[RETROGAMING] Rescue Mission / Master System

Publié le par Onels4

RESCUE MISSION
Support : Master System (
pistolet Light Phaser requis)
Editeur : Sega.
Développeur : Sega
Année : 1988


rescue-mission.jpg

C'est la guerre dans la jungle et vous êtes su front. Oui, "su front" nous dit la notice, après avoir décrit comment brancher le Light Phaser sur votre Master System. Des soldats amis sont blessés et sont retenus derrière les lignes ennemies et vous êtes un tireur d'élite chargé d'assurer la protection de l'équipe d'infirmiers qu'on envoie aider vos frères d'armes. Un jeu pour la communauté Gamopat et ses docteurs !

Vous devrez terminer 5 niveaux en assurant jusqu'au bout la sécurité d'un des trois infirmiers qui avance sur une draisine ("voiture à bras", dans la notice), le véhicule ferroviaire représenté sur la jaquette du jeu.

rescue-mission-001.jpg

Vos amis infirmiers n'ont pas de chance : la voie est minée et les ennemis fort nombreux. Vous devez faire feu sur eux, mais aussi sur des projectiles qu'ils envoient et les mines. Vous ne contrôlez pas l'équipe médicale, qui avance de son propre chef. C'est donc à vous de tirer sur presque tout ce qui bouge, en évitant de tuer un des soldats à secourir. Pour nous aider ils agitent un drapeau blanc, mais dans le feu de l'action il n'est pas rare de les tuer.

rescue-mission-002.jpg

En tant que sniper vous êtes probablement caché dans les nuages, car le jeu propose une vue verticale de trois quarts. Le scénario est pourtant assez développé, les infirmiers ont tous leur petit nom, le briefing d'introduction est long, mais votre emplacement réel demeure secret ou mystérieux. Peu importe.

Les niveaux s'étendent plusieurs écrans de sorte que vous découvrez le terrain au fur et à mesure que la draisine suit les rails, horizontalement ou verticalement. A certains aiguillages, il semble possible d'emprunter des raccourcis ;) Vous devez faire en sorte qu'au moins un des trois infirmiers rentre en vie pour que la mission soit considérée comme une victoire. Le jeu n'en envoie qu'un à la fois, ce sont vos trois vies. C'est le plus lent des trois soigneurs qui commence, l'expert étant le dernier : John. Faire avancer une draisine, c'est physique, John repart plus vite sans prendre le temps de souffler.

rescue-mission-003.jpg

Tout se fait au Light Phaser, contrairement à certains jeux où la manette est tout de même utilisée, ce qui est indispensable car vous n'aurez pas le temps de le poser. Les ennemis arrivent des quatre directions, il faut les éliminer, mais aussi détruire leurs missiles, sans oublier les mines.

Les animations des personnages sont relativement détaillées pour un jeu de ce type, y compris les sprites des missiles, boomerangs et autres projectiles. Cela reste très carré, mais le joueur de Master System a l'habitude des palettes criardes, qui ne sont pas si mal exploitées, chaque niveau ayant son thème et sa couleur. La musique, avec sa petite mélodie joyeuse, est une énigme. Soit les développeurs voulaient faire de l'humour, soit ils se sont trompés de registre. Je penche plutôt pour l'humour, car le jeu n'en est pas exempt, à condition de regarder dans les détails. Vous pouvez par exemple rouler - par accident bien sûr - sur les ennemis, ce qui fait toujours plaisir et les tuera aussi efficacement qu'un de vos tirs. Ensuite, en tuant un des soldats à secourir, une animation avec un petit ange apparaît. L'ennemi, lui est de ces sprites biodégradables : le cadavre disparaît sans autre forme de procès, et n'ira pas au paradis.

rescue-mission-004.jpg

La difficulté est progressive ; si le premier niveau ne propose que des soldats à pied, les ennemis suivants seront mieux équipés, certains ont un jetpack dès le niveau deux et se déplacent très vite à l'écran ! Le mode de difficulté easy permet de démarrer tranquillement si vous n'avez pas une grande habitude du Light Phaser : vous pourrez jouer bien plus que les 10 secondes habituelles avant l'écran game over.

