[RETROGAMING] Defender / Arcade

Publié le par Dr Floyd

DEFENDER
Support : Arcade
Existe également sur Atari 2600, 5200, Colecovision, Intellivision...
Éditeur : Williams Electronics
Année : 1980


borne-defender.png

En 1980 Williams, alors spécialisé dans les flippers, décide de frapper fort dans le secteur des bornes d'arcade en pleine expansion en sortant un titre révolutionnaire : Defender, un jeu spatial de shoot horizontal. Le succès fut énorme et ce jeu deviendra un des plus grands classiques de l'histoire du jeu vidéo.

Avec Space Invaders et Asteroids les jeux spatiaux ont la côte à la fin des années 70. Williams essaye d'ailleurs de réaliser des clones de ces deux jeux avant d'abandonner et d'opter pour un jeu original qui utilise une technique révolutionnaire : celle de la map de jeu plus grande que l'écran.. d'où le scrolling !

defender-borne.jpg

Vous vous déplacez avec votre vaisseau en suivant un scrolling horizontal vers la gauche ou vers la droite selon votre orientation, et chose fantastique pour l'époque : un radar en haut de l'écran indique votre position sur la map. En vous dirigeant toujours dans la même direction vous revenez au point de départ. Votre but est de détruire tous les aliens en les empêchant d'enlever les terriens. Si un humain enlevé arrive en haut de l'écran il se transforme en mutant et devient un ennemi très agressif. Il est possible d'utiliser une bombe (vous en récupérez une tous les 10 000 points) qui détruit tout à l'écran, et comme dans Asteroids vous pouvez vous téléporter en catastrophe ailleurs.

defender-screen-002.jpg

Une fois la planète nettoyée vous passez au niveau de difficulté suivant, sachant que vous avez un capital de 3 vies au départ. Le jeu est étonnant aussi pour l'époque du fait qu'il est possible de jouer de différentes manières, le gameplay étant assez "ouvert" avec un vaisseau se déplaçant dans 4 directions et avec plusieurs objectifs à la fois.

defender-003.png

Le hardware de l'époque étant très limité (Motorola 6809) le décor de fond est une simple ligne qui représente les montagnes, ce qui a permis cependant  de faire un scrolling très rapide et efficace. Les explosions à l'écran sont exceptionnelles : un algorithme a été développé pour générer des effets de particules différents à chaque fois, ce n'est pas un simple sprite animé mais un vrai calcul. Le rendu final est assez impressionnant, en pleine époque Star Wars on se croirait vraiment dans un simulateur spatial aux commandes de cette borne.

defender-002.png


Le jeu sur borne est d'ailleurs très difficile, et ce ne sont pas les commandes qui vont vous simplifier la tâche : un joystick haut et bas pour monter et descendre et 5 boutons ! Oui 5 boutons, on se croirait presque sur un jeu PS3 ou Xbox 360 ! Un bouton pour tirer, un bouton pour accélérer, un bouton pour changer de direction, un bouton pour utiliser la bombe, et enfin un pour se téléporter... Je peux vous dire que le débutant sur borne d'arcade était totalement perdu ! Un joystick multidirectionnel aurait tout arrangé, mais à l'époque la plupart des jeux étaient conçus de la sorte, avec un joystick à 2 directions.

panel-borne-defender.png

Cependant les effets graphiques et sonores de Defender sont tellement géniaux que le jeu attire tous les joueurs, même si un débutant ne tiendra pas plus de quelques seconde ! La borne connaît en effet un réel succès et 55 000 exemplaires seront vendues dans le monde.

Quand j'ai découvert ce jeu au café du coin près du collège (en 1981 ?) j'étais réellement fou, la borne m'impressionnait vraiment.... Ce vaisseau ultra rapide sur fond étoilé... ce défilement (je ne connaissais pas le terme scrolling)... ce radar... tous ces boutons... j'avais l'impression que la borne sortait tout droit de Star Wars ! Et je n'y est jamais joué à l'époque car j'étais perdu devant tant de technologie, je regardais juste mes camarades claquer leurs pièces de 1 francs dans la borne, et ils avaient bien du mal tant les commandes étaient complexes ! Moi je préférais investir mes 1 franc dans 20 bonbons à 5 centimes...

defender-sex.jpg

Le jeu sera adapté sur Atari 2600, un autre titre majeur pour la console. Il existe également des versions Atari 5200, Coleco et Intellivision. Il est possible d'y rejouer sur de nombreuses compils
Arcade's Greatest Hits sur Megadrive, SuperNes, Saturn, Dreamcast, PS1, Xbox (j'en oublie surement) et sur micro 8 et 16 bits. Sur toutes ces versions le gameplay est plus accessible car vous pouvez diriger le vaisseau au stick dans toutes les directions, mais vous vous rendrez compte malgré tout que cela reste un jeu très difficile qui demande de l'entraînement.

defender-atari-2600.gif
La version Atari 2600

Willams proposera une séquelle l'année suivante avec Defender 2, aussi connu sous le nom de Stargate. En 1991 Midway réalise une version moderne du jeu avec Strike Force. Mais on ne compte plus les jeux qui se sont inspiré de Defender après 1980 : Dropzone, Chopper Command, Choplifter, ou encore le fameux remake déjanté de Jeff Minter : Attack of the Mutant Camels.

attack_of_the_mutant_camels_02.gif
Le "remake" fou de Jeff Minter sur C64 !

strike-force.gif
Strike Force (Arcade, 1991)

Defender impressionne techniquement en 1980 : jeu à scrolling, explosions, radar, gameplay évolué, c'est du jamais vu, c'est du Star Wars ! Defender devient alors une référence absolue, un jeu fondateur du shoot'em up aux côtés de Space Invaders et Asteroids. Culte.

SUPPOS : 6/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

ted974 04/10/2015 07:59

Excellent jeux à l’époque

stephato 26/06/2013 18:17

En 1982,j'en avais branché un sur ma télé via la peritel. Je devais bien être le seul en france (au monde ??) à en avoir un à la maison. J'aimerais bien en trouver un pour la ps3. Est-ce que ça
existe ?
Merci.

Kulten 10/08/2012 09:22

Excellent test ! J'ai découvert ce concept en 1993 avec le jeu Delirium sur mon mac LC III. Maintenant j'ai Dropzone pour GBC.

Didier59 30/03/2010 19:04



la pouf qui pose devant la borne : un classqiue des années 80 !


Super souvenir sinon