[COUP DE GUEULE] Si Pac Man avait été créé en 2014...

Publié le par Dr Floyd

Même si on s'amuse beaucoup aujourd'hui sur nos consoles, moi je vous le dit clairement : Le jeu vidéo a pété un câble. Autrefois art à part entière le jeu vidéo est en train de se transformer en loisir-poubelle : jeux non terminés, installations, patchs à gogo, mises à jour, DLC, long chargements, très long téléchargements via internet, connexion internet obligatoire, season-pass, impossibilité de jouer pour les connexions faibles, plus de notice, disques durs remplis au bout de 10 jeux, obligation de désinstaller les jeux pour en mettre un autre, etc... C'est l'horreur !

A ce rythme les jeux vont tous devenir des applications smartphones oubliés en quelques jours... Plus personne ne connaitra Last of Buzz ou Assassin Bide en 2020, alors que l'on parlera toujours de Pac Man, Super Mario ou Street Fighter 2 dans 3 siècles. Vous croyez qu'on va écrire des livres dans le futur sur Fart Cry ou Call of Abruty, et raconter les installations, les patchs, les mises à jour, les bugs, les déconnexions ? Non. Tous nos jeux actuels seront TOUS oubliés.

Et pourtant ! Et pourtant ça ne choque pas trop nos jeunes bytos qui souvent me disent "Doc, faut vivre avec ton temps !". Oui ok pas de problème, perso je suis assez geek, et j'aime l'évolution, mais là on régresse totalement !!!!! Il y a 40 ans on jouait bordel de sprite ! Il y a 40 ans j'avais 50 cartouches devant moi et en 2 secondes je jouais à n'importe quel jeu, des jeux finis, sans mise à jour, sans patchs correctif, sans connexion internet, sans devoir faire de la place pour en mettre un autre !

Oui le jeu vidéo a pété un câble, et je dirai même qu'il a voulu péter plus haut que son cul, avec du matos non adapté (support optique lent, connexion internet, surchauffe, bruit, stockage sur disques...). Bref, un retour des consoles à cartouche sans connexion internet serait plus que bienvenue. Je sais... ce n'est qu'un fantasme. Mais il faut oser parfois !

Et voici pour conclure ce mini-coup de gueule de vieil aigri une illustration vidéo sympa : ce qu'auraient été les jeux vidéo de 1980 si ils avaient été réalisés avec le matériel d'aujourd'hui :

Tellement vrai... Le futur c'était en 1980, aujourd'hui le jeu vidéo ressemble plus à un survivant de la guerre thermo-nucléaire dans un monde vidéoludique totalement dévasté. Le cinéma, la peinture, la musique, sont et restent des arts mûrs, des oeuvres finies, alors que le jeu vidéo ne ressemble plus à rien, si ce n'est à un zombie irradié dans un métro en ruine.

Je rebranche mon Atari 2600 en attendant que Nintendo nous sorte une console de salon à grosses cartouches.

Publié dans EDITO

Commenter cet article

Grebz 22/11/2014 20:35

Assez d'accord avec Loneken, même si on peut en effet regretter l'immédiateté (si, si, ça existe) des anciennes consoles à cartouche. On allume et on joue en quelques secondes...
Les vieux jeux Atari, Coleco, Vectrex, Intellivision sont certes sympas pour le souvenir, mais franchement, au bout de 5 minutes passés dessus, on en a fait le tour. Le scoring, c'est bien, mais si c'est le seul intérêt réel d'un jeu sur le long terme, c'est un peu limité.

Les bugs des jeux d'aujourd'hui :
Oui, certains développeurs abusent en sortant des jeux trop buggés, mais on est sur un marché saisonnier, il est impératif de sortir son jeu dans une certaine fenêtre temporelle sous peine de risquer de se planter gravement. Et si les bugs sont nombreux mais pas trop pénalisants, les éditeurs n'auront pas de scrupules à sortir le jeu quand même parce qu'ils savent pertinemment qu'aujourd'hui, on peut faire des mises à jour. C'est chiant pour le joueur, mais ça a le mérite d'exister et ce n'est pas un mal en soi.

