[DOSSIER RETROGAMING] RAMA / PC

Publié le par Urbinou

RAMA
Support : PC DOS
Existe également sur Windows 95, Mac, PSX Jap
Développeur : Dynamix
Editeur : Sierra On-line
Année : 1996

[DOSSIER RETROGAMING] RAMA / PC

Vous connaissez Rama ? Et si je vous dis Arthur C. Clarke ? Voila ! Rama est le nom d'un ensemble de romans de SF qu'il a écrits à partir de 1973, et dont deux jeux se sont inspirés. Avant de procéder au test du second, j'ai envie de vous présenter un peu cet univers qui me tient à coeur.

L'AUTEUR

Arthur Charles Clarke est un prolifique écrivain britannique de science-fiction. Son oeuvre la plus connue du grand public reste sans doute "2001 l'odyssée de l'espace". Le bonhomme ne manque pas d'idées, car c'est lui qui a notamment inventé le concept de satellite géostationnaire, ainsi que le principe de l'ascenseur spatial. Ah l'ascenseur spatial... dont j'espère avec impatience l'avancée technologique qui nous permettra d'enfin le réaliser ! (En attendant, ceux qui veulent rêver peuvent lire son roman "Les fontaines du paradis"). Vous imaginez ? Un gros câble, et hop on peut monter ce qu'on veut sur orbite à très peu de frais. Une invention comme ça nous ouvrirait les portes du système solaire, mais il nous reste à inventer le matériau suffisamment solide et léger. On y a cru avec les nanotubes de carbone, mais ce n'est pas encore ça... mais je m'égare, revenons sur Terre !

Sir Arthur Clarke s'est éteint le 19 mars 2008 au Sri Lanka, sa patrie d'adoption depuis 1956.

Arthur C. Clarke

Arthur C. Clarke

LES ROMANS

Rama fait partie de la science-fiction dite "hard" (non ce n'est pas sale... cela veut juste dire que tout ou presque est plausible car basé sur la science que l'on connait ou soupçonne), et de genre BDO (big dumb object - gros objet stupide !).

En 1973, il écrit donc "Rendez-vous avec Rama", un roman dans lequel un objet céleste est repéré. Pensant qu'il s'agit d'un astéroïde, il est baptisé Rama puis rapidement oublié. Une étude approfondie révèle cependant des dimensions et une forme hors-norme. Rama n'est pas un astéroïde, mais un gigantesque vaisseau cylindrique de dimension colossale : 50km de long pour 20km de diamètre ! Une mission d'exploration est alors rapidement mise en place pour aller à la rencontre de ce visiteur.
Ce roman raflera entre autres les prix Hugo, Nebula, Locus... excusez du peu !

16 ans plus tard, en 1989, une suite baptisée de façon très originale "Rama II" est publiée. Ce roman et les suivants, "Les jardins de Rama" (1991) et "Rama révélé" (1993), a été co-écrit avec Gentry Lee. Celui-ci, avant d'être un écrivain, est surtout ingénieur au JPL. Cette suite relate le retour d'un nouvel objet Rama dans le système solaire.

Bien que laissant bon nombre de questions sans réponse, le premier roman se suffit à lui-même, car l'important n'est pas tant ce BDO que la place et le comportement de l'humain dans ce type de situation. Les mauvaises langues pourront dire que cette suite en 3 romans n'a qu'une vocation commerciale et que Clarke n'a servi que de prète-nom. J'ai personnellement commencé par ce n°2, n'ayant lu le premier qu'il y a très peu de temps. Il s'agit d'une aventure différente, avec une écriture un peu plus moderne (les 16 ans d'écart expliquent cela). Commencer au deuxième ne pose en tout cas aucun problème de compréhension. Ils ont connecté scénaristiquement les suites au premier, mais de nos jours on parlerait plutôt de reboot.

[DOSSIER RETROGAMING] RAMA / PC

AUTOUR DE RAMA

- Cet univers a inspiré nombre de passionnés, notamment le français Eric Bruneton, qui a réalisé une très belle animation en images de synthèse permettant de mieux s'imaginer dans un habitat de type Rama.

https://www.youtube.com/watch?v=zBIQCm54dfY

[DOSSIER RETROGAMING] RAMA / PC

- Dans ce post kilométrique, Gilgamesh étudie très sérieusement et scientifiquement la possibilité qu'aurait l'être humain de construire une arche interstellaire similaire à Rama. Et le plus étonnant, c'est qu'on pourrait presque, l'élément manquant le plus improbable étant l'existence d'une volonté mondiale d'y arriver ! Ne soyez pas effrayé par la longueur de cet article, c'est tellement passionnant (de même que les commentaires) que cela se lit tout seul !

