[CONSOLES 16/32BIT] Le 32X de SEGA

Publié le par Dr Floyd

[CONSOLES 16/32BIT] Le 32X de SEGA

En 1994 la rumeur de l'arrivée prochaine d'une console surpuissante chez Sony fait que SEGA doit réagir. Plusieurs projets sont lancés dont le projet Mars, qui sera renommé 32X. Le module 32X sera en fait une extension à insérer dans le port cartouche de votre console Megadrive, une sorte d'énorme cartouche qui transforme miraculeusement votre console 16 bit en console 32 bit. Elle donnait de meilleures capacités à votre Megadrive, surtout en matière de 3D.

[CONSOLES 16/32BIT] Le 32X de SEGA

Dans la "bête" on trouve deux processeurs Hitashi SH2 32bit RISC + un processeur VDP traitant 40 millions d'instructions par seconde... Bref, sur le papier c'est du costaud. Elle est même compatible avec le Mega-CD (on trouvera ainsi quelques jeux MEGA CD 32 X !!! ooouuuf !).

Le gros soucis c'est que le 32X a sa propre alimentation... Et oui deux blocs secteurs donc ! C'est un peu ridicule et franchement pas pratique !

CARACTERISTIQUES :
Processeur : 2 processeurs Hitashi SH2 32 bit RISC à 23Mhz,
Processeur VDP 40 Millions Inst./sec
Coprocesseur : le 68000 et le Z80 de la Megadrive
Mémoire : 512 ko de mémoire additionnelle
Son : 2 canaux supplémentaires + ceux de la Megadrive

Le tuning Megadrive, Mega CD et 32X... impressionnant (mais vraiment n'importe quoi...)

Le tuning Megadrive, Mega CD et 32X... impressionnant (mais vraiment n'importe quoi...)

Le 32X US en boite

Le 32X US en boite

Le 32X est de conception Américaine, SEGA Japon bossant déjà sur la future Saturn. En fait au départ Sega voulait sortir une Megadrive "gonflée" à 32bit, mais le responsable US (Joe Miller) jugea le projet dangereux : Les gens ne voudront pas investir dans une nouvelle Megadrive selon le Joe, il préféra donc un module additionnel... Sauf que, Monsieur Joe, vous croyez que c'est mieux de vendre un module additionnel plus cher que la console de base ?!!! Bref, SEGA, après le bide Mega CD, continue de faire un peu n'importe quoi.

Le module 32X sera donc destiné au marché US et Européen, mais arrivera quand même au Japon sous le nom de Super 32X. Il sort fin 1994 aux USA au prix de 160 $ sans AUCUN jeu disponible (si si c'est possible...). Les premiers jeux (de mauvaise qualité) débarquant quelques jours après. Le 32X sort en janvier 1995 en France au prix excessif de 1490F.

Le public est un peu perdu d'autant que dans le même temps la Saturn sort au Japon ! La coordination et la stratégie chez SEGA on ne connait pas trop ! Au final ce 32X sera un bide aussi bien aux USA qu'en Europe... On parle de seulement 200 000 exemplaires vendus dans le monde. Une deuxième version était prévue, le projet Neptune, qui regroupait une Megadrive 2 et un module 32X dans un même moule. Un prototype sera présenté mais vu le bide commercial du 32X ce projet sera abandonné.

[CONSOLES 16/32BIT] Le 32X de SEGA

LE BIDE OBLIGATOIRE, POURQUOI ?

Franchement, rien ne penchait en faveur du 32X, il y a de multiples explications à ce bide total :

- Un lancement chaotique aux USA,
- Une extension pour une console cela a toujours été considéré comme un gadget,
- Des jeux souvent de qualité très moyenne, certains médiocres (comme Motocross Madness, le jeu à éviter, il s'est pourtant vendu en pack avec le module !),
- La 3DO, plus puissante, qui tente alors toujours de s'imposer, et l'annonce d'une nouvelle génération de consoles (Saturn, PSX),
- Le "bordel" pour profiter d'une config optimale avec Mega CD et 32X (3 prises secteur, des câbles partout !!!), du grand n'importe quoi,
- Le prix, très excessif en France (comme toujours) : 1490 f... un module plus cher que la console !!!
- Et l'erreur principale : Le bordel chez SEGA qui multipliait les projets (Mars, Jupiter, Nepture, Saturn...). Pourquoi Sega s'est t-il ainsi dispercé plutôt que de se concentrer sur un seul projet comme la Saturn ? L'envie de se faire toutes les planètes du système solaire ?

