[RETROGAMING] Extreme G / Nintendo 64

Publié le par Bigfootmanu

Extreme G
Support : N64
Développeur : Probe Entertainment
Editeur : Acclaim
Année : 1997

[RETROGAMING] Extreme G / Nintendo 64

Extreme G est un jeu de course de motos futuristes apparu aux débuts de la N64 fin 1997. C'est le premier jeu d'une série qui se poursuivit avec XG2 (toujours sur N64) puis XG III (Gamecube et PS2) et XGRA (toujours sur Gamecube et PS2 mais aussi sur XBOX). Assez largement distribué à l'époque, les avis sur le jeu sont désormais mitigés et le jeu n'est que rarement cité parmi les jeux réussis sortis sur cette console. A raison ? Accrochez-vous on va vérifier ça...

Une pub d'époque scannée sur le numéro 4 du magazine X64... clair non ?

Une pub d'époque scannée sur le numéro 4 du magazine X64... clair non ?

Au niveau du menu des options on remarque tout d'abord la possibilité de passer le jeu en français (sympa pour les non anglophones même si les textes ne sont pas très présents et les traductions parfois un peu "limites". Le jeu dispose également d'un système de mots de passe. C'est un détail assez appréciable car il compense le fait que la progression ne se sauvegarde pas sur la cartouche mais qu'il faille une carte mémoire pour cela. Vous pourrez donc reprendre là où vous vous étiez arrêtés même si vous n'avez pas de ram pack, un point positif.

Allez passons au jeu à proprement parler et commençons par choisir notre "monture" !

Mon choix de moto : Khan, belle et dangereuse (comme ma femme)

Mon choix de moto : Khan, belle et dangereuse (comme ma femme)

Et là commence la course, au niveau des commandes :

- Z pour avancer : oui c'est original mais plutôt bien pensé au final. Et oui comme ça vous pouvez appuyer sur l'accélérateur avant de remettre le jeu en route après l'avoir mis en pause. Un détail me direz-vous ? Oui mais un détail appréciable,
- A pour utiliser votre arme de base, qui diffère selon votre moto (3 types d'armes de base différents). Cette arme fait des dégâts à vos adversaires et (surtout) les ralentit,
- B pour freiner (enfin je crois, je ne vois pas pourquoi vous utiliseriez ce bouton en fait),
- C bas pour utiliser l'un des trois turbos qui vous sont donnés au départ de chaque course. Sur ce point vous êtes libres de votre stratégie : utiliser les trois d'affilée dès le départ pour "faire le trou" et gérer l'avance ? Ok tente le coup... Les garder pour le dernier tour et devenir un spécialiste des hold-up ? Ouais ça se tente même si c'est risqué... Ne pas les utiliser ? Euh t'es débile ou quoi ???
- R pour faire des virages plus serrés, bien plus serrés, au risque de vous prendre le rail sur le côté.

GO on t'a dit !

GO on t'a dit !

En ce qui concerne la jouabilité, le jeu assure, c'est fluide et rapide. L'impression de vitesse est présente et vous aurez vite l'impression (justifiée) que vos yeux s'assèchent et que vous êtes bien accrochés à votre manette, tentant de suivre le rythme des virages... Certains "haters" soulignent régulièrement la présence de "brouillard" (fog) bien connus dans les jeux N64. Force est de constater que cet effet malheureux est bien présent, mais qu'il ne gêne en rien le plaisir de jouer ! Peut-être que certains tentaient d'excuser leurs piètres performances comme ça...

Comme dans la majorité des jeux de courses vous pouvez récupérer des items pour gêner ou attaquer vos adversaires. La variété de ces items est large, avec des missiles avants, arrières, des mines, des missiles à tête chercheuse, des "empêcheurs de doubler", des vagues EMP, etc...

Si vous aussi vous attrapez cette arme, pas de bol, elle est nulle...

Si vous aussi vous attrapez cette arme, pas de bol, elle est nulle...