- Un court métrage d'Aaron Ross, étudiant à la Tisch School of the Arts (NYC), inspiré par le roman :

https://www.youtube.com/watch?v=ZY2Yt1ATm4c

- Parlant de films, la société de production de Morgan Freeman en a acquis les droits. David Fincher était même sur le coup, mais d'annonces en annulation, rien n'est encore venu satisfaire l'attente des fans. Mais gardons espoir, qui sait un jour...

ET ENFIN LES JEUX !

Quoi de mieux qu'un jeu vidéo pour découvrir virtuellement ce monde extra-terrestre ?
Deux jeux sont officiellement sortis :

1. Rendezvous with Rama

C'est un jeu d'aventure textuel illustré développé en 1984 par Byron Preiss et édité par Trillium (cette société a été plus tard rebaptisée Telarium, suite à une injonction de Trillium Press). Il est sorti sur C64, PC DOS, Apple, MSX2. Il se base sur le premier roman et a été réalisé en collaboration avec l'auteur.

[DOSSIER RETROGAMING] RAMA / PC
[DOSSIER RETROGAMING] RAMA / PC
[DOSSIER RETROGAMING] RAMA / PC

Un packaging somptueux comme vous pouvez le constater. Comme je regrette cette époque où, pour pallier aux limites techniques, les éditeurs incluaient des éléments destinés à renforcer l'immersion dans leur univers. Dans celui-ci, vous trouverez une carte de Rama, un plan de votre vaisseau, le manuel du commandant (la notice) ainsi que votre ordre de mission (contenant des aides cryptées).

[DOSSIER RETROGAMING] RAMA / PC
[DOSSIER RETROGAMING] RAMA / PC

Voici quelques photos du très bel exemplaire de la version MSX2 que notre ami Riquet m'a gentiment donné. Selon lui, ce serait le seul et unique jeu d'aventure textuel MSX2 en version française :

Un format légèrement inférieur à la version C64 grâce aux disquettes 3.5"

Un format légèrement inférieur à la version C64 grâce aux disquettes 3.5"

Rendez-vouZ ?? Je suppose que le maquettiste a été viré ?

Rendez-vouZ ?? Je suppose que le maquettiste a été viré ?

[DOSSIER RETROGAMING] RAMA / PC

2. Rama

Et enfin, le jeu dont il est question dans ce test. C'est un jeu d'aventure point'n click, développé en collaboration avec le co-auteur Gentry Lee, et basé sur le deuxième roman (avec des éléments du premier).Faut-il avoir lu ce roman pour y jouer, ou au contraire ne pas le lire pour conserver la surprise de la découverte ? J'avais lu tous les romans avant d'entamer le jeu, c'est vrai que du coup l'effet de surprise n'est pas là, mais ce jeu étant assez ardu, je pense que ça aide un peu de les avoir lus. L'édition limitée inclut d'ailleurs un exemplaire de ce Rama II (en anglais), les éditeurs ne pensent visiblement pas que cela constitue un problème !

Ma "Limited Edition" en anglais (à gauche),  et la somptueuse version collector en français (à droite)Ma "Limited Edition" en anglais (à gauche),  et la somptueuse version collector en français (à droite)

Ma "Limited Edition" en anglais (à gauche), et la somptueuse version collector en français (à droite)

Vous commencez le jeu alors que l'équipe d'exploration est déjà sur place. Le commandant de mission étant mort mystérieusement, vous êtes envoyé pour le remplacer. Votre objectif est d'explorer Rama afin de découvrir d'où il vient, qui l'a construit, et pourquoi il est venu à notre rencontre.

Les contrôles sont très simples : dans la partie supérieure la vue principale du jeu, en bas à droite votre inventaire, et en bas au centre votre boussole. Celle-ci sert à vous orienter et à visualiser les directions possibles. En bas à gauche, vous avez les "yeux de Rama", ils vous permettent d'inspecter un objet ramassé. Un clic-droit dans l'inventaire vous offre la même chose, c'est donc un peu inutile.

Pour vous déplacer, positionnez le curseur dans la vue principale, il se change alors en une flèche si un déplacement est possible, ou en une main ou un doigt si une interaction avec un objet est possible. Avec la main, vous pourrez non seulement ramasser des objets, mais également interagir avec les machines et mécanismes. Dans ce cas, une vue rapprochée du mécanisme est affichée, à vous maintenant d'en faire bon usage ! Les déplacements se font dans un style case-par-case, c'est à dire que vous avancez de "case" en "case" avec les flèches avant et arrière, et vous pivotez sur vous même avec les flèches vers la gauche ou vers la droite.