Avec ses multiples projets foireux, SEGA est devenu illisible, et le public se détournera vers le nouveau venu : Sony et sa Plasytation. Sega ne s'en remettra jamais : La Playstation bouffera la Saturn et la Dreamcast sera étouffée dès la sortie de la PS2 en 2000. La suite on connait : l'abandon prématuré de la Dreamcast et du secteur hardware.

LISTE DES PRINCIPAUX JEUX 32X

After Burner
B.C. Racers
Blackthorne
Corpse Killer
Cosmic Carnage
Cyber Brawl
Doom
Fahrenheit
FIFA Soccer '96
Knuckles Chaotix
Kolibri
Metal Head
Midnight Raiders
Mortal Kombat II
Motherbase 2000
Motocross Championship
NBA Jam Tournament Edition
NFL Football
Pitfall: The Mayan Adventure
Primal Rage
Shadow Squadron
Slam City
Space Harrier
Spider-Man: Web of Fire
Star Trek: Starfleet Academy
Star Wars Arcade
Stellar Assault
Super Motocross
Supreme Warrior
Surgical Strike
T-Mek
Tempo
Toughman Contest
Virtua Fighter
Virtua Racing Deluxe
World Series Baseball '95
WWF Raw
WWF Wrestlemania


On peut considérer que les meilleurs jeux 32X sont Star Wars Arcade, Doom 32X, Virtua Racing Deluxe, Virtua Fighter 32X et l'excellente exclu Knuckles' Chaotix, sublime jeu de plateforme assez rare. La "puissance" des jeux 32X se situe entre le rendu Megadrive et Saturn (très proche de Saturn) avec des capacités 3D bien supérieures à la Megadrive bien sûr.

Knuckles' Chaotix, un jeu difficile à trouver !
Knuckles' Chaotix, un jeu difficile à trouver !Knuckles' Chaotix, un jeu difficile à trouver !

Knuckles' Chaotix, un jeu difficile à trouver !



Space harrier 32X


Virtua Fighter 32X


Doom 32X


Star Wars Arcade 32X

Commenter cet article

Olivier 07/02/2015 15:52

Une fois n'est pas coutume, je vais me permettre d'intervenir sur cet article. Je tire les éléments que je vais retenter de Console Wars de Blake Harris et de multiples articles lus ici et là sur Internet, en particulier sur sega-16.com.

Au moment de réfléchir à une nouvelle console, Sega Japon propose une nouvelle plate-forme. Mais aux Etats-Unis, le marché est différent : la base installée de Megadrive ... pardon, Genesis, est très importante. Et Joe Miller veut profiter de cette base. Il ne croit pas que les gens sont déjà prêts pour investir dans une nouvelle console. Surtout que le Mega CD, pardon, Sega CD à plutôt pas trop mal marché là-bas aussi. Pas trop mal pour un accessoire. Joe présente donc la solution d'un autre add-on à Sega Japon qui accepte. Alors que secrètement, Sega Japon lance le projet Saturn ! Sega Japon fait même mine de s'intéresser vraiment à la 32x, en leur suggérant l'architecture bi processeur et le CPU SH2. La même architecture (centrale) que la Saturn ! Si c'est pas chafouin !!!
Sauf, comme le précise Yu Suzuki, il y a qu'un programmeur sur 100 pour exploiter pleinement la Saturn. La 32x est plus simple (pas de VDP, un seul espace mémoire, pas de DSP ...), mais à l'époque, il n'y a pas grand monde qui sait bien développer en bi-processeur. En fait, les seuls à savoir bien développer en bi-processeur, c'est Sega, parce qu'ils ont l'habitude avec leurs bornes d'arcade ! On le verra au moment des jeux.
Et au moment de sortir la 32x, Sega Japon annonce l'arrivée prochaine de la Saturn. Si tu voulais saboter la sortie d'une console, tu t'y prendrais pas autrement ! Maladresse ? Peut-être. Mais il y a un point qu'il ne fait pas oublier, c'est que Sega Japon n'a jamais vraiment encaissé que la Megadrive marche bien aux États-Unis, alors qu'elle s'était plutôt plantée au Japon. Alors, quand il ne s'est plus agi de renflouer les caisses, dès que Sega a eu un peu de thune, ils ont fait ce que fait une boîte classique avec un peu de thune : elle a commencé à se bouffer de l'intérieur. La vraie chute de Sega, ce n'est pas les 299$ de la PlayStation au lendemain des 399$ de la Saturn, c'est Sega Japon contre Sega USA.
Le Doc parle de l'absence de jeux, et il a raison de le signaler. Le peu de jeux qui a vraiment utilisé la 32x, c'est Virtua Racing et Virtua Fighter. Comme par hasard, des jeux Sega. Doom a été un échec : techniquement, il n'utilise qu'un seul CPU. Le temps que les développeurs s'habituent à la 32x, la Saturn était sortie. Le temps que les développeurs s'habituent à la Saturn, la PlayStation était sortie. Le temps que la PlayStation sorte, Sega devait sortir une nouvelle console. Illustration supplémentaire de la guerre entre Sega Japon et USA, les 2 firmes s'opposeront sur l'architecture de la 128bits. 3dfx pour Sega USA, PowerVR pour Sega Japon. Les fanfaronnades de 3dfx et le pouvoir de Sega Japon auront la peau des dernières velléités de Sega USA.