Et puis y'a pas de miracle, plus la programmation est complexe, plus les risques d'avoir des bugs est grand. D'autant plus sur PC où il faut anticiper l'existence d'un nombre énorme de configurations différentes. Difficile de prévoir tous les cas.
Faut pas rêver, c'est plus simple de débugger un programme de 4Ko fait par un type tout seul dans son garage qu'un jeu de 50Go impliquant la participation de plusieurs dizaines, voire centaines de personnes pendant 3 ans.
Ce n'est pas une excuse, mais c'est une explication recevable, même si en effet, certaines sociétés sont plus soucieuses de la qualité du produit fini que d'autres. Mais ça, c'est valable dans tous les domaines. Y'a les bons et les mauvais artisans :-)

Loneken 22/11/2014 19:18

Si Pac Man avait été créé en 2014...

Il serait modélisé en 3D avec des millions de polygones dans un environnement openworld photo réaliste avec des effets graphiques et techniques poussés (lumières dynanique, réalisme des liquides, brume, transparence, reflet, filtre graphique, lissage AA, anisotropic etc...). Il y aurait des effets météo complexe, un multi joueur online, un gameplay évolutif, des environnements dynamique et intéractif. Il y aurai de la faune, de la végétation, des environnement variés (zone urbaine, campagne, foret, montagne, désert, aquatique...). Le jeu disposerai de cinématique digne de film d'animation tout au long de l'aventure.
Il y aurai un choix de persos plus riche, qui auraient tous des spécificités propres et évolutives via leur skills et l'XP gagnée, des équipements, des loots, des variations etc... Il y aurait différents modes de jeu aux buts et gameplay variés et différentes fins.
Les persos parleraient! (avec syncro labiales). La zik, les sons et les bruitages serait en qualité CD avec une playlist gargantuesque variée. Le jeu aurait droit à des patch pour corriger/améliorer les imperfections/bugs sur la durée (alors que sur cartouche les merdes et les défauts sont là pour toujours sans possibilité d'amélioration, de màj ou de correction!) .

Un joueur seul qui s'emmerde n'aurait qu'a lancer internet pour trouver des partenaires/adversaires pour jouer avec lui en coop ou contre lui en compétitif. Un joueur qui trouverait le solo monotone et l'IA trop facile à battre ou trop parfaite et trop froide dans les difficultés supérieures trouverait des adversaires humains de différent niveau, de différentes forces et faiblesses avec des stratégies plus élaborés, plus riches, plus variées et capable d'adaptation, d'évolution et d'effets de surprise mais également avec des failles et capable d'erreur.

On aurait le choix de l'acheter en physique ou en démat selon l'envie. Il serait à moitié prix au bout de 6 mois et en goty avec plein de bonus, de dlc, de missions supplémentaire, goodies ingame etc... au bout d'un an.

Quand à savoir si on parlera des licences actuelles dans trente ans seul ceux qui vivent cette période aujourd'hui le sauront dans trente ans.

A chaque génération ses références et les 15/25 ans d'aujourd'hui ne parlent pas de Pong, Galaga, Pac Man, Space invaders ou Arkanoid mais bien de GTA, Assassin's creed, Far cry, FIFA, Fallout, Final Fantasy, Witcher, Call of duty, Starcraft, WoW...

L'évolution et le progrés ne sont pas le mal, sinon on s'exprimerait encore par grognement, habillé en peau de betes avec une massue dans la main...

On ne peut pas etre et avoir été...

fredolococo 21/11/2014 21:15

D'oc, tes propos sont 100% fredo approuved !

VirtuaMusaraigne 21/11/2014 17:02

Ok sur certains points comme les MAJ qui mettent des heures à télécharger , les micro paiements. Mais c'est aussi mal se rappeler qu'on jouait dans les 80's sur des Amstrad à K7 avec 15 minutes de temps de chargement. Des jeux multi disquettes à interchanger avant de jouer , à interchanger pendant le jeu etc... On recopiait des centaines de lignes de programme en Basic pendant des heures et des heures pour jouer à un pauvre Canadair. N'oubliez pas ça messieurs les barbus, avoir le temps de faire une partie de ping pong dehors ou s'échanger des images Panini le temps que l'Amstrad charge et bien c'était cool finalement ;)

Ouais_supère 22/11/2014 13:19

Du temps où il n'y avait que ça ou presque (les cassette) pour le grand public, ma foi, ce n'était pas la plaie, je ne pense pas.

Mais ce qui est sûr, c'est qu'il nous serait à peu près impossible de faire machine arrière.
Quelque chose d'aussi contraignant ne serait jamais mis sur le marché aujourd'hui, et je peux le comprendre.