Au niveau graphique la qualité est au final plutôt bonne, surtout en prenant en compte que le jeu est sorti au début de la vie de la console. Les circuits sont au nombre de douze et sont plutôt variés. Mentions spéciales au circuit dans la lave (technique, très technique, trop ?), à celui dans le désert avec le vaisseau spatial échoué (beau) et au dernier, sur une planète inconnue avec le passage de soucoupes à un moment de la course (très très beau).

L'un des points positifs du jeu (si toutefois vous n'êtes pas allergiques à la musique "électronique") est son OST. C'est parfaitement en adéquation avec l'esprit du jeu, c'est entraînant et pas mal réalisé. Un CD avait même été distribué avec un numéro du magazine X64 à l'époque avec certaines des musiques du jeu.

[RETROGAMING] Extreme G / Nintendo 64

En termes de difficulté, elle apparaît au départ assez élevée mais n'est due qu'à l'impression de vitesse. Après quelques passages, elle apparaît au final très bien dosée. Chose appréciable, le jeu ne semble pas cheaté (oui je parle de toi Mario Kart 64) et il vous sera donc possible de mettre une véritable "valise" à vos concurrents dirigés par l'IA (ou au contraire vous en prendre une...).

A signaler également, deux motos seront à débloquer : Roach (ma préférée) après avoir battu le jeu en Normal et Neon, que vous obtiendrez après l'avoir terminé en mode difficile. Et si vous ne gagnez pas toutes les courses en utilisant cette dernière, alors faites-vous le hara-kiri des gamers et coupez-vous les pouces, de toute façon vous ne saviez pas vous en servir.

5 secondes d'avance... j'étais large !

5 secondes d'avance... j'étais large !

En plus du mode solo, le mode multi est assez étoffé. Le mode championnat est jouable à deux (cool!) et plusieurs modes sont également proposés comme le face à face (jusqu'à 4 joueurs), les coupes, un jeu du drapeau et un mode combat. Il faut cependant avouer que ce jeu étant légèrement technique, il sera dur pour un newbie de rivaliser avec un habitué, ce qui peut nuire à la convivialité si vos amis n'aiment pas perdre...

Extreme G est un bon jeu, et j'irai même jusqu'à dire que c'est un très bon jeu de course, technique sans être impossible. J'ai personnellement réussi à le terminer en mode difficile au deuxième essai alors que je n'y avais pas joué depuis des années. Au niveau de l'ambiance, tant pour les décors que pour la musique, c'est plutôt réussi. Alors certes c'est un jeu qui ne sera pas aussi convivial que Mario Kart en multi parce que faisant la part belle aux connaisseurs du jeu, mais le mode solo est déjà assez long à terminer (3 championnats comportant dans l'ordre 6, 9 et 12 courses). Au final, quand on regarde aujourd'hui le prix auquel on peut avoir ce jeu (moins de 5€ en loose généralement), il est difficile d'imaginer un possesseur de N64 se passer du plaisir qu'il peut apporter. 

SUPPOS : 5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING, UNE

Commenter cet article

Barbarian_bros 24/08/2014 20:07

Le jeu gère nativement le mode 16/9? ou tu as laissé volontairement l'image étirée?

Wouep 26/08/2014 14:22

aucun jeu N64 ne gère le 16/9 nativement ; sinon je me souviens de ce premier opus sur N64 et il était assez impressionnant à l'époque au niveau de la vitesse à l'écran, je possède toujours les 2 épisodes PS2 qui sont de belles suites également

Bigfootmanu 25/08/2014 11:04

J'avoue ne pas être un fin technicien donc désolé pour ma réponse sûrement peu utile.
Je n'ai fait aucun réglage particulier en ce qui concerne l'affichage, j'ai inséré le jeu, allumé et ça donne les photos ci-dessus. Je n'ai pas l'impression que l'image soit particulièrement "aplatie" donc il semblerait que le jeu soit adapté au 16/9...