[RETROGAMING] Lucifer's Call / PS2

Publié le par Fx-Corporation

Shin Megami Tensei Lucifer’s Call
Support : PS2
Editeur : ATLUS
Développeur : Ghostlight
Sortie : 30 juin 2005

[RETROGAMING] Lucifer's Call / PS2

La série Shin Megami Tensei est très connue au Japon et Lucifer’s Call est le premier jeu de cette série à arriver chez nous. La chose encore plus incroyable est que le jeu est traduit en Français, malheureusement ça sera l’unique jeu de cette série à être traduit chez nous et c’est vraiment dommage.

Le jeu commence par la fin du monde, rien que ça. C’est le moment de la Conception, c’est-à-dire que le monde doit renaître sous une nouvelle forme. Cette forme sera donnée par une « Raison », plusieurs humains ayant donc réussi à survivre devront parcourir la monde apocalyptique de Néo-Tokyo pour amasser assez de puissance et donner vie à leur « Raison ». Voilà donc le speech de départ. On prend possession du héros qui est un demi-maudit et un démon, il a donc pour but d’aider une « Raison » à se dessiner et cela vous amènera à faire des choix très important. En effet le jeu dispose de 6 fins différentes, faites donc bien attention à chacune de vos réponses ! Clairement, Lucifer’s Call se veut assez borderline, c’est typiquement le genre de jeu totalement déjanté qui nous manque en France.

[RETROGAMING] Lucifer's Call / PS2

Le jeu ne brille pas par ses graphismes, pour rappel, le jeu est sorti en 2003 au Japon ! Cependant, il possèdent un caracter-design et une ambiance complètement dingue. Le nombre de fois ou je me suis dit en voyant les ennemis, les décors ou les personnes « les mecs qui ont fait ce jeu sont des tarés », j’étais complètement sous le charme. Malheureusement il y a des problèmes dans l’animation du héros, il n’est pas très élégant quand il court, la caméra n’est pas super bien optimisée.

[RETROGAMING] Lucifer's Call / PS2

Attention donc, on a affaire ici à un jeu très difficile. C’est donc un Dungeon-RPG avec énormément de combats aléatoires, il faudra s’accrocher pour le finir et surtout pour le finir à 100% avec la bonne fin. Je vous avoue que lorsque j’ai refait ce jeu pour le test, j’ai utilisé mon action replay ( Vous pouvez me jeter des pierres ) mais lorsque je l’ai fait pour la première fois il y a quelques années, j’en avais bavé comme rarement ! Que c’était dur mon dieu, le nombre de game-over qu’on se prend est hallucinant, la moindre petite erreur est fatale.

La configuration des Donjons est complètement tortueuse, certains sont immenses avec des couloirs qui se ressemblent tous et la carte deviendra votre meilleur ami. On a affaire donc à un level design très très exigeant qui vous fera vous arracher les cheveux. Il peut arriver de rester bloquer des heures dans un Donjon sans trouver la sortie, cela peut-être frustrant si on ne fait pas preuve d’un minimum de méthodologie.

[RETROGAMING] Lucifer's Call / PS2

Comme je l’ai dit plus haut, les combats sont hyper fréquents mais on peut facilement les éviter via des compétences ou des items, le problème c’est que pour avancer sans trop de problème, il va falloir passer de nombreuses heures de levelling donc sauter les combats est une très mauvaise idée. Justement, le levelling, autant vous dire que si vous êtes allergique à cela, vous allez détester ce jeu.

Les niveaux montent très lentement et l’évolution de nos personnages est très lente. En effet, même à la toute fin du jeu, il est très dur de dépasser les 4000 points de dégats infligés. Par contre le point positif c’est qu’on choisit nous même les points d’habilitées à dépenser. On a donc le choix à chaque niveau d’augmenter soit notre puissance physique, le nombre max de MP, le nombre max de HP, la vitesse d’attaque et la chance d’attaquer en premier.

Le système de combats est quant à lui très classique mais diablement technique et efficace. C’est donc du tour par tour mais équipe par équipe. Chaque combattant possède 1 tour, il est donc possible de l’utiliser ou alors de le passer, le combattant suivant prendra donc le tour à sa place. Le but lorsque c’est à votre équipe d’attaquer est de « gagner » le plus possible de tour pour vos personnages et pour cela il y a plusieurs solutions. On peut effectuer un dégât critique, c’est donc basé sur la chance ou alors utiliser une attaque élémentale contre un ennemi qui y est faible. Il est donc super important d’analyser les ennemis que vous combattez et surtout, de bien choisir les démons qui vont combattre pour vous ainsi que les magatamas que vous ingérez.

