Shadow of the Beast toujours prévu !

Publié le par Vavalboss

Shadow of the Beast toujours prévu !

Depuis l'annonce de Shadow of the Beast à la Gamescom 2013, le remake du fameux jeu AMIGA des années 80, le titre a complètement disparu des écrans radars. Pour rappel, le jeu avait été annoncé exclusif à la Playstation 4 et même agrémenté d'un petit trailer :

Assez inquiet de ne plus avoir entendu parlé du projet depuis presque 1 an, je me suis permis d'envoyer un mail à Heavy Spectrum le 13 Juin dernier. Et bien figurez-vous que j'ai eu un retour hier :

"Hi Valentin,

Sorry about the delayed response, it’s been an exceptionally busy few months for us at Heavy Spectrum.

Our team is hard at work at the moment on the project, and Shadow of the Beast is still coming to PS4! We’re really excited about the game and working with Sony on the communication, hopefully we can get some more news out when the time is right. Sorry to keep you waiting, but don’t worry we haven’t been cancelled! :-)

Best Regards,

The team at Heavy Spectrum"

On devrait avoir des nouvelles d'ici peu ! Retournez y jouer sur Amiga en attendant ;)

Publié dans NEWS

Commenter cet article

jimpqfly 18/08/2014 09:00

Mais... Ils semblent avoir conservé la vue de côté ? Si c'est le cas, chapeau ! Peut de boîtes osent, en ce moment, et tombent dans le FPS facile ou la vue 3rd person déjà vue 40 000 fois...

DOUFFEUR 16/08/2014 17:31

j'y ai joué sur master system... Pas essayé la version amstrad cpc^^

romano 16/08/2014 08:05

Ce qui a fait de Shadow of the beast une légende, c'est sa technique incroyable pour l'époque, certainement pas son gameplay. Du coup, un remake aujourd'hui n'aura pas d'intérêt puisqu'on ne pourra plus refaire le coup de l'épate.

Loneken 15/08/2014 19:05

Quel charact design, quelle pate artitistique, une variété du bestiaire, des situations et des environnements compte tenu de l'époque et du matériel qui frise le génie... et cette B.O d'anthologie, certaines musiques me trotte encore dans la tete. Et y'avait du scénario!

Un incontournable, grosse référence technique (scrollings différentiels multiplans, palette de couleur impressionnante...) conjugué à une difficulté certaine (les jeux étaient très court à l'époque il fallait artificiellement améliorer la durée de vie par la difficulté que beaucoup regrette aujourd'hui via l'étude des routines ennemi, timing des pièges, apprentissage d'automatisme et reconnaissance du parcours optimum.. beaucoup de par coeur que seule la pratique confère via l'apprentissage par l'echec; ex: rick dangerous... bref, quelque chose de pratiquement totalement révolu aujourd'hui que seul les indés essayent de retrouver)

Et puis merde, Psygnosis quoi!

J'ai peur que le reboot ne sois pas à la hauteur de la légende qu'il a été mais je lui laisse le bénéfice du doute.

Ahhhh toute une époque...

Loneken 16/08/2014 10:31

La phrase était pourtant claire il me semble, j'ai pris l'ex de rick dangerous pour illustrer mon propos sur la difficulté générale et les mécanismes qui permettaient la complétion d'un jeu pour l'époque par pour un parallèle de gameplay avec sotb...

Et oui ce dernier était déjà d'une rare difficulté pour l'époque. Fais jouer un gamin de 14 ans à sotb Amiga/Atari aujourd'hui et regarde combien de run il lui faudrait pour aller au bout si il a déjà la patience et la volonté de perséverance nécéssaire et je parle pas des adaptations console dont la difficulté a été baissé et auxquels on a ajouté plus de vie et des continus... (preuve qu'il fallait déjà apporter des "béquilles" aux joueurs console dès cette époque alors que le jeu se termine largement en moins d'une heure).

La progression dans sotb se faisait comme beaucoup de jeu de l'époque via l'apprentissage par l'échec et l'étude du parcours (timing, routine des mob, patern des pièges, syncro des mouvement etc...) et pas d'avancer betement en bourin...

fabmad 16/08/2014 03:37

Ah je suis pas d'accord :)

Trouver avec un SotB un juste milieu entre démo technique (parallaxes, couleurs, graphismes, musiques) et "jeu" à l'apprentissage par l'échec digne (?) d'un Rick Dangerous... une comparaison malheureuse pour moi.

Dans SotB on avance bêtement en se cognant de fascinantes chiées de monstres en mode zombi, souvent à la queue leu-leu. Tout l'inverse d'un jeu à tableaux comme Rick Dangerous (le chaînon manquant entre Indy et Lara Croft), plateforme/puzzle où l'on joue le Pac-Man avec des pygmées écervelés en cherchant le moyen d'avancer tout en évitant des pièges tous les mètres, activant des mécanismes, bombes etc...

Bref, un jeu intelligent, drôle et attachant, l'inverse d'un SotB très beau, très sérieux et pas fun pour un sous! Reste le plus beau et grand jeu Amiga, avec les plus tardifs Agony et Wrat of the Demon, un plagiat réussi et plus jouable...

Tankard 15/08/2014 14:06

Belle bouse ce titre à l'origine. A l'époque ce jeu se résumait à une superbe démo technique pour épater les copains d'école. Après quand on commençait à y jouer c'était une autre histoire...
Surfer sur cette renommé absolument pas mérité ça s'appel : dresser la mangeoire à pigeons.

Bon'app !

bob 21/12/2014 03:38

tu avais un atari tout pourri toi lol

fafa33 15/08/2014 13:07

Forcément, on est à la fin des 80's. C'est un "arcade/aventure" à jouabilité (très) limitée, on dirait aujourd'hui action/plateforme peut-être...

Bref c'est bourrin, impitoyable, trois chemins, trois trucs à récupérer ou à faire dans l'ordre, mais décors et graphismes magnifiques, intro et mise en scène entre les niveaux et fin de partie, musiques et technique incroyables (Amiga...) avec une jouabilité digne d'un jeu à cristaux liquides : pif paf poum et game over ! Avec les chargements en plus...

N’empêche qu' on a tous bavé dessus ; rien que le nom suffit à raviver et à plier en 30s une guerre Amiga/Atari ^^

Maintenant, ce qu'on pourrait en faire aujourd'hui hormis une belle intro... un God of Darksiders Cry Inferno ?

Green Beret 15/08/2014 11:40

La jouabilité est foireuse sur Amiga, espérons que cela soit mieux sur PS4.