Assez rapidement, vous serez équipé d'un ordinateur accroché à votre poignet. Cliquez-droit sur cet objet dans l'inventaire pour l'activer. Celui-ci vous permet de consulter vos messages ou d'afficher une carte de la zone visitée dans laquelle vous vous trouvez.

Le commandant Brown semble préoccupé...

Le commandant Brown semble préoccupé...

La carte se complète au fur et à mesure de votre exploration

La carte se complète au fur et à mesure de votre exploration

Vous recevrez également de votre collègue Wakefield un automate nommé Puck, qui pourra vous donner son avis sur les objets et l'environnement, ou attirera votre attention sur certains détails. Grand fan de Shakespeare, Wakefield a doté cet automate d'une voix pompeuse très théâtrale, qui devient assez vite insupportable ! Mais comme ses conseils sont parfois utiles, il faudra faire avec !

[DOSSIER RETROGAMING] RAMA / PC

En quittant le camp de base, vous arrivez dans la plaine de Rama. Celle-ci étant tellement vaste, seuls quelques camps établis peuvent être visités, et l'affichage change pour un système de déplacement rapide. A chaque point correspond un lieu visitable, et si vos collègues sont présents, vous verrez leur matricule s'afficher. Lorsque vous les rencontrez, ils peuvent vous parler ou vous donner des objets. Vous ne pourrez leur répondre car il n'y a pas de système de dialogue avec les PNJ. Vous verrez également les déplacements des biotes, ce sont des robots raméens chargés de l'entretien du vaisseau.

Le matricule 002, c'est vous !

Le matricule 002, c'est vous !

Un hangar à biotes

Un hangar à biotes

Faites bien attention à ne pas vous trouver sur leur chemin, sinon ces biotes à l'intelligence toute limitée auront tôt fait de vous confondre avec un détritus à éliminer ! Mais lorsque vous mourez, vous avez l'honneur de rencontrer Dieu, Arthur Clarke lui-même, la classe !

Tiens, je suis mort !

Tiens, je suis mort !

Au fil de votre exploration, vous trouverez des machines dont il faudra découvrir le fonctionnement :

S'agit-il d'un Raméen ? Est-ce d'ailleurs une bonne idée de tenter de le libérer de la machine défectueuse ?

S'agit-il d'un Raméen ? Est-ce d'ailleurs une bonne idée de tenter de le libérer de la machine défectueuse ?

Les humains restant des humains, vous ne tarderez pas à découvrir des complotages et autres ordres secrets... Vous trouverez également des bâtiments défendus par des portes qu'il vous faudra déverrouiller à l'aide de plaques ornées de motifs. Décodez la logique utilisée et c'est dans la poche... pour autant que vous ayez d'abord trouvé les plaques nécessaires ! Dans un bâtiment ressemblant à un musée, vous découvrirez des artefacts E.T. et des panneaux qui vous permettront de comprendre leur langage. Et lorsque vous avez fait toutes les actions prévues par le jeu, le scénario se débloque et poursuit sa narration.

Traversez maintenant la mer cylindrique gelée vers "New York", et poursuivez votre exploration où d'autre énigmes vous attendent !

Attachez votre ceinture, sait-on jamais, c'est une femme qui conduit ;)

Attachez votre ceinture, sait-on jamais, c'est une femme qui conduit ;)

Rama est un jeu assez difficile, mais vous ne serez jamais bloqué parce que, par exemple, vous avez oublié de ramasser quelque chose 5 heures plus tôt. Le scénario se débloque petit à petit au fur à mesure de votre progression. De la même façon, pas de chasse au pixel dans ce jeu, les objets sont suffisamment visibles que pour être remarqués. Au début, vous serez probablement un peu désorienté, il est parfois difficile d'appréhender la géographie du lieu, mais avec un peu d'habitude on finit par y arriver. Les énigmes sont logiques, elles n'appellent pas des actions farfelues comme trop souvent dans ce type de jeu. Elles font souvent appel à la numérotation en base 3, 8 ou 16. Être informaticien aide donc assez dans ce cas ! Vous vous croirez bloqué, mais résistez à la tentation de consulter un walkthrough. Dormez dessus, et la solution, tellement naturelle, vous viendra et le sentiment de satisfaction n'en sera que plus grand !

