[RETROGAMING] Diddy Kong Racing / Nintendo 64

Publié le par Elodiebo

DIDDY KONG RACING
Plateforme : Nintendo 64
Développeur : Rare

Date de sortie : 1997



Quel jeu pouvait bien contrer Mario et son kart légendaire ? Aucun pour beaucoup, Diddy Kong Racing pour les studios Rare… Pari réussi ? Ready ? 3, 2, 1, Go !

Mario Kart écrasant tout sur son passage, les concepteurs de Rare flairent le bon tuyau et décident de se lancer dans la bataille, en empruntant d’autres mascottes de Nintendo. Et voilà Diddy Kong (mais si souvenez vous, le fidèle acolyte de Donkey dans Donkey Kong Country…) parti avec ses potes sur une île, pour en chasser le vilain Wizpig, un cochon mégalo.

Déjà, on peut dire que les personnages du jeu sont plutôt mal choisis. La plupart sont inconnus, sauf Banjo de Banjo Kazooie, et Conker, qui était encore gentil à l’époque. Après, le reste, inconnu au bataillon ! Il est donc difficile de déchaîner les foules avec si peu de stars…


Conker, avant de goûter à l'alcool. Boire ou conduire...

Ensuite, Rare a voulu ajouter du réalisme en donnant des styles et des caractéristiques de conduite à chaque personnage. Ceci est louable, mais amusez-vous à diriger Banjo, et vous rigolerez moins quand vous vous prendrez un mur … Sachant qu’il y a trois véhicules possibles dans ce jeu (kart, hovercraft et avion), il faudra choisir le bon personnage, chacun ayant son mode de transport préféré.

Une fois votre perso sélectionné, la course peut commencer. Enfin, plutôt les courses. C’est un éléphant bleu à deux pattes, au fort accent indien (si si ça existe !) qui vous accueille, en tant que maître des lieux. Vous pourrez lui lancer des défis et venir y changer de véhicule.

La structure des courses est des plus classiques : les 4 mondes (plus un caché) sont chacun composés de 4 courses simples puis celle contre un boss. Une fois celui-ci mis plus bas que terre, il faut refaire les 4 courses en récoltant 8 pièces d’argent disséminées et en terminant premier évidemment… Et c’est là toute la difficulté du jeu. Il va vous falloir une sacrée dextérité pour les réussir ces courses ! Et qu’est-ce qu’il vous attend une fois toutes ces satanées pièces récupérées : un boss encore plus énervé !! Mais c’est pas fini, il faut en plus remporter le mini-championnat par monde et trouver la clef cachée qui permet d’accéder à un niveau « battle ». Bref, Rare a tout fait pour que Diddy Kong Racing ait une durée de vie conséquente. C'est-à-dire 25 courses en tout, à remporter deux fois chacune, et le mode Reverse.


Allez, on s’envoie en l’air !

Le petit plus de Diddy Kong Racing est la possibilité de se prendre pour un pilote de l’air ou de barboter tranquillement dans l’eau avec son hydroglisseur… La maniabilité est logiquement bien différente, voire très pénible pour les survirages de l’hydroglisseur. Mais bon, pour faire des 360°, c’est bien pratique.

Chaque victoire donne en récompense un ballon d’or, chaque épreuve n’étant accessible qu’avec un certain nombre de ces ballons. Le début du jeu est donc plutôt linéaire mais une fois le premier monde débloqué, on peut vadrouiller où on veut et ne pas enchaîner les courses dans un ordre prédéfini.

Du coté des options, c’est un peu le désert… Des ballons sont éparpillés sur les circuits, mais seules quatre bonus sont dispos : le turbo, le missile, la mine ou la flaque d’huile, et la protection. La nouveauté est la possibilité d’upgrader ses options en prenant plusieurs ballons de la même couleur à la suite : le simple missile se transforme en missile téléguidé, puis se multiplie par dix. Des bananes sont également à récolter pour augmenter la vitesse du bolide.


Quel ballon ils vont me laisser ?

Mais les options manquent un peu de grain de folie… et c’est ceci qui dénature complètement le mode multi-joueurs. Il est plutôt à déconseiller, beaucoup moins rythmé que celui de Mario Kart. Ce jeu s’apprécie plus en mode Aventure, en solo.

Pour un jeu Rare, la réalisation se doit d’être parfaite. Elle l’est : des graphismes enfantins mais fins, sans le brouillard caractéristique de la N64, et aux couleurs éclatantes. Côté musiques, l’ambiance sonore colle très bien aussi au jeu et il n’y a vraiment rien à redire sur leur choix.


Attention, chaussée glissante !

Et comme dit plus haut, ce jeu possède une sacrée durée de vie, avec une difficulté qui apparaît très vite dès le premier boss. En effet, les courses contre ceux-ci demandent des trajectoires irréprochables et une utilisation optimale des options. On pourrait croire, avec ses graphismes, que Diddy Kong Racing s’adresse aux tout-petits. Erreur, les hardcore gamers et les spécialistes des trajectoires idéales y trouveront leur compte pour finir le jeu à 100%.

