FALCON, le meilleur simulateur des années 80 déboule sur Steam

Publié le par Dr Floyd

FALCON, le meilleur simulateur des années 80 déboule sur Steam

Amusant de voir débarquer le simulateur de vol Falcon (version PC) en 2016 sur Steam ! Rendez-vous compte ce jeu culte de MicroProse date de 1987, surtout rendu célèbre en France par sa version améliorée sur Atari ST (puis Amiga) qui nous faisait découvrir une simulation de combat aérien très avancée avec une qualité 3D jamais vue. Une claque absolue à l'époque et qui nous faisait bomber le torse : "Voilà pourquoi j'ai acheté un 16/32 bit !".

A noter que les 4 épisodes sont également disponibles en compilation.

Publié dans RETRO NEWS

Commenter cet article

Dr Floyd 14/01/2016 18:13

Moi j'avais un 368DX40, la Rolls des PC... avant le 486 ;)

On était sous le choc de la rapidité de la 3D de ces machines face à la lenteur des ST et Amiga

Grebz 13/01/2016 00:54

Ouais enfin au moment où le ST et l'Amiga s'affrontaient, le PC n'était qu'un ordinateur professionnel super cher qui commençait seulement à se démocratiser dans quelques foyers, grâce à quelques "compatibles PC" moins chers que l'original d'IBM.
Mais il n'a pas fallu longtemps entre le moment où on a commencé à entendre parler de jeux pour PC dans le grand public, et le moment où le PC s'est mis à écraser littéralement le ST et l'Amiga. Notamment grâce à sa formidable capacité d'évolution, son côté "légo" où on pouvait tout transformer, contrairement à l'architecture figée des micro-ordinateurs de diverses marques.

Moi qui étais sur C64 et puis sur Amiga, je me souviens du fou rire que j'ai eu en allant chez un pote qui voulait me montrer son super Amstrad PC 1512. Bon, OK, il faisait des trucs sérieux avec, mais il essayait de jouer aussi. Ses trucs sérieux ne m'intéressaient pas, mais les jeux qu'il me montrait étaient vraiment pourris. On se disait tous que le PC ne serait jamais une machine de jeux intéressante.

4 ans plus tard, on se prenait baffe sur baffe sur baffe avec des jeux PC en 256 couleurs, du Wolfenstein 3D, de l'Ultima Underworld, du Doom, du Wing Commander 2, etc. etc. etc.
Les micro-ordinateurs ont tous disparu, le PC a tout balayé sur son passage.

Le PC pour tout faire (et le Mac aussi, sauf pour le jeu), et les consoles pour le jeu pur et dur. Et un jour moi aussi, je suis passé du côté obscur, en rangeant tristement mon Amiga dans un placard (il y est toujours) pour m'acheter un PC, un 486DX33 qui allait devenir un Pentium, un AMDK6, un Core2Duo, jusqu'à un i7...

J'ai adoré les 16/32 bits mais non... rien à faire, je ne regrette pas cette époque. C'était génial. À l'époque. Et j'ai hâte de voir ce que l'avenir nous réserve.

Gaymobeauf 12/01/2016 21:20

C'est surtout triste de voir que c'est l'ignoble version PC de Falcon qui est sur Steam et non pas les versions ST/Amiga (pour des questions de droits d'émulation je suppose). Ca permet aussi de rappeler aux soi-disant superior gamers pro-PC que dans le domaine du jeu dans les années 80 le PC était sytématiquement à chier par rapport aux ST & Amiga (et souvent par rapport aux 8 bit). D'ailleurs la version PC ne tournait pas aussi vite que dans la bande annonce. Et cette palette de couleurs juste ignoble...

Docteur Worms 13/01/2016 08:30

Oui mais çà c'était avant ! Aujourd'hui où sont passés Atari et Commodore ? Disparus ou presque. La force d'un standard est de durer dans le temps et le PC est de la race des grands. C'est un incontournable de nos jours et heureusement car sinon on serait encore obligés d'acheter du matos exclusif à une marque et on aurait pas de compatibilité entre les systèmes. J'ai moi même eu un ST mais aujourd'hui, je ne regrette pas cette époque (même si j'ai aimé ce bon vieux précurseur du PC).

Darkounet 12/01/2016 13:39

Les versions ST et AMIGA permettaient le jeu "en réseau" via un câble série. Moyennant un peu de manutention, cela permettait des séances assez inoubliables de dogfight. J'ai donc fait la guerre ATARI/AMIGA "en vrai", mais je dois bien avouer que mon ST s'est fait descendre bien des fois par le 500 de mon cousin...