Y JOUER AUJOURD'HUI

Rien de plus facile grâce à l'excellent travail des membres du site LTF abandonware. Téléchargez l'installeur automatique à cette adresse : https://www.abandonware-france.org/ltf_abandon/ltf_jeu.php?id=1008&fic=liens

Vous obtiendrez une version encore meilleure que l'originale avec notamment une image pleine écran lissée. Sur mon Windows 8 64 bits, l'installation s'est déroulée sans encombre, et il fonctionne impeccablement. J'ai juste eu 2 ou 3 plantages au moment de la sauvegarde, qu'il me semble avoir pu éviter en sélectionnant d'abord d'autres fichiers avant d'entrer le nom de la nouvelle sauvegarde (mais peut-être est-ce un hasard).

Visuellement, le jeu tient encore largement la route. Ce sont des écrans fixes avec parfois des animations incrustées, et l'environnement est tellement riche et dépaysant que je me prends parfois à rêver à un remake en 3D temps réel, un peu comme Myst avec RealMyst.
La partie sonore est excellente. La musique a ses fans, personnellement je trouve qu'elle fait parfois un peu musique d'ascenseur, mais elle est très appropriée à l'ambiance. Le doublage en français intégral est très satisfaisant, sans être exceptionnel. J'ai parfois des parasites dans les dialogues, mais c'est peut-être dû à l'émulation sur nos machines modernes.

En conclusion, rencontrer les protagonistes du roman et vivre cette aventure avec eux est un vrai plaisir, et si vous aimez le genre point'n click et la science-fiction de qualité, vous vous devez d'y jouer !

SUPPOS : 5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Le blog de l'auteur de cet article : http://cambouisdelatari.wordpress.com/ dédié à la programmeur en assembleur sur Atari 2600 !

Publié dans RETROGAMING, UNE

Commenter cet article

Floteur 20/06/2016 20:07

Bonsoir,
Je possède dans ma collection, la version collector de RAMA avec les livres en bigbox cité dans cet article. C'était l'un de mes jeux préférés (année 1996, point&clic)
Je recherche une estimation de ce collector
Connaissez vous un ordre de prix sachant qu'aucun n'est en vente sur les sites d'annonces ?
Les 3 Cds sont en excellent état, les livres aussi, seul la bigbox présente de légères trace d'usure sur les cotés.
Je précise, pour les intéressé, qu'il n'est pas à vendre...
Merci.

Neek-2 22/04/2014 10:28

j'ai le 2 sur PC complet en boîte. Pas facile à faire tourner, et système de jeu qui a mal vieillit. C'est pas évident à comprendre parfois.

Urbinou 22/04/2014 11:19

Comme dirait Barney, "attends la suite !"

Will Jenkins 21/04/2014 16:11

Non mais regardez moi ce packaging... Il ferait bien d'en prendre de la graine aujourd'hui.

Phil 21/04/2014 10:53

J'ai vu il y a quelques temps un reportage sur un éventuel ascenceur orbital. Le gros hic serait que la station qui est au bout soit endommagée au point que le câble principal soit attiré par la gravité terrestre : la catastrophe serait titanesque puisque qu'il serait par sa longeur plus long que la circonférence de la Terre et il viendrait s'enrouler tout autour de la planète détruisant tout sur son passage. Glups !

Urbinou 21/04/2014 21:05

Dans Mars la rouge, il y a d'ailleurs


un attentat qui détruit l'ascenseur martien :-)

IronFist 20/04/2014 21:45

N' oublions pas la saga Dune , les bouquins de F. Herbert . Incoutournables , intemporels .

Le "Programme Conscience" est un cycle sympa sur les I.A. Du meme auteur

Loneken 24/04/2014 15:37

Exact, bien que digne d'éloge, la saga Dune de F. Herbert (et je rajouterai la saga Hyperion de Dan Simmons, bien que trempant lui même à la frontière de plusieurs genre) ne sont pas de la Hard Science (prononcez à l'américaine Hard "sayence") mais du Space Opéra. Auquel on peut joindre la plupart des oeuvres de Peter F. Hamilton ou d'Edgar Rice Burroughs (vous connaissez forcement John carter).

C'est toujours de la SF bien sûr, mais on a changé de courant et ce n'est pas comparable

Un autre podium en sorte mais dans un registre différent.

