[TEST] Sturmwind / Dreamcast

Publié le par Onels4

STURMWIND
Support : Dreamcast
Editeur : Redspotgames
Developpeur : Duranik
Année : 24 avril 2013

sturmwind-dreamcast.jpg

Sturmwind a été sans aucun doute l'un des jeux les plus attendus, et sa sortie a été un véritable feuilleton qui a déchaîné les passions de manière plus ou moins heureuse. Passons, ce n'est pas l'objet de ce test, et voyons ce que le jeu a dans les tripes, le but de ce test est d'évoquer mon impression de joueur, et ce qui n'est pas visible dans une vidéo Youtube ou une fiche : l'expérience de jeu. Voici la mienne, un avis parmi d'autres.


sturmwind-test-001.jpg

Il ne faut pas s'arrêter à cet écran de titre qui rappelle le studio Iguana (Turok, Aero the Acro Bat), le reste du jeu est bien plus beau. Je passe sur l'histoire, racontée dans une belle intro (en allemand sans sous-titres) qui reste des plus classiques : invasion alien, planète qui explose, vaisseau qui s'en sort, seul. Let's fire some bullets !

On voit très vite que la partie graphique et sonore est de très belle facture, et on est sur dreamcast : c'est beau, ça claque, et on peut jouer en 60 Hz bien sûr ! De la vraie 3D, mais qui n'est pas là que pour décorer. Tout ça on peut le voir en vidéo partout, parlons du système de jeu : vous avez deux modes, arcade et normal. En arcade, 6 niveaux du jeu et pas de continues ou sauvegarde, en normal une progression sauvegardée niveau par niveau (on recommence où on veut), des scores, des trophées bonus, et des tonnes de niveaux (16, c'est long).

sturmwind-test-002.jpg

Maniabilité / contrôles

On est dans un shoot horizontal en vraie bonne 3D, et tous les boutons servent. Vous avez 3 armes différentes, un laser bleu qui ondule et se resserre, un canon rouge orangé qui peut tirer à 360 degrés et un gros blaster vert. Un bouton vous permet de changer de type d'arme, chaque arme s'upgrade via des capsules à shooter pour faire changer de couleur (prenez la bonne) ce qui ajoute au vaisseau un module ("drone"), jusqu'à deux par arme, comma dans Gradius. Les modules peuvent se placer à l'avant pour augmenter la puissance du tir à tirer vers l'arrière pour vous protéger. Chaque fois que votre vaisseau est touché il perd les modules ou bien une des trois armes, quand vous n'avez plus d'armes vous perdez une vie (on reprend là où on a perdu). Vous avez des bombes, peu nombreuses, et un bouton pour basculer votre tir vers l'arrière. Un autre bouton permet un gros tir que l'on charge, façon R-type. Sauf qu'il ne faut pas laisser charger : ça surchauffe et on explose... absolument pas gênant, mais cela surprend la première fois, en fait cela oblige à bouger tout le temps et tirer partout.

Tous les niveaux exploitent les différentes armes et tirs, il faudra sans cesse tirer vers l'arrière, changer d'arme et bien maîtriser le canon multi directionnel. Rien de bien sorcier, juste une habitude à prendre. Et ça tombe bien, la précision du déplacement du vaisseau et excellente, au stick ou à la croix (au choix), une très belle réussite niveau maniabilité, rien à redire pour moi, si ce n'est le bouton X pas super bien placé pour basculer les modules avant/arrière, très utile pourtant pour avoir un tir qui couvre l'arrière et l'avant de l'écran. On s'y fait, rien de bien grave. Bien sûr on a l'auto-fire en laissant appuyé. Parfait ! Et bien sûr, ça se joue au stick aussi ;)

sturmwind-test-003.jpg

Graphisme

Ca dépote, on n'est pas du tout dans un manic mais le rythme est soutenu et n'on a vraiment le temps de voir l'environnement - magnifique - qui dépasse largement un Soldner-X pour moi. On reste dans une mécanique qui rappelle Gradius et R-Type dans ce qu'ils ont de bon, mais sans le côté punitif sadique d'un r-type (ou pulstar). Dès le premier niveau on notera quelques hommages à Gradius, R-Type et Blazing star parmi beaucoup d'autres. La 3D est superbe. Je n'aime pas les shoots 3D pourtant... j'en ai trop vu où on se retrouve avec un joli fond qui ne sert à rien et un premier plan vide. Il n'en est rien ici : tout bouge et reste interactif, d'immenses éléments du décor sont animés, volent en éclat, pondent des ennemis, s'ouvrent et se ferment, tournent, etc. Et ça reste varié, on alterne des phases dans l'espace, à la surface, sous l'eau, dans les nuages (et le brouillard), près d'un soleil en fusion, dans des machines, rien ne manque, même pas les phases bio-dégeu, mais qui n'agressent pas la rétine.

