NEWS : RICHARD GARRIOTT COURONNé !

Publié le par Dr Floyd

Richard Garriott, l'auteur de la serie culte ULTIMA, vient d'être nommé Membre de l'Academie des Arts et Sciences Interactifs en Californie.... Whaouu.... Il va y retrouver John Carmack (Doom), Sid Meier (Civilization), Miyamoto (c'est qui?), Molyneux (boooaf), Sakaguchi, Suzuki et Will Wright.


Surnommé Lord British, Richard aimait se mettre en scène dans ses propres jeux !

Richart Garriott a créé la boite Origin Systems et fut très célèbre dans les années 80 avec sa série ULTIMA sur micro-ordinateurs (il existe quelques versions consoles comme sur Nes), de fabuleux jeux de role à l'époque, et surtout de vrais jeux de roles, avec une liberté totale d'action, pas des daubes japonaises à la RPG comme on fait aujourd'hui. Une recompense méritée pour celui qui nous a fait rêver de contrées et de monstres imaginaires, car avec les graphismes de l'époque il en fallait de l'imagination !


Debut des années 80, l'époque des vrais jeux de roles, fabuleux. Sensations que l'ont ne retrouve plus aujourdhui que dans de très rares jeux tel que Elder Scroll 3 sur PC et Xbox.

Publié dans NEWS

Commenter cet article

Bombseb 14/11/2005 10:13

enfin des commentaires intelligents ca fait plaisir :o)

Dr Floyd 10/11/2005 17:50

PAC, si tu veux faire un dossier, pas de soucis, si il est bon, il sera publié sur le site.

chiss 10/11/2005 16:17

dernier commentaire !
le rpg est bien la même chose que : jeux de rôle ! en anglais : role playing game !
seulement , les developeur jap utilise ce therme pour faire vendre leurs jeux qui sont , pour eux , des rpg ! mais non ! le vrai rpg (role playing game:jeux de role) offre une libertée totale ! pas de rail pour guider le joueur ! il y a une quete principale , mais chacun fait comme il veut ! reference : ultima online ! c'etait moche mais celui qui voulait uniquement être bucheron et vendre son bois pouvait le faire ! bref : dans un rpg fait ce qu'il te plait !!!!

PAC 10/11/2005 16:16


C'est un débat très intéressant, ça mériterait un sujet sur le forum non ?

"RPG Occidental et Japonais, leur histoire, inspiration, leur atouts et points faibles.
Quel avenir pour le genre".

Il faut être objectif, le créteur de Dragon quest 1 (le 1er RPG Japonais) a avoué adorer Ultima (cqfd), mais comment les 2 écoles ont elles puisées leur propres spécificités ?

Je suis persuadé qu'il s'agit en fait principalement d'une différence culturelle des développeurs qui se répercute sur leur création.

Dr Floyd 10/11/2005 14:36

Ca c'est du débat en tout cas... enfin des commentaires posés et serieux dignes de Gamopat ! (lol)

goldangel 10/11/2005 13:00

d'accord pac tu trippe asiatique on a tous compris on est tous un peuc comme ca

PAC 10/11/2005 12:56

Tout à fait d'accord, mais la liberté d'action à quel prix pour le plaisir de jeu ?

A trop vouloir en proposer on est forcément obligé de faire bcp de concessions notamment sur l'atmosphère du jeu, sa finition, son level design (les grandes plaines de Morrowind vides et sans intérêt ludique...), sans parler de la technique (nombreux bugs obligatoires car il est impossible de tout débugger le contenu étant trop important).
Perso, ces défauts st trop reberbatifs pour moi je n'arrive jamais à accrocher.

Il est aussi regrettable de jouer avec des personnages sans charisme (même si ds certains RPG Occidentaux on peut les personnaliser). Les scénarios de RPG occidentaux sont également classiques et suivent tjs la même trame (des quêtes, des quêtes...)

Il est exact que le RPG a été inventé en occident mais les Japonais ont réinventé le genre et l'on fait passé à un stade supérieur. Il lui ont apporter une AME, une atmosphère onirique, des musiques fabuleuses, des caracters design géniaux . Dans ces jeux tout est pensé, réfléchi, testé pour garantir au joueur une expérience ludique inoubliable et intense. Il y a un sens du détail inouïs.
Les japonais ont volontairement bridé la liberté d’action pour nous éblouir. Ils ont un réel savoir faire qui je crois est inimitable par les occidentaux, cela vient je pense de leur culture Animé, de leur traditions de leur manière de travailler. Ils savent « narrer » un RPG comme un comte en nous transportant corps et âme dans leur univers. Il est impossible de définir cette chose particulière propre à leur jeu mais c’est là, on le ressent en y jouant, ça dépasse la technique et les graphismes, c’est autre chose impalpable et pourtant si puisant, si additif…c’est un peu ce que l’on ressent lorsque l’on admire une œuvre d’art, ça touche au divin.

Ce son 2 écoles, 2 philosophies de jeux différentes bien que basées sur des inspirations identiques.
Chacun son camps après tout, perso aucun RPG occidental ne m’a permis de ressentir de telles émotions. La liberté d’action n’est pas forcément un gage de qualité et de plaisir de jeu, loin de là…

Dr Floyd 10/11/2005 12:19

Un RPG n'est pas un jeu de Role en fait, c'est un nouveau genre qui a été créé au Japon. (je dirai meme c'est trop "facile" comme genre, facile a programmer, vite fait... et on balance des cinematiques derriere pour avoir une bonne note en graphismes)

Le jeu de role vient de Dungeon & Dragon aux USA, il est apparu sur informatique avec Ultima. Et comme le dit Chiss : justement un jeu de role c'est la liberté totale. C'est l'essence meme du jeu, la liberté qui permet une evasion totale.

Morrowind est le porte drapeau du genre aujourdhui, nous allons avoir droit a un fabuleux Elder Scroll 4 l'an prochain sur 360.

chiss 10/11/2005 11:52

c'est justement ce qui fait la difference entre les vrai rpg (ultima) et les jeux d'action aventures (final fantasy)! les rolistes veulent du jeux de rôle avec une vrai libertée ! même si j'aime bien les final , il n'y pas la même libertée qu'un ultima !!
chacun son choix !

PAC 10/11/2005 11:20

Pour une fois je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi notamment sur la qualité des RPG Japonais par rapport aux RPG occidentaux.

Pour ma part le RPG JAP c'est le top du top.
En fait la force des RPG Japonais est relative à des notions assez abstraites qui ne peuvent s'appréhender qu'en jouant, ces jeux ont une Ame, et sont de manière générale extrêmement bien scénarisés, ils procurent des émotions similaires à se que l'on peut éprouver en regardant un bon film.
Leur degré de finition est très élevé, les développeurs restreignent volontairement la liberté d'action du joueur pour éviter les temps morts privilégier l'action on évite ainsi la lassitude.

Lorsque je joue à Morrowind je m'emmerde, j'ai la désagréable impression que mes actions n'ont pas été prévues par les développeurs car le nombre d'interactions est si élevées que c'est impossible.

En conclusion pour moi il faut mieux restreindre la liberté d'action pour proposer une expérience de jeux peaufinée à l'extrême que d'ouvrir un monde gigantesque ou tout est possible et ou on ère des heures à faire du level up dans des quêtes sans intérêt.
Par exemple l’expérience offerte par un Final Fantasy 6 est extraordinaire et sans égal à mes yeux.