Le cycle Hyperion, pour revenir sur lui, est un peu trop trempé de mysticisme, de digression philosophique, de métaphysique, de fantastique, d'incohérence et d’irréalisme avec beaucoup de liberté technologique et scientifique qui fait grincer ou qu'on demande d'admettre (Deus ex machina, le Gritche, voyage temporel, immortalité, IA absolue, j'en passe et des meilleures...) mais à lire pour la culture, la profondeur des personnages, la richesse de l'univers et surtout pour l'originalité de la narration via des styles et des points de vue multiple à travers les différents protagonistes. (on y trouve d'ailleurs nombre de chose proche du cycle Fondation d'Asimov à plusieurs niveau) C'est extrêmement bien écrit et conté... (au moins pour les deux premiers tomes et dont le 1er reste le plus intéressant des 4 selon moi…)

Quant a Dune, c'est un classique se devant de figurer dans tout rayon SF d'une bonne bibliothèque maison qui se respecte. (comme La nuit des temps de René Barjavel...)

ça tombe bien c'est les vacances. Lâchez donc un peu vos gamepad et vos clavier et profitez un peu pour vous ouvrir à d'autre horizon et faire marcher l'imaginaire... (dans lequel puisent souvent les jeux vidéos)

Urbinou 21/04/2014 21:03

Sans doute, mais je ne classerais personnellement pas Herbert et Dune dans la catégorie hard-science.

lebanni 20/04/2014 20:50

Je rajouterais l’excellent "Spin" de Robert Charles Wilson. Franchement, lisez le c'est profond et très contemporain.

Will Jenkins 20/04/2014 14:38

Voilà le genre d'article que j'apprécie... Bravo et vivement la suite !

Loneken 20/04/2014 14:31

Arthur C. Clarke grand romancier et une sommité du courant Hard Science (son cycle Rama est aussi un de mes préféré avec le cycle Fondation de son compère le grand Isaac Asimov ).

Cependant je les place tout de même tout les deux légèrement derrière Kim Stanley Robinson et sa trilogie Martienne (Mars la rouge, Mars la verte, Mars la bleue) beaucoup plus crédible, rationnelle, envisageable et proche de nous et encore plus poussé sur les interactions humaines (notamment les bouleversements sociétaux, sociaux, politique, physiologique et psychologique qu’entrainent les voyages spatiaux, la vie en environnement hostile à l'homme, la terraformation et l'accroissement de la longévité via les avancés scientifiques et technologique.

Et les voyages vers Mars sont beaucoup plus réaliste et d'actualité qu'envoyer des arches contenant des dizaines de millier de personne à l'autre bout de l'univers via des technologies dont les sciences qui permettraient d'en valider les seuls principes sont encore du domaine du fantasme...

A noter que Robinson reprend à son compte le concept très sérieux d’ascenseur spatial via câble dans son propre cycle (concept également âprement discuté de nos jours par la communauté scientifique pour les orbites basse/haute, voir les liaisons terre/lune, qui permettrait d'acheminer homme, satellite et matériel à moindre cout et moindre risque) (ça et autre théories pour une énergie universelle et inépuisable en se servant de la rotation naturelle de la planète

Un serpent de mer qui revient inlassablement sur la table dans les milieux autorisé et beaucoup plus à notre portée que l'invention de système de propulsion qui permettrait d'approcher (dépasser j'en parle même pas) la vitesse de la lumière pour des bâtiments de plusieurs centaines de millier de tonnes (habité de surcroit)

Je ne peux qu'encourager jeunes et moins jeunes à se plonger dans ces trois là (Clarke, Asimov, Robinson et leur cycles phares... y'a rien au dessus de ce podium dans le genre) si pour vous la vraie SF dépassent star wars et ses sabres laser ou star trek et ses vaisseaux avec téléportation et vitesse supraluminique qui remonte le temps...


Et bravo pour l'article et les liens (j'ai grandement apprécier celui sur l'arche interstellaire) je me rappelle pourquoi je viens ici plutôt que sur le 15/18 de jeuxvidéo.con

Urbinou 20/04/2014 18:00

Je te rejoins totalement sur la trilogie martienne de Robinson, même si je n'ai encore trouvé le temps que de lire le premier, La Rouge. Si tu aimes Mars et les romans très proches de la réalité, je te conseille "Les enfants de Mars" de Gregory Benford (basé sur le programme Mars Direct de Zubrin). Sinon, dans les auteurs étiquetés hard, j'adore David Brin, notamment son cycle de l'élévation. Très dur du coup de faire un podium qu'avec 3 marches !
Par contre, mettre Star Trek dans le même sac que Star Wars, là je m'insurge ! ;-)

DrFloyd 20/04/2014 15:30

Bon commentaire ! Moi je rajoute la saga Hyperion de Dan Simmons dans ce top.