[RETROGAMING] Ninja Gaiden / Master System

Publié le par Onels4

NINJA GAIDEN
Support : Master System

Nommé "Shadow Warriors" sur d'autres supports
Développeur : Tecmo à l'origine, porté par Sega
Année : 1992


ninja-gaiden-001.jpg

Ryu Hayabusa, du clan Dragon Ninja, rentre à la maison et... le village Dragon, foyer du clan Dragon, a été attaqué ! Le seul survivant lui dit avant de mourir que le parchemin du Bushido a été volé...

Et ce parchemin donne des pouvoir illimités ou presque, donc il faut se remuer, la planète toute entière est entre vos mains, finies les vacances.

ninja-gaiden-002.jpg

Sega réalise ici un portage du célèbre jeu d'action sorti en 1988 sur Arcade et Micro, porté sur NES et PC Engine, avant un passage par la case portable (GameBoy, Game Gear) puis la Master system, 4 ans plus tard. Différent de la version NES en particulier par son scénario et sa jouabilité, le jeu profite pleinement de la Master System.

Shinobi et Kenseiden étaient sortis en 88 sur la console, et si l'esprit ninja reste comparable, la réalisation quant à elle se démarque des jeux appartenant au même genre qui le précèdent.

ninja-gaiden-003.jpg

Le gameplay est très soigné. Le jeu est vif et le rythme rapide, bien plus que sur une NES. On peut réellement foncer en avant et se faire plaisir, avec un minimum de connaissance des niveaux bien sûr. Ryu s'accroche aux branches, aux murs, saute et collecte des armes bonus. Classique, il faut faire "haut + bouton", pour les utiliser, on s'y fait. De l'action à 100 à l'heure, et surtout une sensation de fluidité, le personnage n'est pas lourd, on ne se crispe pas sur le bouton de direction pour aller plus vite. Grand bonheur en 60Hz, en tout cas, où tout passe mieux.

ninja-gaiden-004.jpg

Un bon point donc, l'écueil récurrent de beaucoup jeux 8 bit étant la maniabilité, ici on évite cet épineux problème. Les niveaux proposent un parcours en plusieurs tableaux avant un boss et sont relativement courts. La variété est de mise, puisqu'on traversera des niveaux en environnement naturels ou urbains, chacun avec ses ennemis, les plateformes en font partie à certains moments.

Les graphismes sont corrects, bien que très carrés et anguleux. Ce n'est pas gênant en soi, ce type de jeu n'étant pas contemplatif par nature, on ne peut pas réellement lui en tenir rigueur, l'image est honorable pour les jeux de ce type et cette période. Les sprites sont assez petits, on a déjà vu plus gros, mais ce n'est pas gênant à mes yeux.

ninja-gaiden-005.jpg

La difficulté est assez honnête : vous avez des continues, des checkpoints automatiques, un nombre de bonus suffisant pour utiliser des armes de jet, et les niveaux en eux-mêmes sont tout à fait faisables. Le véritable défaut à mon avis est la gestion des dégâts. Comme dans beaucoup de jeux de cette époque, y compris des bons (Castlevania par exemple), dès que le personnage est touché, il fait un petit saut en arrière. De fait, on peut se retrouver à tomber dans le vide très facilement et perdre beaucoup de vies, les programmeurs l'ont sans doute calculé au moment de placer certains ennemis à des points tout à fait stratégiques. Du coup, le joueur est obligé de le prendre en compte et s'avancer un peu plus... sauf que les plateformes sont très petites.

Ca agace, d'autant que votre personnage ne meurt pas en un coup et possède une barre de vie assez longue, qui admet donc qu'on puisse le toucher plusieurs fois, or certains coups selon l'endroit deviennent mortels, et il y a des corbeaux par exemple qui ont de vilaines trajectoires...

ninja-gaiden-006.jpg

C'est sans doute le principal défaut dans la réalisation, on peut l'imputer à l'époque sans doute, mais c'est dommage. Heureusement, le plaisir de jeu est largement compensé par la vitesse du personnage et sa maniabilité, on s'amuse. Du coup ce Ninja Gaiden me semblera bien supérieur à un Shinobi par exemple. Il y a des passages délicats, mais on peut s'en sortir.

ninja-gaiden-007.jpg

On ne sera pas trop exigeant pour la bande son et la musique, on reste sur master system, ce n'est pas génial à entendre (avis personnel bien sûr, on ne prétend pas être objectif pour un sou), mais ça reste audible sans hanter l'esprit pendant des journées entières, en boucle. L'essentiel du jeu n'est pas là, de toute manière.

Je ne suis pas fan de jeux de ninjas de manière générale, mais cette version de Ninja Gaiden propose une très bonne jouabilité, l'essentiel à mes yeux pour un jeu de ce type. Pari réussi, et mieux que Shinobi.

Suppos : 4,5/6 (appréciation personnelle)
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

Sylesis 31/05/2014 13:53

Ninja Gaiden est pour moi un des meilleurs jeux de la MS, à acheter les yeux fermés. Il est difficile et il demande aussi bien réflexes et qu'apprentissage. Je l'ai fini à l'époque de sa sortie et je l'ai refini récemment ( le plaisir est toujours là ) : certains passages demandent vraiment l'utilisation de bombes ninja ( sacrifice de 5 points de vie, mais ca touche tout le monde à l'écran), mais avec de la persévérance, il est finissable.
Pas d'accord sur les musiques qui sont d'excellente factures, et chaque niveau a la sienne.
Enfin il faut le souligner, c'est une exclue Master System : il existe une version Game Gear, mais de qualité bien inférieure.

Thread 14/06/2012 15:41

Je n'en ai pas un souvenir impérissable en gameplay mais je le trouvais joli. A retester pour voir...

agathon 14/06/2012 11:48

Heureusement que ton test reste une appréciation personnelle..surtout point de vue musicale...bref...