[RETROGAMING] Prisoner of Ice

Publié le par Sylesis

Éditeur : Infogramme, Chaosium (détenteur des droits d'exploitation des jeux de la licence l'Appel de Cthulhu), Vent d'Ouest (adaptation bd)
Développeur : Infogramme
Scénaristes : Hubert Chardot, Thomas Mosdi ( pour l'adaptation bd)
Dessinateurs ( bd) : Lucien, Etienne Leroux, Freddy Emm
Genre : point and click
Nombre de joueurs : un
Support: PC, Mac, Bande Dessinée
Existe aussi sur : Playstation, Saturn (au Japon)
Nombre de disques : 1 cd
Sortie : 1994, 1995

"Je laisse ces notes à l'attention de quiconque trouvera mes travaux : ceci est le fruit de mes recherches sur les Prisonniers des Glaces. Dans le cas où vous souhaiteriez dévoiler ceci au public, je vous supplie de bien peser en votre âme et conscience les conséquences de votre acte : la connaissance est sacré, mais il est également des savoirs impies, si vils qu'ils ne peuvent que corrompre leur détenteur, son âme fut elle trop fragile."

"Mon premier contact avec le prisonnier remonte à la quatre-vingt-dix-septième année du vingtième siècle : nous étions proche de la fin du millénaire, peut être était-ce un signe. Je venais de trouver dans une librairie un curieux ouvrage qui avait attiré mon attention : la trilogie de l'horreur, comportant trois disques."

[RETROGAMING] Prisoner of Ice

Poussé par je ne sais quelle lubie, je me le suis procuré et l'ai ramené à mon logis afin de pouvoir l'examiner. L'artefact comprenait en fait des jeux, dont voici le détail :
- Dark Seed 2, paru en 1995
- Shadow of the Comet, paru en 1993
- Prisoner
of Ice, paru lui aussi en 1995

L'ouvrage lui même est un récit dessiné basé sur le titre Prisoner of Ice, ou était-ce l'inverse ? L'histoire était intéressante, et je la consultais régulièrement."

[RETROGAMING] Prisoner of Ice[RETROGAMING] Prisoner of Ice[RETROGAMING] Prisoner of Ice

"Quelques années plus tard, je mis la main sur un autre livre traitant des prisonniers des glaces, cette fois attaché du sous-titre "La Geôle de Pandore" . Je compris alors que le récit dont j'avais pris connaissance n'était que le deuxième fragment, certes indépendant, d'un ensemble plus grand. Les trois grimoires avaient été édités par Vent d'Ouest, mais portaient également le sceau du Tatou Multicolore, tout comme le jeu. J'appris également que le manuscrit trouvé dans la librairie n'était pas le seul, et qu'un autre sous l'étiquette PC-Soluce avait été édité quelques temps auparavant, avec toujours le fameux disque sur le prisonnier des glaces.

Quelque chose toutefois me perturbait tandis que je comparais mes divers notes : la chronologie. Les ouvrages dessinés sont datés de 1994 alors que le jeu Prisoner of Ice, qui pourtant semble en être à l'origine, date lui de 1995. Je devais trouver la raison dans ces dates elles mêmes.

Outre ma connaissance des disques, j'ai également une certaine affinité avec les ouvrage illustrés comme ceux ci, et je sais que sauf cas exceptionnels, des ouvrages se suivant sont invariablement séparés dans le temps par un intervalle de plusieurs mois. Or nous avions ici trois ouvrages sortis simultanément d'après les faits récoltés. Soit il s'agit d'une erreur dans la datation de mes sources, soit nous avons affaire à une conjonction dont la conclusion était le support digital. Une hypothèse d'autant plus probable que le scénariste des trois ouvrages et du jeu est le même. Visait on une sorte d'expérience multimédia ?

* Le premier opus nous offre le récit du conservateur de la bibliothèque de Buenos aire, qui raconte à son ami John l'aventure qui dans sa jeunesse l'a poussé sur les trace d'un aïeul conquistador. Une expédition qui rapidement a viré à l'angoisse, puis au cauchemar lors de la découverte d'une cité perdue et de la mystérieuse porte du soleil.

* Le glaive du crépuscule est lui aussi un récit durant l'entre-deux-guerres, mais cette fois d'un patient anglais souffrant de maladie psychique. Il fait part à son psychiatre de rêves successifs se déroulant dans un futur où l'Allemagne est sur le point de gagner une guerre grâce à un ouvrage maudit : le Necronomicon.