Seb25 22/11/2014 10:38

Le doc parle des consoles à cartouche pas des ordis/consoles à K7 ou disquette, je n'ai pas connu ça mais ça devait être une vraie plaie à l'utilisation.

Atlantis 21/11/2014 15:18

Le jeu Vidéo est (tristement) devenu une Industrie !
Et a ce titre, sont apparus toutes les dérives que cela implique.
Nous sommes entré dans l'Ere de la dématérialisation et c'est un vrai Fléau.
Beaucoup d'argent à se faire et un mépris grandissant du consommateur.

Je retourne devant mon Oric Atmos.

Nemesis 21/11/2014 17:18

Le démat est le reflet technologique de notre époque. Tout y passe, de la culture, aux administrations en passant par les loisirs et les relations humaines...C'est dans ce sens qu'on dit qu'il faut vivre avec son temps. Il se trouve que certains des jeux les plus intéressants de ces dernières années ne se trouvent qu'en démat. Faut il passer à côté pour autant? Comme dit si bien plus haut, il faut faire un effort pour dénicher les pépites (et encore, vu le nombre de sites traitant des jv aujourd'hui, l'effort n'est pas considérable), car elles existent et ne sont en rien concernées par les critiques relayées par le doc (jeux pas finis, dlc, patch,etc) .Cela me rassure que Limbo se soit écoulé à 3 millions d'exemplaires, que des projets kickstarter récoltent des fonds, que Lone survivor soit distribué gratos sur le ps+, bref, que des passionnés voient leur projets aboutir sans forcément passer par les gros vilains éditeurs vampirisant le marché. La scène indé foisonne d'excellents jeux, arrêtons tout simplement de blablater sur les derniers blockbusters qui ne concernent en rien les "amateurs éclairés" que nous sommes (ou pensons être). On sait très bien à quoi s'en tenir avec le nième cod, fifa, assassin, pas la peine en plus d'en faire la promo. Les sites vendus aux éditeurs le font déjà très bien. Au lieu de dépenser de l'énergie à critiquer ces blockbusters dont on connait tous les défauts, parlons des "vrais jeux" actuels (Loneken, tu avais une liste d'excellents jeux dans un précédent post).

Ouais_supère 21/11/2014 15:45

Nous ne sommes PAS des consommateurs.

Nous sommes des amateurs éclairés.

ericb59 21/11/2014 14:48

Il n'est pas seulement question de Blockbusters qui bouffent le marché.
Il est question du foutage de gueule des éditeurs, qui sous prétexte d'une connexion internet vendent des jeux pas fini.
Il est question des "marketeux" de tout poils, qui pour faire plus de flouez, vendent les jeux par petit bout à coup de DLC.
Il est question de l'usage qui est fait de la technologie, qui rend l'usage des consoles infiniment plus complexe qu'un simple plug in de cartouche.

Tout devrait être simple. Tout devrait être limpide. Mais non...

Ouais_supère 21/11/2014 15:32

Désolé pour les fautes de frappe , je suis sur mon téléphone et j'ai des buches à la place des doigts...

Ouais_supère 21/11/2014 15:27

Du temps des cartouches, il n'y avait pas de jeux buggués, mal finis, paresseux?
Je vous pourtant des tas de vidéastes amateurs qui font leur beurre dessus.

Simplement, le lexique poyr ces jeux-là n'est pas le même:
On parle de jeu pzu ou pas jouables, on parle de masque de collision, on parle de précision des commandes, j'en passe!

Mais le soucis de base demeure le même: le jeu a été bâclé par des gens qui savaient que de toute façon ça se vendrait, et le pire est qu'ils ne se trompaient déjà pas.

ju 21/11/2014 14:42

Tellement vrai et triste...
heureusement qu'il reste Nintendo pour faire des jeux finits sans bug et sans dlc, même si ça a tendance arriver doucement malheureusement ( pour les dlc )
Ca fait plaisir quand je vois que pour chacun de mes jeux c est en moyenne 30 heures de temps joué, alors que sur ma Ps3 maxi c est 15, 20 heures...
L industrie souffre achevez la ! Des fois je me dis qu internet a tué et pourri pas mal de chose et qu on etait mieux avant sans...

Ouais_supère 21/11/2014 11:07

Le jeu vidéo "blockbuster" enfle et se boursouffle avec la technologie, certes, parce que sa vocation est de toucher le public en tant que consommateur au niveau du ventre, voire du bas-ventre.

