[RETROGAMING] The Lost Vikings / Super Nes

Publié le par Kementari

THE LOST VIKINGS
Support : SNES
Existe aussi sur Megadrive, PC, Amiga et GameBoy Advance

Éditeur : Interplay
Développeur : Silicon & Synapse (devenu depuis Blizzard !)
Sortie : 1992

lost-vikings-snes.JPG

Pour finir mes vacances, j'ai choisis un jeu dont j'ai entendu beaucoup de bien mais que je ne connaissais pas : The Lost Vikings sur Super Nintendo. A l'époque, âgée de 7 ans seulement, je ne connaissais que les Mario et autre Donkey Kong country. C'est de là que je tiens mon amour pour les jeux de plate-formes. Mais j'aime aussi les jeux de réflexion. Et donc jouer à un jeu mêlant parfaitement ces deux genres, c'est un pur bonheur !


Après une journée de chasse, trois vikings retournent dans leur village se reposer auprès de leur famille. Il y a Olaf le costaud, équipé de son bouclier, Baleog le terrible, fier combattant et enfin le chef de la tribu Erik le bolide, le rouquin de la bande, qui court et saute comme un lapin ! Pendant la nuit, un vaisseau extraterrestre capturent les 3 compères afin de les exposer dans un zoo intergalactique...

lost-vikings-001.jpg

Vous devez aider les trois vikings à traverser sans perte 37 niveaux. Vous contrôlez tour à tour chacun des trois personnages selon votre envie et devez tirer partie de leurs capacités propres pour avancer sans embûche. Olaf a des qualités défensives grâce à son bouclier, il peut aussi s'en servir pour planer ou permettre à Erik de sauter plus haut. Baleog a des qualités offensives et combat aussi bien à l'épée au corps à corps qu'à l'arc à distance. Quant à Erik, il peut aller dans des zones que les deux autres vikings ne peuvent pas atteindre grâce à son agilité. En effet, il est le seul à pouvoir sauter. Il peut aussi détruire certains éléments du décor d'un simple coup de boule. Et oui, le chef a la tête dure ! Il faut bien ça pour tenir tête à ses deux compagnons.


The Lost Vikings est un jeu qui ne se prend pas au sérieux. Les trois compères traversent les époques au fur et à mesure de leur pérégrination afin d'atteindre Tomator, l'extraterrestre responsable de leur enlèvement. Les personnages communiquent comme dans une BD avec des bulles et l'humour est omniprésent. Échouez plusieurs fois au même niveau et les vikings vous le feront remarquer avec ironie ! La musique est complètement décalée de ce qu'on aurait pu attendre pour un jeu de vikings mais ça colle parfaitement à l'ambiance !

lost-vikings-002.jpg

Les vikings arrivent à s'échapper du vaisseau extraterrestre en passant par une faille spatio-temporelle, bon prétexte pour leur faire traverser la Préhistoire peuplée de dinosaures hostiles, l’Égypte des pharaons avec son lot de momies, une usine remplie de presses et de robots de sécurité, une sucrerie et le vaisseau spatial de Tomator.

Il faut vraiment penser le rôle des trois vikings comme une complémentarité et donc jouer la coopération. Ainsi, par exemple, on utilisera Olaf pour contrer des boules de feu et se protéger pendant qu' Erik casse un mur avec sa tête pour qu'ensuite Baleog décoche une flèche pour libérer une passerelle. On contrôle au choix un des personnages, mais pendant ce temps, les autres ne suivent pas. On essaiera autant que possible de faire avancer les trois vikings (dans certains niveaux, l'ordre a une incidence directe sur la réussite ou non) car on a toujours besoin rapidement de la capacité de l'un d'eux. Il faut donc bien gérer leur avancée. Il y a d'ailleurs un mode 2 joueurs axé sur la coopération.

