming. C'est pourquoi j'ai décidé de vous entretenir à son sujet, dans ce qui, je vous préviens, consistera davantage en la chronique d'une découverte que d'un test à proprement parler.


barnstorming-001.jpg

La collection est une folie, ou tout du moins une déraison. Lorsque je débutai la mienne, il me fallut une VCS 2600. Or, et ce n'était pas peu dire, j'étais plein d'une certaine condescendance à l'égard de ce vieux machin au design suranné et à l'ergonomie contestable. Quel besoin avais-je d'acheter ce truc-là ? Je la connaissais quelque peu pour y avoir joué chez un ami oublié : il l'avait eue pour Noël, moi je jouais déjà sur Master System depuis des mois et je lorgnais vers les 16 bits, j'avais trouvé son choix strictement crétin. En regard de mon ordinaire vidéo-ludique, ses jeux à lui étaient laids, peu variés et à peu près injouables.

Il faut admettre qu'il réside une part de réalité dans ce dernier fait : jouer à des jeux de cette génération tient régulièrement du masochisme. Pourquoi faire une chose pareille ? Tous ces jeux, sans exception ou presque, possèdent leur équivalent sur des bécanes plus récentes, au gameplay optimisé, à l'esthétique forcément plus léchée. A moins d'avoir connu, vraiment connu, la révolution qu'ils purent représenter en leur temps, brancher aujourd'hui une console Atari 2600 sur un téléviseur, en plus d'être une gageure sur le plan technique (écoutez je n'invente rien, même les téléviseurs d'aujourd'hui n'en veulent plus), relève quasiment de la pathologie.

barnstorming-002.jpg

J'exagère, bien entendu, mais toujours est-il qu'au moment où je fis l'emplette de ce système avec une quinzaine de jeux, c'est tout juste si je pris la peine de tester son fonctionnement. Les jeux Atari, je savais (ou croyais savoir) ce que ça valait sur un plan ludique : rien.


Il s'écoula encore quelques années avant que, pris de je ne sais quelle frénésie, je me décide à essayer toutes ces reliques qui dormaient dans une boîte à chaussures et demie qu'il fallut déjà retrouver. Et sur une Atari 7800, parce que tout de même, admettons-le, le mec qui inventa la péritel, c'est pas un con, finalement. Résultat : un zapping somnolent, insérant chaque cartouche l'une après l'autre, je donnai deux-trois coup de paddle, puis passai à la suivante, avec le sentiment conforté qu'il ne fallait surtout pas pousser la nostalgie plus loin que la NES.

Et puis, Barnstorming. Dont j'ignorais pourtant jusqu'à l'existence (s'il était bon, j'en aurais entendu parler, non?). Nonchalamment, le bras lourd de lassitude, je mis le bousin en marche, en songeant à ce que je pourrais bien me faire à bouffer le soir-même.

Soudain, mon attention compulsivement attirée par mon téléphone portable (ces engins sont une malédiction, pourquoi vérifie-t-on son portable à tout bout de champ alors même que l'on sait pertinemment qu'il ne comporte ni nouveau message ni appel en absence), je constatai que quarante minutes avaient disparu. Oui, quarante minutes entre le moment où mon doigt pressa le bouton Power de ma 7800 avec Barnstorming planté dessus et celui où je réalisai qu'il était urgent de perdre son temps de façon plus adulte. Or les failles temporelles, il faut le savoir, sont l'apanage des bons jeux. Bon sang ces choses-là existaient bel et bien sur Atari 2600 !

barnstorming-003.jpg

Venons-en donc au fait, au jeu à proprement parler. Qu'en dire ? Que son concept est simplissime ? Mais tous les jeux de cette époque étaient simplissimes, par la force des choses. Le voici en tout cas : vous êtes aux commandes d'un avion biplan et vous devez parcourir des fermes en passant non pas « par dessus » mais « dans » les granges, en évitant oiseaux, moulins, et bien sûr l'architecture des granges elles-mêmes.