On devra se faufiler dans des éléments mécaniques en forme de C qui tournent (Gradius V est passé par là), on se fait encercler de mines qui explosent (ouh, Last Resort niveau 1), et on dégomme du poulpe ! Il y a une patte Lovecraft pour certains niveaux, même si la tendance est plus insectoïde. Les boss sont énormes, magnifiquement animés, et on s'éclate en 60 images par seconde (je ne sais pas si le framerate est parfaitement constant, sans doute pas : je n'ai pas été gêné même si j'ai pu voir quelques rares et légers ralentissements en fait) ;)

La musique est classique pour ce type de jeu, de la techno/trance bien rythmée, pas trop rapide (tacapoum) et de bonne facture. Après on n'aime ou pas, personnellement j'adore, en tout cas la piste sonore est de qualité et très bien réalisée tout en restant variée, elle colle bien aux niveaux et leurs différentes ambiances. Les bruitages sont ok aussi et le son des tirs n'est pas omniprésents, c'est un sans faute.

sturmwind-004.jpg

Difficulté

Il y a 3 niveaux de difficulté, là encore tout le monde peut faire son chemoin tranquillement pour découvrir le jeu en mode easy ou normal, ou bien tester le mode hard pour ceux qui se sentent d'attaque ou veulent mesurer leur e-zizi à celui des autres, Duranik a même prévu une page web où on peut entrer des codes données pour le jeu pour faire figurer nos scores : http://duranik.com/sturmwind.php

Les trophées bonus quant à eux se débloquent en atteignant des objectifs spécifiques et donnent des bonnus comme les galeries d'esquisses préparatoires utilisées ou non dans le jeu en version finale, parmi d'autres choses, un petit geste sympa pour les joueurs de la part de l'auteur.

Pour ceux qui ont peur, le mode easy est vraiment jouable et on n'est pas dans un jeu punitif : chaque niveau terminé est sauvegardé donc on démarre la partie où on veut, quand on perd une vie on reprend au même endroit, et personnellement j'ai horreur de recommencer inlassablement le même niveau jusqu'à ce que ça passe, et Sturmwind est un des rares jeux où recommencer ne m'ennuie pas du tout. Rare ! Pour les autres, tentez le mode difficile, le débutant comme le gourou peuvent se faire plaisir normalement ;)

sturmwind-005.jpg

Rejouabilité

La durée de vie est excellente vous l'avez compris avec les deux modes de jeu (16 niveaux en normal) et trois niveaux de difficulté, et des niveaux variés y compris dans le gameplay avec des niveaux compte à rebours. Toujours bon pour la durée de vie, le système de scoring intégré et porté vers l'extérieur avec le système web (pas besoin de relier la dreamcast à internet), par ailleurs la rejouabilité est énorme, d'autant que le tableau de scores indique de quel niveau à quel niveau on a fait la partie, bien pensé encore une fois !

Les temps de chargement sont tout à fait honorables (une dizaine de secondes maxi sur ma console), et côté carte mémoire il faudra 11 blocs, tout va bien de ce côté.

sturmwind-006.jpg

Critiques

Parmi les critiques et défauts, en dehors des quelques ralentissements (mineurs) je voudrais mentionner d'abord les tirs ennemis qui parfois ne sont pas évidents à distinguer de l'arrière plan. On s'habitue vite mais on perdre quelques vies bêtement. De même certains éléments du décor ne doivent pas être touchés, d'autres peuvent être traversés et au début on ne sait pas, donc on peut se faire piéger, d'autant qu'une panneau "danger" peut donner des indications mais... pas toujours. En revanche les éléments à toucher chez les boss se découvrent vite, de leur côté, par un code couleur (ils blanchissent quand on les touche). Dans le même esprit le bandeau "warning" qui signale un boss peut être gênant parfois.

Cela dit dès qu'on connaît les niveaux, ces défauts disparaissent, mais il y aura une phase de "ha ça tue ça ?" et "ha mais ça on passe à travers en fait". Parfois j'ai l'impression que la résolution du jeu cache le bas de l'écran, on peut calibrer l'image mais cela déplace le problème.

Conclusion : un pur must, qui peut convenir à tout le monde. Foncez.

Suppos : 6/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Commenter cet article

Docteur Worms 07/10/2016 20:36

ce jeu est une ode à la Dreamcast, une de ses plus belles chansons tout simplement

baracouda 10/06/2014 11:29

Génial ce shoot ! Je regrette pas du tout de l'avoir commandé sur play asia !

Franchement une tuerie !

DreamCasting 09/06/2014 14:59

le meilleur shoot old-school toutes plate-forme confondues ? peut être bien...

ungarsdepassage 21/05/2013 22:19

Clairement un des jeux de l'année pour ma part ! Si on m'avait dit que la DC allait encore m'en mettre plein les mirettes en 2013 je ne l'aurais pas cru !!! J'attendais ce jeu depuis les premiers
screen en 1998 de Native sur Jaguar, des lors j'attendais avec impatience que Duranik sorte ENFIN un shmup ... Patience étant mère de vertu, bien m'en a pris d'être patient ( en même temps pas le
choix ! ), que ce jeu est BON !!!