On vous laisse rater vos tirs sans trop vous pénaliser. Si vous tirer sur l'infirmier cela ne fera que le ralentir (quelle chance !), les soldats blessés que vous devez secourir ne sont pas vulnérables aux tirs ennemis (sympa !). Par contre vous pouvez les tuer vous-même, cela vous privera de bonus, et comme les ennemis sont parfois proches d'eux, cela arrive... facilement. Ceux que vous réussissez à soigner laissent des bonus derrière eux (tirez dessus pour les ramasser) cela protège les infirmiers ou élimine les adversaires à l'écran, par exemple.

Les infirmiers ne sont pas armés et encaissent trois balles avant de mourir. Une explosion de grenade, mine ou un tir de bazooka les tuera en un seul coup, on trouve souvent un ennemi équipé d'un bazooka près de la fin du niveau, indiqué par un petit drapeau. Si un infirmier est touché par du gaz lacrymogène ou un boomerang il sera étourdi, ce qui ralentit sa progression et l'expose davantage. Un petit drapeau indique la fin du niveau, il faudra rester concentré jusqu'au bout.

rescue-mission-005.jpg

En ce qui concerne le Light Phaser, le jeu est vraiment très précis, on peut avec un peu de pratique abattre un ennemi très proche d'un soldat à ne pas toucher, et on n'attend pas. Vous pouvez tirer presque en rafale, ce qui sera nécessaire vu la quantité d'ennemis, et il n'y a pas à recharger.

Le jeu se termine rapidement, en moins d'une heure, les niveaux ne durent que quelques minutes, d'où la présence des paramètres de difficulté. A plusieurs, chacun son tour ou en comparant les scores, le jeu ne proposant qu'un mode solo, il est possible de prolonger le jeu, mais sa durée de vie reste assez limitée.

L'approche de Rescue Mission est intéressante pour un jeu de tir où l'on protège les copains, au lieu de tirer sur des assiettes, des canards ou des cibles en carton, ce qui lasse rapidement. Le jeu subit les défauts du genre mais moins que d'autres titres de la console. Parmi les jeux de tir de la Master System, c'est un de ceux qu'il faut posséder, ne serait-ce que pour la précision et la bonne exploitation du Light Phaser. Il n'est pas rare et ne coûte pas cher, ce qui ne gâche rien.

Suppos : 4/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

forcefriend 04/06/2015 11:16

C'est ce que j'appelle un très bon reportage d'un jeu, très proche du sujet!

Merci pour la découverte, cela me donne envie d'y jouer

onels4 01/09/2011 17:22


De rien, ça fait plaisir vos retours ! :)


RecK 31/08/2011 21:25


Très sympa ce petit test.
J'ai pleins de bon souvenirs avec ce jeu qui devenait assez dur.
Un must have avec le gun de la Master System.
J'ai encore ce jeu, mais je crois que mon gun est mort ... Snif ...

Au fait, je jeu qui était vendu avec (les canards, les assiettes et les cible en carton), petite nostalgie : J'y jouais souvent avec mon père (avec les assiettes en fait), le but du jeu était de
poser le flingue, au bip, de courir, prendre le gun, viser et casser les assiettes.
On savait s'amuser à l'époque !!

Encore merci en tout cas pour cette tranche de nostalgie.


onels4 31/08/2011 11:27


C'est plus marrant en photographiant la télé (plus dur à faire aussi). ^^


pflow 31/08/2011 09:43


Merci, jolie test on sent l'amour du gros pixel dans les photos, ceux de la SMS sont les plsu beaux.

Et comme j'avais envie de ressortir le light gun, je m'en vais tester ça sur meka-x


onels4 30/08/2011 23:38


Super ! :)
J'y ai rejoué ce soir, je le préfère à Operation Wolf par exemple.


mimix 30/08/2011 21:28


très intéressant !
l'originalité du titre et ce ptit test bien sympa m'ont donné envie de le découvrir... chui passé à la caisse pour le prix...


onels4 30/08/2011 15:33


De rien. ^^


vildik 30/08/2011 14:41


Merci Onels4 pour cette petite larme que je verse en ce moment. MERCI :!