Les magatamas sont des sortes de vers que vous devez ingérer, ceux-ci vont donc vous donner des habilités différentes par exemple, ils peuvent vous immuniser contre les sorts de glace mais vous rendent faibles contre les sorts de feu. Il y a plus d’une vingtaine de magatamas différent donc autant vous dire que si vous avez ingérer le mauvais contre un boss, vous risquez de mourir très rapidement.

[RETROGAMING] Lucifer's Call / PS2

Maintenant il est important de parler de votre équipe. En effet, votre équipe sera composée des monstres que vous allez devoir recruter. Pour cela, il faudra leur parler en plein combat et avec un peu de chance, ils accepteront de vous rejoindre. Dites vous donc que pour chaque monstre que vous allez rencontrer, il est possible de l’avoir dans son équipe et cela vaut aussi pour les boss ! Il est donc primordial de bien choisir ses monstres car ils ont eux aussi leurs attributs ainsi que leurs faiblesses. Certains seront insensible au feu, d’autre à l’électricité. Il est donc aussi primordiale de bien choisir ses montres avant chaque boss. Une petite chose importante, dès que le héros meurt, c’est le game over ! Vos monstres ne peuvent pas vous réanimer donc faites attention à votre héros !

Pour créer des monstres plus fort, il va donc être possible d’en créer. On peut fusionner deux voires trois monstres dans la Cathédrale des Ombres pour donner quelque chose de différent, à vous d’essayer les différentes possibilités.

[RETROGAMING] Lucifer's Call / PS2

Je vais donc enfin vous parler de la Guest star de ce jeu… Dante le chasseur de démon de Devil May Cry. Alors honnêtement… On ne croise Dante que 3 fois durant le jeu, il ne sert pas à grand-chose et sachez que si vous voulez le recruter, vous allez en chier sévère ! En effet, notre version Européenne du jeu a intégré le labyrinthe d’Almala, c’est un labyrinthe optionnel que vous devrez finir pour avoir la 6ème fin du jeu et au dernier niveau de ce labyrinthe, se trouvera Dante qu’il sera possible de recruter. Autant vous dire tout de suite, n’espérez pas l’avoir avant au moins 60 heures de jeu et surtout, la difficulté de ce labyrinthe est tout simplement hallucinante… Mais quel pied ! Ce labyrinthe est un endroit envoutant, mystérieux, poétique, malsain. Il est d’une difficulté aberrante mais quelle jouissance lorsqu’on arrive à la fin… J’ai rarement pris mon pied comme ça.

[RETROGAMING] Lucifer's Call / PS2

Nous voilà donc face un RPG comme on il y en a peu et surtout, entièrement traduit en Français. C’est un petit bijou étant donné l’ambiance qui s’en dégage, il est presque hypnotique et impossible de s’en défaire une fois qu’on le commence à condition d’aimer la difficulté qui peut être vraiment rebutante.

En effet le scénario est vraiment un des gros points forts, on entre totalement dans le mystique et j’ai vraiment l’impression que les scénaristes étaient perchés sous acides, chaque PNJ que l’on va croiser aura sa personnalité, son ambition et les dialogues sont des petits bijoux de poésie même si on peut regretter que le héros soit muet. La mort est au centre du jeu, je vous le dis, Néo-Tokyo est impitoyable, c’est la loi du plus fort qui règne, on va voir les survivants et les démons mourir, dévoré par les ténèbres.

Ce jeu est vraiment glauque mais terriblement envoutant, il possède une ambiance complètement dingue qui fait qu’il est difficile de lacher la manette. La chasse aux monstres est vraiment plaisante et le design des lieux ou des montres donne toujours envie d’en voir plus. Le système de combat est super bien foutu et vraiment dynamique, l’histoire ne connait pas de temps morts et le challenge est vraiment intéressant à relever. Malheureusement je ne peux pas lui mettre la note maximale à cause de certains défaut comme le manque de voix digitalisées où alors une technique pas toujours au point. Néanmoins, si vous êtes fan de RPG à l’ancienne avec un scénario très noir et en béton, avec un système de combat diablement efficace, dynamique et technique, je vous le conseille vivement. Il fait parti pour moi du Top 5 des RPG sur PS2.

SUPPOS : 5/6

suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING, UNE

Commenter cet article

Davipaldi 23/10/2014 12:33

Excellent jeu que je n'ai malheureusement pas fini . Une ambiance spéciale, sombre, des capacités de mélanges d'alliés et d'autres choses intéressantes .
un très bon test aussi.

Laurric 19/10/2014 16:00

Voilà bien longtemps que je suis vos articles avec grand intérêt, et pour ce test, je laisse ce petit commentaire pour vous remercier de l'avoir réaliser : envoutant, c'est bien le mot qui désigne ce jeu et il reste un bonne exemple de RPG original et corsé. Merci pour vos news et votre humour, continuez !
Signé : un vieux gamer