[RETROGAMING] Ecco Defender of the Future / Dreamcast

Publié le par Sylesis

Support: Dreamcast
Existe aussi sur : PS2

Éditeur : Sega
Développeur : Appaloosa
Nombre de joueurs : un joueur
Genre : Action aventure
Sortie : 2000

[RETROGAMING] Ecco Defender of the Future / Dreamcast

En 1992, le studio Novotrade développa pour Sega un jeu qui allait véritablement distinguer la firme de ses concurrents : Ecco The Dolphin. Pas d'ennemis sur qui tirer ni de sorcier à tuer à l'épée : Ecco se voulait un hymne à l'écologie en vous faisant incarner un mammifère marin, un dauphin de la race des tursiop pour être précis. Le jeu est sorti sur les différentes consoles Sega, à l'époque, 8 bits comme 16 bits. La volonté des auteurs fut confirmée lors de la sortie du deuxième opus , les Marée du Temps : chaque cartouche comportait un petit livret indiquant que Sega reversait une partie des recettes à la création d'un sanctuaire marin en Méditerranée (j'ai acheté le jeu sur Game Gear à sa sortie, pour 300 francs). Il fallut ensuite attendre l'année 2000 pour voir enfin une véritable suite sur Dreamcast, Novotrade étant devenu au passage Appalooosa.

L'histoire de Ecco, Défenseur du Futur, est racontée par une courte vidéo d'introduction : depuis cinq siècles, humains et dauphins vivent en harmonie et ont quitté la Terre pour explorer l'univers. C'est alors qu'ils ont rencontré l'Ennemi, une race malveillante qui est arrivée sur notre planète pour la conquérir. Les dauphins restés dans les océans sont toutefois parvenus à la défendre en créant un artefact appelé Le Gardien. Malgré cela, l'Ennemi tente régulièrement des attaques dans le but de trouver une faiblesse.

Comme précisé auparavant, vous incarnez un jeune dauphin du nom de Ecco. Un dauphin étant un mammifère, Ecco dispose de poumons et ne peut rester indéfiniment dans l'eau sans respirer. C'est pour cela que dans chaque épisode de la série, le personnage dispose d'une jauge d'oxygène en plus d'une barre de santé. Pour la remplir, il vous faudra régulièrement aller à la surface.

[RETROGAMING] Ecco Defender of the Future / Dreamcast

Pour remplir la barre de santé, Ecco devra charger dans des bancs de poissons pour en attraper un et le manger. Gare à la gourmandise car contrairement aux autres jeux, les bancs ne se reconstituent pas magiquement. La taille de votre barre de santé n'est pas immuable, et peut être agrandie par le biais de petits cristaux violets appelés vitalits : chaque vitalit améliorera vos chances de survie.

Attention par contre : si je parle de série, il faut pourtant savoir que le jeu Dreamcast ne fait jamais référence aux autres jeux sortis auparavant, alors que le deuxième Ecco était bel et bien une suite au premier.

[RETROGAMING] Ecco Defender of the Future / Dreamcast

L'épisode Dreamcast reprend les commandes et le maniement du personnage des autres jeux, mais adaptés à la 3D. Dans cet opus, vous jouez à la troisième personne et êtes entièrement libre de vos déplacements, du moins dans les limites de la zone autorisée. Vous pouvez sauter hors de l'eau (c'est même parfois utile), prendre de la vitesse, charger, ou faire des tonneaux, au point que vous perdrez parfois de vue la direction de la surface. Ces déplacements sont véritablement enivrants d'autant que les profondeurs marines sont reconstituées à merveille : le jeu tient presque du documentaire !

Pour s'y retrouver, vous pouvez à tout moment regarder la carte. Réalisme oblige, cette carte n'est pas un bout de papier. Pour la faire venir, vous devez utiliser le sonar du dauphin et maintenir le bouton pour attendre l'écho qui vous permet alors de visualiser les environs, ainsi que les autres personnages.

Dans la série des Ecco, votre dauphin n'est jamais vraiment seul dans les fonds marins et vous rencontrerez d'autres mammifères marins -dauphins, baleines, orques- avec qui vous pourrez communiquer en dirigeant vers eux le sonar. Selon la situation, ils peuvent vous donner des conseils ou de l'aide, notamment dans le premier niveau où vous devrez parler à d'autres dauphins pour qu'ils vous aident à dégager l'effondrement d'une caverne sous-marine

En plus de la faune, les océans contiennent un certain nombre de cristaux blancs avec lesquels vous pouvez aussi communiquer : ils vous donneront des conseils et des objectifs pour progresser dans l'histoire et sauver le futur. Certains vous donnent également de nouveaux pouvoirs.

[RETROGAMING] Ecco Defender of the Future / Dreamcast

La série des Ecco the Dolphin est un hymne à la beauté de la nature et des fonds marins, mais se veut également réaliste. J'ai mentionné plus haut haut la nécessité de gérer l'oxygène, mais il faut également garder en mémoire la chaîne alimentaire, au sommet de laquelle se trouvent les requins. Vous aurez affaire à eux dès le deuxième niveau et devrez être sur vos gardes à tout moment, prêt à les charger pour les repousser. Ce n'est pas si évident que ça au début, et on touche là au gros problème du jeu : sa difficulté excessive.

Toute personne ayant joué aux précédents épisodes sait qu'ils ne sont pas faciles : explorer tout en conservant son souffle, en se défendant contre la faune hostile et en résolvant divers énigmes, ce n'est pas évident et certains niveaux demandent des efforts. Pour ma part, j'avais fini les deux cartouches sur Game Gear, je pensais avoir de l'entrainement. Quand j'ai mis le disque dans ma Dreamcast par une douce soirée de mars, j'ai fini le premier niveau en un quart d'heure : le temps de me familiariser avec les déplacements en 3D, puis de trouver ce qu'il fallait faire pour passer à la suite.