Les vikings n'emprunteront pas toujours le même parcours et parfois chacun devra exploiter ses capacités pour se frayer son propre chemin. The Lost Vikings est un jeu de patience, il ne faut surtout pas se précipiter, certaines actions sont irréversibles, il faut donc penser chacun de ses déplacements, sous peine de devoir abandonner et de recommencer le niveau. La coopération est vraiment de mise dans certains niveaux avec la gestion de l'inventaire. En effet, chaque personnage peut transporter 4 objets, que ce soit de la nourriture pour récupérer des points de vie, des clés ou autre chose. Les personnages peuvent s'échanger des objets à condition d'être proche l'un de l'autre. Dans le level 30 par exemple, Baleog et Erik doivent chacun récupérer une clé et la transmettre à Erik qui se trouve dans un endroit inaccessible aux deux autres pour qu'il ouvre les verrous.

lost-vikings-003.jpg

Ce jeu est un vrai régal pour les amateurs du genre. Pour parvenir à franchir tous les niveaux du jeu, il faudra beaucoup de patience, de réflexion et d'adresse avec une difficulté parfaitement calibrée et progressive. The Lost Vikings est un incontournable !

SCENARIO : Des vikings sont kidnappés par un extraterrestre voulant les mettre dans son zoo. Mais ils ne se laissent pas faire et s'échappent du vaisseau spatial en empruntant une faille spatio-temporelle. C'est vraiment très tiré par les cheveux et c'est ça qui est excellent car à la fin d'un monde, on ne sait jamais où on va se retrouver !

GRAPHISMES : Je suis un peu mitigée sur ce point. J'ai adoré les décors dans le vaisseau, à la préhistoire et aussi en Egypte mais j'ai été très déçu par l'usine. Tout est rouge et c'est moche. La sucrerie, monde qui suit l'usine, est aussi rouge, mais c'est moins criard. Un peu plus de diversification dans les tons utilisés n'aurait pas fait de mal !

SONS : Sympa mais un peu répétitif.

JOUABILITÉ : Le concept de capacités différents par personnage est excellent. Le jeu demande de faire coopérer les 3 vikings pour avancer convenablement. Les casses têtes sont variés et se résolvent en explorant parfaitement les environs : rien n'est insurmontable ! Par contre, j'ai décelé quelques petits soucis de maniabilité pour les sauts d'Erik quand il est sur une échelle. A part ça, les contrôles répondent très bien.

DUREE DE VIE : De longues heures en perspective et on ne s'en lasse pas ! La difficulté est progressive et bien dosée. Les derniers niveaux sont assez durs, mais il faut persévérer !

NOTE : 5,5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

onels4 10/01/2013 14:36

Pour commenter un test en tout cas, voici la procédure majoritairement en vigueur :
- ne pas aimer le style du testeur
- ne pas aimer les photos du testeur
- ne pas aimer le jeu testé
- récuser la note donnée, trop généreuse
- récuser la note donnée, pas assez généreuse
- reprocher au testeur de ne pas avoir fini le jeu, de préférence sur un jeu réputé très difficile
- reprocher le manque d'infos historiques sur le contexte
- reprocher l'excès d'infos historiques sur le contexte
- opposer une vision totalement différente sur le jeu et revendiquer la détention d'objectivité

T'en fais pas Kementari.

kem 10/01/2013 07:52

merci pour ta remarque, je dois encore progresser ! (j'ai trop tendance à tout le temps utiliser le même schéma pour mes tests et j'ai commencé ma culture videoludique depuis trop peu de temps pour
pouvoir proposer des comparaisons ou autre). N'hésite pas à me donner des conseils ;)

Daniel 10/01/2013 06:58

Je ne veux pas être méchant mais je trouve la qualité des tests en chute libre depuis quelques mois. Celui de lost vikings en est l'exemple le plus flagrant. Ce n'est pas vraiment mal écrit mais
c'est juste ennuyeux à lire. Y'a rien, pas de style ni d'anecdotes sympas. On a l'impression de lire l'étiquette d'une boîte de céréales. On s'endort, quoi...

youki 09/01/2013 20:45

Un de mes jeux preferes , j'y ai passé des heures sur PC. 6/6 pour moi!
J'ai la version 2 sur Saturn , et je n'ai malheureusement pas eu le temps encore de vraiment y jouer.

kem 09/01/2013 16:36

maintenant, j'espère vite trouver l'opus 2 qui à l'air tout aussi bien ;)

Thread 09/01/2013 15:23

je l'ai adoré ! Un grand jeu de la snes !
Je crois qu'il avait eu très bonne presse à l'époque déjà !

Reppa 09/01/2013 10:19

L'ancêtre de trine

rodi 09/01/2013 09:18

Le jeu est aussi très bon sur Amiga 500