Pour rappel, le barnstorming (je ne trouve pas d'équivalent français... « meetings aériens », peut-être ?) consiste, grosso-modo, en des rassemblements festifs traditionnels Américains où l'on donne à voir des cascades en avion. Cette discipline tire son nom du fait qu'elle a généralement lieu à la cambrousse (à noter que le « barnstorming » était le nom donné aux tournées des politiques en « campagne », justement). Vrilles, piqués, ballets aériens, tout un tas de choses spectaculaires (et même du tennis, voir photo ci-après), mais aussi parfois simplement des promenades, proposées aux autochtones.

barnstorming-004.jpg

Ici, point de looping, ni de rotation fantastique, votre bolide des airs monte et descend, accélère ou ralentit, ainsi que vous lui commandez de le faire. L'animation est fluide et rapide, suffisamment pour vous poser les difficultés sans lesquelles tout ceci sombrerait dans un ronron d'ennui profond. Il y a du son, un bourdonnement qui pourrait, en effet, tout à fait passer pour un moteur en fonctionnement, et la détonation ponctuant chaque collision avec le décor produit l'agacement nécessaire au joueur.

Le graphisme est plus schématique que détaillé, mais hey, vous vous attendiez à quoi ? Voici un jeu qui, et ça n'est pas si courant sur cette bécane, réussit pleinement à représenter ce qu'il entend représenter : un avion biplan, donc, qui ressemble à un biplan, des moulins qui en sont de vrais, des oiseaux qui en ont l'air, et des granges qui pourraient aussi bien être des maisons mais ça n'est déjà pas si mal. De combien de jeux ayant échoué à simplement symboliser un objet usuel quelconque pouvez-vous vous souvenir ? Des tas. Et puis c'est un jeu Activision, ce qui un gage d'esthétique sur la VCS, avec ce sens du petit détail qui donne vie à ce qui se passe à l'écran. L'écharpe de votre pilote flotte dans le vent, l'hélice de votre avion paraît bien tourner, et, lorsqu'ils sont percutés par cette même hélice, les oiseaux subissent une « accélération » (ami des animaux, les programmeurs nous ont évité la purée de tripes et de plumes dont le réalisme nous aurait gratifié) qui les fait agiter frénétiquement leurs ailes. Enfin... Leur aile.

Pour ce qui concerne la durée de vie du soft, il faut reconnaître qu'elle est assez peu élevée. Il s'agit là d'un pur jeu de scoring, basé sur le chronomètre et donc sur la performance instantanée. Il ne s'agit pas d'un Space Invaders, ou d'un Bomb On Pixel City, où le jeu se déroule aussi longtemps que vous tenez la cadence, non. Seuls quatre challenges, tous plutôt courts, vous seront proposés. Le premier vous obligera à passer sous dix granges, le deuxième sous quinze granges, le troisième quinze encore mais avec une succession d'obstacle un peu plus relevée, et, enfin, un quatrième, qui a non seulement pour caractéristique de vous demander le franchissement de vingt-cinq granges, et qui s'avère surtout le seul dont le pattern est aléatoire (pour chacun des trois autres, le même pattern se répète jusqu'à ce que vous ayez franchi le nombre requis de granges).

barnstorming-005.jpg
"Mais barrez-vous, cons de piafs!!"

Pour autant, si la durée d'une partie n'excédera que rarement la demi-heure (elle sera néanmoins doublée si vous trouvez un congénère un peu combatif à l'égo aisément excitable), la fameuse « replay value » de cette cartouche est réelle. La prise en main rapide et agréable du jeu, couplée à la simplicité de l'épreuve qu'il propose font qu'il serait déraisonnable de posséder une Atari branchée à son téléviseur sans laisser traîner Barnstorming à proximité pour les quelques minutes à perdre qui jalonnent de ci de là tant de journées et dont on ne sait souvent que faire.

Mais il se fait tard et je parle trop. Pardon pour m'être étiré en longueur sur cette page, vous en aurez tiré l'essentiel : Barnstorming est bon, mangez-en, d'autant qu'il n'est pas rare et qu'il est probable qu'il tombe du premier grenier venu, pour peu que vous le secouiez assez fort.

SUPPOS : 4,5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

erikrom 15/09/2015 20:10

plus serieusement avec mes 47 ans vous comprenez que la 2600 c'est mon enfance , il y a sachez le de nombreux jeux sur cette machine qui vous surprendraient , gameplay arcade , graphisme parfois plus que correct , son corrct ce qui est moins evident encore .
testez donc phoenix ; megamania ; carnival , missile command , jungle hunt , demo attack , joust hero , crystal castle , tous sont programmés aux petits oignons . inoubliable , je les ai en boite et leurs vue me remplis de joie , a chaque fois .
la vcs 2600 est la ps4 de 1977 , 1979 en france .

gaban 15/09/2015 10:30

Superbe article, dans lequel je retrouve un peu ce que j'ai vécu.
Je pensais aussi que ma limite était la nes, tant la 2600 semblait archaïque et bien trop simple pour éveiller le moindre plaisir ludique.