En conclusion, je me suis régalée personnellement à terminer ce jeu, mais il peut en décourager plus d’un. Diddy Kong Racing est plus long, plus difficile que Mario Kart et représente un véritable défi à relever, même si son mode multi-joueurs ne pèse pas lourd face aux jeux de kart du plombier…


SUPPOS : 5/6

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

Rollover 25/10/2013 16:28

Bah tiens, Yama aussi ! ^^
Et en ce qui concerne l'acharnement, oooh que oui il est bien pour les hardcore gamers aujourd'hui ce jeu ! Je ne m'y remettrais pas rien que pour le nombre de fois incalculable où j'ai dû refaire
les courses contre les boss... à s'arracher les cheveux ! :P

Rollover 25/10/2013 16:23

Plutôt d'accord avec la chronique !
Par contre je ne te suis pas sur le multi : étant enfant, j'y ai joué avec mon plus jeune frère (et des amis - jusqu'à 4 donc) à la même époque de Mario Kart et j'ai bcp plus de souvenir sur le
multi Diddy Kong. Les modes de jeux y étaient plus développé (courses, batailles, "capture de drapeau" en avion avec des œufs de ptérodactyle à voler et j'en passe...) !
Après il est vrai que le solo était plus développé.

Yama 25/10/2013 01:23

J'ai adoré le mode aventure de ce jeu
Et pour ce qui est du multi, je ne le trouve pas tant que ça en retrait bien au contraire. Les arènes Battle m'ont par exemple laissées un souvenir impérissable, surtout cette géniale pyramide de
glace...

Cathedrale 24/10/2013 19:02

Voici un test très plaisant. la remarque sur le mode solo se révélant être plus intéressant que le mode multi est tout à fait juste, et dommage, aussi ; on s'est vite ennuyé, avec les potes.
Mais le solo, quel pied!

Labrioche 07/02/2011 17:53


un de mes jeux n64 préféré je l'ai terminé à nouveau l'année dernière en quelques heures seulement. Il y a une astuce qui rend le jeu super simple en réalité
@Grebz à chaque fois que tu passes sur un turbo ou que tu en active un relâche l'accelerateur ton turbo sera de couleur verte, bien plus puissant que n'importe quel autre turbo. Avec ça même wizpig
est une blague à battre, sinon joue plutôt avec un perso léger style diddy qui a une bonne acceleration.


Jonhead 18/02/2009 16:11

J'ai bloquer un moment dessus mais il ne vaut pas un mario kart pour moi.Par contre je trouve l'idée d'avoir le choix entre 3 sorte de vehicules très fun.

Yoga 27/03/2008 22:32

Il m'avait bien saoulé ce jeu, à l'époque. Mais je m'étais acharné.

Grebz 25/03/2008 19:37

OK, donc pas d'astuce particulière. Ça m'est arrivé plein de fois d'être devant, mais il y a toujours un moment où il me rattrape...Pourtant je ne suis pas une quiche à ce jeu. Enfin, si apparemment, mais tout le reste, je l'ai fait facile. Comme quoi...Merci beaucoup de ton conseil Euklif !!! Grâce à toi, je l'aurai ce gros porc :-) Je te le jure !!!Bon, allez, sans déconner, venez me voir là : y'a surtout du Commodore 64 et de l'Atari 2600 pour l'instant, mais j'y travaille, ça va grossir...Venez et laissez-moi un commentaire, j'ai bien besoin d'encouragements !!!http://www.grebz.fr/jeu_video.php

Euklif 25/03/2008 17:23

Comment faire... Facile.Essayer encore et encore et encore, jusqu'a avoir la trajectoire parfaite. Le plus dur est de passer devant et de "garder le cap". Mais grosso modo, une fois devant, s'tu fais aucune erreur, tu le pète! J'avais même eu l'impression de le distancer plus facilement que je ne le rattraper en général...Par contre, j'avais pas vu sur le fofo mais... Critique pas banjo! C'était celui que je prenais toujours xD Il m'arriver d'alterner avec le tigre... Parfois ^^

Grebz 25/03/2008 15:45

J'adore ce jeu. Pour le multi, Mario Kart est bien devant avec ses options plus sympas, mais en solo, le mode "aventure" de Diddy Kong Racing le rend plus intéressant sur le long terme.J'en profite pour un petit appel au secours : je n'ai jamais réussi à débloquer le monde lunaire, parce que je n'ai jamais pu battre cet empaffé de gros porc (le dernier boss) à la deuxième course. Chaque boss doit être battu deux fois, mais celui-ci, je ne le bats que la première fois.Parmi ceux qui ont réussi... Comment avez-vous fait ? Est-ce qu'il y a une méthode particulière, une option à utiliser, est-ce qu'il faut simplement faire une course parfaite, en ne ratant aucun accélérateur ? Est-ce qu'il faut obligatoirement choisir un perso et un véhicule particuliers ? Help, j'aimerais bien le finir un jour ce jeu !!!Et allez voir ça au passage... ça me fera des visiteurs :-)http://www.grebz.fr/jeu_video.php

Yarenoka 25/03/2008 15:25

Moi c'est le 1er dinausore qui m'a lourdé, le tricératops mdralala que de souvenir ce jeu, c'était + qu'un beau challenger a mario kart 64Je regraitais juste que les circuits était trop court....Son seul point négatif pour moi

The Snake 25/03/2008 14:07

Elodiebo ??? Fille ??????????

zedlezebre 25/03/2008 10:01

Sans oublier le mode time trial avec ce battard de chronometre sur patte qui conduit comme un taré. Ouh putain lui il m'a lourdé !!!!

Choderlos 25/03/2008 09:24

Parmis les options tu oublies l'aimant qui permet de tirer les autres concurents à toi ! En même temps elle est plutôt inutile alors...Bon test sinon!