[RETROGAMING] MEGAMAN 6 / NES

Publié le par shion

megaman-6-box.jpg  MEGAMAN 6
Support : Famicom, Nes US


Editeur :
Capcom (Nintendo US)

Développeur : Capcom


Année: 1993


Après un cinquième épisode décevant car il n’a pas su répondre aux attentes des joueurs, Capcom sort un ultime opus de sa série devenue phare sur Famicom. A cette époque, la Super Nes est déjà lancée et cet épisode ne verra jamais le jour en Europe. Depuis le Megaman 4, la série accuse le coup et s’essouffle, car elle n’arrive pas à se renouveler. Megaman 6 saura-t-il apporter ce qu’il faut pour permettre à cette saga de finir l’ère des 8 bits comme elle a su l’entamer ?

Cette fois-ci, le premier tournoi annuel de Robots est organisé afin de voir qui est le meilleur créateur. Mais c’est sans compter sur un certain Mr X qui, à l’issue de l’épreuve finale, annonce au monde entier que ses 8 robots sont en fait là pour l’aider à conquérir le monde. Heureusement, Megaman est là et il va se mettre en travers de la route de ce « mystérieux » ennemi et de ses huit sbires prêts à en découdre ! Voilà en quoi tient le scénario de ce sixième épisode. On remarque aisément que les développeurs ne se sont pas trop cassé la tête.

megaman-6-persos.png

Pour ce qui est du gameplay, il reste identique aux précédents épisodes. Dès le début de la partie, on a le choix entre huit niveaux avec, à la fin de chaque stage, un Robot Master en guise de boss. A chaque fois que l’on en détruit un, Megaman récupère son arme qui sera le point faible d’un autre Robot Master et ainsi de suite, jusqu’à la forteresse du grand méchant et ses quelques stages qui attendent notre héros de pied ferme. Ensuite, une deuxième forteresse se dressera (comme dans les quatrième et cinquième épisodes) avec au bout, la fameuse salle aux pods dans laquelle on devra à nouveau se battre contre les huit Robots Masters. Ce n’est qu’après tout ça que le dernier boss daignera se montrer pour une lutte sans merci.

megaman-6-001.jpg

Les Robots Masters ont été crées par des fans de la série. Capcom avait organisé un concours international où il demandait aux fans de dessiner un Robot Master tout en décrivant ses aptitudes. Sur les 8 robots choisis, deux ne sont pas japonais : Windman (américain) et Knightman (canadien). Tous les participants apparaissent dans les crédits du jeu, et on peut voir qu’ils étaient très nombreux. Néanmoins, les noms de ces nouveaux boss sont farfelus : Centaurman, Yamatoman ou encore Tomahawkman. Inutile de dire que ce sont les pires noms de la série, tout épisode confondus. Mais pis, en fait ces Robots Masters sont des clones d’ennemis issus des épisodes précédents. Ainsi, on a Blizzard Man, Flame Man et Tomahawk Man (respectivement Ice Man, Fire Man et Cut Man dans Megaman 1), Wind Man ou encore Plant Man(Air Man et Wood Man dans Megaman 2). Leurs attaques sont quasiment similaires à celles de leurs clones.

Certaines nouveautés font leur apparition. Tout d’abord, on a la possibilité de fusionner avec Rush, ce qui donne des nouvelles actions à Megaman : on a le Jet Adaptor, à l’aide duquel on peut voler pendant un court instant ainsi que le Power Adaptor qui permet de casser certains murs à coups de poings. Ensuite, le M-Tank disparaît au profit de l’energy balancer qui permet de recharger l’arme secondaire la moins pleine, sans passer par le menu. Pour le reste, et bien c’est un copié-collé de l’épisode précédent.

megaman-6-003.png

Un des gros points forts de ce jeu reste sans doute l’aspect graphique. Le jeu est magnifique, il exploite à fond les possibilités de la Nes. Les graphismes sont très fins et ça se ressent dans les décors. On n’est pas loin des premiers jeux Super Nintendo. On pourra également regretter le level design qui reste trop classique et qui n’apporte pas de nouveautés notables par rapport au reste de la série, bref on est dans le déjà-vu.

Les musiques collent toujours à l’ambiance et aux niveaux. Mais on est loin de s’extasier comme on aurait pu le faire devant un Megaman 2 ou 3. Elles sont sympathiques, sans plus. Une fois le jeu fini, elles tomberont aux oubliettes…

La maniabilité demeure impeccable, les actions principales des épisodes précédents, à savoir le saut, la glissade et le tir chargé sont toujours là. Le joueur habitué à la série trouvera tout de suite ses repaires. Quant aux non initiés, ils n’auront pas vraiment de difficultés à prendre le jeu en mains. On déplorera quand-même le panel d’action de Megaman qui est exactement le même que celui des deux épisodes précédents, sans nouveauté, mise à part la fusion avec Rush.

La difficulté est encore une fois au rendez-vous et le système de mot de passe est toujours présent. Le jeu pourra se montrer difficile pour ceux qui découvrent la série avec cet opus. Pour les fans, c’est au même niveau que Megaman 5.


SCENARIO : BIDON ! Les développeurs ont créé une histoire quelconque pour lancer une intrigue dont on connaît déjà l’issue. Une toute petite surprise demeure cependant à la fin du jeu.

GRAPHISMES : C’est LE point fort du jeu. La Nes est poussée dans ses derniers retranchements et montre qu’elle en avait dans le ventre.

MUSIQUES : Elles restent correctes, Capcom s’est contenté du service minimum pour faire en sorte qu’elles collent avec le reste de la série. On est loin des thèmes cultes des tous premiers épisodes.

MANIABILITE : Autre point fort du jeu, elle se résume en un mot : parfaite ! La prise en main est rapide, ça répond au doigt et à l’œil.

DUREE DE VIE : Un bon après-midi et c’est fini pour les joueurs qui ont l’habitude de cette série. Un peu plus longue pour ceux qui débutent, ça reste très honnête.

Megaman 6 est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Capcom a développé ce jeu sans prendre de risque et en restant trop fidèle aux précédents opus. Certes, des petites nouveautés ont fait leur apparition, mais ces dernières représentent trop peu de choses pour relancer l’intérêt de cette saga qui s’essouffle depuis le quatrième opus. Il en résulte un vulgaire clone sans âme et moins dynamique que ses prédécesseurs. Malgré ce gros défaut qui ne concernera vraiment que les fans de la série, Megaman 6 reste un bon jeu, agréable (mais sans surprise) du début à la fin.


SUPPOS : 4/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

NB: Vu la date de sortie tardive du jeu, Capcom avait abandonné l'idée de le distribuer aux Etats-Unis, préférant ainsi préparer le terrain pour Megaman X (le premier volet d'une autre série reprenant le même héros). C'est donc Nintendo qui se chargera de la distribution en Amérique du Nord.

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

mimix 14/12/2009 12:52


un bon article que voilà ! merci !