Je n'ai par contre jamais terminé le deuxième niveau, après deux heures et demie d'efforts. J'ai abandonné vers la fin : à un moment, je devais attirer l'attention d'un gros requin, passer à travers un trou rocheux en espérant qu'il me suive et se coince, puis le frapper. Je n'ai jamais réussi, le requin me tuant toujours. Et avant cela, il m'a fallu traverser une caverne, passage sur lequel je me suis presque arraché les cheveux aussi ! Le problème hélas, c'est que si vous abandonnez à ce stade, vous devez ensuite reprendre au tout début du niveau : le jeu dispose de checkpoints réguliers vous permettant en cas de mort de ne pas tout refaire, mais les sauvegardes ne sont effectuées qu'au début de chaque niveau.

[RETROGAMING] Ecco Defender of the Future / Dreamcast

C'est là que j'ai rangé le disque dans son boitier, lui même replacé dans une étagère. Il existe un code de triche permettant d'atteindre le niveau de son choix mais à quoi bon ? Si je me retrouve bloqué dés le deuxième niveau, qu'est ce que ça doit être au cinquième ? Au onzième ?

Et ça vraiment c'est dommage, parce que tout le reste était là : les graphismes d'un réalisme sidérant, l'animation toujours fluide et la maniabilité très bonne. Les musiques elles aussi sont de toute beauté et les écouter est un véritablement bonheur pour les oreilles.

Ecco Defender of the Future propose un passage en 3D d'une série de jeux magnifiquement réalisés. Grâce à la puissance de la Dreamcast, Appaloosa a pu magnifier les qualités des précédents opus pour en faire un titre à découvrir. Dommage que la difficulté elle aussi ait été autant relevée, retirant du coup une grande partie du plaisir du jeu : Ecco sur Dreamcast est sans conteste le jeu le plus difficile auquel j'ai jamais joué. Du challenge pour opposer un peu de défi et empêcher le joueur de terminer un jeu en moins de quatre heures, ok. Mais pas au point de le bloquer dès le début de l'aventure !

SUPPOS : 5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

 

Publié dans RETROGAMING, UNE

Commenter cet article

gemini 25/02/2014 17:49

C'est quoi cette farce? 5/6 alors que l'auteur avoue ne pas avoir passer le niveau 2? Il aurait mieux valu parler de speedtest, nous détailler un peu plus le comportement d'ecco... puis je suis désolé, mais prendre des photos de l'écran tv ça craint, en faisant une recherche rapide on peux trouver des photos de super qualité qui nous montre un jeu qui à l'air très beau. Là... c'est super moche

gemini 25/02/2014 22:21

On va pas rentrer dans le débat de la propriété intelectuelle, mais du moment que tu diffuse une image du jeu de quelque manière que ce soit sans en avoir les droit, tu en abuse. Alors autant prendre des photos de meilleure qualité. surtout que 2 photos concernent des menus...enfin bref).

Après excuse moi, autant je ne doute pas de ton honnête concernant ce test autant tes explications ne valent pas un rond. Tu ne peux absolument pas donner une note à un jeu car tu connais son backgound, lu des faq, regardé des vidéos et joué aux anciens jeu. Là il y a un changement de gameplay du au passage 2d/3d, ce qui doit déjà bien modifié des choses. Puis bon, tu as joué 3h environ au final non? donc non tu ne peux pas donner un avis définitif sur un jeu comme ça.

Sylesis 25/02/2014 19:37

Prendre des images sur le web aurait en effet été plus facile, mais je n'ai pas voulu céder à la facilité pour deux raisons :
_ la propriété intellectuelle des images.
_ les images mises illustrent un propos précis que je voulais souligner : les décors sous-marin, la carte par écho-location et l'écran de continue. Avec des images sur le web, je n'aurais pas eu ce choix.
Alors oui, c'est peut être moche, moi même je ne suis pas entièrement satisfait, mais au moins elles montrent ce que je voulais souligner et je n'ai pas de soucis de droits.

Pour la durée de jeu réalisée pour le test, j'aurais été d'accord pour un autre contexte. Dans le cas des Ecco, je possède et ai joué à toutes les versions existantes hormis la Mega CD et la version Picco. La série reprend les même principes à chaque épisode (exploration, énigmes et quelques boss parfois), y compris celui ci. Ce que les niveaux joués, les divers faq consultées et les videos regardé ont confirmé : dés lors, j'estime avoir suffisamment de données pour pouvoir juger en conscience ce titre.

Lynial 25/02/2014 14:50

Comment peut-on mettre une note si on ne dépasse pas le niveau 2 du jeu ?
J'admets volontiers que le jeu soit dur; et je suis convaincu que l'on peut donner son avis, son opinion, sur un jeu même qu'après simplement quelques heures.
L'article est très agréable à lire de plus, mais je n'ai pas du réellement comprendre ce que signifient les suppos si on peut donner un 5/6 sans dépasser le début du jeu.

Sylesis 25/02/2014 19:45

En plus des faqs et vidéos consultées pour tenter me dépanner là où je bloquais, je me suis basé sur mon expérience de la série Ecco : avoir fini les versions 8 bits et 16 bits de Ecco 1 et Tides of Time, ce qui n'a pas été simple. Defender of the Future est globalement un passage à la 3D de l'univers, les mécanisme de jeu étant identiques, et c'est ce qui me permet de juger le titre.