Sinon quel histoire on eu les dev' sur Neo Geo ??? Tu dois confondre avec les types de NG Dev Team surement ... Duranik n'ont absolument rien à se reprocher, au contraire même ! Il n'y a que RSG
qui à tout fait en dépit du bon sens ... ils auraient du honorer les préco' en premier, au lieu de cela des retards monstres et des gens qui recoivent des LE à la place des standard ... bref ...
ayant eu mon exemplaire, je l'ai déjà plié en long en large et en travers et j'adore y jouer décidément ! ça c'est du shmup GRAND SPECTACLE comme j'aime ! Sine Mora avec un équilibrage mieux pensé
aurait pu être aussi bon voir meilleur mais il ne reste qu'un euroshmup avec tout ce que cela a de péjoratif ... la ou Sturmwind rivalise sans peine avec les production japonaise ( notamment les
shmups oldschool ) tout en gardant son identité propre ... chapeau ! Super jouable, mode normal en Hard sympathique ... il n'y a que le scoring que je trouve un peu louche ... certaines vague bonus
apparaissent systématiquement au même endroit tandis que d'autres apparaissent à des endroits sans trop qu'on sache pourquoi ... et on a bon essayé de refaire les mêmes conditions pour les refaire
apparaitre, rien ... du coup sur le premier level je peux avoir des différences de 5 à 7 étoiles ( 900.000 Pts avec 7 étoiles et environs 700.000 la plupart du temps lors de mes parties ) ... j'ai
l'impression quand plus de devoir tout détruire ( ou le plus qu'il se peut car j'ai déjà vue des vagues apparaitre en laissant échapper des ennemis ) il faut aussi aller vite ... mais la chance
semble être un facteur clé ... ce que je trouve vraiment dommageable pour un système de score si simple la ou la pure maitrise devrait seulement faire la différence ...



En tout cas ce jeu est une grosse tuerie ! 6/6 il ne méritait pas moins ! Dommage qu'il n'y ai pas un mode encore plus dur et que le système de code pour le classement en ligne ne vaut que pour le
meilleur score toute difficulté confondu ... du coup impossible pour moi de rentrer mon score en difficile alors que je suis premier au vue du classement, tout ça car mon meilleur score à été fait
en normal et qu'il est impossible de générer un score pour les autres difficulté vue que tout est mélangé ... mais le scoring n'était pas leur priorité non plus il faut dire mais bon ... ça reste
un genre de jeu qu'on joue surtout pour cela une fois passé la découverte.

Daxone31 16/05/2013 10:07

Perso , je ne l'ai pas acheter , car le studio avait fait parler de lui sur neo geo , donc je me suis abstenu , par contre j'ai déjà vu un pote qui la acheter sur le boncoin pour 35 euro , le
vendeur l'avait ripper du coup , il la eu pour pas chère .
Je vais attendre de voir sur le net les prochains mois , pas presser de mettre la main dessus , je pense que passer l'euphorie de l'attente , les vendeurs vont se multiplier sur la toile

Ouais_supère 16/05/2013 09:22

Rupture de stock...

Ce qui est fantastique, c'est que le buzz provoqué par le tollé à l'encontre des jeanfoutreries successives de RedSpotGames a sans doute contribué à sa popularité, et donc à ses excellentes
ventes.

Triste monde tragique.

Mais il faut être content pour Duranik, tout de même, quel beau boulot.

Dr Floyd 16/05/2013 08:11

Le jeu est désormais en rupture de stock chez Play-Asia. J'éviterai de le commander en ce moment, pas sur que de nouveaux stocks arrivent désormais.

Mais surveillez quand même l'etat du stock ici :
http://www.play-asia.com/Sturmwind_Regular_Edition/paOS-13-71-x-49-fr-70-500t.html

Fyah 16/05/2013 07:19

Je confirme aussi la réception de mon exemplaire hier.

Mig 16/05/2013 06:10

Moi, je l'ai acheté quand il était encore de stock chez Play Asia (2 mai) et depuis en attente de stock, report sur report .... Théoriquement pour le 17 mai maintenant .... Ils ont également
augmenté le prix de 40 à 45 USD ... Un peu les boules ....

pompoko 15/05/2013 23:43

quelqu'un a le lien où on peut l'acheter?

Dr Floyd 15/05/2013 23:42

Non non je n'ai pas de double vie ;) Onels4 a été plus rapide que le barbu pour publier un test en fait ;)

DOUFFEUR 15/05/2013 23:06

Sur le forum le Doc déclarait qu'il faisait le test:Onels4 et le Doc même personne???
Très bonne chronique en tout cas...

Warhol 15/05/2013 22:45

Merci pour ce test, il me fait patienté en attendant le facteur …

erikrom 15/05/2013 21:52

j'ai bien reçu le mien ouf

le jeu du mois , a mon sens , sort sur une consoles disparue depuis 12 ans tu le crois ca ?