[RETROGAMING] Dragster / Atari 2600

Publié le par Urbinou

DRAGSTER
Editeur : Activision
Nombre de joueurs : 1 - 2 (versus)
Nombre de variantes : 2

Année : 1980
Développeur : David Crane

[RETROGAMING] Dragster / Atari 2600

Vous n'avez pas beaucoup de temps à consacrer au jeu vidéo ? Passer 100 heures et plus sur Skyrim c'est pas votre truc ? Alors j'ai un jeu pour vous, un jeu dont une partie dure en moyenne moins de... 7 secondes !

Cette cartouche vous propose donc des "runs" en dragster, soit en affrontant un adversaire, soit pour tenter de battre votre propre record. Votre engin surpuissant est équipé d'une boite de vitesses à quatre rapports, à vous de les enchainer de façon optimale afin de profiter de l'accélération maximale, tout en évitant l'explosion du moteur suite à un sur-régime.

[RETROGAMING] Dragster / Atari 2600

Les contrôles sont simples : le bouton du joystick pour accélérer et le manche pour l'embrayage. Un coup de stick à droite et le compte à rebours commence. Ne démarrez pas trop tôt sous peine de faux départ. Le stick à gauche vous permet de débrayer et enclencher le rapport suivant, relâchez-le ensuite pour embrayer. C'est simple non ? Euh non pas vraiment ! Vous ne compterez plus le nombre de moteurs explosés, faute d'une coordination précise. A tel point qu'Activision a jugé bon d'imprimer un avertissement en première page de leur notice afin que le joueur ne se décourage pas.

[RETROGAMING] Dragster / Atari 2600

Mon record personnel (actuel) est de 6,24 secondes. A l'époque, si vous arriviez à faire moins de 6 secondes, en échange de la preuve en photo, Activision vous offrait un badge en témoignage de vos exploits.

[RETROGAMING] Dragster / Atari 2600

Une démarche sympathique qu'ils ont ensuite répétée sur de nombreux titres. Le record du monde est détenu par Todd Rogers ("The King of Video Games"), spécialiste du scoring sur Atari 2600 à l'époque, qui a bouclé le run en 5,51 secondes. Quand je vois la galère pour grapiller quelques centièmes, je pense que ce Todd est un mutant ! Si vous aussi vous êtes un mutant, et trouvez que ce jeu est trop simple, la variante 2 vous oblige en plus à diriger votre dragster à l'aide des directions haut et bas du stick. Alors, on fait moins le malin maintenant hein ?

Le Todd est une star à l'époque, il pose même avec les Playmates de Playboy !

Le Todd est une star à l'époque, il pose même avec les Playmates de Playboy !

C'est un jeu qui à l'époque ne m'a pas spécialement attiré, et ce n'est que bien plus tard que j'ai pu me procurer la cartouche et l'apprécier à sa juste valeur. Mais je ne pense pas que j'aurais été heureux si je l'avais acheté au prix fort à ce moment là, c'est qu'au prix où ils étaient, il fallait bien réfléchir avant de dépenser ses économies. Et là je pense que j'aurais crié à l'arnaque !

Le Todd a un peu changé et les Playmates ne posent plus à côté de lui, reste son record du monde !

Le Todd a un peu changé et les Playmates ne posent plus à côté de lui, reste son record du monde !

Il s'agit de la première cartouche publiée par Activision, elle a été développée par le talentueux David Crane, un des fondateurs de cette nouvelle société, à qui on devra notamment plus tard le hit Pitfall!. Un jeu qui semble à priori très simple mais qui, lorsqu'on connait l'architecture de la console, est un véritable exploit technique. En effet, nous avons deux sprites de 48 pixels qui s'offrent en plus le luxe d'être animés et mobiles : les dragsters se déplacent vers la droite de l'écran, se cabrent, etc. Malgré cet exploit, commencer son activité par ce jeu était à mon humble avis une sacrée prise de risque, mais au vu de leur carrière, cela ne leur a visiblement pas porté préjudice !

Il peut craner le David...

Il peut craner le David...

Rapide à comprendre, rapide à jouer, mais difficile à maîtriser. C'est ainsi qu'on pourrait résumer ce jeu. Excellent en tant que jeu de record, il risque cependant de très vite lasser une certaine frange de joueurs, d'où cette note mitigée.

SUPPOS : 4/6


 

Publié dans RETROGAMING, UNE

Commenter cet article

bec de gaz 04/04/2015 21:25

Merci Grebz pour ce commentaire si juste. J'ai vécu la même époque que toi, j'ai toujours mon atari 2600 d'ailleurs, et je trouve que le rapport qu'on les joueurs aujourd'hui avec les jeux devient n'importe quoi. Avant on explorait chaque jeu à 200%, on en n'avait que très rarement. Un jeu avait une vraie valeur et pas que financière. Le rapport aujourd'hui ressemble à de la consommation de masse jetable. C'est triste. Merci infiniment Grebz

Grebz 03/04/2015 10:31

Ils me font marrer les joueurs d'aujourd'hui quand ils se plaignent de jeux à la durée de vie inférieure à 10h... "C'est scandaleux, la campagne se termine en 6h chrono, pour un jeu à 60 euros, c'est honteux !"

Oui, peut-être, mais on en veut toujours plus. Je ne compte plus le nombre de jeux des premières consoles qui se finissaient en moins d'une demi-heure, voire un quart d'heure.

Mais parfois le niveau de difficulté était extrêmement élevé (au pixel près), il n'y avait pas de sauvegarde donc si tu perds, tu repars au début, et puis bien souvent, l'intérêt premier de rejouer était de battre son score ou son temps. Autrement dit, les joueurs qui ne voyaient pas l'intérêt de refaire plusieurs fois la même chose étaient perdants à chaque fois.

Et le prix des cartouches était délirant, de 300 à 500 F (45 à 75 euros), ce qui, compte tenu de l'inflation représente bien plus que leur simple conversion en euros ne le laisse imaginer (valeur d'aujourd'hui : entre 100 et 160 euros en tenant compte de l'inflation).

Je peux vous dire qu'à ce prix-là, les jeux, on les aimait. Et si ce n'était pas le cas, on se forçait à y trouver un intérêt, à y jouer et y rejouer encore, parce que les parents et le reste de la famille, quand ils vous achetaient une cartouche pour l'anniversaire ou Noël, ils vous faisaient bien comprendre qu'il n'y en aurait pas d'autres avant un bout de temps.

Je pense qu'on est nombreux sur Gamopat à se souvenir de ça, de l'époque pionnière du jeu vidéo grand public. On en garde un souvenir ému (l'enfance, tout ça...), mais tout n'était pas si rose (prix, durée de vie des jeux).

Bon bref, salut aux trois personnes qui s'intéressent encore à Dragster sur Atari VCS 2600 et qui n'associent pas le nom d'Activision à Call of Duty mais à Decathlon, Pitfall, Barnstorming, Enduro, River Raid...

Urbinou 03/04/2015 11:03

Amen, merci pour ton commentaire éclairé : )
Oui, des prix monstrueux quand on y repense... mais à l'exception de quelques jeux d'aventure (adventure, haunted house, superman...), que des jeux qu'on ne finit pas, la vraie définition du jeu d'arcade, rejouer encore et encore pour battre son record (au fait, 6.21 maintenant sur Dragser !).
Et c'est vrai, les vieux débris que nous sommes ne regardent pas des world company comme Activision ou Ubisoft avec le même oeil que les plus jeunes.