Techniquement la 32x est l'assemblage de 2 processeurs 32 bits RISC cadencés à 20 MHZ, pour une puissance cumulée de 40MIPS, mais dans la pratique, aucun jeu n'utilisera cette puissance.
Le premier problème est la RAM, limitée. 64kB sur la Megadrive, c'était ric-rac mais ça passait. 256kB pour une 32 bits, pour les jeux prévus sur du 32bits, c'est vraiment petit. La mémoire video est limitée au strict nécessaire : de quoi mettre un stencil/frame buffer et un z-buffer et c'est marre.
Le deuxième problème, c'est le VDP, ou plutôt l'absence de VDP. Il faut savoir que la 32X rajoute une couche, comme la Megadrive en proposait déjà 2 (ce qu'on peut voir sur les scrolling parallaxes). En gros une 32x, c'est un frame buffer et 2 processeurs. Les seuls fonctions proposées par le VDP sont le remplissage d'une ligne horizontale et ... c'est tout. Pas de scrolling, pas de plan, pas de sprite, rien. Pour de la 3D, ça se comprend (mais ça reste difficile), pour de la 2D, c'est impossible. D'ailleurs, les rares jeux 2D sortis sur la 32x se sont très peu servis d'autre chose que de la couche supplémentaire. Pitfall, Knuckles, Colibri ... Ils utilisent la couche de la 32x et, à peu de choses près, ils mettent les CPU en pause.
Le 3ème problème, c'est que la 32x réagit comme la Megadrive par rapport à son bus de données : on peut traiter les opérations en 32bits, mais on ne peut les charger que par 16bits. Autrement dit, pour vraiement faire du 32bits, il faut le faire en 2 fois ! La Saturn, de son côté, sera une VRAIE 32 bits.

Reprenons : la 32x n'est pas faite pour la 3D, ne sait pas faire de la 2D, et est sabordée au niveau marketing. Franchement, comment tu voulais que ça marche ? Pour que la 32X fonctionne, il aurait fallu des choses en plus : une bibliothèque 2D, idéalement gravée dans un VDP. Il aurait fallu plus de moyen pour permettre à la 3D de s'exprimer vraiment : un bus de données 32 bits, un frame buffer plus rapide, et de la SRAM pour le Z-buffer.
Il aurait fallu une ambiance sereine chez Sega.
Il aurait fallu un vrai prix, comme Sega USA s'était battu pour le prix de la Megadrive.
Sans aucun de ces éléments, la 32x reste cet élément bizarre, cet hybride qui n'a jamais vraiment marché, ce champignon aux multiples câbles. Est-ce que, pour autant, on peut dire que la 32x est la cause de l'échec de Sega ? Pas forcément.
Elle est, au mieux, la conséquence d'un dysfonctionnement interne.
Au pire, l'illustration de problèmes beaucoup plus profond que la Saturn allait révéler au grand jour.

Ps : plusieurs développeurs ont, depuis, exploité la 32X à hauteur de ce qu'elle méritait.

reso 25/02/2015 19:05

Bien Mr loneken sort de ce corps ..olivier j'ai bien appris avec ton commentaire.j'ai pas l'impression que tu dis de la mer de. merci de partagé tes infos

Luigi25 11/02/2015 13:58

"plusieurs développeurs ont, depuis, exploité la 32X à hauteur de ce qu'elle méritait."

Ah oui, lesquels ?

Paradis 08/02/2015 17:52

Merci Olivier .

Pc-kid 07/02/2015 15:25

kolibri est aussi un bon jeu, je trouve.

athanar 07/02/2015 10:27

Slt,
Comment était les jeux techniquement par rapport aux autres consoles de l'époque? ll y'avait une réelle évolution avec le module?

Merci pour cet article.

Dr FLoyd 07/02/2015 12:05

Proche des jeux Sega Saturn.