Mais il me semble que si on se donne la peine de chercher un peu, on trouve encore, voire davantage qu'à "notre époque", de véritables merveilles qui sortent des sentiers battus, ou qui les empruntent avec goût.
Le choix est infiniment plus vaste, et, du coup, l'effort nécessaire pour le joueur est supérieur, c'est ainsi, d'autant que ce n'est évidemment pas la publicité ni ceux qui ont un énorme intérêt financier là-dedans qui peuvent nous aider à faire les bons choix.

Il faut qu'on s'y mette, qu'on cherche, qu'on plébiscite ce qui est bien, qu'on l'achète, qu'on en parle et qu'on en reparle.
Notre responsabilité individuelle dans tout ce bazar réside ici.

Est-ce qu'on peut se plaindre du manque de variété/qualité dans le jeu vidéo si on passe l'essentiel de son temps à commenter (pour en dire du mal, se moquer, essayer d'être drôle) les derniers "Callof"?
Est-ce qu'on peut se plaindre du cinéma trop cher et de ses films débiles si on persiste à longueur de vidéo Youtube à évoquer (pour en dire du mal, se moquer, essayer d'être drôle) les derniers blockbusters?
Est-ce qu'on peut se plaindre de la musique d'aujourd'hui si on ne fait que critiquer (pour en dire du mal, se moquer, essayer d'être drôle) le dernier Rihanna?

Luigi25 21/11/2014 10:52

Ce qui est sur, c'est que la simplicité d'utilisation est clairement passé à la trappe, avant on branchait et on jouait dans les 2 secondes, aujourd'hui c'est plus le cas, sans parler du mal moderne des écrans plats, l'input lag, qu'on ne connaissait pas à l'époque des bonnes vieilles tv cathodiques.

Les belles boites et notices (surtout en sur 8 et 16bits en jap) appartiennent au passé, de façon à nous pousser gentiment vers l'abandon du support physique, sans parler du mode multi à payer en sus quand on achète certains jeux d'occasion.

Quand au prix des manettes, autant les jeux sont un peu moins chers que les jeux cartouche à l'époque mais le prix des pads a explosé, un pad PS4, One ou un combo wiimote/nunchuck revient à 60€ pièce quand une manette Snes était à 200frs à l'époque, après il faut relativiser avec toute la techno intégrée dans la manette mais quand même.

rodi 21/11/2014 10:10

La musique ou les films sont de plus en plus vendus en dématérialisés cependant on vend des produits finis contrairement aux jeux vidéos

Nemesis 21/11/2014 07:56

Pourquoi réduire la scène actuel du jv à COD et Assassin et far cry? Ces jeux se vendent certes très bien, mais ce ne sont pas les seuls.Pour exemple : la pépite Hotline miami (répondant aux critères du doc), créé par 2 mecs dans leur garage s'est vendu à 1.7 millions d'exemplaires.
Ce coup de gueule pourrait trouver écho dans toute l'industrie culturelle. Citez moi un film ou un album de musique de ces 10 dernières années dont on reparlera dans 40 ans?

Rifu 21/11/2014 08:58

C'est exactement ce que j'ai pensé en lisant ça : "Le cinéma, la peinture, la musique, sont et restent des arts mûrs, des oeuvres finies". Autant la peinture j'en sais rien, autant je pense qu'on peut aisément rapprocher l'évolution récente du jeu vidéo de celle du cinéma ou de la musique.

ericb59 21/11/2014 07:16

je suis totalement en accord avec cet avis / coup de gueule.
mais je me pose quand même une question : est-ce une réalité objective? ou est qu'on est devenu trop vieux et qu'on est atteint du syndrome "c'était mieux avant" ?

onels4 21/11/2014 07:36

On a connu autre chose. Quand tu es né (né en tant que joueur) dans ce que décrit le Doc, et que pour toi il n'y a jamais eu d'autre façon de jouer, tout ça est la norme.

Polux 21/11/2014 04:32

* sacrifier la framerate au profit du visuel pardon, me suis emmêlé les pinceaux^^

Polux 21/11/2014 04:31

En ce qui concerne les PS4/One clairement les studios pètent plus haut que leur cul, au lieu d'optimiser les jeux pour ces consoles, ils font des jeux soit mal foutus soient tout simplement pas adaptés car trop gourmands preuve en est qu'ils sont prêt à sacrifier totalement le visuel au détriment de la framerate ce qui est une aberration quand on sait que la fluidité est ce qui impacte en premier sur un gameplay.