Mais j'ai eu cette envie de fouiller plus loin dans l'histoire du jeu, dans son origine.
Pong m'avait déjà convaincu qu'un concept très simple et efficace pouvait être marrant.
Et j'ai branché la 2600 avec "secret quest", et j'ai joué sans comprendre le but.
En recherchant la notice sur le web, j'ai saisi tout l’intérêt du gameplay et j'ai passé quelques heures à rejouer. Vraiment bon et bien pensé pour exploiter les limites de la machine, tout en proposant un concept sobre et sophistiqué.
Et Centipède -que je pensais très limité, tout comme pacman ou space invaders - m'a également convaincu.
Bref, le gap technologique passé, quand le concept est bon, ça marche.
3 bips, 2 couleurs....ça suffit.

erikrom 14/09/2015 19:52

a l'attention du doc
encore un jeu qui tournera pas en 1080p , et donc inferior sur xbox one ...

Ouais_supère 22/12/2011 12:13

Merci à tous pour vos commentaires qui sont un chouette cadeau de Noël.

"I'll be back."

meatlof 21/12/2011 19:58

Encore un jeu qui tournerai en "inferior" sur la ps3..

ungarsdepassage 21/12/2011 14:10

Ha ! La 2600 !! Etant tout môme, je me souviendrais de mon premier contact vidéoludique chez un ami d'enfance ... c'était la 2600 ! ça m'avait marqué ! Même si la Nes par la suite à eu tout les
suffrages par chez moi, il m'aura fallu des années pour retrouver l'émoi d'enfance ( en 1999 pour etre exact ! ) pour en acheter une 70 francs avec une dizaine de jeux ! Pour ma part j'adore la
2600 et ces nombreux jeux arcade excellent ! Souvent simple visuellement, ils n'en demeurent pas moins rapide à jouer ! Un Missile Command, Defender, Space Invaders, Pac Man Junior, Phoenix etc etc
sont de véritable pépite arcadesque ! Le côté abstrait des graphismes finalement on passe au dessus et c'estle gameplay pure et dure qui prend le dessus ! Bref c'est un beau texte que voila !

Grebz 21/12/2011 11:12

Y a pas à dire, Activision était le meilleur développeur sur Atari VCS. Nombre de jeux de la marque ont été des succès, et qui plus est des succès mérités !

Mon préféré reste River Raid, mais à l'époque, j'ai pas mal scotché aussi sur Enduro ou Decathlon. Citons aussi Beamrider et bien sûr Pitfall 1 et 2. Enfin, Chopper Command et H.E.R.O. étaient
également très bons.

Bien sûr, chacun présente un gameplay très simple et répétitif, mais c'est le cas de 99% des jeux de cette génération de consoles. Comme le dit l'auteur de l'article, il vaut mieux avoir connu
cette époque pour en tirer vraiment plaisir, par nostalgie principalement, mais quelques jeux permettent de s'amuser vraiment, simplement. On n'y passera pas des heures, c'est sûr.

Thread 21/12/2011 08:55

Les histoires de jeu que l'on a vécu sont les plus passionnantes à lire. On s'identifie autant que l'on est avide de connaître l'intimité du gamer. J'ai moi aussi eu l'oeil qui pétille et le
plaisir qui monte sur certaines cartouches 2600/7800 au milieu d'iun océan d'ennuis !

onels4 21/12/2011 08:34

Super test, très bien raconté, il y a du vécu là !
Et des photos comme je les aime, merci à toi !

Pheldge 21/12/2011 00:40

Superbe test, rédigé dans un français parfait, sans fautes d'orthographe, avec juste emploi du passé simple. Bref, ça change...

Ca me donnerait presqu'envie de brancher ma 2600 et d'essayer de trouver le jeu ;-)

youki 20/12/2011 23:01

tres bon test, tres bon jeu! en lisant l'article , je t'imaginais tres bien en train de passer de cartouche en cartouche rempli d'ennuis!... mais bon, tu dois pas avoir les bons jeux sur
2600...parce que qu'en meme , bien qu'il y ait pas mal de jeu franchement nul.. il y en a un bon paquet qui valent le detour!!!