* Enfin le troisième récit met en scène deux expéditions scientifiques, une britannique et une allemande, en direction du pôle sud. Il s'agit de l'adaptation d'une célèbre nouvelle de HP Lovecraft : "Les Montagnes Hallucinées".

L'ensemble forme une trame cohérente, bien que chaque pièce prise individuellement semble indépendante. Je compris qu'un élément permettait de les unir les uns aux autres : le disque."

[RETROGAMING] Prisoner of Ice

"Le disque dont je dispose est celui fourni avec la trilogie horrifique. Il est entièrement français et comporte même la solution des énigmes. Ses concepteurs ont été jusqu'à intégrer au support une série de sauvegardes permettant d'atteindre la majorité des étapes.

Je note également que j'ai été particulièrement surpris de la facilité d'utilisation du disque à l'époque moderne : je n'ai eu besoin d'AUCUNE assistance pour profiter du contenu. C'est suffisamment rare de nos jours pour devoir le mentionner. A noter également que l'installation du support ne créé en fait qu'un répertoire destiné aux sauvegardes, le jeu se faisant par accès disque exclusivement."

[RETROGAMING] Prisoner of Ice

"Le jeu se présente sous la forme d'un pointe et clique dans lequel on dirige un militaire américain du nom de Lieutenant Ryan. Il se déroule en 1937 et commence à bord du sous-marin britannique HMS Victoria. Chaque personnage dispose d'une voix et vous devrez parler avec chaque protagoniste afin d'avancer dans l'histoire. L'intégration dans la trilogie de l'horreur aux cotés de Shadow of the Comet sorti deux ans plus tôt n'est pas fortuite : Prisoner of Ice peut être vu comme une suite, les personnages principaux de l'un apparaissant dans l'autre.

L'interface est relativement simple : un bouton pour se déplacer, parler et prendre les objets, un pour agir ou les utiliser. L'accès à l'inventaire se fait en positionnant le pointeur au dessus de l'image. Une pression sur le bouton 'échap' permet de sauvegarder ou charger la partie. Bien que le jeu consiste en une série de puzzles traditionnels au genre, votre personnage aura plusieurs fois l'occasion de mourir. Le titre est particulièrement amical avec cet aspect car il crée automatiquement une sauvegarde baptisée "joker", juste a
vant l'évènement tragique."

[RETROGAMING] Prisoner of Ice

"La réalisation graphique du disque est relativement satisfaisante, voir plaisante de nos jours. De même l'aspect sonore n'est pas désagréable et l'aventure est dépaysante. L'amateur du Mythe des Anciens devrait trouver de quoi assouvir sa curiosité vidéoludique.

Le talon d'Achille de l'expérience est hélas sa brièveté : un explorateur aguerri ne mettra pas plus de quelques heures pour démêler l'intrigue, moins encore s'il fait appel à l'aide fournie dans le support. J'ajouterais toutefois que le dénouement peut se produire de deux manières, mais que je n'en ai trouvé qu'une seule pour l'instant : l'autre implique, semblerait
il, un paradoxe temporel."

"Ceci conclu mes travaux, et c'est ici que je décharge sur vos épaules la responsabilité du devenir de mon oeuvre. Ne cherchez pas à me retrouver : j'ai bouché tous les angles de la pièce, toutes les intersections, mais je les entends dans les murs cherchant une faille, un passage jusqu'à notre dimens..."

Publié dans RETROGAMING, UNE

Commenter cet article

KTRJ3078 05/01/2015 09:58

Merci pour ce moment nostalgie! Je me souvient encore quand j'attendais d'accord 50fr pour pouvoir me payer un magasine qui offrait un ou plusieurs jeux! Et cette fois là avec une BD en prime! Je sais qu'a l'époque j'avais pris autant de plaisir sur ce jeux que sur Indiana Jones FOA; pour dire!

Ouais_supère 05/01/2015 07:08

Merci pour cet article tout à fait Lovecraftien.
Très intriguant, je vais essayer d'y jouer.

Ouais_supère 05/01/2015 07:14

(on s'en fout, mais actuellement, tu es le rédacteur de Gamopat que je préfère, j'adore les petits essais mêlant test et fiction, c'est très dur à faire, et tu le fais bien)